Notre vie en Angleterre #96 : retour de vacances et une 4iè année anglaise qui commence !

Cela fait un bout de temps que je n’avais pas écrit ici et pour cause : nous sommes partis tout l’été ! Jamais l’expression « grandes vacances » n’a eu autant de sens ! (Enfin, si !… Lors de nos tours du Monde et voyages-congés parentaux :-)). A peine l’école terminée, nous sommes juste restés une journée en Angleterre pour le cours de voile des enfants (ah la voile ! On ne pouvait pas louper ça !), puis nous avons sérieusement largué les amarres ! Comme toujours, en moins de deux heures, les valises étaient bouclées ! Van chargé, paperasse pour la douane dans toutes les boîtes à gants et voilà que nous traversons le tunnel, enfin !! Libérés, délivrés !

Direction la Croatie : cela fait une trotte depuis l’Angleterre, c’est certain mais primo nous avions moyennement confiance en l’aérien et secundo pour improviser, la route c’est quand même le plus facile…. Evidemment, dernièrement, on se demande à quelle sauce on va être mangé à chaque frontière ; le co-pilote de l’an 2021 doit savoir trouver les communications officielles des règles ô combien changeantes de chaque pays travervés ou visités. Une bonne occasion de pratiquer mon allemand, mon anglais, mon italien et… non, je ne parle pas croate ! Au final, au sein de Schengen c’était beaucoup de bruits pour rien mais forcément on suit les règles même si le manque d’harmonisation donne envie de pleurer… Nous avons eu des contrôles à la loupe uniquement au niveau de l’Eurotunnel et à l’entrée en Croatie (la Croatie faisant partie de l’UE mais pas de Schengen, ceci explique peut-être cela…).

En Croatie, nous avions uniquement réservé un voilier pour découvrir les îles au large de Zadar puis c’était page blanche ! Il se trouve que nous nous sommes tellements plus en Croatie que nous y sommes restés… un mois !!! Nous nous n’aurions pas imaginé ! Franchement, je pense que si j’avais organisé un Prix de la Destination de l’été 2021 j’aurais donné la palme d’or à la Croatie ! Météo de rêve, sans pluie, et sans canicule… 28 degrés dans l’eau et dans l’air pendant un mois (sauf 3 jours à 32 degrés du côté de Split, mais en lisant les journaux on relativise)… Et puis c’était surtout l’atmosphère là-bas qui nous a plu, l’ambiance, la gentillesse des gens, … On se sentait vraiment en vacances ! Le fait de n’y connaître personne et de ne rien comprendre à leur langue a peut-être aidé à soupoudrer le tout d’une douce pellicule d’insouciance…

île de Hvar, Croatie

   îles Kornati en voilier, Croatie

Et après un mois en Croatie ? Un crochet pour voir des amis en Autriche, un stop rando et vanlife…

… et un final inoubliable : une semaine à Venise ! Je voulais absolument m’arrêter en Italie car c’est mon deuxième pays (à défaut d’avoir fait honneur à mon premier pays… J’y reviendrai…). Venise était sur notre chemin. Quelle surprise de la redécouvrir en version tellement plus calme que d’habitude ! Venise toute pimpante, vivante mais sans la foule !

 

Sur le retour, un stop rapide à Milan pour rendre visite à d’autres amis…

Comment fait-on côté boulot ? « Papa Voyage » a pris pas mal de congés mais pas la totalité. Pour la deuxième partie de nos vacances, il était en télétravail (en posant quelques jours par-ci par-là)… En fait, il est en télétravail depuis mars 2020 et aucun retour au bureau n’est prévu dans son entreprise. Bref, pour la deuxième moitié des vacances, c’était un mode et un rythme très différent : j’ai réservé des hébergements avec wifi, plutôt en ville. En journée, je gérais plages, visites et activités avec Ticoeur et Titpuce (ce qui est très facile à gérer j’en conviens avec mes petits voyageurs aguerris). En lisant les commentaires des hébergements que je réservais, j’ai d’ailleurs souvent vu que d’autres voyageurs mixaient télétravail et boulot… Une tendance de l’été 2021 sans doute !

Cela veut aussi dire que nous n’avons pas trop profité de la possibilité de dormir dans notre campervan (à part dans les Alpes autrichiennes)…

Il ne me reste plus qu’à aborder un sujet que je ne souhaite pas aborder :-). La France. Parce que bon, je vous ai quand même soûlé des mois et des mois sur le fait que la France me manquait et au final… ben voilà… Pas eu envie d’y consacrer du temps. Je suis triste de voir les débats qui séparent voire déchirent familles et amis. Les méthodes des politiques n’ont pas aidé. J’ai eu la chance de voir quelques proches en coup de vent et d’avoir croisé des amis d’enfance sur nos lieux de vacances (en Croatie, en Autriche et en Italie ! Des retrouvailles improvisées absolument incroyables !)… Mais clairement, s’il y avait eu un Prix de la Destination de l’été 2021, je n’aurais même pas pensé à nominer la France… Vous connaissez le contexte. Certains d’entre vous vivent peut-être également des tensions au quotidien, avec des proches, des personnes qu’elles ne reconnaissent plus,… La pandémie aura tout gagné si elle divise des familles et des amitiés de longues dates… Ne perdons pas l’humain, ne perdons pas ce qui est le plus précieux… Certains sont épuisés ; d’autres sont épuisants mais nous avons tous besoin de nos amis en cette période difficile. En évitant un voyage en France, je voulais surtout préserver les enfants et avoir de vraies vacances, pas un enchaînement de débats politico-sanitaires. Surtout pas devant les enfants. J’irai à Paris seule à l’automne et j’aurai une oreille pour tout le monde, les bras grands ouverts pour tous mes amis… Là, je ne pouvais pas. Nous avons passé 3 mois et demi confinés en Angleterre de janvier à avril (« confinés », je répète : « con-fi-nés »), puis nous avons été déconfinés mi-avril mais bloqués sur l’île… Chacun ses galères, tout le monde a eu son lot, je sais… Mais donc justement : en traversant la Manche en juillet, une seule chose était claire dans ma tête : les vacances devaient être grandioses ! Et elles l’ont été ! A 200% !

 

A présent, nous sommes de retour au UK. On me pose beaucoup la question : non, le retour n’est pas difficile, pas pour l’instant, en tout cas :-)… car avec cette impression d’avoir profité à fond de l’été et du Continent, c’est avec plaisir que je rentre dans notre jolie maison anglaise. Je dois quand même reprendre possession des lieux car des araignées et une souris ont élu domicile ! Le jardin va bien lui, il ne semble pas rancunier…

En plus, pas le temps pour le blues de la rentrée car nous avons déjà des visites de prévues en septembre ! Mon père et mes beaux-parents ! (C’est possible grâce à l’assouplissement des règles depuis la mi-août mais attention, ce n’est pas simple ! Lisez bien tous les détails officiels ici avant d’envisager un voyage au UK et n’oubliez pas le budget tests ! C’est cher ici et c’est pour tout le monde !).

Enfin, vous savez quoi ? Cela fait 3 ans que nous vivons en Angleterre. Trois ans, ce devait être le maximum de l’expatriation de « Papa Voyage » mais finalement son contrat a été prolongé et nous sommes ravis de rester vivre ici une année de plus, surtout après la frustration de l’année écoulée. Alors c’est reparti pour une nouvelle année scolaire à l’anglaise ! J’espère que vous n’êtes pas lassés ? Ma chronique d’expat dans mon bled anglais va donc continuer. Il y aura également prochainement des articles sur nos destinations de cet été, of course !

Belle rentrée à tous (chez nous c’est jeudi !)

 

 

 

 

 

 

 



Commentaires

  1. Quel bel été ! Vous aviez bien fait d’éviter les débats et prises de tête covidesques.
    Pour nous c’était enfin retour en France pour présenter le petit dernier né au Japon. Nous avons eu droit qu’à peu de débats houleux donc on revient requinqué et en forme pour tenir les 14j de quarantaine.

    Hâte de continuer à lire vos chroniques anglaises

    • Une grande aventure pour votre petit bébé ! J’imagine que la famille avait hâte de le voir ! Courage pour la quarantaine !

  2. Magnifiques ces vacances ! Je garde aussi un très bon souvenir d’un roadtrip en Croatie (en 2010 déjà…); j’ai revu avec les plaisirs vos posts Instagram sur hvar et Plitvice 😉 Je comprends totalement « l’évitement » de la France, et la nécessité de vraies vacances. En tout cas, je lis avec plaisir vos chroniques anglaises toujours finement écrites, et c’est chouette que cela continue. De quoi donner envie d’ajouter l’Angleterre à la liste des destinations pour notre futur van aménagé (livraison prévue avril 2022 :). Bonne rentrée !

    • Oui, la Croatie est un beau pays pour un road trip ! Super pour votre projet van ! Espérons que d’ici là il soit plus simple de venir voyager en Angleterre… Belle rentrée !

  3. Quelles belles vacances ! mon grand fils a aussi été en Croatie par contre à Split au moment de la canicule 🙂

    par contre je suis toujours étonnée quand tu abordes certains sujets concernant la France…j’ai l’impression de ne pas habiter la même France ! par exemple pour la partie tension liée au COVID elle existe politiquement et dans les journaux…mais je n’ai ressentie aucune tension ni en famille, ni avec nos amis ni même en entreprise (où pourtant je suis référente COVID…) : tout me parait hyper cool et loin du stress relaté par les journaux ou ton récit… OK il y a des contraintes et tout le monde n’a pas le même avis…mais comme pour tout, on ne se bat pas pour autant et chacun respecte tout le monde comme pour le reste .En tout cas je suis peut être dans la famille des bisounours mais je n’ai ni des amis bisounours ni des collègues bisounours et ça se passe dans la bonne ambiance ! (et les gestes barrières bien sur !)
    idem pour l’école je suis chaque fois surprise de tes comparaisons. où vivais tu en France pour avoir une image parfois si négative ? (ou du moins comparativement négative) je suis très enthousiaste des écoles (publiques) où sont allés mes trois fils. et maintenant pour mes étudiants qu’est ce que c’est chouette pour eux…ok y’a le virus, les menaces de cours a distance mais quelle énergie déployée par les institutions pour gérer au mieux ! mon titi rentre en 3e lui, et déjà les sorties sont prévues, le planning de sport tenant compte de la foret toute proche et ses multiples possibilités est en place….la prof de Grec prévoit du théatre et commence dès demain ses casting ! bref que du très positif je trouve ! il est de plus en classe bilingue allemand donc les échanges sont riches avec leurs correspondants et ont été maintenus pendant les vacances !

    surtout quand vous reviendrez en France pense à choisir un endroit sympa il y en a tellement !

    bonne rentrée encore à tes titis !

    • Pour les tensions : oui, clairement c’est amplifié dans les journaux…mais hélas, moi dans ma famille c’est tendu et pareil dans certains groupes d’amis (pas tous évidemment !). Ce que je dis n’est pas une généralité mais c’est lié à mon cas concret… Pour l’école : jamais je n’aurais dit de mal de l’école publique. J’ai uniquement dit du mal de l’école (et aussi du centre de loisirs) où étaient mes enfants (à Paris) et franchement, dans tout système ça existe et c’est pas de chance quand on tombe dessus. Moi personnellement, enfant ou ado je n’ai eu que des supers instits, profs et j’adorais mes écoles/collèges/lycées. Dans notre coin en Angleterre, les écoles publiques sont top aussi. La raison initiale pour laquelle nos enfants sont dans une école privée c’est qu’en Angleterre, hélas, quand il n’y a plus de place dans les écoles publiques dont tu dépends géographiquement et bien on t’envoie loin, vraiment loin… Bref, parenthèse publique/privée fermée… je voulais juste dire qu’il y a de bonnes et de mauvaises écoles et ça c’est partout et dans tout système…Super pour tes grands d’ailleurs, c’est top en effet ! Nous, on était mal tombé dans notre quartier côté harcèlement et méchanceté des enfants… Mais à part ça, globalement, en Angleterre nous aimons plusieurs aspects de l’école : les Assemblies, la plus grande place pour le sport, les assistants aux instits, une valorisation des efforts, moins de devoirs mais plus de travaux de recherches, plus de présentations orales, la chorale, etc… (tout ce que j’ai raconté en détail dans mes différents billets…). Après, particulièrement dans notre coin, nous aimons que l’école soit entourée par la nature. Toutes les écoles de la région ont de grands terrains de pelouse pour jouer et/ou de la forêt… et ça c’est juste parce que nous sommes en Province. A Paris, tout est petit et bétonné… Bref, j’espère avoir clarifié un peu…;-). Belle rentrée à tous ! Et vous, vous vivez dans quelle région ? Car pour faire échos à ta dernière remarque, on se l’est déjà dit depuis longtemps : nous ne retournerons pas à Paris !

  4. merci je comprends mieux, à Paris en effet j’imagine pas les grandes courses d’orientation en forêt comme ici…
    le débat n’était pas privé public , je l’ai juste précisé pour le cas de mes enfants car souvent on me demande si ils sont dans le privé…mais non il y a de très chouettes écoles publiques, bienveillantes, qui ont un peu de moyens ou pas trop mais qui se démènent avec etc… comme il y a de très chouettes écoles privées !
    dans le collège de mon fils où ils sont 450 je crois, la chorale facultative entre 12 et 13h30 a 210 inscrits ! c’est la folie pour le prof surtout en période de jauge réduite pour faire chanter tout le monde mais il n’est jamais à cours d’idées et c’est tellement chouette ! Tout ça pour dire qu’ne effet il faut trouver le bon endroit. Je suis en Alsace mais pas du tout originaire de là. j’y suis venue car clairement à part la région parisienne c’est là qu’il y a le plus de travail, et aussi qu’il y a le plus de chance d’être en classe bilingue dès la maternelle et que finalement maintenant avec le TGV je ne suis qu’à 2h40 de Paris… et que l’aéroport à 20min porte à porte de la maison m’emmène partout y compris juste pour le week end…(Split est à 1h30 :-))
    bonne semaine !

    • Et il y a aussi des écoles sympas à Paris pour d’autres raisons que la nature… nous étions juste mal tombés. Waouh pour la chorale ! Je n’avais jamais entendu parler de grandes chorales à l’école en France ! Chapeau pour celle du collège de votre fils ! Ici en Angleterre je pense qu’il n’y a aucune école sans chorale : c’est culturel… C’est joli l’Alsace et mes beaux-parents seraient heureux si nous nous rapprochions d’eux… mais nous sommes de plus en plus accro à la mer ! En même temps, on ne peut pas tout avoir donc il faudra faire des choix ;-). Quand vous parlez de classes bilingues, forcément avec la proximité de l’Allemagne, j’imagine qu’il y a des classes français-allemand mais y a-t-il aussi des classes bilingues anglais ? Pour notre retour en France, nous chercherons à mettre les enfants dans une classe ou un établissement bilingue anglais (ou pourquoi pas trilingue si ça existe puisqu’ils parlent allemands !). A suivre, c’est encore loin tout ça même si ça vient vite ! Bonne semaine !

  5. Merci de donner des nouvelles de votre bel été ! J’ai hâte de lire tes récits de voyage, et bien sûr les chroniques anglaises !
    Je te comprends totalement pour l’évitement de la France également. Mes passages en Allemagne ou en Norvège me permettent toujours de me remettre les pendules à l’heure en quelque sorte… Concernant les écoles, je ressens la même chose. Le sport et la nature n’ont absolument pas assez de place ici, surtout quand on pense que les enfants y passent toute la journée, et même si beaucoup d’enseignants font des choses extraordinaires, c’est culturel, c’est toujours considéré comme accessoire.

    En tout cas, je te suis toujours avec plaisir.

  6. Tu as eu bien raison de profiter au max de cet été, surtout après votre confinement.
    C’était un plaisir de vous suivre sur Instagram. Comme c’est un plaisir de te lire ici raconter votre vie anglaise. J’ai découvert une magnifique région grâce à toi et plein d’autres choses. Bonne rentrée à vous 4! 😘

  7. Quel super été!! Vous avez eu raison d’en profiter au maximum!! Ravie de retrouver les chroniques anglaises pour une année supplémentaire! Belle rentrée aux grands écoliers!

  8. Quel bel été! Tu as raison de préciser que l’entrée en UK n’est pas facile. Je viens une nouvelle fois de repousser notre séjour londonien. Boris ne veut pas reconnaître le Covid+une dose (mon mari) et le test à J2 une fois sur place me fait peur et pas uniquement financièrement

    • Oui, c’est compliqué car ici, que les personnes aient eu le Covid ou pas, elles ont 2 doses de vaccin… Du coup, oui j’ai vu qu’ils ne reconnaissaient pas une dose… Mais les Anglais vont avoir le soucis inverse pour les ados. Ici c’est une dose pour les mineurs (16-18 ans) or c’est deux en France donc je ne sais pas comment tout cela va s’harmoniser ! Par contre, ne t’inquiète pas du tout pour le Day 2 test ! Même Titpuce et Ticoeur ont dû le faire car c’est à partir de 5 ans. Franchement le soucis du Day 2 c’est le budget et la logistique mais pas le test en soi. Vivement que tout cela devienne plus simple !

  9. Trois ans déjà? Et après???


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :qRBG89

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.