Mes lectures de voyage #1

Comme beaucoup de copines autour de moi, j’ai du mal à trouver le temps de lire… J’incrimine parfois le blog mais je dois dire qu’il n’y a pas que ça : les enfants, la fatigue, et l’âge ;-)… Avant de dormir, je n’arrive plus à lire de longues heures d’affilée comme lorsque j’étais ado. Juste quelques pages et je m’endors. Finalement, c’est en voyage que je trouve encore le temps de lire un peu mais pas des dizaines de romans non plus. Du coup, je sélectionne. J’emmène un seul livre et je le choisis en rapport avec notre voyage, notre destination. Depuis Noël dernier, je lis sur Kindle. Jamais je n’aurais imaginé m’y mettre. J’aime tant le papier. Seulement en voyage, c’est bien pratique ! Voici donc mes toutes dernières lectures…

lire_en_voyage

Sri Lanka

Funny Boy, Shyam Selvadurai

C’est un ami qui est allé l’an dernier au Sri Lanka qui m’a conseillé ce livre. A travers la vie mouvementée du héros, Arjun on est plongé au cœur de l’histoire du pays ; on comprend mieux ses coutumes, ses traditions et aussi l’origine du conflit entre les Tamouls et les Cingalais. On suit Arjun de l’âge de 7 ans à l’adolescence ainsi que toute sa famille, une famille aisée tamoule dans les beaux quartiers de Colombo. On a vraiment l’impression de visiter le pays et d’en vivre les changements politiques jusqu’au début du terrorisme, des incendies criminels (pour rappel le conflit armé a pris fin en 2009). L’auteur nous emmène à Colombo mais aussi sur la côte et dans les montagnes. Il nous emmène dans la haute société, dans le monde des affaires, dans les milieux intellectuels mais aussi dans les classes populaires. C’est également un livre sur les difficultés pour vivre son homosexualité au Sri Lanka, un livre sur l’intolérance, sur la cruauté, sur les minorités, sur le rôle des femmes, sur les relations familiales, sur l’amour inconditionnel d’une mère, sur les complicités ou les conflits dans une fratrie. Le narrateur nous fait découvrir des détails du quotidien : les vêtements portés, les repas, les coutumes du mariage, l’éducation à l’école. Bref, un livre totalement ancré dans le pays, un livre à lire absolument si vous partez en vacances au Sri Lanka ! Je l’ai lu en anglais (oui, j’ai fini par savoir parler anglais). La version française s’appelle Drôle de garçon.

funny

Bretagne

L’importun, Aude Le Corff

Avant de vous parler du livre, il faut que je vous parle de l’écrivain : Aude. Parce que pour ceux et celles qui ne connaissaient pas la blogosphère avant, il y a bien longtemps, sachez qu’il y avait un blog que j’aimais tout particulièrement et que tenait Aude : « Nectar du Net ». J’aimais son blog pour la finesse de son style d’écriture, sa justesse, sa sensibilité et son imagination. Et puis Aude est une des toutes premières blogueuses que j’ai rencontrée en vrai. Dès le début, que ce soit à travers son blog ou après notre rencontre, pour moi Aude était écrivain sans équivoque. Alors maintenant qu’elle en est à son deuxième roman, j’ai envie de lui dire bravo, de lui dire que je l’admire et surtout que son succès est vraiment mérité. Maintenant, parlons de son dernier livre : L’importun. J’ai emmené ce livre avec moi en Bretagne le mois dernier car j’avais lu que l’action se passait dans cette belle région. En fait, les lieux n’ont finalement pas d’importance quoique … L’atmosphère du roman et les états d’âmes des deux protagonistes ne pouvaient pas avoir meilleur décor que la Bretagne. Il y a quelque chose de breton dans l’air de ce roman, quelque chose d’imperceptible, une sorte de force intérieure, de simplicité et de naturel… Mais encore une fois, l’histoire aurait pu se passer ailleurs. Quelle histoire ? Une jeune femme quitte Paris pour s’installer en Bretagne avec sa petite famille. Ils achètent une maison, une maison où résonne le passé : un vieil homme y vivait, un vieil homme traumatisé par la guerre, un vieil homme qui a souffert de l’absence de son père, un vieil homme qui n’a lui-même pas su être « un bon père », un vieil homme un peu sauvage qui s’évade tous les jours de sa maison de retraite pour venir « hanter » la maison où il a vécu. Il impose sa présence à la jeune femme, la narratrice, l’ex-Parisienne, la mère de famille. Elle, elle tente d’écrire son roman mais la présence de l’importun va peu à peu prendre une plus grande dimension dans sa vie…

J’ai aimé tant de choses dans ce livre que je n’arriverai pas à exprimer tout ce que j’ai ressenti. J’ai aimé le sujet de la cassure familiale, le thème du père qui n’arrive pas à nouer des liens avec ses enfants. J’ai aimé les mots justes qu’Aude a posé avec délicatesse sur la violence familiale, pas celle des coups physiques mais celle plus insidieuse des mots, des comportements et du manque d’amour… Celle qui, comme l’écrit Aude, est capable de « dévorer les énergies » ; je me suis revue enfant comme l’héroïne souffrant parfois de l’ambiance à la maison ; j’ai aimé le thème des douleurs et des faiblesses humaines qui se transmettent de générations en générations. J’ai aimé les allusions au monde du travail, à son impact sur nos vies, sur nos personnalités, aux doutes et sentiment d’échec qu’il peut créer. A ce propos, j’ai souligné dans le livre une phrase qui reflète totalement ma pensée : « est-ce que le fait de ne pas avoir persévéré dans une voie normale, le monde de l’entreprise, est une preuve de ma lâcheté et de ma fainéantise »… Personnellement, la seule réponse satisfaisante que je trouve les jours où je suis positive c’est que le monde de l’entreprise n’est tout simplement pas la voie normale… Justement, j’ai aimé dans le livre le recentrage sur les vraies priorités de la vie. J’ai aimé aussi le devoir de mémoire à travers les souvenirs de la dernière guerre.

Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement ce roman car on a sans doute tous besoin qu’un importun vienne frapper à notre porte un jour pour nous raconter ses histoires et écouter les nôtres, créant des moments d’échange et de confidences où l’importun devient tout simplement important.

Bonne continuation Aude !

importun

L’importun

Les Alpes :

Suite à mon voyage à La Rosière cet hiver dans les Alpes, je me suis notée de lire sans faute Les pionniers de l’or blanc de Philippe Révil qui raconte l’émergence des stations de ski dans les années 60.

Yorkshire, Angleterre :

Lors de mon récent voyage dans le Yorkshire un des guides nous a conseillé de lire Dissolution de C.J Sansom, fresque historique qui se passe dans le Yorkshire au XVIiè siècle…

Oxford, Angleterre :

Pour préparer mon futur week-end à Oxford, je relis en ce moment Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll, un livre dont je n’avais pas perçu toute la philosophie lors de mes précédentes lectures… A suivre ! En voyage, je lis la version numérique en anglais mais à la maison, pour le plaisir des yeux, je vous conseille la version illustrée par Rébecca Dautremer :

Alice_pays_merveilles

Lanzarote, Espagne :

Dans dix jours nous partons à Lanzarote donc n’hésitez pas à me donner des idées de lectures en lien avec les Canaries !

Bonnes lectures à tous !


Billet classé dans : Ma vie de maman

Les 10 « commandements » pour un premier safari en famille

Lors de nos vacances au Sri Lanka, nous avons eu l’occasion de faire un petit safari en famille. C’était la première fois pour nous. Il y a déjà trois ans, nous avions réfléchi à la possibilité d’aller en Afrique du Sud avec les enfants et je m’étais renseignée sur le célèbre Parc Kruger. Ticoeur avait 3 ans et Titpuce 5 mois. Clairement ce n’était pas adapté. Ticoeur aurait aimé voir des animaux mais Titpuce n’en aurait pas profité et dans la zone du Parc Kruger il faut vraiment bien se protéger contre le paludisme ; enfin, plus globalement, je n’étais pas très rassurée côté sécurité en Afrique du Sud en général. Bref, l’aventure du Parc Kruger, qui sait ? Peut-être un jour mais dans quelques années. Ou pas.

Au Sri Lanka, tout était plus simple et plus rassurant. Il y a 13 parcs nationaux donc beaucoup de possibilités pour participer à un safari. Yala est le plus célèbre mais il y a aussi : Wilpattu, Minneriya, Uda Walawe.

Les 10

Nous avions choisi Uda Walawe qui est réputé pour ses éléphants (plus de 200 y vivent). Le parc s’étend sur environ 30 000 hectares.

Les 10

Les 10

Voici quelques informations pratiques qui j’espère vous seront utiles si vous envisagez un safari avec les enfants :

1 – Se lever tôt il vous faudra : les animaux aiment la fraîcheur donc il faut souvent se lever tôt (nous nous sommes réveillés à 5h30) si on veut avoir la chance de croiser un maximum de mammifères. Après, ce n’est pas une règle absolue : j’ai des amis qui ont vu des léopards à Yala en plein après-midi et nous avons croisé de nombreux touristes qui n’en avaient pas vu malgré leur réveil matinal.

Les 10 Lire la suite


Billet classé dans : Roadtrip

Nuit au cœur d’une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Je vous ai déjà montré quelques photos du Madulkelle Tea & Eco Lodge sur Instagram : un lieu inoubliable, une halte très nature au cœur d’une plantation de thé dans la région de Kandy. C’est la deuxième fois que nous testons le glamping en famille et nous adorons le concept ! Le glamping est la contraction de « glamour » et de « camping » donc au programme c’est du « camping » mais en version « charme et grand confort » !

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Au Madulkelle Tea & Eco Lodge, nous avons dormi sous une grande tente dans le style safari, très haute, bien fermée, avec à l’intérieur du joli mobilier sri-lankais, un lit king size, des couchages pour les enfants et une vraie salle de bain en dur ! La déco dans le lodge est très réussie, très chaleureuse ; le bois domine. En plus, chaque tente possède sa propre terrasse avec une vue sur la montagne et les plantations. La suite « honey moon » a même une petite piscine privée !

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Côté paysage, tout le site profite d’une position privilégiée avec notamment une vue époustouflante vers la grande piscine à débordement et les montagnes en toile de fond. J’ai adoré observer la nature à toute heure de la journée. Le lever du soleil était magique. Le propriétaire nous a dit qu’il n’était pas rare d’apercevoir des daims. Pour notre part, nous avons eu la chance de voir un aigle noir planer au dessus de la plantation. Et vers le haut de la propriété, on a croisé des singes et quelques chèvres curieuses (ou amatrices de thé !).

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco Lodge

Nuit au cœur d'une plantation de thé au Madulkelle Tea & Eco LodgeLes lodges (11 au total)

Lire la suite


Billet classé dans : Roadtrip, Voyages avec enfants

Le Sri Lanka : une histoire de thé

Mes plus beaux souvenirs de notre voyage au Sri Lanka sont liés au thé et plus particulièrement aux nombreux paysages des plantations de thé. Ce n’était pourtant pas la première fois pour nous puisque nous avions découvert les plantations de thé au Cameroun pour la première fois, puis en Malaisie (dans la région des Cameron Highlands), en Chine bien sûr et même à l’île Maurice (la plantation de Bois Chéri). A chaque fois, c’est le même enchantement : le relief est vert, vallonné et l’arbre à thé a un feuillage intense, chatoyant, très esthétique. Non seulement j’aime la beauté de ces plantations mais en plus je suis une grande fan de thé. J’ai d’ailleurs fait un de mes mémoires de fin d’études sur l’économie du thé en Chine. Alors forcément, la région du thé du Sri Lanka, je ne voulais pas la manquer ! En plus, le climat y est très agréable et la nuit, le ciel est incroyablement étoilé.

Le Sri Lanka : une histoire de théLipton seat

Le Sri Lanka : une histoire de thé

Le Sri Lanka : une histoire de thé

Pour la petite histoire, le Sri Lanka produit du thé depuis la fin du XIXiè siècle. A l’époque, l’île s’appelait « Ceylan ». Le pays produisait du café mais un champignon a ravagé les plantations et les anglais ont eu l’idée de planter du thé en s’inspirant de l’Inde.

Nous avons d’abord découvert la partie autour d’Ella. Nous logions juste à côté d’une petite plantation bio (Amba Estate) où les meilleures feuilles de thé (celles tout en haut de l’arbuste) sont sélectionnées puis roulées manuellement pour rester entières. En effet, regardez le thé en vrac que vous achetez : souvent, le meilleur thé est composé de feuilles entières ou quasi entières. La plus basse qualité, en miettes finie généralement dans les sachets. Je vous l’ai déjà dit : dans cette plantation le thé est vendu à Fortnum & Mason à Londres et croyez-moi leur « Orange Pekoe 1 » est vraiment une merveille ! (Si vous passez à la maison, je vous ferai goûter !).

Le Sri Lanka : une histoire de théLa production artisanale de Amba Estate

Lire la suite


Billet classé dans : Voyages avec enfants, Voyages sans enfant

20 activités que les enfants ont aimées au Sri Lanka

Après vous avoir fait un compte-rendu général de nos vacances en famille au Sri Lanka, voici plus spécifiquement un billet pour vous raconter ce qui a plu aux enfants là-bas. Tout d’abord, sachez que des couples avec enfants nous en avons croisés pas mal, souvent avec des petits de l’âge de Ticoeur et Titpuce mais aussi beaucoup avec de bébés. Globalement, les avantages de la destination sont : des distances très raisonnables, la sécurité, la gentillesse des habitants, de bonnes conditions d »hygiène (c’est proche de l’Inde mais ce n’est pas l’Inde !), des facilités pour le transport ou l’hébergement en famille. Une fois ces bonnes bases posées, que faire avec les enfants au Sri Lanka ? Voici tout particulièrement une sélection de 20 activités à faire au Sri Lanka qui ont tout particulièrement plu à Ticoeur et Titpuce. Il ne vous reste plus qu’à adapter ces idées aux envies de vos enfants !

Il ne vous reste plus qu’à adapter ces idées aux envies de vos enfants !

1- Rencontrer les éléphants : les éléphants sont un des symboles du Sri Lanka et pour cause ! Vous en croiserez forcément. Il y a même des panneaux au bord de la route pour prévenir les voitures de faire attention car des pachydermes pourraient traverser ! Effectivement, nous en avons vu à quelques mètres de la route. Pour vraiment en voir beaucoup et attendrir nos enfants chéris, l’idéal est d’aller dans un des orphelinats pour observer les jeunes éléphanteaux boire du lait ou se baigner. On nous a fortement recommandé le centre situé dans le sud : le Elephant Transit Home à Udawalawe. Quand nous y étions, il n’y avait pas de touristes, mais beaucoup d’enfants des écoles du coin. Nous avons observé depuis une plateforme les bébés éléphants qui ont bu du lait. Ticoeur et Titpuce ont beaucoup aimé ! A Sigiriya, nous avons aussi vu un éléphant : celui qui fait faire des tours sur son dos aux touristes (ce que nous n’avons pas fait) : c’était très sympa de voir l’éléphant prendre son bain dans la rivière tous les soirs vers 18h30. Le meilleur spot pour l’observer c’est le bar en plein air Reggae Rant : on s’assoit devant un bon jus de fruit, les enfants s’amusent dans le hamac et l’éléphant est juste devant nous pour le bain.

20 activités que les enfants ont aimées au Sri Lanka

2- Croiser des singes : il y a en a partout, surtout près des temples et parfois au bord des routes ! Attention à ne pas avoir de nourriture dans les mains car ils sont gourmands, malins et pas très doux quand ils vous arrachent quelque chose ! Les enfants étaient toujours amusés quand on en croisait !

monkey

singe

3- Observer les tortues : il y a plusieurs petits centres à Bentota. L’objectif de ces centres est de protéger les œufs et les nouveaux-nés afin qu’ils aient une plus grande chance de survie que sur la plage. Les enfants ont aimé la visite mais je dois dire que pour nous ce n’était pas terrible par rapport à d’autres grands centres que nous avions vus lors de nos précédents voyages (La Réunion par exemple). Donc à faire uniquement pour faire plaisir à nos petits !

20 activités que les enfants ont aimées au Sri Lanka

4- Profiter des plages : nous avons commencé nos vacances par la côte. Nous y sommes restés 4 jours. Comme toujours, les enfants aiment la mer ! L’avantage au Sri Lanka c’est que l’eau est chaude ! Nous étions à Bentota, Mirissa et Tangalle. J’ai trouvé que Mirissa était la plage la plus adaptée et elle est très belle : sable dorée, cocotiers, joli rocher dans la mer :

Lire la suite


Billet classé dans : Roadtrip, Voyages avec enfants