Articles avec l'étiquette Elbe:

Idée voyage avec bébé : l’île d’Elbe en voilier

Après vous avoir donné des idées faciles de voyages en Italie avec bébé en vous suggérant Rome ou les Cinque Terre, je vais maintenant vous parler d’une autre aventure italienne en famille : notre tour de l’île d’Elbe en voilier. Évidemment, mieux vaut être un marin averti ou avoir un ou plusieurs marins avertis à bord avant de partir faire de la voile avec bébé ! Chez nous, c’est Papa Voyage l’amoureux de la voile : il en fait depuis qu’il est tout petit et il a l’habitude d’en louer. Avant d’avoir Ticoeur, nous étions partis en Croatie et j’avais donc pu vérifier les compétences de mon mari chéri… Moi, je ne m’y connais pas !

Âge de Ticoeur : 10 mois
Période du voyage : juillet (grand soleil et température de l’eau à 30 degrès !)
Durée : 1 semaine
Nb de personnes : 4 adultes + Ticoeur
Avion : un vol low cost Paris/Pise puis nous avons rejoint le port de San Vincenzo (en train)
Bateau : Location d’un Sun Odyssey 34.2
Skipper : mon chéri, assisté d’un ami
Equipement pour bébé : Echarpe de portage, bouée spécial bébé pour les baignades en mer. Pour les repas, petits pots achetés sur place et spaghettis !

louer voilier avec bébé

Sur un voilier avec bébé :

La prudence est de mise ! Voici quelques conseils pour une croisière en voilier avec bébé :

  • Il faut équiper le bateau d’un filet sécurité enfant (voir photo ci-dessus)
  • Demander au loueur un gilet de sauvetage spécial bébé
  • Il faut jouer la sécurité maximale en naviguant uniquement par beau temps, en suivant les côtes, en dormant plutôt dans les marinas (ou mouillages faciles) et ne pas sortir si le vent est trop fort ! Toujours vérifier la météo auprès de la capitainerie.
  • Avoir minimum deux adultes expérimentés à bord : pour notre voyage nous avions mon chéri qui a été notre skipper et un copain qui a une grande expérience de la voile… Les manœuvres sont plus faciles à deux… Moi et ma copine nous nous occupions de Ticoeur, de la cuisine et d’admirer le paysage pendant que nos hommes naviguaient (oui, on n’a pas peur des clichés !
  • Si vous n’y connaissez rien à la navigation ou si vous ne vous sentez pas à l’aise au point d’emmener votre petite famille à bord, le mieux est de prendre les services d’un skipper professionnel. Votre loueur de bateau pourra vous le proposer (attention : cela fait monter le budget). Voici des exemples de voiliers à louer pour l’Ile d’Elbe, avec ou sans skipper.

Les « bébé plus » :

– le bercement du bateau était parfait pour la sieste de Ticoeur
– il a aimé les pauses baignades que nous faisions vers 16h après sa sieste
– très chouette accueil des italiens
– pratique quand bébé ne marche pas encore

Les « bébé moins » :

– ce type de voyage demande une attention énorme des parents… sur le pont, je tenais toujours Ticoeur dans les bras
– attention au soleil qui frappe fort : bien protéger bébé !
– conditions très basiques de la vie sur un bateau : douche au jet pour bébé et dodo entre nous
– les petits pots pour bébés ne sont pas terribles en Italie : trop de protéines et peu de légumes, mais par contre les pâtes il adore !

Et maintenant, voici notre tour de l’Ile d’Elbe en images… Une petite île magnifique que nous avons pu admirer depuis la mer mais aussi sur terre lors de nos escales dans les petits villages.

ile d'elbe en famille

visiter ile d'elbe avec bébé

louer voilier ile d'elbe

ile d'elbe en famille

ile d'elbe en famille

louer voilier ile d'elbe
ile d'elbe en famille

louer voilier ile d'elbe

ile d'elbe en voilier

Et vous ? Avez-vous déjà passé des vacances sur un voilier ?

Quelques années plus tard : Corfou en voilier...

Voyager avec bébé : choisir sa destination (1/2)

Vous êtes nombreuses à m’envoyer des messages en me demandant de vous conseiller sur le choix d’une destination de vacances avec bébé ou enfant en bas âge. Alors, évidemment, je n’ai pas encore fait le Tour du Monde avec bébé mais nous avons pas mal voyagé. Donc je me suis dit que j’allais vous faire un récap chronologique avec mon avis sur les destinations que nous avons testées, en espérant que cela pourra vous éclairer et vous donner quelques idées… Ce sont des destinations faciles, parfaites pour un premier voyage avec enfant !

Cassis (sud de la France) – 1 semaine en octobre 2009 – Ticoeur a 3 semaines

Le plus simple, c’est de commencer par un voyage en France !

Mon avis : le voyage en TGV est très facile (3h). Nous avions mis le cosy entre nos deux places et ça passait bien. Ticoeur n’a pas été perturbé par le changement de lieu et cela nous a fait le plus grand bien de nous retrouver en famille, en bord de mer, pour décompresser après l’accouchement, le retour cahotique à la maison et les (trop) nombreuses visites.

Logistique : nous avions loué une villa avec lit bébé donc nous n’avons emporté que le cosy et l’écharpe de portage. Pour le bain, j’utilisais la grande baignoire. Pour les repas : allaitement. Nous avions une voiture sur place mais elle n’a servi que pour aller à la gare TGV et au supermarché, nous n’avons pas bougé de la villa et on marche pour se rendre aux calanques.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****

Notre article sur les Calanques de Cassis avec bébé.

calanque Cassis avec bébé

Stuttgart (Allemagne) – 1 semaine à Noël 2009 – Ticoeur a 3 mois

Mon avis : voyage encore une fois très facile en TGV (3h30) avec cosy entre nos 2 sièges. Sur place, Ticoeur a moins bien dormi qu’à la maison. Il semblait perturbé pour s’endormir.

Logistique : forcément aucun problème puisque nous étions chez mes beaux-parents qui ont parfaitement équipé la maison pour nous accueillir. Pour les repas : allaitement. Attention : en hiver, il fait très froid ! Bien prévoir des vêtements chaud. En période des fêtes, le marché de Noël de Stuttgart est superbe.

Intérêt de la destination : **
Facilité de voyage avec bébé : ****

Tous nos articles sur Stuttgart en famille.

Stuttgart en hiver

Rome (Italie) – un grand week-end en février 2010 – Ticoeur a 5 mois

Mon avis : premier voyage en avion (environ 2h). Ticoeur a dormi tout le trajet. Sur place, Ticoeur a dormi comme à la maison (avec un seul réveil par nuit) mais il a dormi dans le grand lit entre nous 2. Rome se parcourt à pied donc nous avons fait de longues balades en ville et dans les musées, ce qui convient bien avec un bébé.

Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage. Lit bébé à l’hôtel. Pour les repas : allaitement. Au restaurant, Ticoeur dormait dans l’écharpe. Parfois il se réveillait et pleurait donc on sortait quelques minutes pour ne pas déranger.

Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ***

Notre article sur Rome avec bébé.

Rome avec bébé

Cinque Terre (Italie) – 2 semaines en mars 2010 – Ticoeur a 6 mois

Mon avis : le plus simple est de prendre l’avion jusque Gênes (environ 1h30). Sur place, beaucoup de longues balades à pied en bord de mer à travers de magnifiques villages donc encore une fois, parfait pour se promener avec un bébé. Par contre, Ticoeur a vraiment mal dormi la nuit (?). A noter : en mars, nous avons eu un temps de rêve et très peu de touristes !

Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage et le cosy (pour la voiture). Lit bébé dans les hôtels. Pour les repas : allaitement. Au restaurant, Ticoeur dormait dans l’écharpe. Parfois il se réveillait et pleurait donc on sortait quelques minutes pour ne pas déranger. Sur place, nous avions loué une voiture.

Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : **

Notre article complet sur les Cinque Terre en famille.

Cinque Terre en famille

Saint Malo (France) – un grand week-end en juin 2010 – Ticoeur a 9 mois

Mon avis : trajet en train impeccable (environ 3h). Sur place, balades en bord de mer et en ville. Nous en avons profité pour faire une thalassothérapie (Ticoeur pouvait venir avec nous dans la piscine et pendant les soins spécifiques, il allait dans la garderie de l’établissement). Il n’a pas trop aimé ces quelques heures de séparation (car pas le temps de faire une longue adaptation !). La nuit, il a dormi comme à la maison (avec un réveil par nuit).

Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage. Lit bébé dans l’hôtel. Pour les repas : petits pots et premières crêpes ! Pour nous restaurer, nous choisissions toujours des crêperies familiales et elles étaient équipées de chaises hautes.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****
Les bonnes adresses ICI.

Saint Malo avec bébé

Berlin (Allemagne) – un grand week-end en juillet – Ticoeur a 10 mois

Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h). Sur place, visite à pied de la ville. Beaucoup de grands espaces. Très agréable. Musées. Ticoeur a fait toutes ses nuits (première fois que cela arrive en voyage). Attention, il faisait un temps caniculaire ! Je surveillais la température avec le babyphone.

Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage. Lit bébé dans l’hôtel. Pour les repas : petits pots et lait en poudre achetés sur place. Les restaurants étaient équipés de chaises hautes.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****

Berlin avec bébé

île d’Elbe (Italie) – une semaine de voile en juillet 2010 – Ticoeur a 10 mois

Mon avis : trajet en avion (environ 2h). Sur le voilier, évidemment il faut rester très vigilant. Nous profitions de naviguer pendant ses très longues siestes en cabine (bercement des vagues) et nous faisions des pauses baignades avant et après ses siestes. Attention car il faut bien le protéger du soleil !

Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage et une bouée. Ticoeur dormait entre nous 2 dans la cabine. Pour les repas : petits pots et lait en poudre achetés sur place. La plupart du temps nous mangions à bord mais dans les quelques restaurants où nous sommes allés il n’y avait pas de chaises hautes.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : **

Notre article sur l’Ile d’Ebe avec bébé.

Ilde d'Elbe avec bébé

Ecosse (Royaume-Uni) – 3 semaines en août 2010 – Ticoeur a 11 mois

Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h). Sur place, nous avons fait des vacances itinérantes en logeant dans des bed & breakfasts. Nous profitions de sa sieste pour changer de destination (maximum de 3h de voiture par jour). A chaque endroit, nous sommes restés 3 jours pour ne pas avoir trop d’étapes et profiter des belles randonnées qu’offre cette région. L’Ecosse en août c’est parfait pour que bébé n’ait pas trop chaud ! (environ 18 degrés).

Logistique : Nous avions emmené le cosy (pour la voiture de location), le lit parapluie et l’écharpe de portage qui s’est avérée très pratique pour nos longues randonnnées dans les Highlands. Chaises hautes dans tous les restos. Pour les repas : petits pots et lait en poudre achetés sur place. Penser à emmener une lotion anti-moustiques adaptée aux bébés car il peut y avoir pas mal de « midges » (sortes de petits moustiques). Finalement, j’ai été la seule à être piquée !

Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ****
L’itinéraire et les bonnes adresses dans notre article complet sur l’Ecosse avec bébé.

Ecosse avec bébé

Fès (Maroc) – 1 semaines en novembre 2010 – Ticoeur a 14 mois

Mon avis : trajet en avion (environ 2h30). Parfait pour les balades à pied dans la Médina qui est totalement piétonne. Petite excursion à Meknès (en train). Fès est une destination dépaysante, ensoleillée en novembre (nous avons eu 20 degrés) et les enfants sont rois ! (surtout les p’tits gars ;-)) Ticoeur a très bien dormi mais il a eu peur une fois à cause de l’appel de la mosquée. Après, il s’est habitué… :-).

Logistique : Nous n’avions emmené que le lit parapluie et l’écharpe de portage qui s’est avérée très pratique pour nos longues balades dans les ruelles étroites de la Médina et à travers la foule du souk. Pour les repas : quelques petits pots et lait en poudre ramenés de chez nous mais aussi couscous, fruits et autres spécialités locales. Pas de chaises hautes mais très bon accueil dans les restaurants.

Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ***

Notre article sur Fès en famille.

Fès avec bébé


Je vous invite à découvrir la suite de nos voyages avec bébé avec 10 autres idées de destinations !

Les chaises hautes : problème mondial ou parisien ?

La chaise haute est une denrée si rare que je suis étonnée que sa valeur ne soit pas cotée en bourse
chaise hauteComme vous l’avez déjà compris, nous adorons voyager avec Ticoeur… Seulement, évidemment, il y a toujours des petits soucis logistiques qui peuvent apporter quelques nuages au beau tableau idyllique : chaises hautes, lits bébé, tables à langer… tous les pays n’offrent pas les mêmes facilités et loin de là ! Pour moi, le plus gênant est le manque de chaises hautes dans les restaurants. Mais savez-vous quel est le pire endroit que nous ayons vu ? PARIS ! Oui, cette ville que j’adore, où je suis née et à qui je pardonne beaucoup mais pas ça…

C’est simple : dans les restos parisiens, la chaise haute est une denrée si rare que je suis étonnée que sa valeur ne soit pas cotée en bourse ! Et ceux qui vont au restaurant avec bébé/enfants sont si peu nombreux qu’ils passent pour des extra-terrestres. Certains clients nous dévisagent comme si nous nous arrivions avec un éléphant !éléfant

Je ne réclame pas qu’il y ait des chaises hautes dans TOUS les établissements : évidemment, ce n’est pas adapté pour les restos étoilés parce que le menu à 300 euros peut rendre les clients un peu nerveux, je comprends 😉 , ni pour les restos romantiques où les amoureux souhaitent entendre le battement de leurs cœurs etc… Mais bon, il y a quand même des milliers de restos qui se targuent d’offrir une cuisine et une ambiance familiale or, dans « familiale », il y a « famille », non ? Alors oui, la plupart des grandes chaînes sont équipées mais c’est quand même triste d’être obligé d’aller manger dans une chaîne non ? Et enfin, oui, il y a des exceptions, des petites adresses sympas que je chérie mais globalement c’est juste la catastrophe !

Du coup, on voit des familles qui se posent en terrasse, avec les poussettes sauf qu’on fait quoi les jours sans soleil ? Et mon Ticoeur dans la poussette, loin de la table, il est un peu frustré donc il finit par râler. Tout ça est d’autant plus triste que pas mal de restos me disent que nous sommes vraiment les bienvenus avec bébé mais qu’ils n’ont pas de chaises. Alors, nous, dans ce cas, on emmène la nôtre…Si si ! Cette chaise Ikéa à 12 euros qui se démonte en 2 secondes, qui ne pèse trois fois rien et dont nous glissons les pièces détachées dans le panier de la poussette. Autant vous dire que tous le monde nous regarde mais bon, je ne le fais qu’avec l’accord du gérant donc sans complexe ! Sauf que je me dis, cette fameuse chaise à 12 euros, ce n’est pas hors de prix pour un resto, non ? Donc quel est le problème ? Surtout quand le patron est d’accord pour accueillir les enfants ? Je ne comprends pas ! Et je suis d’autant plus intolérante sur le sujet que lors de nos voyages nous avons vu de beaux exemples :
chaise haute
palme d’or pour l’Ecosse où les restos proposent chaises hautes et tables à langer. Nous avons même vu des aires de jeux dans certains pubs ! Oui, cet endroit où vous, parents pouvez déguster une bière, tout décontractés parce que votre bébé joue sagement aux puzzles sur de la grosse moquette.

médaille d’argent pour la Malaisie et pour Phnom Penh au Cambodge où tous les restos, mêmes les boui-bouis dans la rue ou sur la plage avaient des chaises hautes (même rouillées ;-)) ! Et là nous parlons de pays en développement voire sous-développés. Et bien ils auraient des leçons à donner à notre capitale ! D’ailleurs, 90% avaient justement cette fameuse chaise suédoise (ou une copie made in China ;-))…

carton rouge à l’Italie où nous n’avons pas vu l’ombre d’une chaise bébé lors de nos voyages à Rome, Elbe et Cinque Terre. Dans un mois, la Sicile : on verra si je revois mon jugement…

un prix du meilleur espoir à donner aux provinces françaises hors Paris : c’est inégal mais il y a aussi de beaux exemples à citer en France, comme à Saint Malo où toutes les crêperies où nous avons atterri étaient équipées ; ou encore les restos où nous étions allés sur la route des vins près de Bordeaux ; par contre, nous avons galéré à Marseille et à Aix-en-Provence. Après, évidemment, il ne s’agit là que de mon expérience et je serais ravie de connaître la vôtre et vos impressions sur les villes où vous vivez.

chaise haute toilettes– enfin, je décerne le prix de l’équipement le plus insolite à Singapour où en allant aux toilettes, je suis tombée nez à nez avec une chaise haute placée à côté de la cuvette afin que les mamans puissent faire ce qu’elles ont à faire sans être encombrées d’un bébé dans les bras : hallucinant non ? Mais pas bête du tout ! Regardez :

Bref, Paris a beaucoup à apprendre du reste du Monde et du reste de la France. A l’heure de la mondialisation et de la globalisation, il serait temps que ma ville préférée soit à la hauteur ! Ou aurait-elle besoin d’une chaise ?

Vacances en voilier avec bébé

Vacances en voilier avec bébéJe profite de notre retour de vacances pour vous raconter un peu nos diverses expériences vacances avec bébé et je commencerai donc par notre semaine en voilier autour de l’île d’Elbe en Italie.

Tout d’abord, le coin est très beau (Napoléon n’avait pas trop à se plaindre) à et l’eau était à 27 degrés donc parfait pour la baignade. Après avoir atterri à Pise, nous avons récupéré notre voilier sur la côté italienne à San Vincenzo une petite station balnéaire familiale sans prétention mais avec une marina toute neuve. Nous avons loué un 32 pieds et notre équipage se composait de notre petite famille et d’un couple d’amis. Ticoeur était bien évidemment notre « bébé-moussaillon » et il a drôlement bien apprécié le petit périple. Alors comment s’organise-t-on avec un bébé de 9 mois à bord ? Bien sûr, il faut prévoir le stock de petits pots, les yaourts, l’eau minérale,… Pour le reste voilà comment se passe une journée type :

– réveil pour le premier biberon à 7h puis redodo jusqu’à 8h (sympa pour nous !). Pendant la nuit, Ticoeur dormait entre nous dans la cabine arrière.

– sur le pont, sur mes genoux pendant que nous prenons notre petit déj et que les hommes préparent le bateau pour le départ. Nous avons fait installer un filet de sécurité tout autour du voilier

– vers 10h, bercé par les vagues notre Ticoeur qui à la maison ne dort pratiquement jamais le matin,  faisait une première sieste d’une ou deux heures pendant que nous naviguions. Nous le posions au milieu du lit (et il ne savait pas encore se déplacer donc pas de risque qu’il tombe du lit). Pas besoin de babyphone car nous sommes juste au dessus, sur le pont donc nous l’entendons très bien et pouvons jeter un coup d’oeil par la lucarne pour vérifier qu’il dort comme un ange.

– pause déjeuner : nous faisons une halte dans une crique, mangeons puis baignade pour tout le monde, y compris Ticoeur qui a adoré les bains de mer dans sa bouée spécial bébé. Bien sûr, il y avait eu gros tartinage de crème solaire le matin, casquette sur la tête et T-shirt anti-UV.

– Je le garde dans les bras le temps des premières manœuvre et nous reprenons notre route.

– Sieste de l’après-midi jusqu’à 15h ou 16h et re-pause baignade dans une crique + goûter.

– Enfin, nous rejoignons un port vers 17h et faisons nos courses au village avant de cuisiner un dîner à bord.

– Ticoeur s’endort vers 21h et nous restons à papoter sur le pont avec nos amis, sous un ciel étoilé, enchantés par nos premières vacances en voilier avec bébé !

Le bilan de tout ça : c’est à faire et c’est gérable !

Les « bébé-plus » :

Ticoeur n’a jamais autant dormi qu’à bord du bateau ; il a adoré les baignades ; la logistique n’était pas difficile (pratique de dîner sur le bateau car pas besoin de baby sitter ou de trouver le resto assez rare qui ouvre tôt et dispose d’une chaise haute) ; les moments où Ticoeur est « bloqué » dans mes bras car nous naviguons et qu’il ne dort pas, il semblait totalement intéressé par tout ce qui se passait autour de lui et surtout par la mer ! Donc pas problème d’ennui à gérer comme ce pourrait être le cas avec des enfants plus âgés ; super destination l’île d’Elbe car il fait normalement très beau et la navigation est très facile ; nous avons eu la chance d’avoir des conditions très favorables.

Les « bébé-moins » :

Cela ne m’a pas du tout gêné mais il faut avoir conscience que pour la sécurité de l’enfant, il est obligatoire de l’avoir dans les bras à partir du moment où nous naviguons et qu’il est réveillé, donc disons que nous portons le bébé dans les bras environ 3 heures par jour. Le reste du temps il dort en cabine, se baigne ou passe de bras en bras ou encore sur le pont avec ses jouets, toujours sous surveillance et quand nous sommes à l’arrêt. Autre tout petit inconvénient : en Italie, les petits pots pour bébé ne me semblent pas terribles du tout, dans le genre 100% viande, très peu de légumes, pas de poisson et aspect pâté pour chat… mais bon, Ticoeur a quand même aimé et nous lui donnions aussi quelques unes de nos tagliatelle !

Enfin, je ne me permettrai évidemment pas de généraliser en déclarant que des vacances en voilier avec bébé se passent toujours bien car j’imagine que cela dépend aussi du bébé, de ses habitudes, de son rythme, de son caractère… En tout cas pour nous c’était super et nous sommes prêts à remettre ça !