Cette année scolaire va être courte !!!

Donc oui, la rentrée s’est bien passée. J’ai été très émue de voir ma Titpuce franchir la porte de la maternelle pour la première fois et mon Ticoeur si sérieux pour son premier jour de CP…

Mais l’année scolaire 2015-2016 va être très courte pour nous. Je me demandais quand vous l’annoncer. Je voulais attendre que le projet soit plus abouti ; et puis je me suis dit que c’était finalement plus réaliste et plus intéressant de savoir que justement ce genre de décision peut se prendre même quand on n’a pas d’idée précise de ce qu’on veut faire… Bref, vous avez deviné ?

Nous allons partir pour un long voyage de 8 mois à partir du 1er janvier 2016, jusqu’au 31 août 2016 : un congé sabbatique ! Notre deuxième ! Oui, parce que si je refais l’historique pour ceux qui auraient manqué un épisode, nous sommes partis un an autour du Monde pour notre voyage de noces, il y a 8 ans. Or, après un premier congé sabbatique, il est possible d’en redemander un autre au bout de 6 ans. En même temps, faut bien plusieurs années pour reconstituer ses économies… Enfin, amis ambitieux s’abstenir, l’entreprise va pas forcément vous adorer… Pour ceux que ça intéresse, le mode d’emploi et les conditions pour l’obtention d’un congé sabbatique sont détaillés ICI sur le site du Ministère. On aurait pu partir un an mais pour le coup on ne veut pas perturber deux années scolaires donc nous serons de retour à Paris pour la rentrée 2016. 

Tour du monde

Pour moi, pas de congé à poser puisque je vous ai dévoilé en ce début de semaine que j’avais quitté ma boîte via une rupture conventionnelle. Mon mari lui a posé son congé sabbatique le 1er juillet dernier et comme la loi précise aussi qu’un employeur peut décaler le congé de 6 mois  à partir du jour de la demande, c’était la bonne date pour un départ au 1er janvier.

Alors, oui, je vois déjà la question pointée : « vous faites ça l’année du CP ???? »

Très honnêtement on avait prévu de partir l’an dernier : Titpuce n’était pas encore à l’école et Ticoeur était à la maternelle. Cela aurait été parfait sauf que côté boulot pour mon mari c’était pas du tout un bon timing. Alors on s’est dit qu’on attendrait une autre l’occasion… Et là…

Le déclic : la petite goutte d’eau qui a fait que cette année on s’est dit « allez, on y va ! » : Nous sommes locataires et notre bail de trois ans expire au 1er janvier 2016. Le propriétaire nous a signalé fin juin qu’il souhaitait récupérer son logement pour y vivre. C’est son droit. Donc on a commencé à penser à notre déménagement, aux cartons, et de fil en aiguille, l’idée laissée de côté l’an dernier a ressurgi… Pour le boulot de mon chéri c’est toujours pas l’idéal (ça ne ne l’ai presque jamais !) mais c’est beaucoup mieux… Bref, on a réfléchi et on a fait le grand saut !

Et donc le CP ? Comment allons-nous faire ? Sur la toile, vous trouverez de nombreux témoignages de familles qui sont parties en voyage autour du monde ou en voyage au long cours avec des enfants en âge d’aller à l’école, à des niveaux divers et variés et je n’ai jamais lu ou entendu parler de soucis. Nous allons faire tout ce qu’il faut : suivre le programme de l’éducation nationale, avertir l’académie, emmener les supports nécessaires, suivre les conseils de la maîtresse et faire l’école tous les jours. Si j’ai bien compris, je crois qu’il y a un test au retour pour valider que l’enfant peut passer dans la classe supérieure. Je n’ai aucune inquiétude en fait. Et là c’est lié à mon Ticoeur d’amour qui a beaucoup de facilités. Sa maîtresse de l’an dernier, au moment des adieux m’a dit qu’à son avis il saura parfaitement lire d’ici les vacances de la Toussaint. Cela me paraît un peu rapide mais bon, d’ici Noël c’est possible car il se débrouille déjà pas mal. Il a toujours aimé déchiffrer. Tout a commencé dans le métro (merci la RATP !). Depuis que Ticoeur sait parler il me demande le nom des stations – il les connaît par cœur mais depuis un an il comprend le système, la logique, il fait les associations de lettres et essaie de lire tout ce qu’il voit… Bref, j’arrête là car j’aime pas trop les parents qui vantent toujours les capacités de leurs enfants… C’était juste pour donner le contexte, contexte favorable pour l’école en voyage…

Et maintenant ? Depuis le 1er juillet, tout est allé bien vite : lettre recommandée envoyée, départ en vacances d’été et voilà : nous sommes en septembre et nous n’avons RIEN prévu. RIEN. Pas de projets mais quelques idées. Il y a sans doute des gens qui fonctionnent dans l’autre sens : qui ont une idée précise en tête et ensuite la réalisent. Nous on sait pas : plein de choses nous tentent. L’essentiel ce n’est pas le projet ou l’itinéraire mais la chance, l’énorme chance de pouvoir passer du temps ensemble, en famille, à quatre, à la découverte d’une petite partie du Monde…

Sauf que va quand même falloir savoir où aller, histoire de préparer un peu…. Alors on y réfléchit et pour l’instant deux pistes :

  • un Tour d’Europe en camping-car : ça nous semble simple ; on pourrait improviser ; on se sentirait en terrain connu ; ce serait assez abordable car on achèterait un camping-car qu’on revendrait ; on se sentirait pas trop loin de nos amis et de nos familles qu’on pourrait aller voir de temps en temps ou qui pourraient nous rejoindre. Et puis l’Europe c’est très beau. Superbe même. Inconvénient ? Pas grand chose mais l’Europe c’est aussi un terrain de jeu idéal pour les vacances hors congé sabbatique : on peut aller facilement quasi partout en peu de temps et pour peu de temps… On a d’ailleurs pas mal commencé à l’explorer en famille ces six dernières années avec plus de 50 escapades en Europe depuis la naissance de Ticoeur ! Bien sûr, il reste encore tant de choses à voir…
  • un plus grand tour, voire un Tour du Monde… dans tous les cas, dans cette option il s’agirait pour nous d’aller à la découverte d’une partie du globe où nous n’avons jamais mis les pieds : l’Océanie, avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande au programme. L’avantage ? Et bien à moins d’avoir posé un congé sabbatique, je vois pas bien comment on pourrait aller là-bas puisque pendant les grandes vacances scolaires chez nous c’est l’hiver chez eux et en plus si on fait autant de kilomètres, c’est pas pour y rester 15 jours ! Par contre, par contre… : c’est loin, c’est pas donné (je suis en plein essai d’estimation budgétaire !), c’est beaucoup d’avion, c’est plus d’inconnu, plus d’organisation… Il faudrait trouver où s’arrêter à l’aller et au retour : Asie du sud-est ? Amérique Latine ? Les deux ? Où est-ce que les grands-parents pourraient nous rejoindre facilement ? Voilà les questions qu’on se pose…

Je vous donnerai régulièrement des nouvelles de ce projet voyage, de temps en temps, jusqu’au départ. Je vous parlerai des préparatifs, des choix que nous aurons faits. Prochaine étape pour moi : prévenir très prochainement les maîtresses. A suivre !

Nous savions depuis notre Tour du Monde à deux que nous partirions pour un long voyage avec nos enfants le jour où… On se l’était dit à l’époque, comme une promesse, alors pour nous c’est la concrétisation d’un rêve, la certitude de vivre une expérience incroyable… Y a plus qu’à !


Billet classé dans : Roadtrip, Voyages avec enfants

La fin de mes plus longues vacances d’été !

Cet été, nous sommes partis en voyage encore plus que d’habitude et c’est dire ! C’était la première fois que je passais autant de temps en vacances avec mes enfants. Je crois que nous nous ne sommes restés que trois jours à Paris depuis le 24 juin ! Pourquoi ?

Peut-être que certains n’ont pas suivi mais j’ai quitté mon boulot l’an dernier : contexte difficile puis rupture conventionnelle à l’amiable… J’étais dans une chouette entreprise, depuis 10 ans et je pouvais déjà pas mal en voyager car j’avais 9 semaines de congés en comptant les RTT. Une chance. Et puis j’avais posé deux longs congés parentaux (mon mari aussi) pour profiter des enfants et bouger avec eux (nous étions partis à l’île Maurice et à La Réunion si vous vous souvenez).

Bref, cette page s’est tournée et depuis septembre 2014 je me suis mise à mon compte, pas du tout dans mon métier d’origine (qui est la finance) mais dans la la com’, le marketing, le digital – tout ce que j’ai appris en tenant mon blog depuis 6 ans – et j’ai trouvé des missions diverses et variées toujours très sympas avec des gens adorables et créatifs… ça faisait du bien après mes derniers mois difficiles en entreprise. Au cas où certains en douteraient, ça ne paye pas aussi bien que la finance mais d’un autre côté je n’ai travaillé que deux jours par semaine car Titpuce n’avait eu une place en crèche que le mercredi et le vendredi. Et je ne me suis pas battue, ni pour plus de crèche, ni pour plus de travail car j’avais aussi pour objectif de passer plus de temps avec mes enfants avant qu’ils ne soient trop grands ;-)… Avec ma rupture conventionnelle je pouvais me le permettre. Mais à la base, c’était moi le plus gros salaire du foyer 😉 alors pour le moyen et long terme va falloir que je fasse des choix ; que je réfléchisse à quelle voie choisir… C’est fatiguant de se poser continuellement la question de quoi faire non ? Mais c’est la vie et je ne suis pas certaine d’envier les gens qui ne se posent jamais de questions…

Bref, après cette introduction un peu longue qui avait surtout pour but de répondre aux nombreuses questions que je reçois par mail, j’en reviens à mes super longues vacances de cet été !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En famille, nous sommes allés à Lanzarote, à Valence en Espagne et au bord du Lac de Lugano (on en revient à peine donc il y aura des articles prochainement sur le blog). A chaque fois une semaine. Nous avions réservé ces vacances depuis Noël dernier. Si j’avais travaillé je crois que ces trois semaines auraient été l’ensemble de nos vacances estivales. A Lanzarote et à Lugano mes beaux-parents étaient avec nous. C’était super pour les enfants et surtout pour leurs progrès en allemand !

Et les semaines où mon chéri travaillait nous avons quand même voyagé : nous sommes partis près de Stuttgart chez mes beaux-parents ; j’ai fait un roadtrip en passant par la Bretagne et les bords de la Loire avec ma mère et les enfants ; j’ai passé quelques jours à Oxford avec mon Ticoeur et puis je suis partie seule avec mes deux chéris pour la première fois, sans grands-parents pour aider, et nous sommes allés dans les Hautes-Alpes pour le Festival Potes de Marmots.

vacances2015

Fatiguée parfois c’est vrai mais ravie d’avoir autant profité des enfants et d’avoir vu tant de belles choses. Mon coup de cœur ? J’ai tout aimé mais mon gros coup de cœur de cet été c’est Lanzarote !

Et vous ? Quel a été votre coup de cœur de l’été ?


Billet classé dans : Ma vie de maman, Roadtrip, Voyages avec enfants

Sorties parisiennes #20

Depuis fin avril, je ne vous ai pas parlé de nos sorties parisiennes pourtant nous avons fait pas mal de choses dans la Capitale. Avant, j’avais limité cette rubrique à nos sorties en amoureux sans les enfants. Nous continuons notre rythme d’une sortie par mois à deux mais comme nous sortons de plus en plus avec les enfants que ce soit au restaurant ou au cinéma, j’élargis le sujet de mon rendez-vous parisien pour vous parler de tout ce que je fais à Paris que ce soit avec mon chéri, avec Ticoeur et Titpuce, avec mes amis ou dans la blogosphère…

Bref, depuis avril pas mal de découvertes…

Les Restaurants :

Je vous recommande vivement deux super adresses. Du coup, j’ai pris quelques photos pour les partager avec vous. A l’heure où le Foodporn est légalement interdit en Allemagne, jusqu’à quand pourrons-nous partager nos bons tuyaux en images ? Je suis la première à respecter la décision d’un restaurant qui m’explique qu’il ne souhaite pas que l’on prenne de photos. Je comprends. Mais j’espère que tous les restaurants ne voient pas les choses de cette manière car partager c’est aussi donner envie aux autres, en tout cas c’est dans cette optique que j’envoie quelques photos de mes assiettes sur Instagram et que j’en publie ici… On verra jusqu’à quand nous pourrons le faire… Bref, voici mes bonnes adresses !

Chez Sinople près de Réaumur, j’ai beaucoup aimé le patio verdoyant. Il est rare d’avoir une terrasse si calme et au vert en plein Paris. Dans les assiettes, le vert était aussi à l’honneur. Beaucoup de choses simples mais particulièrement excellentes. Juste l’assiette de petits pois était juste délicieuse ! On y est d’ailleurs allé avec les enfants et ils ont bien mangé tous ces légumes verts. Je vous rassure : il y a aussi des plats de viandes, c’est juste que j’étais d’humeur végétarienne et que je me suis commandée trois entrées ;-). Service adorable et très prévenant avec les enfants. Il paraît que les cocktails sont excellents mais nous n’avons pas testé. Vous me direz ! Environ 40€ par personne. 4 Bis, Rue Saint Sauveur 75002 Paris Tel: 01 40 26 69 66.

Sinople restaurant

Sinople Paris

Chez Coretta aux Batignolles : très chouette de dîner sur la terrasse mais l’intérieur très moderne semble également agréable avec ses grandes baies vitrées. Dans les assiettes c’était très bon, joli et très frais. Le service était efficace. La brioche au dessert, chaude et fondante et la meilleure que j’ai jamais mangée (très copieuse aussi ! On a partagé). Entrée+Plat+dessert : environ 40€. 151 bis rue Cardinet, 75017 Paris. Tél : 01 42 26 55 55

Coretta restaurant

Coretta Batignolles

Lire la suite


Billet classé dans : Sorties à Paris

Nos coups de cœur au Festival Potes de MarmoT’s à Guillestre

Mi-août, je suis partie avec Ticoeur et Titpuce au Festival Potes de Marmot’s à Guillestre dans les Hautes-Alpes. Une grosse aventure sans le papa (qui est resté travailler), aventure qui a commencé par un train de nuit depuis Paris pour rejoindre la gare de Montdauphin (les enfants ont beaucoup aimé !). Personnellement, je n’ai pas si bien dormi pourtant, à peine arrivée à Guillestre j’ai eu la pêche grâce à la super programmation de ce festival 100% kidfriendly !

Pour rappel, le Festival Potes de MarmoT’s a été créé en 2013 et a lieu au mois d’août chaque année dans le petit village montagnard de Guillestre. Au programme, deux grandes familles d’activités : les spectacles (spectacles de rue ou spectacle en salle) et les ateliers consom’acteurs (ateliers pour faire découvrir aux enfants l’artisanat local).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Festival Potes de Marmot's

Cette année c’était donc la 3iè édition et la première fois pour nous. Le festival avait lieu sur 3 jours, les 16, 17 et 18 août. Une très belle découverte dont voici nos coups de cœur :

Les ateliers consom’acteurs

Je commence par nos coups de cœur parmi les ateliers consom’acteurs car ces derniers nous ont permis de rencontrer des personnes passionnées, ravies de partager leur savoir-faire avec les enfants. En dehors du festival, vous pouvez d’ailleurs aller à leur rencontre à Guillestre et dans les alentours.

L’atelier « peinture sur jouets en bois » : la région du Queyras est réputée pour sa tradition de jouets en bois. Ticoeur et Titpuce ont peint quelques animaux pendant que je parlais avec l’adorable propriétaire de cette fabrique de jouets authentiques. D’ailleurs, pendant notre trajet de retour vers Paris en train, j’ai été ravie de voir que Ticoeur et Titpuce ont plus joué avec leurs animaux en bois qu’avec la tablette… C’était trop mignon d’entendre leurs histoires !

Festival Potes de Marmot's

A la ferme des 4 vents : quel accueil chaleureux, quelle gentillesse de toute la famille ! Pendant l’atelier « traite des vaches », Ticoeur et Titpuce ont donné le biberon au petit veau ; par contre ils m’ont laissé traire la vache car ils étaient trop impressionnés mais bien fière de leur maman… Nous sommes repartis avec un litre de bon lait frais ! Le lendemain, nous sommes retournés à la ferme des 4 vents pour l’atelier « tour en tracteur » : à la base, c’était une activité que seul Ticoeur voulait faire mais Titpuce a été inspirée et a également pris le volant !

ferme à Guillestre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’atelier « poterie » : un grand bravo à Johannès qui s’est occupé avec patience des enfants en leur expliquant de manière simple comment débuter en poterie et faire un bol avec un tour. Ma Titpuce était bien sérieuse et appliquée. Je crois qu’elle s’est découvert une passion ! N’hésitez pas à visiter l’atelier de Johannès à l’Argentière.

atelier poterie

Titpuce a voulu enchaîner avec l’atelier maquillage parce que selon elle, une fête n’est pas une fête sans maquillage ! Elle a choisi un motif floral tandis que Ticoeur s’est transformé en tigre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin, je parlerais du manège Orgarêve où là pour le coup ce ne sont pas les enfants mais les parents qui sont acteurs puisque le manège ne fonctionne que si les parents poussent pendant que l’orgue de barbarie donne le rythme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les spectacles du festival

Voici les spectacles que nous avons préférés et pour le coup, les enfants et moi avons eu les mêmes goûts :

Le plus beau spectacle, visuellement et musicalement parlant était La Caravane de feu par la compagnie Soukha… Quelle chorégraphie envoûtante sur des sons orientaux avec des artistes mettant à l’honneur les acrobaties et jonglant avec du feu mais aussi avec des feux d’artifices, le tout à la tombée de nuit, sous les étoiles. C’était magique ! Dans la journée, la même compagnie a déambulé dans les rues de Guillestre dans un défilé haut en couleurs.

Festival Potes de Marmot's

Du côté des spectacles en salle, nous avons trouvé le spectacle « Wow » de la compagnie Houppz très drôle : les comédiens montrent les préparatifs de la scène avant un spectacle et ils le font avec humour… Le soir, Ticoeur et Titpuce rejouaient des passages sous notre tente, je me dis que c’est bon signe ! J’ai moi-même bien ri ! Un style de clowns qui me plaît bien, mêlant fantaisie et mimes.

Festival Potes de Marmot's

Parmi les spectacles de rue, nous avons beaucoup aimé « 2 secondes » de la compagnie du Petit Monsieur : l’artiste essaie de monter la fameuse tente qui doit se déplier et se replier théoriquement en deux secondes. C’est clownesque, burlesque et on rit du début à la fin. Très sympa et quelques souvenirs de camping pour nous !

tente décathlon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin, lors du dernier soir, nous avons particulièrement aimé « Trash », le concert en plein air par les Jashgarowsky brothers. Les enfants ont trouvé très drôles ces musiciens qui faisaient de la musique avec des objets de récup’ et utilisaient même la lunette des WCs en guitare ! Personnellement, j’ai apprécié leurs instruments insolites mais j’ai surtout aimé entendre tous les tubes de ma jeunesse ! Il n’y avait que des morceaux que j’aimais et le son était excellent ! Bref, le spectacle typique qui plaît aux parents et aux enfants ! A la fin du concert, le festival s’est terminé par l’envol de cerfs-volants lumineux pour préparer les enfants à de beaux rêves…

concert festival

Festival Guillestre

Côté programme, vous voyez que le festival est très riche, d’autant plus que là je ne vous ai présenté que nos coups de cœur ! Il y avait d’autres ateliers, d’autres spectacles… Nous n’avons pas tout vu non plus… J’ai été impressionnée par l’endurance des enfants. Tous les soirs, nous étions au lit à 22h après une journée bien chargée mais le lendemain, ils avaient toujours la même énergie et la même motivation. Ils étaient très demandeurs pour les ateliers et très attentifs pendant les spectacles. Ils ont beaucoup parlé de ce qu’ils ont vu pendant que nous étions au festival et ils en parlent encore. Un franc succès ! Je vous conseille d’y faire un tour l’an prochain si vous passez par les Hautes-Alpes !

Vous pourrez lire d’autres billets sur le Festival Potes des MarmoT’s chez Voyages et enfants, chez Les Délices d’Anaïs et chez Poussin Voyageur. Un grand merci à l’office du tourisme de Guillestre pour l’invitation et tout particulièrement à Camille qui s’est occupée de nous !

En plus, il y a plein de choses à voir et à faire autour de Guillestre. Je vous en donnerai un petit aperçu dans un prochain billet… A suivre !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Informations pratiques :

Les spectacles de rue, les déambulations, les concerts en plein air sont gratuits. Seuls les spectacles en salle sont payants. Les ateliers coûtent entre 2 et 15€ par enfant selon l’activité choisie.

Transport depuis Paris : nous avons opté pour le train de nuit à l’aller (direction Montdauphin) ; au retour, nous avons voyagé de jour (6h en comptant un changement à Valence).

Les bonnes adresses : dans le prochain billet !

 

 

 

 

 

 

 


Billet classé dans : Citytrip, Voyages avec enfants

Le musée du cochon à Stuttgart : une visite insolite pour toute la famille !

Cet été, j’ai passé une semaine avec les enfants chez mes beaux-parents près de Stuttgart. En six ans, nous avons pas mal exploré la région et toutes les visites qui pouvaient être sympas pour les enfants en Bade-Wurtemberg mais nous n’en avons pas encore fait le tour !
La preuve, en juillet dernier, nous sommes allés au Musée du Cochon « Schweinemuseum » à l’est de Stuttgart et quelle surprise ! 50 000 cochons de toutes sortes ! Une drôle de collection !

Bien évidemment, nous sommes loin de la sortie culturelle… 😉 N’en attendez pas trop en terme d’enrichissement personnel mais si vous avez de l’humour, cela ne pourra que vous faire sourire ! C’est vraiment une sortie insolite, particulièrement amusante pour les enfants. Personnellement, j’ai été saisie par la quantité !!! C’est complètement fou tous ces cochons, de toutes les tailles, toutes les matières, toutes les époques : il y a des salles de cochons en porcelaine, des salles de cochons en peluche, de cochons en bois, en plastique, de cochons en peinture moderne, de cochons en céramique et même de cochons… cochons !!! (Je préviens là les parents d’enfants plus grands que les miens : il y a une salle, très discrète, un peu à l’écart qui est plutôt pour les adultes, avec des petits cochons à ne pas mettre devant des yeux trop prudes, ni devant des yeux d’enfants trop curieux ;-)… Je n’ose même pas publier la photo sur le blog 😉

Pour moi, le plus beau, sans surprise, c’est le cochon voyageur ! Trop chou ! Non ?

voyage avec enfants

Et voici un mini-échantillon de la collection :

Lire la suite


Billet classé dans : Citytrip, Voyages avec enfants