Notre deuxième fois aux Studios Harry Potter

Nous avions déjà visité les Studios Harry Potter en 2012, l’année de leur ouverture au public. A l’époque, j’avais offert cette visite à « Papa Voyage » pour ses 40 ans et c’était lui le seul fan à la maison. Ticoeur n’avait que 3 ans et Titpuce était un bébé donc ils ne se souvenaient même pas de cette visite. Depuis, j’ai trois fans d’ Harry Potter à la maison et c’est pas tous les jours facile de suivre ! Quand nous avons annoncé aux enfants que nous partions vivre en Angleterre pour deux ans, ils nous ont demandé si nous pouvions retourner aux Studios Harry Potter. J’ai dû céder à la pression des fans :-). Et surtout j’aurais fait n’importe quoi pour que mes petits amours ne soient pas trop tristes de quitter la France… Alors si Harry Potter a ce pouvoir de leur faire aimer l’Angleterre moi je dis « vive Harry Potter ! ».

La bonne surprise c’est que depuis 2012, les studios se sont agrandis et offrent plus de décors aux visiteurs. Ainsi, nous avons découvert pour la première fois :

  • Le Poudlard Express et le Quai 9 ¾ : on peut rentrer dans le train qui est vraiment celui qui a été utilisé dans tous les films. Ce train se trouve aux studios depuis 2015.

visiter les Studios Harry Potter

  • La maison d’enfance d’Harry Potter : depuis 2015, on peut rentrer dans le salon des Dursley.

visiter les Studios Harry Potter

  • La forêt interdite : elle a été rajoutée en 2017… Attention à Aragog !

la forêt interdite Harry Potter

  • Aussi, partout dans les studios on trouve des vidéos explicatives des tournages, des décors, des effets spéciaux ainsi que des interviews des acteurs. Par rapport à 2012, il y a donc plus d’explications, plus de contenus. Je dirais même qu’on peut faire l’économie de l’audio-guide. Si mes souvenirs sont bons, dans l’audio-guide (que nous avions pris en 2012), vous aurez en plus des anecdotes.

Les autres parties des décors sont toujours aussi impressionnantes même pour une non-fan comme moi. J’aime tout particulièrement le grand hall de Poudlard, la salle des potions et le chemin de traverse. Je vous laisse avec quelques photos que vous pourrez comparer à mon article de 2012 : que Ticoeur a grandi !

visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

        visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

2012 versus 2018 : le plus grand choc pour moi c’est de voir comme Ticoeur a grandi !

Studios Harry Potter Londres

visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

Comme je le disais, les studios sont très beaux et donc même sans être fan, on apprécie la visite pour la qualité des décors. Evidemment, si vous avez vu les films c’est encore mieux ! Chez nous, Papa Voyage a lu tous les livres et vu tous les films : Ticoeur a lu tous les livres et vu les trois premiers films. Titpuce a également vu les trois premiers films mais en fermant les yeux pendant certaines scènes ; enfin, moi j’ai vu un des films au cinéma mais je ne sais même plus lequel tant c’est pas mon truc :-). Par contre, je suis en train de lire les livres en VO, en audio-book parce que c’est un excellent moyen de progresser en anglais (qualité du texte et qualité du narrateur) et parce que j’aimerais réussir à suivre quelques conversations à la maison :-)…

Voici un petit recoin que j’aime beaucoup, le parfait exemple de cette ambiance créée dans les studios…

Ce qui est également très impressionnant c’est de se dire qu’on est vraiment à l’endroit des tournages. Il ne s’agit pas d’un parc d’attractions, ni de décors factices construits après coup. Les huit films ont été tournés dans ces studios, de 2001 à 2010, en utilisant ces décors, de très haute qualité (quasi des oeuvres d’art !). Le visiteur peut également découvrir tous les accessoires : costumes, perruques, baguettes, meubles etc… Le soin apporté au moindre détail est bluffant ! Ils avaient du budget :-). Aussi, c’est fou de se dire que les acteurs alors enfants ont passé leur vie dans ces studios : ils ont même eu école sur place ! Drôle d’enfance et adolescence en tout cas !

Informations pratiques pour visiter les studios Harry Potter :

Achetez les billets sur le site officiel et pas ailleurs -> Warner Bros Studios Tour – Il existe tout un tas d’arnaques d’agences qui vendent les billets plus chers qu’ils ne sont ! Et comme c’est déjà un budget, autant ne pas en rajouter. Ainsi, pour une famille de 4, l’entrée est officiellement à 140£ (prix 2018). Les enfants de moins de 4 ans ne payent pas.

Réservez longtemps à l’avance -> à peine installés dans notre petit coin du sud de l’Angleterre, mi-septembre, nous avons pris des billets pour les Studios Harry Potter et nous n’avons eu de la place que pour mi-novembre, soit deux mois plus tard ! Il peut même y avoir 3 mois d’attente en haute saison donc le plus tôt est le mieux !

Transport : attention, les Studios Harry Potter sont à 30 kilomètres de Londres ! Vous pouvez prendre le train à Euston Station (proche de St Pancras), jusqu’à la station Watford Junction (ce que nous avions fait la première fois – comptez 50min). C’est environ ~12£ l’aller retour pour un adulte (1/2 tarif pour les enfants à partir de 5 ans) et c’est un peu moins cher si vous utilisez l’Oyster Card pour payer vos billets de train. Une fois à Watford Junction, il y a une navette pour les Studios (2,50£ par trajet – 15 minutes). Au final, il faut partir de Londres une bonne heure, voir 1h30 avant l’heure de votre billet d’entrée. Vous avez 30 minutes pour rentrer dans les studios à partir de l’heure inscrite sur vos billets. Pour notre 2iè fois aux studios, nous avons pris la voiture. Le parking est gratuit.

Temps de visite et autres infos : nous avons passé 3h30 dans les Studios et j’ai vu ensuite que c’était le temps moyen conseillé par Warner Bros Studios. Les enfants auront donc sûrement faim. Sachez que vous pouvez emmener votre pique-nique et le manger dans le café sité au milieu du parcours. Si vous venez en hiver, ne laissez pas vos manteaux aux vestiaires car une partie des décors est en extérieur. Enfin, il y a une très belle boutique qui comblera les fans d’Harry Potter !

Enfin, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions !

Alors ? Tentés pour visiter les Studios Harry Potter ?

Notre vie en Angleterre (semaine 11) : un anniversaire à l’anglaise et 48h à Paris !

A force de dire que Paris me manquait, il fallait bien que je me lance et que je retourne dans ma ville ! A la dernière minute, j’ai trouvé des billets pas chers et j’ai laissé Papa Voyage gérer boulot et enfants pendant 48h ! (Il s’en est sorti, je vous rassure !). Alors, je m’excuse déjà auprès de tous les amis que je n’ai pas pu voir. Mon passage était bien trop rapide. J’ai vu peu de monde, un peu de famille surtout, et j’ai fait le plein de culture car comme je vous l’ai expliqué, c’est finalement le seul point d’ombre à notre petite vie outre-Manche… Mais commençons par les nouvelles de notre coin d’Angleterre où l’automne est toujours aussi agréable…

Parc à Southampton

L’école anglaise en vrac :

  • Au Royaume-Uni, il existe une matière que nous n’avons pas en France : PSHE (Personal, Social and Health Education). Cela recouvre des enseignements variés relatifs à la santé (par exemple comment se brosser les dents…), à la vie quotidienne (par exemple, savoir compter l’argent, lire l’heure…) et à la connaissance des autres (tolérer les différences, etc…). En fait, on couvre une partie de ces enseignements en France mais pas sous l’étiquette d’une matière spécifique. Bref, en PSHE, cette semaine, ma puce a étudié la vie de Louis Braille et son apport pour les aveugles. Pour ma puce, c’était vraiment sport de préparer un exposé écrit en anglais sur Monsieur Braille mais elle s’y est collée avec beaucoup d’application et j’étais contente que que ce soit un Français à l’honneur cette semaine :-)…
  • En cours de musique, Titpuce faisait de la flûte à bec (classique dirais-je… j’ai eu le droit à la même chose dans mon enfance…) mais pour la seconde moitié du trimestre, toute sa classe a changé d’instrument et découvre le… violon ! Cela me semble un choix ambitieux ! J’ai hâte d’entendre ça (ou pas !). Les instruments sont uniquement à l’école et nous n’avons pas de violon à la maison donc je ne sais pas vous dire comment ça sonne mais ma puce adore ! Dans tous les cas, j’apprécie l’encouragement à découvrir de nouveaux instruments… Toutes les écoles que nous avions visitées dans notre coin mettent l’accent sur la musique. Je ne sais pas si c’est spécifique au Hampshire ou général dans le pays mais j’apprécie !
  • Pour Ticoeur aussi, la deuxième moitié du trimestre est sous le signe du changement mais du côté des cours de sport : les entraînements de foot ont été remplacés par…le rugby ! Cela m’inquiétait un peu car je n’imagine pas trop Ticoeur dans ce sport mais pour l’instant il aime donc à suivre aussi ! Le prof lui aurait même dit qu’il était bon au plaquage !… Comme quoi, on croit connaître son enfant :-)… Je précise que les filles de sa classe ne font pas du rugby mais du hockey sur gazon. Je ne sais pas si cela vous rassure mais ça rassure ma puce qui n’a aucunement envie d’essayer le rugby ! Je vous dis pas l’état des genoux de Ticoeur cette semaine !
  • Le prof de piano de Ticoeur l’a inscrit pour le concours de la Royal Academy Of Music. C’est drôle : quoiqu’on fasse en Angleterre, c’est « royal » ! ça en jette non ? Bref, l’examen est prévu au printemps. Mon Ticoeur est à fond et s’y prépare tous les jours ! Je rappelle que les cours de piano c’est pas dans le cursus commun. Il s’agit de cours particuliers que nous payons et qui ont lieu à la place du créneau de musique  de la classe. Ainsi, quelques enfants sont en cours particuliers de piano, guitare, batterie, ou autre pendant que le reste de la classe a cours de musique (flûte, violon ou chant). Les Conservatoires n’existent pas au Royaume-Uni donc les enfants préparent des concours de la Royal Academy of Music auprès de professeurs particuliers habilités.
  • Enfin, la classe de ma puce monte une pièce de théâtre pour Noël : A Midwife crisisC’est l’histoire d’une sage-femme qui se rend à Bethléhem car elle veut aider à la naissance d’un certain petit Jésus. J’ai hâte de voir à quoi ressemble l’accouchement, si accouchement il y a  ! Il paraît que c’est plein d’humour à l’anglaise… Je n’en doute pas ! Titpuce aura justement une partie du rôle de la sage-femme. Je lui ai demandé si elle s’en sortait avec le texte et apparemment ça va car il s’agit surtout de chansons et depuis le début, elle est plus à l’aise pour apprendre l’anglais en chantant donc pour l’instant l’idée de monter sur scène ne lui fait pas peur !

Pendant ce temps-là, maman est à Paris 🙂

Et bien oui ! J’ai craqué : je suis partie en solo dans ma ville et je l’ai parcourue sous un grand soleil, le long de la Seine, le long de ses grands boulevards, avec un croissant bien beurré dans le ventre et de chouettes expos au programme.

Je suis allée voir l’expo Miró au Grand Palais car c’est la grande expo du moment. C’est très complet, très beau, sans surprise. Etrangement, le reste de mon programme était très anglais : je suis allée voir l’expo Grayson Perry au musée de la Monnaie. Excellent ! Le comble, c’est que cet artiste britannique, complètement décalé a étudié l’art à … Portsmouth ! Ville qui est tout proche de mon village ! Mais c’est ainsi : une capitale comme Paris donne accès à tout alors que dans mon village, la seule expo qu’il y a eu pour l’instant c’était une expo des plus grands haricots verts cultivés dans le village !!! Et à croire que je l’ai fait exprès (mais non pas du tout !), au Théâtre Michel, je suis allée voir La Machine de Turing, qui raconte la vie de cet Anglais surdoué qui a aidé les Alliés à décoder les messages secrets des Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Superbe ! Une excellente performance du comédien Benoît Solès dans le rôle d’Alan Turing. Vous aviez peut-être vu Imitation Game au cinéma. C’est de cette histoire qu’il s’agit mais au théâtre c’est tellement plus émouvant ! A voir absolument !

Passer de ma campagne anglaise à Paris a été un choc je dois dire : le bruit, la foule, la circulation bien dense, les gens qui fument (je n’ai pas encore croisé d’Anglais avec une cigarette et je viens de le réaliser !)… Mais le choc était très positif aussi : la vie, le mouvement, les possibilités de visites, l’architecture, les cafés, le tourbillon de la Capitale, de cette ville où j’ai grandi… Cela m’a fait le plus grand bien même si j’ai quasi dormi toute la journée à mon retour tant mon escapade et mes longues heures de marche m’ont épuisée !

Quant à Papa Voyage, il s’en est bien sorti, pour deux raisons qui sont propres à notre nouvelle vie en Angleterre. Ici, les gens ne restent pas tard au travail et donc il n’y a rien de choquant à partir tôt pour aller chercher ses enfants à l’école… Et secondo, le télétravail est plus dans les moeurs donc cela permet également plus de souplesse dans l’organisation.

Un anniversaire à l’anglaise…

Comme j’ai des amis qui ont vécu à Londres, j’étais déjà au courant des coutumes locales mais aujourd’hui nous les avons vécues nous-mêmes car Titpuce était invitée aux 7 ans d’un camarade de classe. Alors comment ça se passe en Angleterre ?

  • La plupart du temps toute la classe est invitée ! Et ça, ça me fait très très peur ! Car je n’étais déjà pas fan de devoir gérer 6 ou 7 enfants à chaque anniversaire mais alors devoir gérer une classe entière !
  • De nombreuses mamans restent pour aider… Ouf ! Cela fait aussi partie de la tradition… Mais quand même ! J’ai encore trois mois pour me préparer psychologiquement avant l’anniversaire de ma puce !
  • Les cadeaux ne sont pas ouverts pendant l’anniversaire. L’enfant qui fête son anniversaire ouvre les cadeaux le soir chez lui. Ma puce était trop frustrée et n’arrêtait pas de vouloir lui mettre son cadeau entre les mains ! Mais rien à faire : le cadeau a atterri sur une table et nous sommes parties sans savoir si ça lui faisait plaisir ou pas… Titpuce avait surtout peur que le cadeau se perde étant donné le bazar entre tous les paquets, les bonbons, les manteaux…etc… Tous ces cadeaux restés empaquetés c’est ce qui a le plus choqué ma princesse ! Du coup, il ne faut surtout pas oublier d’écrire une petite carte pour que l’enfant sache qui a offert quoi…
  • Le gâteau d’anniversaire n’est pas mangé pendant la fête ! On emporte une part en partant, au moment où on prend son petit sac avec les habituels petits goodies
  • La conséquence du premier point c’est que l’anniversaire a rarement lieu à la maison et que les Anglais réservent tout un tas d’activités : bowling, piscine, salle des fêtes, laser game, escape game, château gonflable en été… Aujourd’hui, l’anniversaire avait lieu dans une salle d’escalade et ça, ma puce a adoré ! C’était la toute première fois pour elle et elle a très envie d’y retourner ! Evidemment, je suis restée pour l’aider car primo, la plupart des mamans sont restées mais aussi parce que je m’inquiétais qu’elle ne comprenne pas les instructions de sécurité données en anglais. Les murs font quand même 8 mètres de haut ! Autant vous dire que j’ai bien vérifié le baudrier avant chaque montée !

Au final, nous avons passé un excellent moment et ça met la pression pour l’organisation des anniversaires à venir !!!

Je vous laisse avec une photo prise ce soir depuis la plage à Lee-on-the Solent, avec vue sur Isle of Whight… Cela fait partie des bonheurs de vivre à la mer 🙂

Belle semaine à tous !

Notre vie en Angleterre (semaine 10) : feux d’artifice, retour à l’école et coquelicots bleus.

Cette semaine, c’était le retour à l’école : les enfants ont remis leur uniforme qu’ils portent à présent dans la version hiver : tous les jours avec le pull. Fini les chemisettes ! Et pour Titpuce, les collants ont remplacé les chaussettes. En même temps, nous sommes en novembre ! Et les Anglais ne sont quand même vraiment pas frileux car pour le sport, les enfants sont encore en short et en t-shirt ! Mais bon, personne ne tombe plus malade qu’en France donc tout va bien. Juste avant nos vacances à Malte, vous avez dû sentir que j’avais moins le moral qu’au début car la vie dans la campagne anglaise est parfois trop calme pour moi. Notre voyage m’a redonné de l’énergie. J’ai passé une bonne semaine outre-Manche, une semaine plutôt chargée !

Les feux d’artifices de Guy Fawkes : ils sont bizarres ces Anglais à fêter la non réalisation d’un complot ! N’est-il pas plus naturel de fêter des victoires plutôt que des échecs d’événement négatifs ? Guy Fawkes n’a pas réussi à mettre le feu au Parlement le 5 novembre 1605 lors de la Conspiration des Poudres et donc c’est jour de fête avec feux d’artifices (fireworks) et grands feux (bonfires) dans tout le pays ! Etrange mais bon… Nous avons participé à la fête ! Cette semaine, quasiment chaque jour il y avait un feu d’arficice organisé quelque part. Nous en avons choisi un qui était tiré depuis la plage. Il y avait une super ambiance. Par contre, un feu d’artifice un 5 novembre c’est la garantie d’avoir bien froid ! On a mieux fait les choses en France avec notre 14 juillet :-). Ticoeur et Titpuce ont adoré l’expérience et ils ont gambadé sur la plage avec les autres enfants avant d’admirer le spectacle dans la nuit qui fort heureusement tombe très tôt en cette saison !

L’école anglaise : franchement, je ne pensais pas que je le dirais si tôt mais nous sommes vraiment sur un rythme de croisière. Ticoeur et Titpuce n’ont pas besoin de beaucoup de temps pour faire leurs devoirs. Titpuce fait sa lecture du jour et ses quelques lignes d’écriture sans difficulté. Elle écrit toujours en utilisant les lettres cursives françaises. Par contre, je me suis rendue compte que Ticoeur vient d’abandonner l’écriture française pour l’écriture anglaise. J’en étais un peu triste, d’autant plus que sa maîtresse lui avait laissé le choix mais il se trouve qu’il écrit bien mieux en script lié qu’en écriture cursive donc je le laisse faire… L’essentiel c’est que ce soit joli finalement :-). La maîtresse a, elle aussi, pu constater que son écriture était devenue plus soignée et elle lui a donné le « permis d’écrire avec un stylo ». C’est vraiment une petite carte, au format permis de conduire et elle ne l’a attribuée qu’à 5 élèves pour l’instant. Bravo mon Ticoeur ! Aussi, quand la maîtresse a vu tous les livres que Ticoeur avait lus en anglais pendant les vacances (les enfants ont un carnet pour marquer leurs letures), elle a décidé de passser à la vitesse supérieure et donc elle vient de prêter à Ticoeur The Twits de Roald Dahl (Les deux gredins) pour sa lecture de la semaine. Aucun élève n’a les mêmes devoirs en lecture. Le choix des livres est adapté au niveau et aux goûts de chaque enfant. Pour l’oral, je vois que Titpuce comprend de plus en plus, jour après jour, mais la maîtresse me dit qu’elle ne parle toujours pas… Cela dit, moi je l’ai entendue parler anglais avec ses copines : des bouts de phrases juste, mais c’est un début… ça commence ! Aussi, à l’école, il y a toujours ces récompenses qui encouragent : cette semaine mes amours ont remporté des rewards en anglais et en musique. Quant au sport, pour Ticoeur, les entraînements de foot ont été remplacés par le rugby pour la fin de ce trimestre. C’est une découverte pour lui. A suivre ! En tout cas, comme les devoirs ne nous occupent pas trop, nous avons le temps de faire un peu de français chaque soir. Depuis cette semaine, les enfants tiennent leur journal de bord en français. J’avais également fait tenir un journal à Ticoeur pendant notre tour du monde et cela avait porté ses fruits donc je reprends l’idée. Et bien sûr, on lit aussi en français. Titpuce a encore du mal avec nos diphtongues. Elle a l’occasion de les revoir à l’école française le samedi matin à Southampton où sa maîtresse fait un travail remarquable. Bref, tout roule pour l’instant et l’école est toujours le plus gros avantage que je vois à notre expatriation en Angleterre !

Ces Anglais qui nagent trop bien ! Je savais que le niveau de natation à l’école anglaise était meilleur qu’en France mais j’ai été complètement bluffée cette semaine quand j’ai vu tous les élèves de l’école nager le crawl super bien ! De futurs Michael Phelps ! En effet, lundi il y a eu une rencontre entre les différentes houses (il y a trois maisons dans l’école) et donc tous les enfants à partir de Year 3 ont participé à des courses en relais tandis que les parents hurlaient au bord de la piscine pour les encourager. C’était impressionnant ! Ils sont à l’école primaire et même quand j’étais au collège quasi personne ne nageait aussi bien que ces petits anglais ! Comme Titpuce est en Year 2, sa classe ne participait pas à l’interhouses mais si l’an prochain elle est sensée avoir ce niveau de natation on n’est pas rendu !!! Nous l’avons inscrite à des cours en plus de sa session hebdomadaire à l’école mais la route est longue… Après avoir vu le niveau de tous ces enfants, nous pensons que nous allons aussi inscrire Ticoeur à des cours car il nage certes très bien la brasse coulée mais il est quasi-débutant en crawl or le crawl est vraiment la nage reine à l’école. Seuls deux ou trois enfants ont nagé la brasse pendant la compétition. Il faut dire, que pour la vitesse, le crawl bien exécuté est plus efficace (je précise « bien exécuté » car moi je suis plus lente en crawl qu’en brasse ! Mon côté français peut-être…). Bref, on se met la pression sur la natation ici !

Remembrance Day : cette année, on fête les cent ans de la fin de la Grande Guerre. En Angleterre, ils n’ont pas attendu le centenaire pour célébrer le 11 novembre : c’est un jour important chaque année. Il y a beaucoup plus de mobilisation qu’en France. Quasi tout le monde porte des coquelicots (poppies) en souvenir des soldats. Dans toutes les écoles, c’était clairement le thème de la semaine, que ce soit pendant l’Assembly (cette grande réunion hebdomadaire avec tous les enfants) ou pendant les cours d’Histoire. En France, la fleur symbolique en ce jour est le bleuet, non le coquelicot. Je n’ai jamais vu personne le porter d’ailleurs, pourtant il paraît que cela s’est répandu en France depuis quelques années (ou peut-être cette année avec le centenaire ?). Bref, j’ai parlé de ces bleuets aux enfants et savez-vous ce que ma puce a fait ? Quand sa maîtresse a distribué des coloriages représentant des coquelicots pour décorer l’école à l’occasion de Remembrance day, et bien ma puce a colorié ses coquelicots en … bleu !!! La maîtresse a été très très surprise ! J’aurais dû expliquer à Titpuce qu’un bleuet ne ressemblait pas à un coquelicot mais bon ! Finalement la maîtresse a compris et a adoré l’idée de mixer le coquelicot et la couleur pour la France ! Ma Titpuce va encore gagner un reward pour ses talents d’artiste :-). Hier matin, il y a eu une très belle cérémonie dans le grand hall de l’école. La chorale (dont je fais partie) a chanté : 100 personnes qui chantent c’est drôlement émouvant ! Les enfants ont chanté aussi avec nous. Nous avions pas mal répété pour ce jour de mémoire et je pensais que j’étais prête. La prof de chant nous avait dit qu’elle espérait qu’on ferait pleurer le directeur mais elle n’avait pas prévu qu’il nous devancerait ! Il a fait un tel discours que nous étions nombreux à verser des larmes ; je n’ai même pas réussi à chanter les premières phrases quand le piano a commencé à retentir dans le grand hall ! A chaque fois qu’il y avait des notes aigües j’ai chanté tout bas pour qu’on ne sente pas les tremblements dans ma voix. Je n’avais pas pensé à ce problème technique : comment chanter quand on est ému ? J’avais pleuré comme une madeleine quand au lycée nous avions passé une journée à Verdun (tout le monde devrait aller une fois à Verdun…). Depuis, je n’avais jamais rien fait de spécial le 11 novembre. C’était juste un jour férié. Point. Je ne m’attendais donc pas à tant d’émotions ce jour-là. Mais quand le directeur nous a montré les photos des 13 enfants qui ont été élèves dans notre école et qui sont morts pendant la Seconde Guerre Mondiale, comment ne pas craquer ? Devant ces images en noir et blanc, d’enfants heureux, drôles et chamailleurs… Parce qu’en plus, le directeur avait fouillé dans les archives, dans un journal tenu par le directeur de l’école à l’époque et il a trouvé quelques anecdotes à propos de ces enfants… Avec ces histoires pleines d’innocence et ces vieilles photos, les victimes ne sont plus anonymes, ne sont plus juste des chiffres, ne sont plus inconnues… Nous avons pleuré pour elles. Puis, trois enfants des plus grandes classes ont lu de très beaux textes qu’ils avaient écrits sur le thème de la paix. Enfin, pour clore la cérémonie il y a eu la minute de silence, à 11h, heure à laquelle la guerre s’est terminée. Là encore, le directeur l’a rendue particulièrement forte : il nous a passé la bande-son enregistrée par un soldat anglais. Nous avons ainsi écouté les 45 dernières secondes de bombardements et les 15 premières secondes de paix quand les oiseaux chantent, quand l’eau clapote, quand la vie repend son cours.

Remembrance Day

 

Je vous laisse avec des photos paisibles de mes balades de la semaine, dans mon petit coin du sud de l’Angleterre…

vivre dans le sud de l'Angleterre

 

expat en angleterre

expat en angleterre

Belle semaine à tous !

voyage à Malte

Nos vacances de la Toussaint à Malte

Pendant les vacances de la Toussaint, nous sommes partis une semaine à Malte. J’avais envie de chaleur, de baignades en mer, de la Méditerrannée de mes origines. J’avais surtout besoin de me ressourcer après nos premières semaines en Angleterre. Un changement de vie, surtout en famille, ce n’est pas de tout repos ! Et pour Ticoeur et Titpuce qui ont commencé l’école anglaise, les vacances étaient également le moment de souffler et de profiter du cocon familial… C’est sur Malte que nous avons jeté notre dévolu car tout simplement il n’y a pas beaucoup de destinations possibles depuis notre sud de l’Angleterre. C’est un choix qui nous convenait très bien. Nous étions déjà allés deux fois à Malte – c’était donc l’occasion de faire de nouvelles découvertes et de retrouver des endroits coups de coeur. Je ne sais pas vous mais moi j’adore revoir un endroit que j’ai aimé. J’adore voyager et découvrir de nouveaux pays mais j’aime tout autant retourner là où je me sens bien. A Malte, j’aime l’aspect culturel, la belle architecture des anciennes villes, les paysages méditerrannéens, les murs de pierres qui longent les routes, les figuiers de barbarie, la gastronomie d’influence italienne, les petites échelles qui invitent un peu partout à descendre se baigner en mer et puis j’aime surtout quand l’été qui se prolonge jusqu’en automne… C’est ça : j’avais besoin d’été, de baignades et de culture !

Quelles ont été nos visites pendant notre semaine à Malte ?

  • Lîle de Gozo : notre plus gros coup de coeur de ce séjour maltais… Je vous ai tout raconté dans mon billet sur nos trois jours sur Gozo.
  • La plage de Ghajn Tuffieha : la plus belle plage de Malte à notre avis. Le sable a une très belle couleur oranger, le cadre est sauvage, l’eau n’est pas trop profonde mais il y a des vagues : mon Ticoeur a adoré ! Nous y avons passé un après-midi, jusqu’au coucher du soleil. Le spot est idéal car situé à l’ouest. (NB : il y avait de petites méduses roses inoffensives – je ne sais pas si c’est une question de saison ?).

voyage à Malte

malte en famille

J’en profite pour vous prévenir qu’il n’y a pas tant de plages que ça à Malte. Il y a plein d’occasions de baignades, oui, mais pas forcément de grandes plages. Les Maltais ont installé des échelles le long des côtes rocheuses ou ont aménagé des piscines naturelles comme ici :

voyage à Malte

  • Les tours des Chevaliers de Malte : partout sur Malte, vous verrez les vestiges des tours qui permettaient de contrôler et protéger l’île. Notre préférée est la Tour Sainte-Agathe, la seule de couleur rouge…

voyage à Malte

  • Mdina : c’est la cité ancienne, c’est le voyage dans l’histoire, c’est se perdre dans le dédale des ruelles de la citadelle…

visiter Mdina Malte

  • A Rabat, juste à côté, nous avons visité les catacombes. Je ne sais pas trop dire pourquoi mais je suis fascinée par les catacombes – je ne manque pas l’occasion d’en visiter quand c’est possible (il faut absolument voir celles de Palerme en Sicile !). Disons que c’est un autre regard sur la culture d’un peuple. J’ai trouvé les catacombes de Rabat intéressantes par leur structure et leur nombre. La visite se repète un peu car les galeries se ressemblent mais c’est à voir et les enfants ont été intrigués.

voyage à Malte

voyage à Malte

 

  • Les temples de Hagar Qim et Mnajdra : j’ai hésité à y aller car il faut savoir que ces temples sont situés sous des hangars, afin qu’ils soient protégés du vent, de la mer… Et visuellement, ça enlève beaucoup de charme au lieu… Mais nous sommes passés outre, j’ai recadré les photos (;-)….) et nous avons tenté l’expérience. Les vestiges datent quand même du IV iè siècle avant JC ! J’ai été séduite par ces constructions parfois énigmatiques ; les enfants aussi donc aucun regret. En plus, la visite n’est pas très chère donc à voir !

voyage à Malte

  • La Valette et les Trois Cités : troisième fois que nous y allons et nous aimons toujours autant, surtout Birgu, la plus jolie des Trois Cités avec son fort et son quartier du Collachio dans lequel on peut se balader loin de toute animation. A La Valette, nous n’avons pas visité la célèbre Co-Cathédrale St John car nous y étions allés la dernière fois (et le billet d’entrée est cher), mais c’est à voir si vous venez pour la première fois. Cette fois-ci, nous nous sommes concentrés sur les jardins et les terrasses de cafés et c’était parfait :-). Entre La Valette et Birgu, nous nous déplacions en bateau.

 

voyage à Malte
voyage à Malte

voyage à Malte
voyage à Malte

Nous avons également fait un saut rapide à Sliema (en bateau) pour admirer La Valette depuis l’autre côté et revoir quelques salines. Par contre, il faut garder son regard vers la mer et faire abstraction des constructions bétonnées de cette station balnéaire.

La Valette

  • Marsaxlokk : notre première fois dans ce village de pêcheurs aux bateaux photogéniques (les luzzus). Regardez : ils ont des yeux ! Et l’un d’entre eux avait même des doudoux ! Ce village est idéal pour un déjeuner en terrasse en bord de mer.voyage à Malte
  • malte en famille

 

  • St Peter’s Pool : un spot à ne pas manquer juste à côté de Marsaxlokk. J’adore ce genre de criques à l’eau turquoise. Ce n’est pas adapté aux jeunes enfants, ni aux personnes qui ne savent pas nager. C’est un endroit où les gens vont pour sauter ou plonger dans la grande bleue. Avec Ticoeur on s’est bien amusé mais il a fallu rassurer Titpuce qui avait peur de nous voir disparaître dans le vide, même si ce n’est pas si haut non plus…

voyage à Malte
voyage à Malte

***

Informations pratiques pour visiter Malte :

  • Quelle saison ? La première chose sur laquelle j’aimerais insister c’est que pour moi, c’est une destination à éviter l’été (je vous aurais prévenus). Non seulement il fait trop chaud mais en plus c’est plein à craquer, avec des bouchons. C’est ce que les locaux nous ont dit mais je les crois car l’île n’est pas adaptée pour un gros trafic de voitures et il n’y a pas non plus tant de plages donc bon, voilà, pour moi, c’est pas une option. J’y suis allée une fois en janvier et deux fois en octobre et c’était très bien. Le printemps doit être parfait aussi. Côté températures, cette fois-ci nous avons eu 25 degrés dans l’air et 24 degrés dans la mer. Nous avons donc pu nous baigner (après, ce n’est pas garanti bien sûr…).
  • Où se poser ? Nous avions choisi d’avoir trois points de chute : 3 nuits sur Gozo, 2 nuits à Mellieha pour visiter le nord de Malte et 2 nuits à Birgu pour visiter la Capitale et le sud de l’île.

voyage à MalteBaie de Melliha

Sur la photo ci-dessous, le centre de Melliha semble si paisible au petit matin, n’est-ce pas ? Pourtant, cette nuit-là notre sommeil a été interrompu par… un tremblement de terre ! L’épicentre était au large de la Grèce. C’est la première fois que cela nous arrive et nous sommes contents de n’avoir vécu que la mini-version ! Les enfants, eux, n’ont rien senti… Heureux petits anges insouciants…

voyage à Malte

  • Le côté anglais : le passé britannique de Malte fait qu’il est facile de communiquer en anglais avec tout le monde (l’anglais est une langue officielle). Par contre, cela veut également dire qu’il faut conduire à gauche… Soyez surtout bien concentrés dans les ronds-points mais sinon, c’est facile, vous verrez ! Evidemment, nous, après deux mois en Angleterre, nous avons l’entraînement :-).
  • Guide de voyage : sur place, nous avons utilisé le GEOGuide Malte (qui m’a été offert). Il est très bien car de petite taille (il rentre facilement dans le sac à main), il est illustré de nombreuses photos et surtout j’ai trouvé qu’il était très actuel en terme d’informations, de prix, de visites. Il présente les essentiels en début de chaque partie et met en avant les lieux coups de coeur.

 

voyage à Malte

Nos bonnes adresses à Malte :

Nous avons bien mangé à Malte. La cuisine est influencée par la cuisine italienne et c’est tant mieux ! En plus, ça plaît aux enfants. Les fruits de mer et les pâtes sont à l’honneur !

voyage à Malte

Cafés et Restaurants à Malte :

  • Crystal Palace : une institution à Rabat pour manger sur le pouce les fameux pastizzis (sortes de petits chaussons fourrés aux petits pois ou au fromage ou encore au poulet) ; c’est une spécialité maltaise qui permet de déjeuner pas cher le midi. Vous trouverez des pastizzis partout sur l’île mais c’est vrai que ceux de cette adresse étaient particulièrement bons et tout chauds sortis du four.
  • Fior di Latte, glacier à Mdina : humm ! On se croirait en Italie !
  • Café Society : pour de très bons cocktails à déguster dans une rue très typique de La Valette.
  • Osteria.VE : une petite trattoria tenue par des Italiens. Les plats de pâtes sont excellents. Nous y avons mangé les deux soirs à Birgu.
  • La Reggia : terrasse très agréable face aux bateaux de pêcheurs à Marsaxlokk – cuisine de la mer très fine mais c’était moins copieux et un peu plus cher que d’autres restaurants de notre liste.
  • Bouquet Garni : excellent choix de poissons – un peu cher mais la qualité est au rendez-vous.
  • Nos bonnes adresses sur Gozo sont dans mon billet sur Gozo 🙂

voyage à Malte

Alors ? Tentés par des vacances à Malte ?

Halloween en Angleterre

Notre vie en Angleterre (semaine 9) : notre premier Halloween et un week-end sur Isle of Wight

Après une belle semaine à Malte, nous sommes rentrés dans notre petit coin du sud de l’Angleterre, juste à temps pour Halloween et autant vous dire que Titpuce et Ticoeur avaient hâte ! Parmi les avantages de la vie dans un pays anglo-saxon, pour les enfants il y avait clairement Halloween dans le top 10 ! Cela dit, l’Angeterre, ce n’est pas l’Amérique et nous l’avons vite compris ! Quelques jours avant Halloween, il n’y avait aucune maison décorée et des mamans m’avaient bien briefée que ce n’était clairement pas comme aux US ! Dommage, car Halloween, à l’origine est une fête d’origine celte, donc finalement plus proche du Royaume-Uni que de l’Amérique mais les vieilles traditions et célébrations dans leur forme originelle ont disparu et Halloween est devenu populaire quand les Irlandais ont débarqué en Amérique… Les années ont passé et finalement, on en est arrivé à ce trick or treat où les enfants font tout de même quelque chose de très étrange : ils demandent des bonbons à des inconnus !!! N’est-ce pas ce qu’on leur interdit d’habitude ?? Et en plus, ils obtiennent leurs bonbons sous la menace ! Quelle éthique :-)… Vous l’aurez compris, je trouve dommage qu’ Halloween soit devenu ce que c’est devenu car j’aime le concept et l’idée de célébrer les morts. D’ailleurs, un des mes plus beaux souvenirs de voyage, c’est el dia de los muertos au Mexique… Un souvenir émouvant de cette fête que j’ai eu la chance de vivre là-bas et dont je n’ai pas vu d’égale pour l’instant en terme d’hommage aux morts (regardez le dessin animé Coco si ce n’est pas déjà fait et vous comprendrez !). Mais les enfants aiment se déguiser et aiment les bonbons… Donc, j’ai raconté la légende d’Halloween à mes p’tits coeurs ainsi que l’histoire de Jack-o’-Lantern ; et après je les ai laissés vivre leur premier Halloween ! Comment cela s’est-il passé par chez nous ? Finalement, les voisins n’ont sorti leurs décorations que le jour J, et bien souvent ils ont juste mis une ou deux citrouilles devant leur porte, qu’ils ont éclairées quand ils étaient prêts pour recevoir des visites (nous avons donc fait pareil…). Quelques maisons s’étaient données quand même à fond pour décorer leur jardin … La tournée a commencé vers 17h45 : j’ai accompagné Ticoeur et Titpuce de loin et Papa Voyage est resté à la maison pour donner les bonbons aux enfants qui passeraient. La balade (très fraîche !) a duré une petite heure et les enfants ont été ravis de leur récolte ! Au final, je pense qu’Halloween n’a pas été plus fêté ici qu’il l’aurait été dans un village ou un quartier résidentiel en France mais nous, à Paris, en immeuble, nous n’avions pas eu l’occasion de vivre l’expérience donc pour les enfants c’était une chouette première fois ! Au passage, j’ai pu faire la connaissance de quelques voisins, c’est déjà ça !

Halloween en Angleterre

Halloween en Angleterre

Et à part Halloween ? La semaine a été tranquille sauf pour Papa Voyage qui a repris le travail et pour ma puce qui a eu quelques cours de natation. Vous vous souvenez ? Elle est la seule de sa classe à ne pas savoir nager donc nous essayons d’accélérer le processus d’apprentissage grâce à quelques cours particuliers mais pour l’instant elle n’a pas le déclic. Le soucis principal est qu’elle ne veut pas mettre la tête sous l’eau. J’ai tellement hâte que ça marche ! Ce serait un soulagement pour elle et pour nous… ! En plus, cette histoire de piscine m’a valu un bon stress en voiture car figurez-vous qu’il n’y a pas de piscines municipales dans mon coin ; il n’y a que des petites piscines qui appartiennent à des écoles, à des associations ou à des privés. Résultat ? Le GPS ne connaissait absolument pas la petite piscine dans laquelle ma puce avait cours et j’ai donc tourné en rond pendant une heure… Sachant comme j’ai du mal en voiture, vous imaginez qu’improviser au volant n’est vraiment pas ma tasse de thé ! Finalement, nous l’avons dénichée cette piscine qui se trouvait derrière un harras, après le poulailler, dans le jardin où se baladaient des oies !!! Bref : la vie à la campagne… !

Et l’anglais ? Les seuls devoirs des enfants étaient des devoirs de lecture. Cette semaine, ils ont lu tous les jours : Titpuce n’arrête pas de progresser en déchiffrage de l’anglais ; Ticoeur a si vite dévoré le livre qu’il devait lire pendant les vacances que je lui en ai commandé toute une série (11 livres) conseillée par des mamans ici, une sorte d’équivalent anglais du Petit Nicolas (Diary of a wimpy kid, Jeff Kinney). Il aime beaucoup et c’est une lecture à partir de 9 ans donc il est totalement dans la plaque côté anglais. Suis trop fière de lui ! Et on vous conseille ces livres au language d’enfant, avec de petites illustrations et plein d’humour.

Et le français ? Je ne regrette pas de mener en parallèle l’apprentissage de la lecture et de l’écriture en français pour ma puce. Elle progresse dans les deux langues, en parallèle, sans mélanger, sauf pour la lettre « e » : elle a tendance à vouloir lui donner un son anglais et non un « e » comme en français. C’est amusant car Ticoeur a le problème inverse : il a tendance à écrire des mots en anglais avec un « e » muet à la fin, à la française (the lighte, the nighte…).

Ma première sortie cinéma en Angleterre : je me souviens que dans un billet récent je me plaignais du manque de possibilités de sorties dans mon coin. En fait, il y a quand même un cinéma à 10 kilomètres… c’est juste que 10 kilomètres, de nuit, avec de nombreux ronds-points et des renards qui traversent la route à l’improviste (j’en ai croisé trois en deux minutes !) ce n’est pas totalement dans mes cordes ! Heureusement, deux mamans m’ont proposé d’aller au cinéma avec elles donc c’était plus confortable de faire le trajet ensemble dans une voiture. Dès que je progresserai en conduite (que je vaincrai ma peur des ronds-points et des renards !), je pourrai aller plus souvent au cinéma. La balle est dans mon camp ! En plus, nous avons vu un beau film : A Star is born de et avec Bradley Cooper. J’ai beaucoup aimé. Et le cinéma en Angleterre ? Et bien, j’ai été surprise de découvrir qu’il est permis de boire du vin dans la salle ! C’est le cinéma qui en vendait et donc certaines personnes sirotaient un verre de vin pendant la projection… J’aurais plus imaginé les Français faire ça 🙂

Visite dans les environs : ce week-end, nous sommes allés sur Isle of Wight. C’est l’île juste en face de chez nous. Il y avait de beaux paysages sauvages et des châteaux. Il faudra aussi que j’écrive un billet sur cette île !

week end sur isle of wight

visiter Isle of Wight

visiter Isle of Wight   visiter Isle of Wight

Allez, je vous laisse : demain c’est back to school !