coups de coeur Rio

Nos 10 coups de coeur à Rio.

En ce jour d’ouverture officielle des JO 2016 à Rio, je continue de vous parler de la « Cité Merveilleuse » qui offre tant à découvrir, aussi bien du côté nature que culture. En une semaine sur place, nous avons pas mal bougé (et nous avons vu les gros travaux liés aux JO !). Voici donc nos 10 coups de coeur à Rio, coups de coeur des parents et des enfants !

Je rappelle que toutes les photos ne sont prises qu’avec iPhone car nous n’avons pas voulu nous balader dans Rio avec notre top appareil photo. 

1- L’escalier Selaron (Lappa)

Cet escalier a un charme fou. C’est une oeuvre de l’artiste chilien Jorge Selaron et l’idée est très belle car il s’agit d’une mosaïque composée de carreaux qui viennent du monde entier. Un symbole de tolérance et d’ouverture sur le Monde.

coups de coeur Rio

 

2- Le coucher du soleil à l’Arpoador (Ipanema)

Un grand classique. Depuis les gros rochers qui se situent à l’entrée d’Ipanema (en venant de Copacabana), touristes et locaux se posent le soir avec un verre de caïpirinha pour admirer les couleurs du coucher du soleil. Nous avons beaucoup aimé l’atmosphère là-bas. J’ai juste été étonnée qu’on ne voit en fait pas du tout le soleil (ce dernier se couche dernière les montagnes et non dans la mer) et je me suis demandée si c’était une question de saison ? Dans tous les cas, le spot est très agréable. A ne pas manquer !

coups de coeur Rio

3- Le coucher du soleil au « muretto » (Urca)

Peu connu des touristes, nous n’y avons croisé que des locaux qui se posent sur le muret longeant la mer dans le quartier de Urca. Plusieurs bars vendent de grandes bières fraîches que l’on peut déguster avec quelques encas en admirant le coucher du soleil. On peut également voir le Christ au loin, s’il n’est pas dans les nuage. Ambiance très romantique.

coups de coeur Rio

Suite de l’article

Les coulisses de notre tour du monde en famille : 7 mois !

Les grands moments de notre 7iè mois de voyage en famille autour du monde ? Il y a d’abord eu la fin de notre étape au Brésil (voir article sur Ilha Grande et sur Rio) ; puis, courant juillet, il y a eu le retour en Europe ; pas le retour à la maison ! Certains me disent « alors comme ça le voyage est terminé ? » mais non, pas du tout : on ne rentrera à Paris que fin août pour reprendre le chemin du travail, puis de l’école en septembre. En attendant, la thématique pour nos dernières semaines de Tour du Monde c’est un Tour d’Europe de nos familles, sur les terres de nos racines. Ainsi, en juillet, après le Brésil, nous avons enchaîné avec la Sardaigne, la Sicile et Aix-en-Provence. En août, il y aura la Côte d’Azur et l’Allemagne.

Du côté des enfants : pas d’école mais plein d’activités et une Titpuce bilingue !

En juillet vive les vacances ! Cela dit, comme Ticoeur et Titpuce sont très demandeurs, ils aiment s’occuper avec des cahiers d’activités. Ticoeur lit de plus en plus d’histoires à sa petite soeur et Titpuce continue son élan artistique avec des peintures de plus en plus grandes et de plus en plus belles. Ma puce a vraiment un goût pour les couleurs et pour le détail. Notre passage en Sicile lui a particulièrement plu car dans ma famille il y a plusieurs artistes donc elle a pu avoir tout le matériel qu’elle voulait et l’attention de spécialistes qui se sont fait un plaisir de l’aider (merci surtout à ma chère cousine Gemma !).

La grosse et belle surprise du mois c’est Titpuce qui est « officiellement » bilingue ! Dès qu’elle a revu ses grands-parents paternels, elle a tout de suite parlé couramment allemand ! Or, s’il est vrai que nous étions certains qu’elle comprenait tout depuis longtemps, c’est la première fois qu’elle parle avec tant de facilité et de fluidité. Pendant les 7 derniers mois, elle a eu l’occasion d’entendre tous les jours son papa lui parler allemand. Souvent elle lui répondait en français. Mais elle a emmagasiné tout le vocabulaire et voilà que ça porte ses fruits ! Bravo ma puce !

IMG_1635
Côté natation, Ticoeur nage toujours très bien mais jamais sans son masque et son tuba. Quant à Titpuce qui a si peur de la mer, tout s’est arrangé en Méditerranée où nous avons trouvé des eaux très calmes en Sardaigne, comme par exemple, sur cette plage :

Du côté des parents : notre première sortie en amoureux en 7 mois !

Je vous l’ai déjà dit : mon chéri et moi nous avons une habitude à Paris, celle de sortir une fois par mois en amoureux, généralement pour un dîner aux chandelles. Ce petit tête-à-tête mensuel nous manque pendant notre voyage. Ce n’est pas grand chose un soir par mois mais c’est très important. Passer 24h/24 avec nos enfants je trouve ça super mais passer 24h/24 avec eux en se ménageant une soirée de libre par mois, ce serait l’idéal ! Bref, tout ça pour dire qu’hier (oui c’est tout récent !) c’est la première fois que nous sommes sortis en amoureux pendant que Ticoeur et Titpuce sont restés à la maison avec mon grand-père à Aix-en-Provence. Quelle sortie en amoureux avons-nous choisie ? Une rando au sommet de la Sainte-Victoire ! Cela peut vous paraître étrange mais nous aimons tellement la rando et la nature que pour nous c’était juste la sortie idéale dont nous avions envie. Alors, oui, c’est vrai que pendant nos séjours en Asie, en Océanie et en Amérique Latine nous avons souvent eu l’occasion de partir en randonnée et il est vrai que nos chéris ont suivi comme des chefs pendant de longues randos parfois difficiles (comme le King’s Canyon en Australie) mais le truc c’est que marcher au rythme des enfants c’est la concession parentale qu’il faut faire et qui est un peu difficile pour les grands marcheurs que nous sommes.

A la Sainte-Victoire 

Les retrouvailles avec nos familles : 

De janvier à mai, nous avions eu l’occasion de croiser des familles de voyageurs (francophones) et c’était très sympa pour les enfants. Puis, à partir de juin, nous n’avons plus croisé personne (en Argentine et au Brésil). En juillet, nous avons enchaîné les retrouvailles avec nos propres familles, pour le plus grand bonheur de Ticoeur et Titpuce qui ont ainsi revu tous leurs grands-parents et même leur arrière-grand-père ! Pendant notre séjour en Sardaigne, c’est la famille d’Allemagne qui est venue nous rejoindre ; puis, en Sicile, nous sommes allés dans ma famille côté paternel et en ce moment, à Aix, dans ma famille maternelle.

A tous ceux qui envisagent un tour du monde avec les enfants, je trouve que l’idéal c’est si les grands-parents peuvent vous rejoindre sur le parcours, surtout en milieu de voyage. Heureusement, à notre époque, internet permet de garder un contact régulier avec la famille et clairement ça aide à prendre la décision de partir voyager au long cours. Il y a quelques années, il fallait se contenter d’un appel téléphonique de temps en temps, c’était une autre affaire ! Mais évidemment, les retrouvailles réelles c’est encore mieux ;-).

Des petits enfants heureux…

Qu’elles m’avaient manqué les longues soirées d’été !

Enfin, ce que j’ai le plus apprécié dès notre retour en Europe (à part les retrouvailles avec la famille bien sûr) c’est clairement la longueurs de journées. Je ne m’étais même pas rendue compte que cela m’avait manqué mais dès notre arrivée en Sardaigne ça m’a frappée et j’ai savouré chaque moment de lumière après le dîner. Car que ce soit en Asie, en Océanie ou en Amérique Latine, la nuit arrivait bien trop tôt. Rien de tel que le charme d’une longue soirée d’été en Europe !

Costa Paradiso (Sardaigne)

Voilà, c’était le petit bilan du mois de juillet, notre 7iè mois de Tour du Monde en famille et une chose est certaine : c’est fou comme le temps est passé trop vite !

 

Vues sur Rio

Rio : 5 points de vue panoramiques à ne pas manquer !

Si Rio de Janeiro est une très belle ville c’est en grande partie dû à sa situation géographique exceptionnelle, à ses nombreuses collines qui dominent la ville et la mer. Pendant notre semaine en famille dans « la Cité Merveilleuse » nous avons eu l’occasion de profiter des panoramas depuis de célèbres points de vue. Certains sont très touristiques, d’autres plus tranquilles. Dans tous les cas, on en prend plein les yeux. Voici quelques images depuis les sommets de Rio (photos prises avec iPhone car comme je l’ai expliqué dans mon billet précédent sur la sécurité à Rio, nous avions décidé de laisser notre super appareil photo dans l’appartement que nous avions loué). C’est parti pour la visite de 5 points de vue à ne pas manquer, si vous avez le temps !

1 – Le Christ Rédempteur (ou Corcovado) : le point de vue le plus connu à Rio.

Comme c’est le point de vue le plus connu, c’est aussi le plus visité par les touristes et il n’est pas rare d’y voir de grandes foules. Du coup, je pense que nous sommes bien tombés car nous y étions fin juin, à l’ouverture le matin et vous pouvez voir sur ma 2iè photo que côté foule c’est très très raisonnable. En tout cas nous avons vraiment pu profiter des lieux, prendre des photos avec les enfants amusés par ce Christ géant et bien sûr nous avons admiré la célèbre vue dont on ne se lasse pas, vers le Pain de Sucre et la mer.

Comme y aller ? Nous avons opté pour le petit train car c’était le plus sympa pour Ticoeur et Titpuce. Nous avons réservé nos billets la veille sur le site internet. Je conseille fortement de ne pas acheter les tickets beaucoup plus à l’avance car il faut avoir une météo la plus fiable possible. En effet, le Christ est souvent caché dernière les nuages et même quand il fait beau, il n’est pas rare que la statut soit dans sa nébuleuse. Le prix : 56 Reals pour les adultes, 44 pour les enfants et gratuit pour les 0 à 5 ans sur présentation d’une pièce d’identité (le prix inclut le billet de train et l’entrée sur le site). Nous avons réservé notre visite ICI pour le premier créneau disponible (train de 9h) mais nous sommes arrivés aux caisses à 8h10 ; un train partait à 8h30 et on nous a proposé d’y monter (c’est le premier train de la journée mais ce créneau ne se réserve pas).

Vues sur Rio

Vues sur Rio

petit train Corcovado

Vues sur Rio

En contrebas de la statut, il y a une petite buvette sympa et pas chère. Nous nous y sommes posés le temps d’un café et d’un jus de fruits frais avant de reprendre le petit train.

Vues sur Rio

2 – Le Pain de Sucre : un point de vue très nature avec le charme du téléphérique en plus.

Les enfants ont aimé prendre le téléphérique. Le trajet se fait en deux fois. Au premier stop (Morro da Urca) c’est là qu’on a les meilleures vues sur le Pain de Sucre car une fois sur le Pain de Sucre on ne le voit plus ;-). Par contre, on voit le centre de Rio, le port, Copacabana et Ipanema. La balade à pied sur le Pain de Sucre est très agréable, au vert. On croise des singes.

Comme y aller ? Nous avons pris les deux téléphériques pour rejoindre le sommet. Une fois sur place le temps a été si changeant que nous avons vu la version grand soleil/ciel bleu et la version dans les nuages. Le prix : 76 reals par adulte, 38 pour les enfants et gratuit pour les 0 à 5 ans sur présentation d’une pièce d’identité. Il y avait peu de queue aux caisses quand nous y sommes allés, en milieu d’après-midi, fin juin.

Vues sur Rio

Vues sur Rio

Vues sur Rio

Vues sur Rio

3 – Le Mirante Dona Marta : la version gratuite juste en dessous du Corcovado.

C’est très peu visité par les touristes car ce point de vue est situé juste en dessous du Corcovado donc en gros on voit la même chose mais d’un peu moins haut. C’est donc moins impressionnant je trouve mais ça a aussi ses avantages quand on est plus bas : on distingue mieux les constructions, les favelas, les quartiers et surtout, en se retournant, on voit le Corcovado juste au-dessus. 

Comment y aller ? Après notre visite au Christ Rédempteur, nous sommes redescendus en train et à l’arrivée nous avons pris un taxi pour le Mirante Dona Marta (5 minutes) en lui demandant de nous attendre 10 minutes le temps de faire les photos. Prix : site gratuit.

Vues sur Rio

Vues sur Rio

Vues sur Rio

4 – Parque das Ruinas

Cet endroit est situé dans le joli quartier bohème de Santa Teresa. Une fois dans le parc, on rentre dans la ruine et on monte quelques escaliers pour obtenir une belle vue sur Rio. Pas une vue aussi spectaculaire qu’au Corcovado ou au Pain de Sucre mais c’est différent et les lieux ont du charme. Juste à côté, dans le parc, il y a le Musée Chacara do Ceu, petit mais sympa et super pas cher.

Comment y aller ? On se rend dans ce coin de Rio en prenant un petit tram tout mignon et touristique. A l’arrivée du tram, il faut marcher 10 minutes (et là apparemment il faut bien ouvrir les yeux car il aurait souvent des pickpockets). Prix : l’accès aux ruines est gratuit. Le tram était gratuit aussi mais si j’ai bien compris ce sera payant après les JO.

Vues sur Rio

Vues sur Rio

5 – La Vista Chinesa

Amusante cette pagode qui surplombe Rio et offre encore un autre point de vue. Avant ou après votre passage à La Vista Chinesa redescendez vers le Jardin Botanique : un havre de paix qui a beaucoup plu aux enfants.

Comment y aller ? Nous conseillons d’y aller en taxi et de demander au chauffeur d’attendre. Prix : gratuit.

Vista ChinesaSource photo : wikipedia

J’espère que vous avez aimé cette visite dans les hauteurs de Rio ! La prochaine fois, je vous emmène au coeur de certains quartiers que nous avons aimés.

A suivre !

visiter Rio en toute sécurité

Petit guide de Rio pour les paranos ou comment visiter Rio en (toute) sécurité.

Cela fait presque deux semaines que je n’écris plus sur le blog alors que ce billet sur la sécurité à Rio était prêt dans ma tête… Seulement voilà : les récents événements à Nice puis en Allemagne m’ont enlevé l’envie d’écrire, surtout justement sur le sujet de la sécurité. Nous sommes de retour en Europe pour nos dernières étapes de Tour du Monde en famille et je trouve presque ridicule de m’être tant stressée sur la sécurité à Rio quand on voit la situation ici :-(… Ok, c’est pas pareil mais bon, vous voyez ce que je veux dire…  Et puis, finalement mon billet sur Rio je souhaite le publie quand même car avec les Jeux Olympiques qui approchent je pense qu’il y a pas mal de personnes qui sont peut-être inquiètes à l’idée de visiter Rio et j’aimerais donc leur faire part de l’expérience de la maman anxieuse que je suis. Car s’il est vrai que je dis toujours que mon premier critère de sélection pour choisir une destination adaptée à un voyage en famille c’est la sécurité et bien pour une fois, je n’ai pas été très confiante avec notre choix de visiter Rio. Mais en passant par le nord de l’Argentine, les chutes d’Iguazu et la Costa Verde au Brésil (tous ces coins étant très tranquilles d’ailleurs ! Je vous les conseille…), pour rentrer en Europe il n’y avait pas de choix plus raisonnable que Rio. En plus, tout le monde nous a vanté les mérites et les charmes de la « Cité Merveilleuse » en nous expliquant que tout se passait très bien en faisant attention donc on s’est lancé : on a réservé un appartement à Copacabana pour une semaine en famille à Rio de Janeiro.

visiter Rio en toute sécurité

Prendre une décision est une chose ; être confrontée à la réalité en est une autre et plus notre séjour à Rio approchait plus je regrettais notre choix. Pourquoi ?

  • Rio a quand même une réputation et même si on ne doit pas avoir de préjugés et bien Rio dans ma tête c’est pas la destination idéale pour un voyage avec enfants en toute sécurité (je n’aurais peut-être pas dû regarder La Cité de Dieu au cinéma à l’époque… ;-).
  • Parce qu’en bonne blogueuse que je suis, avant de me rendre quelque part je lis une dizaine de blogs qui parlent de la destination et là je suis tombée sur deux blogs de familles en Tour du Monde cette année qui avaient eu des soucis à Rio (collier sans valeur arraché violemment et vol de sac à l’arrachée). Vous me direz que ce genre de choses peut arriver dans toutes les grandes villes… Je n’ai pas les chiffres c’est vrai mais c’est la première fois que je lis de tels témoignages sur des blogs de familles globetrotteuses. 
  • Idem, en lisant les commentaires Tripadvisors sur certains lieux de visite à Rio, j’ai trouvé au moins un commentaire par page qui parlait d’une agression. C’est également la première fois que je lis autant de témoignages de ce type sur Tripadvisors mais là encore, je conçois que je n’ai pas de chiffres fiables pour appuyer mon impression d’insécurité à Rio.
  • Les Brésiliens eux-mêmes ne m’ont pas rassurée ! Et là c’est peut-être ce qui m’a le plus inquiétée ! A Paraty, nos hôtes Airbnb étaient de Rio et nous ont expliqué qu’ils avaient fui cette ville car ils en avaient assez des bouchons et… de se faire agresser !! Toujours à Paraty, un guide sur notre bateau nous a dit qu’il avait aussi quitté Rio il y a deux ans car avec sa petite famille c’était trop dangereux ! Enfin, sur Ilha Grande, un adorable Français expatrié au Brésil m’a expliqué qu’il ne fallait pas s’inquiéter car en 20 ans au Brésil il ne s’était fait agresser que 7 fois ! 4 fois à Sao Paolo et 3 fois à Rio et donc que moi en une semaine sur place je serais statistiquement tranquille ;-). Euh ça se voulait rassurant ça ???
  • De voir toutes ces collines avec les favelas ça fait réfléchir. A Rio on ne peut pas dire qu’on ne sait pas… De partout on aperçoit les favelas avec leurs constructions colorées et anarchiques et on devine leurs problèmes, on lit sur le sujet et on réfléchit sur ces quartiers qui sont parfois des lieux de non droit, sur les raisons de tant d’inégalités… Le débat est vaste, il ne concerne pas que Rio mais Rio tout particulièrement est une ville où les problèmes de société ont une forte présence géographique. Les favelas semblent « dominer » la ville et réveillent ainsi nos consciences.

***

Donc nous avons passé une semaine Rio. Tout s’est très bien passé et j’aimerais partager avec vous 20 conseils qui vous permettront d’être plus sereins que moi si vous visitez Rio (oui ça fait beaucoup !) :

Suite de l’article

Ilha Grande Brésil

Brésil : notre semaine en famille sur Ilha Grande entre plages et balades.

Nos aventures en famille au Brésil se poursuivent avec une semaine bien tranquille sur une île très connue de la Costa Verde : Ilha Grande. Sur cette île paradisiaque nous avons alterné plages, balades en bateau, snorkeling et petits randonnées car en effet, comme son nom l’indique Ilha Grande est grande donc il y a de quoi explorer et d’ailleurs, même en une semaine, nous sommes loin d’en avoir fait le tour. Avec les enfants, nous avons opté pour des randos de 3h maximum à partir de Vila do Abraão où nous étions basés.

Ilha Grande Brésil

Ilha Grande Brésil

Les 3 incontournables si vous venez sur Ilha Grande en famille :

1 – Excursion vers la plage de Lopes Mendes : on peut s’y rendre à pied (2h30 de marche environ) ou prendre un bateau jusqu’à une plage puis marcher 30 minutes. Nous avons mixé les deux options histoire de faire un peu de sport. Je conseille donc d’y aller à pied en partant après le petit-déjeuner puis de prendre un bateau pour rentrer. Avec les enfants, le trajet à pied à travers la forêt tropicale nous a pris 3h. C’est pas de tout repos je préviens ! Mais c’est très beau et vous croiserez de nombreux singes et oiseaux. Quant à la plage de Lopes Mendes, elle est en effet superbe, très longue, avec du sable très clair et un paysage bien sauvage. Par contre, comme elle se situe dans le sud de l’île, il y a toujours des vagues et du courant donc pas idéal pour la baignade des petits. Ticoeur et Ticoeur ont préféré faire des châteaux de sable avec leur papa. Enfin, sur la plage, il est possible d’acheter des boissons et des sandwichs.

plages Ilha Grande

Ilha Grande Brésil

Ilha Grande avec enfants

Ilha Grande Brésil

Suite de l’article