Notre vie en Angleterre #86 : Des Souris et des Hommes…

Et non ! Je ne vais pas vous parler de ce joli roman de John Steinbeck mais véritablement de souris et d’hommes ! En commençant l’écriture de ce blog de voyages en septembre 2009 (à la naissance de Ticoeur), je n’aurais jamais imaginé parler souris un jour ! Nous en sommes là ! Il ne se passe tellement rien ici depuis le début de notre troisième confinement anglais, il y a quatre semaines déjà. Quatre très très longues semaines. J’aurais tellement aimé entrer en hibernation et me réveiller au printemps ! Mais voilà, pas possible de dormir tranquillement : la nuit, nous entendons des petits bruits au-dessus de notre chambre, dans les combles. Papa Voyage a donc déplacé la caméra complètement inutile qui surveille l’entrée de notre maison (franchement, si quelqu’un vient je l’embrasse !) et l’a placée dans le grenier avec un gros cube de parmesan ! Et c’est ainsi que nous avons découvert la présence d’une petite souris. Quand j’ai vu la vidéo le lendemain matin, j’étais d’abord remontée contre Papa Voyage qui aurait pu utiliser du cheddar vu le cours du parmesan en Angleterre ! Mais bon, nous savons vous et moi que la paix des ménages est précieuse en cette période de pandémie donc je n’allais pas en faire tout un fromage (sorry !). Pour capturer gentiment la souris, nous commandons sur internet quelque chose qui s’appelle mouse hotel… finalement une sorte de grande boîte transparente avec une porte qui se referme une fois que la souris en franchit le seuil, le tout avec de grandes baies vitrées… Sauf que le problème de ce boutique-hôtel pour souris c’est qu’il n’y a pas de salle de bain et ça, complètement novices en souris, nous n’y avions pas pensé ! Résultat : notre petite souris, complètement stressée de se retrouver confinée (on ne peut que la comprendre !!) a totalement redécoré sa chambre des murs au plafond ! Et comme je soupçonne qu’elle fait une intolérance au lactose ou du moins qu’elle n’a pas l’habitude du parmesan, c’était vraiment pas beau à voir ! Papa Voyage est allé déposer la souris plus très blanche dans un petit bois à 200 mètres de la maison et a géré le room service au karscher. Les bruits recommencent ! Zut, il y en a d’autres ! Cette fois, Papa Voyage connecte la caméra à sa montre et programme une alarme pour savoir quand notre hôte arrive. Ainsi, il se retrouve à devoir se lever au milieu de la nuit pour sortir la souris. Elle ressemble tellement à la première que nous craignons que ce soit la même ! Dans le doute, il préfère choisir un bois plus éloigné que le premier. Pendant ce temps-là, je me demande si raccompagner une souris au milieu de la nuit est véritablement un motif de sortie essentielle :-)… Ce n’est pas dans la liste publiée par le gouvernement mais les hommes politiques ne pensent pas à tout, n’est-ce pas ? Après trois nuits et trois souris, plus rien. Nous pourrions dormir en paix sauf qu’il n’est toujours pas facile de dormir quand on a l’impression d’être faits comme des rats !

L’impression d’être sur une île coupée du monde n’a jamais été aussi grande. Tout est fait pour qu’on n’en sorte pas… On ne voit plus le bout du tunnel ! Que ce soit celui sous la Manche ou celui de notre confinement ! Vous vous souvenez ? Cela devait se terminer le 15 février… Et bien non ! C’était une blague ! C’est reporté au 8 mars au plus tôt. Et notez bien le « au plus tôt ». Cela fait beaucoup de semaines sans école. De longues semaines sans véritables contacts humains… Bref, il faut encore tenir 6 semaines voire plus. C’est pas la fin du monde… mais presque…

Remake de « The End of the F***ing World », by Ticoeur et Titpuce 🙂

Alors que plus de 7 millions d’Anglais ont déjà été vaccinés et que de nombreux scientifiques se disputent sur l’utilité de fermer les écoles, l’annonce d’hier décalant le retour des écoliers au 8 mars a été un sacré coup au moral ! Surtout que la date semble sortie du chapeau ! La semaine prochaine au Royaume-Uni c’est Children’s Mental Health Week (semaine de la santé mentale des enfants…) : ça laisse vraiment songeur !

Alors je dois dire que le légendaire flegme anglais est impressionnant car juste après l’annonce d’oncle Bobo, une maman anglaise écrit sur notre groupe Whatsapp : « Well, I think I might need another gin & tonic »… Les autres lui répondent « Cheers! » et donc je me suis abstenue de râler car ça aurait fait trop français :-)…

Pour l’instant, après 4 semaines de distance learning, les instit’ et les enfants ont encore la pêche. Ouf ! Ce sont les cours de sport qui sont les plus drôles ! Après, le tennis dans le salon et les séances de yoga du vendredi matin (voir mon billet précédent pour plus d’info sur l’école à distance), les enfants ont découvert le… dry swimming !!! Incroyable ! On se tient de bout et on nage dans le vide avec les bras ! L’humour anglais n’est pas mort ! J’ai tout filmé. C’est collector. J’imagine dans quelques années quand on repensera à tout ça !

Toujours concernant l’école, un des sujets compliqués à gérer avec le confinement c’est le choix du collège pour Ticoeur. Pour l’instant, il y a quatre possibilités :

  • Nous l’avons inscrit dans le collège public local mais comme je vous l’ai déjà expliqué, les places ne sont pas garanties même quand on est dans le secteur. C’est la grosse différence avec le système français. Nous aurons la réponse début mars de la part de l’académie de notre comté. De plus, nous n’avons jamais eu l’occasion de participer à une visite guidée puisque toutes les journées portes ouvertes ont été annulées depuis mars 2020. De réputation, c’est un super collège.
  • Nous l’avons également inscrit dans un collège privé pour lequel il a passé un examen samedi dernier. Un examen depuis sa chambre !… Sur l’ordinateur, avec une tablette à côte de lui pour montrer qu’il n’y avait personne dans la pièce pour l’aider. C’était impressionnant côté organisation logistique sachant que 200 enfants y participent. Je précise que le but de l’examen est la possible obtention d’un « scholarship » : c’est une aide financière accordée aux enfants qui ont de gros potentiels dans certains domaines. Ticoeur postule pour le scholarship académique (qui sera basé sur les résultats des tests en math et anglais qu’il vient de passer) et pour le scholarship théâtre (il y aura une audition le jour où nous sortirons du tunnel !). Il existe aussi des scholarships en sport et en musique mais il ne les tente pas : le sport c’est pas son point fort et en musique il faut être au Grade 5 de la Royal Academy of Music pour participer à une audition. Or, il est à présent en Grade 3. Mais bon, un ou deux scholarships ce serait déjà énorme !
  • Une autre solution est de rester dans l’école actuelle qui va jusqu’à l’équivalent de la 5iè. C’est une valeur sûre. Vous savez comme nous en sommes ravis ! C’est juste que Ticoeur aimerait être dans « une école de grands ».
  • Dernière option : un collège en France… mais là, c’est le flou total ! Rentrons-nous ? Où habiterions-nous ? Aucune visibilité à date !

Rien que pour choisir un collège c’est complexe en cette période alors je compatis si vous avez des enfants qui doivent s’orienter après le Bac dans le contexte actuel ! J’ai le vertige rien que d’y penser !

Et dans le jardin ? Je vous avais déjà parlé de notre joli mimosa. A présent, nous avons surtout beaucoup de perce-neige et aussi notre première jonquille !

A la nuit tombée, le même renard continue de traverser notre jardin en s’arrêtant quelques secondes pour nous regarder par la fenêtre. Je pensais qu’il voulait savoir si nous allions bien et quelle série anglaise nous regardions en ce moment mais apparemment, les grandes balades de renards c’est habituel en cette période de l’année car ils sont à la recherche de leur dulcinée pour la période d’accouplement qui a lieu en février. En gros, pour la Saint Valentin, il faut que notre ami ait trouvé et convaincu sa chérie ! Et donc, je pense que notre jardin ne doit pas être loin d’une renarde absolument canon ! A suivre…

***

Bref, ce billet respire l’incertitude. L’incertitude c’est d’ailleurs ce qui nous rapproche tous, quelque soit le pays où nous sommes, quelque soit notre situation. Personne n’a les mêmes contraintes, les mêmes restrictions, personne ne vit la même chose, personne ne souffre des mêmes manques mais absolument tout le monde doit apprendre à vivre avec une sacrée (over)dose d’incertitude ! En attendant, pour décompresser, je me balade au village, face à ces voiliers condamnés à l’immobilité et je rêve du jour où nous pourrons tous mettre les voiles !

Je vais quand même finir par une citation du roman Des souris et des hommes histoire que le titre tienne un peu ses promesses (je pourrai ainsi continuer de pester sur ceux qui ne les tiennent pas !)… Voici donc une citation pour honorer l’amitié dont nous avons tous besoin en ce moment :

“I got you to look after me, and you got me to look after you, and that’s why.” John Steinbeck, Of Mice and Men.

Take care!

 



Commentaires

  1. Merci pour ce bon moment de rigolade avec cette histoire de souris 😅
    Nous avions réussi à nous en débarrasser avec des pièges à glue… c’est cruel mais radical…
    Mieux que le chat qui les regardait passer dans la cuisine sans broncher !
    Courage à vous, courage à nous… ici en France suspense insoutenable avec l’annonce imminente d’un 3eme confinement…

    • Trop mimi le chat 🙂

  2. Combien j ai aimé cette histoire de souris!! Merci pour ce pt moment délicieux. 🐭🐭…on se soutient moralement de part et d autre de cette Manche qui nous sépare…

    • Oui, courage à vous aussi !

  3. Comme j’ai ri avec cette histoire de souris, MERCI !!!! Bon courage pour la suite du confinement, nous attendons ici les nouvelles….

    • Sacré suspens en France ! Courage en tout cas !

  4. Herrlich, der Bericht von euren Tiererlebnissen! Hoffentlich bleiben die Mäuse auf den Dachboden begrenzt. Besser noch, sie bleiben ganz weg! Und der Fuchs hat natürlich bei euch ein tolles Revier.
    Ansonsten sind wir sehr gespannt, wie es mit Ticoeurs schulischer Laufbahn weitergeht …
    Grüße

    • Erste Antwort von Gymnasium am Feb 10. Grüsse!

  5. Je me suis bien retrouvée dans ton histoire de souris. Nous avons passé le premier confinement dans notre maison de campagne en Normandie et très vite, nous avons eu des preuves du passage de souris dans la cuisine. J’ai commandé des pièges (merci Amazon) et tous les matins, à l’aube, avant que les enfants ne se lèvent, je descendais à la cuisine, trouvais une souris dans chaque piège et allait les libérer au bout du jardin. Et rebelote le lendemain matin. Au bout de quelques jours, j’en ai eu marre et nous avons traqué tous les trous par lesquels elles pouvaient entrer et nous les avons bouchés. Ensuite, plus rien.
    Jusqu’à ce qu’on découvre des traces de leur passage au grenier… La dernière fois que nous étions dans la maison, avant le 2ème confinement, le problème n’était toujours pas complètement réglé.
    Affaire à suivre…

    • On ne s’ennuie pas avec ces petites souris 🙂

  6. Bien joué pour la souris ! Quant au renard j’espère qu’il va trouver sa dulcinée et que vous aurez bientôt des petits renardeaux dans le secteur…
    Courage pour la période, c’est vrai que c’est difficile, surtout toute cette incertitude… Tout change en permanence.. Difficile de se projeter dans ce contexte. Moi aussi jai hâte de pouvoir remettre les voiles…

    • Encore un peu patience mais ça va le faire !

  7. Tu as quand même réussi à me faire rire avec cette histoire de souris et de sortie nocturne !!!
    Je compatis avec toi, quand j’ai envie de m’énerver et que mon mari continue à faire des jokes… Bein ça m’énerve encore plus 🤬🤬 sacrés français.
    Nous aussi on attend notre date de confinement choisie au hasard… Si notre gouvernement prend la peine de prendre une décision !?🤬
    Merci d’élever le débat avec de belles références littéraires 🤩

    • Merci pour ce gentil message !

  8. Courage pour ce confinement. Nous avons une épée de Damocles sur la tête également alors en attendant, on en profite à petite échelle.
    Par ailleurs, je suis en train de lire l’adaptation en BD de Des Souris et Des Hommes, par Rebecca Dautremer, un petit bijou 😉

    • Merci pour ce conseil BD ! Je vais regarder !

  9. Quel beau billet réconfortant, ton humour et ta jolie écriture nous font du bien pour braver l’incertitude des prochaines semaines ! Que c’est dur quand on rêve de grands horizons… Merci d’illuminer nos semaines avec tes récits en tout cas, c’est toujours un plaisir de suivre vos aventures (même quand elles se limitent à votre grenier ou votre jardin) !

    • Merci beaucoup pour cet adorable message ! Belle semaine à toi aussi !

  10. Que cela fait du bien de rire! Beaucoup d humour dans l aricle! 😁Finalement il y a toujours quelque chose à raconter!
    Ici on est toujours en attente d annonces éventuelles . Il ne reste plus grand chose à fermer pour un confinement total 🙂
    Week-end tranquille à la maison sous une pluie incessante 💦

    • Quel suspens en France ! Et oui, il a pas mal pleuvioté ce week-end ici aussi !

  11. Va falloir que tu me donnes ton bon plan pour le mice hotel… Ici, nous n’avions trouvé que la prison à souris, des barreaux mais pas de baie vitrée… !

    • je t’envoie le lien par mail !


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :6FcXiF

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.