Petit guide de Rio pour les paranos ou comment visiter Rio en (toute) sécurité.

Cela fait presque deux semaines que je n’écris plus sur le blog alors que ce billet sur la sécurité à Rio était prêt dans ma tête… Seulement voilà : les récents événements à Nice puis en Allemagne m’ont enlevé l’envie d’écrire, surtout justement sur le sujet de la sécurité. Nous sommes de retour en Europe pour nos dernières étapes de Tour du Monde en famille et je trouve presque ridicule de m’être tant stressée sur la sécurité à Rio quand on voit la situation ici :-(… Ok, c’est pas pareil mais bon, vous voyez ce que je veux dire…  Et puis, finalement mon billet sur Rio je souhaite le publie quand même car avec les Jeux Olympiques qui approchent je pense qu’il y a pas mal de personnes qui sont peut-être inquiètes à l’idée de visiter Rio et j’aimerais donc leur faire part de l’expérience de la maman anxieuse que je suis. Car s’il est vrai que je dis toujours que mon premier critère de sélection pour choisir une destination adaptée à un voyage en famille c’est la sécurité et bien pour une fois, je n’ai pas été très confiante avec notre choix de visiter Rio. Mais en passant par le nord de l’Argentine, les chutes d’Iguazu et la Costa Verde au Brésil (tous ces coins étant très tranquilles d’ailleurs ! Je vous les conseille…), pour rentrer en Europe il n’y avait pas de choix plus raisonnable que Rio. En plus, tout le monde nous a vanté les mérites et les charmes de la « Cité Merveilleuse » en nous expliquant que tout se passait très bien en faisant attention donc on s’est lancé : on a réservé un appartement à Copacabana pour une semaine en famille à Rio de Janeiro.

visiter Rio en toute sécurité

Prendre une décision est une chose ; être confrontée à la réalité en est une autre et plus notre séjour à Rio approchait plus je regrettais notre choix. Pourquoi ?

  • Rio a quand même une réputation et même si on ne doit pas avoir de préjugés et bien Rio dans ma tête c’est pas la destination idéale pour un voyage avec enfants en toute sécurité (je n’aurais peut-être pas dû regarder La Cité de Dieu au cinéma à l’époque… ;-).
  • Parce qu’en bonne blogueuse que je suis, avant de me rendre quelque part je lis une dizaine de blogs qui parlent de la destination et là je suis tombée sur deux blogs de familles en Tour du Monde cette année qui avaient eu des soucis à Rio (collier sans valeur arraché violemment et vol de sac à l’arrachée). Vous me direz que ce genre de choses peut arriver dans toutes les grandes villes… Je n’ai pas les chiffres c’est vrai mais c’est la première fois que je lis de tels témoignages sur des blogs de familles globetrotteuses. 
  • Idem, en lisant les commentaires Tripadvisors sur certains lieux de visite à Rio, j’ai trouvé au moins un commentaire par page qui parlait d’une agression. C’est également la première fois que je lis autant de témoignages de ce type sur Tripadvisors mais là encore, je conçois que je n’ai pas de chiffres fiables pour appuyer mon impression d’insécurité à Rio.
  • Les Brésiliens eux-mêmes ne m’ont pas rassurée ! Et là c’est peut-être ce qui m’a le plus inquiétée ! A Paraty, nos hôtes Airbnb étaient de Rio et nous ont expliqué qu’ils avaient fui cette ville car ils en avaient assez des bouchons et… de se faire agresser !! Toujours à Paraty, un guide sur notre bateau nous a dit qu’il avait aussi quitté Rio il y a deux ans car avec sa petite famille c’était trop dangereux ! Enfin, sur Ilha Grande, un adorable Français expatrié au Brésil m’a expliqué qu’il ne fallait pas s’inquiéter car en 20 ans au Brésil il ne s’était fait agresser que 7 fois ! 4 fois à Sao Paolo et 3 fois à Rio et donc que moi en une semaine sur place je serais statistiquement tranquille ;-). Euh ça se voulait rassurant ça ???
  • De voir toutes ces collines avec les favelas ça fait réfléchir. A Rio on ne peut pas dire qu’on ne sait pas… De partout on aperçoit les favelas avec leurs constructions colorées et anarchiques et on devine leurs problèmes, on lit sur le sujet et on réfléchit sur ces quartiers qui sont parfois des lieux de non droit, sur les raisons de tant d’inégalités… Le débat est vaste, il ne concerne pas que Rio mais Rio tout particulièrement est une ville où les problèmes de société ont une forte présence géographique. Les favelas semblent « dominer » la ville et réveillent ainsi nos consciences.

***

Donc nous avons passé une semaine Rio. Tout s’est très bien passé et j’aimerais partager avec vous 20 conseils qui vous permettront d’être plus sereins que moi si vous visitez Rio (oui ça fait beaucoup !) :

Recommandations qui m’ont été données par des Brésiliens, des expatriés ou des voyageurs que nous avons croisés sur place.

  • Ne porter aucun bijou. Il ne s’agit pas de juste éviter les bijoux de valeur. Il faut même éviter les bijoux de pacotilles car dans leur précipitation, les pickpockets ne peuvent pas forcément voir la différence. On a même enlevé nos alliances et j’ai retiré mes petits boucles d’oreilles sans valeur. Je n’avais RIEN. En observant les Cariocas j’ai en effet constaté que les femmes portaient très rarement des bijoux. Pas mal de personnes se baladent en tenue de sport.
  • Prendre le métro et le taxi plutôt que le bus. On a testé et approuvé. Le métro est très propre et rassurant (pour le coup c’est fou le nombre de personnes qui sortaient leur iPhone pendant le trajet !). Les chauffeurs de taxis étaient tous sympas (et heureusement c’est pas trop cher). Nous avons souvent combiné métro+taxi car le métro ne dessert pas tous les lieux d’intérêt donc on se rapprochait et on prenait un taxi pour une rapide course à la fin de notre trajet (et les chauffeurs ne râlent pas comme à Paris quand vous leur demandez de ne faire qu’un kilomètre !).
  • Choisir les taxis jaunes, de préférence ceux où le nom d’une compagnie est écrit sur le véhicule.

sécurité Rio

  • Ne pas se balader dehors quand il fait nuit. Là le soucis c’est qu’il fait nuit très tôt ! Donc en gros on visait de rentrer dans notre appartement pour le dîner vers 19h30 (il faisait déjà nuit) et nous n’avons jamais dîné au restaurant.
  • Visiter le centre ville en semaine pendant les horaires de bureaux car le week-end ce quartier est déserté donc moins rassurant. Visiter le nouveau quartier près du Musée de Demain le week-end car là c’est l’inverse : ce coin est fréquenté par les familles qui s’y baladent le week-end. Visiter le quartier de Santa Teresa le week-end également, quand il y a de l’animation.
  • Sur la balade le long de la plage à Copacabana ou Ipanema, faire attention de ne pas être trop proche de la piste cyclable car certains voleurs sont à vélo et arrachent les sacs à main rapidement avant de s’échapper.
  • Ne pas laisser ses affaires sans surveillance sur la plage (c’est vrai partout dans le monde mais là plus qu’ailleurs apparemment). En fait, nous ne nous sommes pas du tout posés sur la plage car après nos semaines sur la Costa Verde on ne voyait pas l’intérêt de prendre un risque sur la plage à Rio alors qu’on avait pu se baigner en toute sérénité à Paraty, Trindade et Ilha Grande
  • Si vous allez voir le coucher du soleil depuis l’Arpeador à Ipanema (et je vous le conseille pour l’ambiance), gardez les yeux ouverts quand vous quittez les lieux. C’est vrai que ce spot est très surveillé (la police est présente) mais il paraît que des touristes se font embêter justement quand ils quittent cet endroit. On a tout simplement sauté dans un taxi en partant.
  • Quand vous arrivez à Rio ou repartez de Rio, veillez à choisir des horaires en journée. Même en taxi, les routes pour aller ou repartir de l’aéroport ou de la garde routière ne sont pas très rassurantes.
  • Ranger Carte Bleue et argent dans une pochette de sécurité qui s’attache autour de la taille et se glisse dans le pantalon. Mais gardez disons 50 Reals sous la main que vous pourrez donner rapidement en cas d’agression. Je les ai mis dans mon sac en bandoulière avec les affaires pour la journée (biscuits, eau et crème solaire).
  • Laissez les passeports à l’hôtel ou dans votre appartement de location et prenez avec vous des photocopies : les documents d’identité nous ont été demandés pour l’achat des billets d’entrée au Pain de Sucre et au Corcovado pour prouver l’âge des enfants (gratuité pour Titpuce).
  • Appareil photo : que faire ? On nous a conseillé diverses options : acheter un appareil photo jetable (bonjour la qualité des images après !), ne rien prendre (trop radical pour nous) ou avoir un appareil photo compact et discret (mais on n’en avait pas avec nous). Ce que nous avons fait ? Nous avons laissé notre Olympus OMD à l’appartement et nous avions sur nous nos iPhones cachés dans nos pochettes de sécurité. On les sortait qu’une fois sur les lieux de visite, entourés de touristes, pas au milieu de la rue.
  • Bien avoir les enfants près de soi : c’est valable dans toutes les grandes villes mais disons qu’à Rio on a expliqué à Ticoeur et Titpuce qu’il y avait des voleurs et plus de soucis que dans les autres villes où nous étions allés et qu’il fallait vraiment qu’ils ne nous lâchent pas la main. La raison pour laquelle je les ai briefés c’est aussi pour qu’ils comprennent pourquoi on faisait beaucoup de choses différemment qu’ailleurs…
  • Ne pas trop sortir des sentiers battus : n’essayez pas forcément de visiter tous les coins de Rio et renseignez-vous bien avant d’aller quelque part. Personnellement, avant chaque sortie j’étudiais le plan et le trajet afin de ne pas avoir à sortir mon iPhone pour regarder notre chemin.
  • Ne pas avoir trop l’air d’un touriste. C’est pas simple c’est vrai mais à Rio vous serez plus discrets en tongs, short et T-shirt avec juste un petit sac à dos ou un sac en bandoulière. Pas de pantalon de rando ou de bermudas avec chaussettes bien remontées ;-).
  • Et les favelas ? Et bien c’est vrai qu’il existe des visites organisées et que tout se passe très bien dans ce cadre-là (je n’ai lu que des témoignages positifs) mais nous n’avons pas testé.
  • En cas de vol, ne pas resister car la personne en face de vous pourrait être armée (oui, je sais je ne suis pas drôle quand je m’y mets).

Les recommandations que je rajouterais :

  • Choisir votre hébergement à Ipanema (hôtel ou appartement). Nous avions choisi Copacabana en pensant que c’était un des quartiers chics de Rio. Alors oui c’est sûr que le quartier nous a semblé bien fréquenté mais visuellement c’est pas rassurant car côté architecture c’est vilain. Tout semble vieillot, pas terrible, mal éclairé, bruyant, les boutiques pas avenantes et du coup, je n’ai pas trouvé l’atmosphère sereine et rassurante même si dans les faits Copacabana est un quartier tranquille. Les rues d’ Ipanema m’ont fait bien meilleure impression ! 
  • Apprendre quelques rudiments de portugais : je m’y suis mise à fond en fait, car justement je trouvais rassurant de pouvoir parler la langue du pays. Ainsi je pouvais demander notre chemin, acheter des choses, échanger avec le chauffeur de taxi et comprendre un peu ce qu’on nous disait. J’ai essentiellement travaillé avec le « Guide du Routard Conversation Portugais » et j’ai trouvé ça très convainquant. Pour la prononciation j’ai regardé quelques vidéos sur Youtube. Ticoeur lui a appris à compter et dire quelques mois du quotidien : il en était très fier mon p’tit chéri !
  • Participer aux visites guidées gratuites de Rio car ainsi vous vous baladerez en groupe, ce qui est plus rassurant je trouve. Nous avons ainsi visité le centre historique de Rio et le nouveau quartier près du Musée de Demain et c’était vraiment super ! Il y a plusieurs associations qui organisent ces Free Tours. Je vous recommande Rio Free Walking Tours car les guides étaient super sympas et les visites intéressantes, surtout celle du centre ville (à la fin, il faut juste laisser un pourboire de son choix). Ainsi, pour les célèbres escaliers Selaron ou le quartier de Lapa nous avons été très contents de ne pas y être allés sans guide car il faut être vigilants par là-bas.

IMG_4362

Les lieux dans Rio où je ne me suis sentie 100% zen :

Heureusement il y aussi des lieux où je n’étais pas du tout inquiète : le sommet du Corcovado, le Pain de Sucre, l’intérieur des musées, le Jardin Botanique, le quartier de Urca le long du muret (super ambiance au coucher du soleil), les cafés et restaurants où nous nous sommes posés en journée.

sécurité Rio

visiter Rio en toute sécurité

visiter Rio en toute sécurité

Mon verdict sur notre visite de Rio et la sécurité dans la Cité Merveilleuse ? 

J’ai suivi tous les conseils ci-dessus mais je dois aussi admettre qu’à aucun moment nous n’avons croisé de personnes inquiétantes. Nous n’avons jamais senti un quelconque danger lors de nos visites dans les lieux touristiques de Rio. Me suis-je stressée pour rien ? Qui sait ? Peut-être que mes craintes étaient exagérées mais c’est difficile à savoir et à contrôler ;-). Nous avons beaucoup aimé Rio, une ville effectivement merveilleuse où nous avons vu tant de belles choses (je vous en parle bientôt !) et tout simplement, si nous avions dormi à Ipanema plutôt qu’à Copacabana je pense que je me serais sentie plus à l’aise. Cependant, je n’irais pas jusqu’à recommander cette destination pour un voyage avec de jeunes enfants, surtout si comme moi vous êtes une maman un peu stressée. Enfin, et c’est important à signaler, « Papa Voyage » n’a pas du tout eu les mêmes appréhensions que moi concernant notre séjour à Rio et la sécurité dans cette ville donc évidemment, il y a comme toujours beaucoup de subjectivité !

sécurité Rio JO

A bientôt sur le blog pour une visite de Rio ! Quelqu’un part assister aux JO ?

 

21 réponses pour “Petit guide de Rio pour les paranos ou comment visiter Rio en (toute) sécurité.


  • Bonjour, en Tour du monde en famille également, nous sommes arrivés à Rio quand vous partiez. Nous y avons aussi passé 6 jours début juillet en logeant à Copacabana et nous y retournons 2 jours après un roadtrip dans le Minas Gérais (que nous recommandons vivement pour voir un Brésil colonial). Concernant la sécurité, nous ne nous y sommes jamais sentis en insécurité. Nous partageons la plupart de vos conseils pour ne pas attirer trop l’attention et visiter les quartiers centraux en semaine et surtout pas le soir. Pour le logement, Copacabana est en fait assez populaire et il faut de préférence rester sur les grandes artères. Toutefois, nous ne sommes pas aussi alarmistes. Cette ville peut selon nous se visiter avec des enfants surtout que les cariocas sont super accueillants. Ils nous aidaient à trouver le bon bus, ce qui est un vrai casse-tête. Ils laissaient systématiquement une place dans le bus / métro à notre fille ce qui n’est pas toujours le cas à Paris. Les plages sont aussi fréquentables sans problème après il ne faut peut-être pas y rester tard le soir (préférence à Ipanema). Si on se cantonne aux quartiers touristiques protégés, Rio ne semble pas être la ville far west que les médias décrivent. Buenos Aires nous a laissé davantage un mauvais sentiment. Rio regorge de merveilles pour parents et enfants! Merci pour vos articles qui nous sont toujours très utiles.

    • Comme je dis en conclusion, il y a beaucoup de subjectivité dans tout ça et pour le coup, moi à Buenos Aires je me suis sentie vraiment très bien (mais j’ai moins aimé la ville, beaucoup moins belle et moins intéressante que Rio à mes yeux). Oui les Cariocas sont sympas mais justement ils rajoutaient toujours une dose sur la sécurité et ça me stressait… On essaie de se voir à nos retours !

  • Bonjour, c’est vrai qu’on entend souvent que Rio n’est pas tres securisé. D’autant plus actuellement avec les Jeux Olympiques qui arrivent et les divers attentats qui touchent le monde entier.
    Vous avez bien fait de publier votre article malgré tout.

  • C’est rigolo, j’ai programmé pour ce matin un billet sur le même thème 😉
    J’ai rajouté une partie manger, ce n’est pas du plagiat^^, promis!

  • Mon frère y était en famille en janvier dernier, pendant le carnaval, et je doute qu’ils aient pris autant de précautions. Je sais en revanche que j’aurais tendance à me comporter comme toi, et je pense que c’est parce que tu étais préparée qu’il ne s’est rien passé. Comme il s’agit d’une destination que je rêve de connaître (bien que j’ai vu la Cité de Dieu et la série inspirée du film), je conserve précieusement ton billet. Et puis pour ma part, je vis à Saint Denis, donc certains comportements coulent de source !

      • La Cité des hommes (Cidade dos Homens) est une série TV brésilienne créée d’après le film La Cité de Dieu ! Si tu veux, j’ai l’intégral en DVD (19 épisode de 30 minutes 😉 !

  • Nous y serons mi-août pour la fin des JO, je garde précieusement ton article ! Je suis toujours embêtée pour les objets de valeur, je ne sais jamais si c’est plus safe de les avoir sur soi ou de les laisser à l’hôtel, avec le risque de se faire visiter la chambre… enfin, à Rio cela semble tout de même une meilleure option.

    • C’est pour ça qu’on a pris un appart sur Airbnb : seul le proprio a les clefs et donc s’il a de super notes et beaucoup de commentaires j’ai confiance. Dans les grands hôtels j’ai confiance aussi mais c’est plus cher.

  • Et bien, je te reconnais bien là! Si tu fais un article, c’est que cette fois t’étais vraiment anxieuse! Bon les papas sont souvent moins stressés que nous! Par contre chouette ce rappel des règles de sécurité d’usage à mettre en place dans n’importe quelle ville qui peut craindre (ou grande ville!!) Nous avons toujours fait comme cela dans les villes qui avaient mauvaise réputation et n’avons jamais déploré un seul problème sauf pickpocket, mais cela même en bas de chez soi en ville, cela peut arriver!

    • Je dirais même plus : c’est la première fois que je suis anxieuse dans une grande ville durant un voyage. Buenos Aires m’a paru super safe et à Mexico city je me suis sentie très bien malgré sa réputation. En Asie j’ai jamais stressée. Bises !

  • En gros ce n’est pas du tout un lien sûre, et surtout avec des enfants, le fait de ne pas se balader quand il fait nuit ça par exemple est absurde ? Quoi donc pas de resto, pas de boite et pas lever de soleil sur la plage !!!
    C’est vraiment dommage
    Merci pour vos conseils si précieux

    • De toute façon avec des enfants c’est plus simple de louer un appartement donc on a préparé nous-mêmes le dîner. Pour le déj on mangeait dehors. Pour les boîtes et bien avec les enfants c’est pas trop d’actualité ;-).

  • Merci pour votre article et ces précieux conseils. Rio semble magique mais c’est vrai qu’il faut prendre quelques précautions. Au plaisir de vous lire.

  • Bonjour Maman voyage,
    Je suis d’accord avec vous quand vous parlez de subjectivité, nous y avons passé 2 semaines au Brésil en juillet 2003 (dont 1 semaine à RIO) avec notre fille qui à l’époque avait 18 mois et nous y avions rencontré aucun problème. Mais c’est vrai que nous avons aussi respecté les règles de bases annoncées plus haut, rentrer avant la nuit, ne pas sortir des sentiers battus, ne pas porter de bijoux, etc …. Rio reste à ce jour l’une de mes villes préférées visitées à ce jour … Merci de me faire revivre ces bons souvenirs avec votre article sur Rio … bonne continuation dans votre tour du monde /Europe

  • Bonjour,
    Je suis une maman voyage et je passe par cette même angoisse alors que nous allons y passer quelques jours à Pâques 2017 sur le chemin des plages du nord este. Tous ces témoignages et vidéos d’agressions ont fini par m’achever. J’apprécie donc bcp cet article. J’ai choisi une belle maison d’hôtes à santa teresa et compte nous offrir les services d’un guide pour les visites de la ville mais je commence à appréhender ce quartier au vu des commentaires. Qu’avez vous pensé de sa ta teresa. Vous y êtes vous sentie à l’aise?
    Merci!

  • J’aurais bien aimé faire un tour au Brésil. J’ai lu beaucoup d’articles sur ce pays, et j’ai l’impression que je vais m’y plaire. J’espère que ce voyage sera pour bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :FSJeHP