Articles avec l'étiquette République Dominicaine:

Idée d’itinéraire en République Dominicaine

Voici une idée d’itinéraire en République Dominicaine pour ceux qui comme moi préfèrent bouger et voir du pays. Suite à mon rapide voyage là-bas le mois dernier, j’ai découvert quelques endroits sur l’île et j’ai surtout envie d’en découvrir d’autres. Je voulais donc vous parler des lieux que j’ai aimés mais aussi de ceux où j’aimerais aller si je retournais en République Dominicaine. Bien sûr, la prochaine fois, sans hésitation, je partirai en famille. Côté logistique, je choisirai de louer une voiture.

itinéraire en République Dominicaine

Quelles étapes pour un itinéraire en République Dominicaine ?

Je pense à la boucle suivante : Punta Cana -> la côte sud -> Saint-Domingue -> Puerto Plata ->Las Terrenas (Samana)-> Punta Cana.

1 – La côte sud avec quelques stops entre Punta Cana et Saint-Domingue (dans cette liste je ne suis allée qu’à la Boca Chica et à la distillerie de rhum – la suite une autre fois !) :

  • Bayahibe et l’île de Saona.
  • La cueva de Las Maravillas.
  • La distillerie Barcelò : une maison de référence née en 1930 et située à San Pedro de Macoris. La visite est très intéressante (en anglais ou en espagnol) et l’usine est très moderne. Dégustation à la fin bien sûr !

ron Barcelo

ron Barcelo

  • Les studios de cinéma où a été tourné le film « Pirates de Caraïbes ».
  • La Boca Chica : les habitants de Saint-Domingue y vont le week-end pour se poser à la plage et déguster quelques langoustes. L’ambiance est tranquille en semaine. Le week-end pour le déjeuner c’est fréquenté par les familles. Par contre, mieux éviter le soir il paraît. En tout cas j’ai trouvé que l’endroit avait beaucoup de charme.

itinéraire en République Dominicaine

itinéraire en République Dominicaine

Suite de l’article

Visite de Santo Domingo

Visiter Saint-Domingue et son quartier colonial

A Saint-Domingue, on plonge dans les prémices de l’histoire des Amériques. La ville est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco pour son importance historique. Saint-Domingue (ou Santo Domingo pour les intimes) est en effet la première capitale du Nouveau Monde. Visiter Saint-Domingue c’est donc retourner à l’époque de Christophe Colomb et parcourir plus d’un demi-siècle d’histoire.

Un séjour en République Dominicaine rime souvent avec plages et cocotiers parce que la plupart des touristes ne vont qu’à Punta Cana ; pourtant, la capitale du pays mérite qu’on s’y attarde pour connaître son héritage culturel et la vie des Dominicains aujourd’hui. Sur l’invitation de l’office du tourisme de République Dominicaine je suis partie découvrir Saint-Domingue, en compagnie de Camille, Jessica, Quentin, Antoine & Léa. En effet, je ne sais pas vous mais moi je n’imagine pas rester toutes mes vacances dans un hôtel all-inclusive sans visiter le pays et rencontrer ses habitants. J’avais très envie de voir la Rép’ Dom’ sous un autre angle. Hélas, j’ai quand même eu une frustration car je suis restée trop peu de temps sur place. Cela dit, j’ai pu en saisir les attraits, l’ambiance et j’ai une idée précise de comment j’organiserai mon séjour là-bas si j’y retourne en famille.

Visite de Santo Domingo

Visiter Saint-Domingue : que voir dans le quartier colonial ?

  • Flâner dans les rues de ville coloniale de jour comme de nuit pour admirer les bâtiments historiques. Le mieux est de se balader à pied bien sûr pour s’imprégner de l’ambiance mais faites aussi un tour en petit train, le Chu-Chu colonial, pour une visite commentée (en français) adaptée aux familles. Ne pas manquer les lieux suivants : la rue piétonne « calle El Conde », la « calle de las Damas » (première rue de la ville), la Cathédrale (la première du Nouveau Monde), les ruines de l’hôpital Nicolas de Bari, la forteresse Ozama, la Plaza de España et l’Alcazar de Colòn.
  • Un tour en voiture d’époque : il est possible de s’inscrire pour « La Ruta del Chivo », un tour en voiture des années 50 à la découverte de l’histoire du dictateur Rafael Trujillo qui a justement été assassiné dans une voiture similaire en 1961 après 30 ans de dictature. C’était une époque douloureuse pour le pays. On voyait dans le regard des passants que croiser ces voitures ne les laissait pas indifférents. J’ai aimé parcourir la ville en apprenant son histoire et en profitant d’une si belle voiture, avec la vieille radio qui marchait encore et un chauffeur très sympa. J’ai juste trouvé que la pause au musée de la Résistance était trop longue, surtout que tous les supports sont en espagnol. Voir s’il est possible de faire le tour en écourtant la partie musée. Nous avons également roulé le long du Malecòn qui est la grande promenade qui borde l’océan et où les Dominicains sortent le soir.
  • Une visite du musée de l’ambre : La République Dominicaine est riche en ambre. On y trouve une belle collection dans son musée. J’ai ainsi appris qu’il existait également de l’ambre bleue, extrêmement rare et donc très chère. Je n’ai donc pas pu en ramener car c’était hors budget mais je me suis offert des boucles d’oreilles en Larimar, une pierre bleue beaucoup plus commune que l’on trouve aussi en République Dominicaine.
  • The Colonial Gate 4D : dans une petite salle de cinéma on s’installe sur des sièges qui bougent au rythme des images animées illustrant l’histoire de Santo Domingo au XVIiè siècle (en français). Activité adaptée aux familles.

 

Visite de Santo Domingo

Visite de Santo Domingo

Visite de Santo Domingo

Suite de l’article