Notre vie en Angleterre (semaine 11) : un anniversaire à l’anglaise et 48h à Paris !

A force de dire que Paris me manquait, il fallait bien que je me lance et que je retourne dans ma ville ! A la dernière minute, j’ai trouvé des billets pas chers et j’ai laissé Papa Voyage gérer boulot et enfants pendant 48h ! (Il s’en est sorti, je vous rassure !). Alors, je m’excuse déjà auprès de tous les amis que je n’ai pas pu voir. Mon passage était bien trop rapide. J’ai vu peu de monde, un peu de famille surtout, et j’ai fait le plein de culture car comme je vous l’ai expliqué, c’est finalement le seul point d’ombre à notre petite vie outre-Manche… Mais commençons par les nouvelles de notre coin d’Angleterre où l’automne est toujours aussi agréable…

Parc à Southampton

L’école anglaise en vrac :

  • Au Royaume-Uni, il existe une matière que nous n’avons pas en France : PSHE (Personal, Social and Health Education). Cela recouvre des enseignements variés relatifs à la santé (par exemple comment se brosser les dents…), à la vie quotidienne (par exemple, savoir compter l’argent, lire l’heure…) et à la connaissance des autres (tolérer les différences, etc…). En fait, on couvre une partie de ces enseignements en France mais pas sous l’étiquette d’une matière spécifique. Bref, en PSHE, cette semaine, ma puce a étudié la vie de Louis Braille et son apport pour les aveugles. Pour ma puce, c’était vraiment sport de préparer un exposé écrit en anglais sur Monsieur Braille mais elle s’y est collée avec beaucoup d’application et j’étais contente que que ce soit un Français à l’honneur cette semaine :-)…
  • En cours de musique, Titpuce faisait de la flûte à bec (classique dirais-je… j’ai eu le droit à la même chose dans mon enfance…) mais pour la seconde moitié du trimestre, toute sa classe a changé d’instrument et découvre le… violon ! Cela me semble un choix ambitieux ! J’ai hâte d’entendre ça (ou pas !). Les instruments sont uniquement à l’école et nous n’avons pas de violon à la maison donc je ne sais pas vous dire comment ça sonne mais ma puce adore ! Dans tous les cas, j’apprécie l’encouragement à découvrir de nouveaux instruments… Toutes les écoles que nous avions visitées dans notre coin mettent l’accent sur la musique. Je ne sais pas si c’est spécifique au Hampshire ou général dans le pays mais j’apprécie !
  • Pour Ticoeur aussi, la deuxième moitié du trimestre est sous le signe du changement mais du côté des cours de sport : les entraînements de foot ont été remplacés par…le rugby ! Cela m’inquiétait un peu car je n’imagine pas trop Ticoeur dans ce sport mais pour l’instant il aime donc à suivre aussi ! Le prof lui aurait même dit qu’il était bon au plaquage !… Comme quoi, on croit connaître son enfant :-)… Je précise que les filles de sa classe ne font pas du rugby mais du hockey sur gazon. Je ne sais pas si cela vous rassure mais ça rassure ma puce qui n’a aucunement envie d’essayer le rugby ! Je vous dis pas l’état des genoux de Ticoeur cette semaine !
  • Le prof de piano de Ticoeur l’a inscrit pour le concours de la Royal Academy Of Music. C’est drôle : quoiqu’on fasse en Angleterre, c’est « royal » ! ça en jette non ? Bref, l’examen est prévu au printemps. Mon Ticoeur est à fond et s’y prépare tous les jours ! Je rappelle que les cours de piano c’est pas dans le cursus commun. Il s’agit de cours particuliers que nous payons et qui ont lieu à la place du créneau de musique  de la classe. Ainsi, quelques enfants sont en cours particuliers de piano, guitare, batterie, ou autre pendant que le reste de la classe a cours de musique (flûte, violon ou chant). Les Conservatoires n’existent pas au Royaume-Uni donc les enfants préparent des concours de la Royal Academy of Music auprès de professeurs particuliers habilités.
  • Enfin, la classe de ma puce monte une pièce de théâtre pour Noël : A Midwife crisisC’est l’histoire d’une sage-femme qui se rend à Bethléhem car elle veut aider à la naissance d’un certain petit Jésus. J’ai hâte de voir à quoi ressemble l’accouchement, si accouchement il y a  ! Il paraît que c’est plein d’humour à l’anglaise… Je n’en doute pas ! Titpuce aura justement une partie du rôle de la sage-femme. Je lui ai demandé si elle s’en sortait avec le texte et apparemment ça va car il s’agit surtout de chansons et depuis le début, elle est plus à l’aise pour apprendre l’anglais en chantant donc pour l’instant l’idée de monter sur scène ne lui fait pas peur !

Pendant ce temps-là, maman est à Paris 🙂

Et bien oui ! J’ai craqué : je suis partie en solo dans ma ville et je l’ai parcourue sous un grand soleil, le long de la Seine, le long de ses grands boulevards, avec un croissant bien beurré dans le ventre et de chouettes expos au programme.

Je suis allée voir l’expo Miró au Grand Palais car c’est la grande expo du moment. C’est très complet, très beau, sans surprise. Etrangement, le reste de mon programme était très anglais : je suis allée voir l’expo Grayson Perry au musée de la Monnaie. Excellent ! Le comble, c’est que cet artiste britannique, complètement décalé a étudié l’art à … Portsmouth ! Ville qui est tout proche de mon village ! Mais c’est ainsi : une capitale comme Paris donne accès à tout alors que dans mon village, la seule expo qu’il y a eu pour l’instant c’était une expo des plus grands haricots verts cultivés dans le village !!! Et à croire que je l’ai fait exprès (mais non pas du tout !), au Théâtre Michel, je suis allée voir La Machine de Turing, qui raconte la vie de cet Anglais surdoué qui a aidé les Alliés à décoder les messages secrets des Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Superbe ! Une excellente performance du comédien Benoît Solès dans le rôle d’Alan Turing. Vous aviez peut-être vu Imitation Game au cinéma. C’est de cette histoire qu’il s’agit mais au théâtre c’est tellement plus émouvant ! A voir absolument !

Passer de ma campagne anglaise à Paris a été un choc je dois dire : le bruit, la foule, la circulation bien dense, les gens qui fument (je n’ai pas encore croisé d’Anglais avec une cigarette et je viens de le réaliser !)… Mais le choc était très positif aussi : la vie, le mouvement, les possibilités de visites, l’architecture, les cafés, le tourbillon de la Capitale, de cette ville où j’ai grandi… Cela m’a fait le plus grand bien même si j’ai quasi dormi toute la journée à mon retour tant mon escapade et mes longues heures de marche m’ont épuisée !

Quant à Papa Voyage, il s’en est bien sorti, pour deux raisons qui sont propres à notre nouvelle vie en Angleterre. Ici, les gens ne restent pas tard au travail et donc il n’y a rien de choquant à partir tôt pour aller chercher ses enfants à l’école… Et secondo, le télétravail est plus dans les moeurs donc cela permet également plus de souplesse dans l’organisation.

Un anniversaire à l’anglaise…

Comme j’ai des amis qui ont vécu à Londres, j’étais déjà au courant des coutumes locales mais aujourd’hui nous les avons vécues nous-mêmes car Titpuce était invitée aux 7 ans d’un camarade de classe. Alors comment ça se passe en Angleterre ?

  • La plupart du temps toute la classe est invitée ! Et ça, ça me fait très très peur ! Car je n’étais déjà pas fan de devoir gérer 6 ou 7 enfants à chaque anniversaire mais alors devoir gérer une classe entière !
  • De nombreuses mamans restent pour aider… Ouf ! Cela fait aussi partie de la tradition… Mais quand même ! J’ai encore trois mois pour me préparer psychologiquement avant l’anniversaire de ma puce !
  • Les cadeaux ne sont pas ouverts pendant l’anniversaire. L’enfant qui fête son anniversaire ouvre les cadeaux le soir chez lui. Ma puce était trop frustrée et n’arrêtait pas de vouloir lui mettre son cadeau entre les mains ! Mais rien à faire : le cadeau a atterri sur une table et nous sommes parties sans savoir si ça lui faisait plaisir ou pas… Titpuce avait surtout peur que le cadeau se perde étant donné le bazar entre tous les paquets, les bonbons, les manteaux…etc… Tous ces cadeaux restés empaquetés c’est ce qui a le plus choqué ma princesse ! Du coup, il ne faut surtout pas oublier d’écrire une petite carte pour que l’enfant sache qui a offert quoi…
  • Le gâteau d’anniversaire n’est pas mangé pendant la fête ! On emporte une part en partant, au moment où on prend son petit sac avec les habituels petits goodies
  • La conséquence du premier point c’est que l’anniversaire a rarement lieu à la maison et que les Anglais réservent tout un tas d’activités : bowling, piscine, salle des fêtes, laser game, escape game, château gonflable en été… Aujourd’hui, l’anniversaire avait lieu dans une salle d’escalade et ça, ma puce a adoré ! C’était la toute première fois pour elle et elle a très envie d’y retourner ! Evidemment, je suis restée pour l’aider car primo, la plupart des mamans sont restées mais aussi parce que je m’inquiétais qu’elle ne comprenne pas les instructions de sécurité données en anglais. Les murs font quand même 8 mètres de haut ! Autant vous dire que j’ai bien vérifié le baudrier avant chaque montée !

Au final, nous avons passé un excellent moment et ça met la pression pour l’organisation des anniversaires à venir !!!

Je vous laisse avec une photo prise ce soir depuis la plage à Lee-on-the Solent, avec vue sur Isle of Whight… Cela fait partie des bonheurs de vivre à la mer 🙂

Belle semaine à tous !

semaine en Angleterre

Notre vie en Angleterre (semaine 3) : le docteur, l’anglais et Londres !

Nous venons de passer une nouvelle semaine dans notre nouveau pays d’adoption alors voici nos petites news anglaises :

Docteur : j’aurais mieux fait de ne rien écrire dans mon dernier article sur le fait que nous ne nous étions pas encore inscrits auprès d’un médecin référent, car dès le lendemain, ma Titpuce a été malade ! Grosse angine doublée d’une gastro ! Résultat : nous sommes allés nous inscrire illico et nous avons donc testé le système anglais sans grande surprise. En effet, dès que nous avons franchi la porte du cabinet médical, on nous a renvoyés à la maison sur ces mots « Ah bon, elle n’est pas malade depuis plus de 48h ? Alors vous rentrez et vous reviendrez demain si ça continue… » Elle avait 39 degrés de fièvre, elle ne gardait rien de ce qu’elle mangeait mais non, nous n’avons pas eu le droit à une petite consultation… Au final, cette fois, ils ont eu raison car elle était guérie dès le lendemain… Mais quand même, ça fait bizarre de se faire renvoyer chez soi ! Heureusement qu’on nous avait déjà parlé de cette mode anglaise…

Anglais : Titpuce apprend courageusement ses étiquettes avec des nouveaux mots anglais tous les jours. A présent nous ne passons que 30 minutes au lieu d’une heure tous les soirs pour faire les devoirs. Il y a donc de gros progrès ! Aujourd’hui, lundi, elle aura dictée… On croise les doigts ! Pour ses progrès, la maîtresse lui a fabriqué un petit diplôme avec lequel elle est revenue fièrement à la maison vendredi soir. Quant à Ticoeur, les surprises continuent : il sait déjà écrire des rédactions en anglais ! Il a eu deux essais cette semaine. Alors moi, naïvement, je lui demande comment il fait pour écrire en anglais alors qu’il n’a jamais appris cette langue à l’écrit. Il me répond qu’il écrit à l’oreille… Oui mais bon, depuis quand l’anglais s’écrit comme il se prononce ? Là je lui donne un exemple et il me dit « ah mais pour ce mot je sais l’écrire car je l’ai vu une fois dans le livre que m’avait prêté la maîtresse la semaine dernière ». OK ! Enfin, il nous explique que la maîtresse l’a autorisé à mettre des mots en français s’il ne connaissait pas le mot anglais donc pour sa première rédaction il a mis deux mots en français mais pour sa deuxième aucun ! Je vous ai expliqué qu’il y a des groupes de niveaux qui travaillent séparément grâce aux assistantes des maîtresses. Comme il y a deux classes, cela permet de faire quatre groupes de niveaux. En math, mon Ticoeur est dans le groupe le plus fort mais, en anglais, évidemment, il était dans le groupe le plus faible… Sauf que depuis cette semaine, il est monté dans le groupe de niveau intermédiaire ! Il n’est même pas anglais ! Mais bon, il a réussi ses dictées, ses conjugaisons, ses exercices donc même sans être fluent en anglais il est passé devant certains petits Anglais ! Je suis trop fière ! Pour son excellent travail, il a obtenu une médaille à la fin de la semaine et la maîtresse lui a envoyé une carte postale d’encouragement par la Poste ! Une bien gentille attention ! Toujours ce système de récompense de chaque effort et de chaque victoire… En tout cas, notre Ticoeur est catégorique : l’école en Angleterre c’est bien mieux que l’école en France ! Il est totalement dans son élément ! Quant à Titpuce, quand je lui ai demandé quel avait été le meilleur moment de sa semaine d’école, elle n’a pas hésité et m’a répondu : « la cantine ! » ;-)…

Assembly :  je vous avais parlé de cette particularité à l’école anglaise : il y a des réunions pendant lesquelles tous les enfants de l’école sont rassemblés (ou une partie des enfants si besoin de groupes par tranches d’âges). Pendant ces réunions, des sujets généraux sont abordés. Cela peut être sur les règles de vie ou sur un sujet d’actualité ou autre (je ne connais pas encore bien le concept !). Bref, la semaine dernière, les parents étaient invités aussi et pendant la réunion, il y a eu le témoignage d’une jeune fille du village qui venait de terminer un tour du monde à la voile ! C’était très intéressant : elle est venue avec des photos et des vidéos (l’horreur ces vagues de plus de 10 mètres de haut qu’elle a croisées dans le Pacifique !). Le directeur de l’école et la jeune femme avaient construit l’intervention autour du thème « surmonter ses peurs ». C’était franchement inspirant et émouvant même si j’espère que cela n’a pas donné envie à mes enfants de partir en voilier autour du Monde !!!

Classe de mer : à propos de voile, Ticoeur partira en classe de mer en juin… Enfin je dis « classe de mer » mais contrairement à ce qu’on connait en France, il n’y a pas classe et ça dure beaucoup moins de temps… Il s’agit donc plutôt d’un mini-séjour de classe. Il aura voile pendant 4 jours. Il est ravi ! Il avait adoré sa classe mer l’an dernier. D’ici juin, sa classe aura des cours théoriques de navigation. Titpuce aura aussi un mini-séjour avec sa classe mais heureusement à la ferme ! Je ne l’imagine pas encore en mer ma puce !

Visites : cette semaine, j’ai pas mal bougé dans les environs car mamie était en visite chez nous. Je l’ai notamment emmenée dans la New Forest, dans les villages alentours et dans la ville de Portsmouth. Voici en photos les alentours de notre village…

semaine en Angleterre

semaine en Angleterre

semaine en Angleterre

La ville de Portsmouth…

visiter Portsmouth

 

visiter Portsmouth

La New Forest, toujours peuplée…

new Forest

Enfin, nous avons passé notre dimanche à… Londres ! J’avais hâte ! J’étais en manque de grande ville ;-)… C’était l’occasion d’aller voir la superbe comédie musicale du Roi Lion au Lyceum Theatre : on a adoré !… Par ici, pour relire mes nombreux posts sur Londres.

voir le roi lion à Londres

week-end à Londres

Belle semaine à vous tous !

Chronique de notre installation en Angleterre

Tout est allé si vite ! Tant de personnes que je n’ai pas eu le temps de voir avant de quitter Paris ! Et nous voici arrivés dans notre petit coin du Hampshire, sur la côte, dans le sud de l’Angleterre !

Comme notre expatriation en Angleterre a été une surprise, nous avons improvisé et géré notre déménagement sans renoncer à nos vacances. En juillet, il a donc fallu :

  • trouver des déménageurs pour faire traverser nos 25m3 d’affaires outre-Manche et me rendre compte que je ne tenais qu’à deux choses : mon piano et mon vélo ;-)… Et aussi à mon citronnier !
  • harceler l’agence immobilière en Angleterre car nous avions trouvé une maison début juin et un mois après nous n’avions toujours pas de bail (on se plaint de l’administratif en France…). Finalement, bail signé la veille de l’arrivée du camion !
  • mettre en location notre appartement en meublé (donc nous avons dû racheter des meubles). Nous avons trouvé des locataires au bout d’une semaine et il s’agit d’une famille très sympa : ça compte !
  • aller chez le coiffeur à Paris (je ne vais quand même pas confier mes cheveux aux Anglais !)
  • faire des visites de contrôles pour toute la famille chez le dentiste et l’ophtalmo… il y aura bien des médecins en Angleterre mais avec la réputation du NHS (la sécu anglaise), on ne sait jamais !
  • désinscrire officiellement les enfants de l’école auprès de la mairie… Et oui, monsieur le maire c’est encore nous qui partons !
  • refaire les passeports et cartes d’identités qui approchent de la date d’expiration car ce sera plus compliqué à gérer à distance.
  • regarder les Anglais perdre au foot ;-)… En vrai, je n’aime pas du tout le foot mais autant arrivés en « champions », non ?
  • ouvrir un compte en banque au UK (c’est super simple !)
  • lire tous les articles sur le Brexit… et se dire que ça craint !
  • faire quelques stocks de bouteilles le temps d’un week-end en Champagne, de quoi tenir 2 ans 🙂
  • partir en voyage comme nous l’avions prévu  : Allemagne, voile à Corfou, la Corrèze et bientôt la Bretagne.

A présent, nous voici en Angleterre :

  • les enfants ont découvert notre immense maison et sont trop contents d’avoir un jardin ! Aussi, vu le nombre de chambres (6 !!!) ils ont décidé de dormir séparément, ce qu’ils ne faisaient pas à Paris… C’est mignon de les voir aménager leur espace.
  • la maison est si grande que nous regardons pour acheter quelques meubles supplémentaires et surtout des lits pour accueillir les amis ! Heureusement, on trouve pas mal de jolies choses chez John Lewis (sorte de BHV anglais) et Ikéa n’est jamais bien loin ;-).
  • nous apprécions les températures plus douces après la canicule en France.
  • nous comprenons déjà qu’il n’y a pas besoin d’arroser la pelouse car la pluie est toujours prévue à un moment de la journée 😉
  • nous avons parcouru notre village en trottinette jusqu’à la mer… Sommes-nous les seuls à avoir des trottinettes ? J’ai l’impression…
  • pendant que Papa Voyage est au travail, on déballe les cartons. Mauvaise nouvelle : le piano a deux rayures et un lit est abîmé (on va tester l’assurance !). Par contre, le citronnier va très bien après une semaine en container sans eau ni lumière…
  • nous sommes allés au pub avec les kids : fish and chips et aire de jeux au programme. Une bonne ambiance familiale…
  • je viens d’inscrire les enfants à la bibliothèque. Nous avons emprunté des livres mais il reste à… apprendre l’anglais !!!
  • vendredi, les enfants vont pouvoir visiter leur école car le directeur n’est pas parti en vacances et nous accueille gentiment. Nous achèterons aussi les fameux uniformes.
  • des voisins nous ont chaleureusement accueillis (ça change de Paris !)
  • nous avons mis des adaptateurs dans toutes les pièces 🙂
  • nous cherchons un opérateur pour avoir le téléphone et internet donc là en vous écrivant j’explose mon forfait Bouygues 😉
  • je viens de tester mes premiers kilomètres en roulant à gauche…  en fait c’est tout comme en France :  j’aime pas conduire !
  • nous faisons les annonces pour acheter une voiture : je pense la choisir petite et automatique pour me faciliter la tâche de « maman taxi ».
  • Titpuce a préparé une lettre pour sa copine à Paris et le texte commence ainsi : « je t’ai déjà un peu oubliée… » 🙂

En tout cas, ça fait très bizarre de voir ses affaires partir dans le camion, de passer d’une grande ville à un petit coin perdu d’Angleterre, de se retrouver dans une grande maison en briques rouges (un peu vieillotte mais sans moquette dans toutes les pièces ouf !)… de commencer cette nouvelle vie qu’on n’avait pas anticipée… Je crois que ça me fait un effet plus étrange que notre départ en tour du monde… Finalement, nous ne sommes pas très loin (à 50 minutes d’avion de Paris !) mais je me sens sur une autre planète, très dépaysée, très décalée, plus « surprise » car moins préparée psychologiquement… Le tour du Monde a été une décision mûrie ; notre départ en Angleterre ressemble davantage à une petite folie. Aussi, la remarque du loueur de voiture m’a laissée perplexe : « What? You’re moving from Paris to here right before Brexit?? »... et il a bien ri ; moi beaucoup moins… j’espère que tout ira bien ! Mais comme dit notre ami Bob « everything’s gonna be alright! »… En attendant, on découvre, on s’installe, on s’adapte et on boit du Ricard à l’apéro ;-). Pour dire correctement au revoir à la France, nous finirons le mois d’août par des vacances en Bretagne ! Non mais !

Alors, vous nous suivez dans nos aventures anglaises ?