voyage van en famille

Voyage en van : nos expériences en famille à bord de notre VW California T6 !

Une semaine à Minorque

vue sur Naples

4 jours à Naples en famille

Visiter Paris en famille

Visiter Paris en famille : 20 idées pour découvrir la Capitale avec les enfants

Notre vie en Angleterre #105 : deux rentrées, deux écoles, deux équipes !

Une rentrée très spéciale pour nous ! Après déjà 4 ans en Angleterre, une chose est certaine : les enfants ont sacrément grandi !

Nous voilà à présent avec une Titpuce en Year 6 :

Et un Ticoeur en…. 4iè !!!! Oui, oui ! Je vous explique !

En fait, mon Ticoeur a eu très envie d’aller au collège. Comment ça ? Il n’était pas déjà au collège ? Je fais un petit rappel vite fait : ici en Angleterre, l’école primaire se termine avec la classe de Year 6, équivalente au CM2 (la classe que Titpuce commence cette année). Après Year 6, c’est le cursus du secondaire qui démarre mais pour Year 7 et Year 8 (donc équivalent 6iè et 5iè), il y a des écoles primaires où il est possible de suivre ces deux premières années de secondaire. C’était justement le cas de notre petite école à la campagne. L’idée de ce concept ? Permettre de s’adapter au rythme de l’enfant : certains se sentent mûrs et prêts pour le collège, d’autres préférèrent devenir les grands de l’école primaire et rester dans un environnement connu.

Ce système permet aussi aux parents d’optimiser la logistique quand ils ont deux enfants pour avoir les deux dans le même établissement. Bref, quand Ticoeur a fini Year 6 en 2021, il a eu envie d’aller au collège car lui, il est plutôt du genre à sympathiser avec des enfants plus âgés. Il se sentait prêt pour l’aventure du collège, d’autant plus que ses amis à Paris ne lui parlaient que de ça ! Sauf que le Covid est passé par là et que l’année de Year 6 s’est beaucoup faite à distance : d’une part, nous n’avons pu visiter aucun collège car les portes-ouvertes ont été annulées (ou réalisées en vidéo ce qui n’est pas l’idéal) ; d’autre part, après trop de mois à la maison, Ticoeur a eu envie de retourner dans son école, revoir ses profs et ses amis. Nous avons alors décidé qu’il ferait Year 7 et 8 dans notre petite école qui en plus a l’avantage d’être locale… Sauf que l’an dernier en Year 7, au fur et à mesure que l’année avançait, il avait de plus en plus envie d’aller au collège et se demandait s’il serait possible de changer après Year 7, ce qui est inhabituel (le changement se fait normalement après Year 6 ou après Year 8…).

C’est bon ? J’ai perdu personne ? Donc nous nous renseignons et donc oui c’est possible. Nous visitons alors des collèges à Portsmouth et à Southampton sachant que nous vivons à égale distance de ces deux villes. Dans les deux cas, le bus scolaire prend une heure de trajet car il y a plusieurs arrêts dans chaque village traversé. Cela fait donc 2h de route chaque jour. Pour moi qui suis Parisienne, c’est inhabituel car il y a toujours des collèges pas trop loin de chez soi mais il est vrai qu’ailleurs en France, ce genre de trajet est tout à fait normal et ici, dans la province anglaise c’est également le lot de nombreux collégiens et lycéens. De tous les témoignages que j’ai reçus, cela ne gêne absolument pas les enfants. Bref, donc je m’habitue à cette idée d’un long trajet mais germe alors une autre petite idée dans ma tête : s’il faut 1 heure pour aller au collège, loin pour loin, pourquoi ne pas faire 1h30 de trajet et aller à Londres !… C’était le début d’un projet qui nous a pris des mois de réflexion. Je vais donc vous donner la version courte :

Comme Ticoeur a beaucoup de facilités scolaires et que ses profs étaient en train de nous dire qu’ils couvraient le programme de Year 8 avec lui (il a eu les devoirs et les contrôles de la classe du dessus pendant une grande partie de  l’année en math, sciences et anglais). Normalement, on ne saute pas de classe en Angleterre mais soudain, le directeur a commencé à nous parler de cette éventualité ou à nous suggérer en plaisantant de partir voyager un an ! (Il nous a bien cernés le directeur !!)… Bref, alors je me suis dit qu’un moyen de sauter une classe sans sauter une classe et d’occuper un an de manière intéressante pour Ticoeur, c’était de retourner dans le système français. Car dans le système français, Ticoeur se retrouve une classe au-dessus. Pourquoi ? Petit rappel : en Angleterre, l’âge qui compte est celui au 1er septembre, non au 1er janvier. Ainsi, pour tous les enfants nés entre le 1er septembre et le 31 décembre, il y a une différence entre les deux systèmes. Après son CE2 à Paris, Ticoeur était allé en Year 4 (équivalent CE2)… En même temps, les systèmes ne sont pas tout à fait équivalents car sur certains points du programme l’un est en avance ou en retard sur l’autre mais bon, en gros, vous avez compris : en retournant dans le système français, Ticoeur commence une 4iè ce qui est plus ou moins un équivalent Year 9… Londres commençait à gagner des points. A cela s’est rajouté le fait que Ticoeur voulait étudier le français et qu’il a aimé le profil très international du lycée français (que nous avons visité) où il a vu la possibilité de se faire des amis qui comme lui parlent plusieurs langues… En plus, l’anglais n’étant pas une langue étrangère, cela lui permet de prendre Allemand en première langue… Il est super content d’étudier sa langue paternelle !

Mais concrètement comment réaliser ce projet ? Ni Titpuce, ni moi n’avions envie de déménager à Londres. Oui, oui, je sais, je vais en étonner certains mais pour moi la vie à la mer et à la campagne a été une révélation. Cela a mis du temps à me plaire mais je sais à présent, que même si nous retournons en France, ce ne sera pas à Paris… Donc Londres, sa foule, son bruit, son agitation et sa pluie (ah, ah !!!), je n’en rêvais pas. Par contre, Papa Voyage est un inconditionnel de Londres où il a vécu et étudié dans sa jeunesse. Bref… Nous étions partagés dans la famille…

Et finalement (je saute là quelques épisodes), nous avons choisi de tenter l’expérience, de manière assez originale dirons-nous : deux écoles, deux endroits, deux équipes. Comme nous ont dit nos amis divorcés : c’est un peu la logistique d’une famille de parents divorcés mais sans les soucis et conflits des personnes divorcées… Nous sommes d’accord sur tout et tout reste flexible. Notre « garde partagée » est très spéciale également puisque nous avons chacun un enfant ! Bref, du lundi au vendredi c’est l’un des parents qui est avec Ticoeur, l’autre avec Titpuce ; puis c’est week-end à la mer (du vendredi soir au dimanche soir) et la semaine d’après on intervertit. Oui, oui, c’est sport mais on va y arriver et finalement ce n’est que neuf mois avec une tonne de vacances scolaires à passer ensemble !

Côté boulot, c’était très simple : aucun soucis avec le télétravail ! Je dois dire que les Anglais sont très flexibles et encore plus ouverts au télétravail qu’en France je trouve… En tout cas, mon chef était ravi pour moi et n’y voit aucun inconvénient, surtout que je peux alterner mes semaines pour me caler aux grosses échéances de l’entreprise…

Donc voilà, j’accélère : Ticoeur a passé un test (en français et en math), il a été pris, nous avons in extremis trouvé un pied à terre dont nous avons eu le clefs en août, mon nouveau boulot nous a donné plus de confort côté finances et notre école anglaise nous a soutenus dans ce projet.

Nous ne quittons pas le système anglais parce que nous pensons que le système français est mieux… Non, non pas du tout ! Nous verrons ! Nous savons d’ailleurs ce que nous perdons (Ticoeur sait surtout que la place du théâtre et de la musique dans le système anglais va lui manquer !!!) mais il va avoir plein de nouvelles choses à apprendre (ça a commencé cette semaine avec l’étude de Maupassant en cours de français !!! J’ai versé ma petite larme en me disant que mon grand fan de littérature anglo-saxonne lisait Maupassant et allait étudier Les Misérables ce trimestre-ci). L’idée est donc d’offrir une expérience enrichissante à Ticoeur et nous allons mettre à profit cette année pour que toute notre petite famille profite du meilleur des deux endroits : la culture à Londres, la mer et la nature dans notre campagne anglaise. Nous n’avons aucune visibilité sur l’an prochain, pas de vision moyen terme, pas d’idées pré-conçues, soyons juste fous et lançons-nous !…

***

Pour l’instant, comme c’est encore la saison de la voile, la plupart des week-ends seront forcément à la mer ! Nous avons participé à une régate en famille la semaine dernière. C’était génial !

Les retrouvailles entre Ticoeur et Titpuce faisaient du bien à voir ! Car forcément, c’est le hic de notre organisation… Les enfants qui se voient moins… Mais ils ne se sont pas lâchés du week-end. Titpuce toujours bavarde qui a clairement établi que Ticoeur avait intérêt à continuer de lui parler en anglais ;-). Elle a été adorable hier car elle lui a préparé des cookies qu’il pourrait emmener à Londres pour ses goûters… Trop craquant !

En plus de gérer notre aménagement à Londres, nous avons la visite de ma mère pour quelques jours. Elle profite ainsi, elle aussi des deux endroits. Je l’ai emmenée faire du stand up paddle sur la rivière :

 

De chouettes moments à la mer ! D’ailleurs, ma mère confirme que la Manche est agréable pour la baignade ! Depuis que je le dis ! Elle avait des doutes… Certains en ont toujours ;-)…

Enfin, évidemment, ici les drapeaux sont en berne depuis le décès de la Reine. Je partagerai juste une petite anecdote concernant la réaction de Titpuce : quand elle a appris que Queen Elizabeth nous avait quittés, elle a été très inquiète de savoir si la Reine avait eu le temps de visionner toutes les vidéos envoyées par les chorales des écoles pour son jubilé en juin : « j’espère qu’elle m’a entendue lui chanter sa chanson »…. Si ce n’est pas le cas, je suis certaine qu’à présent, elle a tout le temps du monde pour entendre les chants des enfants…

Belle semaine à tous !

7 réponses à “Notre vie en Angleterre #105 : deux rentrées, deux écoles, deux équipes !”

  1. Bonjour Maman Voyage, Je lis avec plaisir vos publications depuis quelques années et donc je connais les visages de Titpuce et Ticoeur.
    Par ce fait J’ai eu la surprise au cours d’un voyage dans le Tarn de reconnaître leurs visages sur un dépliant à propos du Sidobre. Jolie surprise!

  2. Quelle organisation ! 2 logements et changement toutes les semaines ça va dépoter pour les parents. mais pourquoi pas 🙂 Ici aussi saut de classe et entrée en quatrième mais en restant dans le même système européen. Du coup l’allemand prend aussi plus de place et démarrage du latin. En tout cas c’est chouette, ils grandissent 🙂

  3. Bravo pour cette double gestion logistique et géographique ! Une fois le rodage passé, tout va rouler comme sur les roulettes. Et comme tu dis je suis sûre que vous en tirerez le meilleur des deux mondes !

  4. Wouaw! Bravo pour ce choix! Une nouvelle manière de vivre une nouvelle aventure tout en restant (en partie) chez soi! Impressionnant!
    J’ai adoré lire car le texte trouve écho en moi et pourrait me donner des idées pour plus tard! Merci pour le partage!
    Je vous souhaite de belles retrouvailles tous les week-ends et de belles aventures dans tous les coins où vous passez!
    Séverine (Tangalle)

  5. Oh la la! Quel challenge!
    Au moins la routine ne sera pas au rendez-vous ! Bravo d avoir franchi le pas.
    Il n y avait pas la possibilité d’être pensionnaire ?
    Bonne rentrée en tout cas et merci pour les différents articles, qui donne un avis positif sur l Angleterre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.