Ouverture du Festival de Cannes

Le Festival de Cannes a commencé et… Je n’y suis pas ! Je suis toujours allée à Cannes en basse saison, comme en janvier dernier. L’hiver à Cannes, on ne croise pas de stars mais il n’est pas rare d’y apercevoir le soleil ; la ville est calme, personne sur la croisette, les grands hôtels nous regardent et les boutiques de luxe nous narguent. J’avais été impressionnée par le nombre de yachts dans la marina. Je suis montée sur les marches du Palais des festivals et il n’y avait personne. Quel contraste ce doit être en ce moment ! Sur le même tapis rouge passent tant de stars du cinéma… Avec toute la foule qu’il doit y avoir, il est fort possible que je continue de préférer Cannes en version hiver et pourtant, ce serait une expérience d’y séjourner une fois en mai, en plein festival, y observer la foule, peut-être se retrouver nez à nez avec une célébrité et goûter à l’ambiance festive le temps d’une soirée… Cannes et le cinéma. Une histoire qui dure depuis 1946, des stars du monde entier sont venues gravir les 24 marches du Palais, rêvant de repartir avec la Palme d’or ou juste de se montrer à cet événement d’envergure international. Cette année, pour la 66iè édition du Festival de Cannes, le Président du jury est le grand Steven Spielberg et le film d’ouverture est The Great Gatsby de Baz Luhrmann. Personnellement, j’ai hâte de découvrir ce film, en espérant qu’il soit à la hauteur du célèbre livre de F. Scott Fitzgerald et à la hauteur des autres films de ce réalisateur comme par exemple Roméo et Juliette ou encore Moulin Rouge. DiCaprio semble retrouver dans le personnage de Gatsby la classe et le charme qu’il avait dans le Titanic et à ses côtés, la très belle Carey Mulligan me semble très prometteuse pour le rôle de Daisy… A suivre donc ! D’ailleurs je me dis que le personnage de Jay Gatsby aurait sans doute beaucoup aimé une ville comme Cannes, vous ne croyez pas ?

En attendant, je me replonge dans mes dernières photos de Cannes, dans mes souvenirs de lumière, de footing au bord de la mer et de soirée paillettes…

Cannes_by_night

croisette yacht

palmier bougie

Si vous avez la chance de vous rendre prochainement dans la ville des stars, vous pourrez trouver un grand choix d’hôtels à Cannes avec HRS. Personnellement, j’avais eu la chance de loger au Majestic Barrière : un superbe hôtel de luxe, un palace de style Art Déco, avec un emplacement parfait sur la croisette et des chambres pleines de charme. Ici, la vue de ma chambre :

vue_majestic

Et vous ? Tentés d’aller à Cannes ? Pendant ou en dehors du Festival ?


Billet classé dans : Voyages sans enfant

Suite de la balade à Cannes

Je continue la balade à Cannes… Comme je vous l’ai raconté il y avait un grand soleil mais j’ai quand même eu une averse à mon arrivée… Averse qui m’a donné l’impression d’être en Bretagne plutôt que sur la Côte d’Azur ! La mer n’en reste pas moins belle…

cannes_hiver

Cannes

J’en ai profité pour faire une pause dans un salon de thé avec Sandy, une blogueuse/lectrice que j’avais hâte de rencontrer ! C’était vraiment une chouette occasion !

fleurs_bleues

millefeuille

Suite de la balade à Cannes

Le soleil ne nous a pas abandonnés bien longtemps et c’est sous un ciel bleu intense que j’ai visité la vieille ville de Cannes…

Suite de la balade à Cannes

Suite de la balade à Cannes

Hélas, je suis arrivée trop tard pour le marché…

marché_Cannes

Et les boutiques de la croisette sont comment dire… Bref, le shopping, on oublie !

Suite de la balade à Cannes

Côté hôtel, j’ai été bien gâtée car j’ai beaucoup aimé résider au Majestic avec une magnifique vue sur la mer, dans une chambre spacieuse et romantique à souhait !

Majestic

Suite de la balade à Cannes

Bref, très appréciable cette petite escapade hivernale à Cannes !

sable

Maintenant, j’ai hâte de retourner dans le sud : pourquoi pas à Marseille, capitale européenne de la culture ?


Billet classé dans : Citytrip, Voyages sans enfant

Cannes et son soleil hivernal

La semaine dernière je n’étais pas très présente ici. Et pour cause, j’étais à Cannes pour quelques jours. Cela m’a fait un bien fou de voir la mer et surtout le soleil. De la lumière, enfin. Je me suis alors souvenue, qu’à la fin du XIX iè siècle, Cannes était une destination phare pour le tourisme d’hiver. Les Britanniques recherchaient un peu de chaleur et les médecins vantaient les vertus du soleil hivernal de la ville. Prosper Mérimée a été une des premières célébrités françaises à passer ses hivers à Cannes. À Tourgueniev, il écrit:

« Lorsqu’on a passé quarante ans, il faut se tenir au soleil le plus qu’on peut. Il n’y a pas de médecin qui le vaille. Je serais déjà mort, enterré et remplacé à l’Académie, si je n’avais compris la sagesse des hirondelles qui changent de pays suivant les saisons. »

Je suis bien d’accord avec ce sage homme et je n’ai pas attendu d’avoir quarante ans pour suivre les hirondelles 😉

Soleil et iode, un cocktail revitalisant ! Je confirme. D’ailleurs, même si à la base j’y étais pour le travail et que j’enchaînais les rendez-vous, j’ai tout de même réussi à m’accorder du temps pour profiter de la croisette : j’ai longé le bord de mer en faisant un agréable footing d’une heure, sans me lasser de la vue, du soleil, et de la douce impression (illusoire certes) d’être en vacances.

Voyez plutôt :

croisette_cannes

Cannes et son soleil hivernal

plage_cannes

Port_Cannes

cannes_mer

Carlton

Seul point noir au tableau ? Mes enfants m’ont manqué : 3 jours sans eux c’est vraiment trop ! Et puis, j’aurais tant aimé qu’ils profitent du beau temps, eux aussi ! Une prochaine fois !

Dans un prochain billet je continuerai la visite de Cannes et je vous parlerai de ma rencontre avec une blogueuse…

Et vous, vous aimez Cannes ? Version hiver ou été ?


Billet classé dans : Plages, Voyages sans enfant