Notre vie en Angleterre #80 : Halloween et confinement… Même pas peur !

Pour Halloween, nous n’avons pas eu le droit à l’habituel porte à porte pour le fameux trick or treat mais heureusement que tonton Boris a pensé à nous distraire hier soir en nous annonçant, comme en France, un confinement pour un mois : était-ce un treat ou un trick ? That is the question ! Enfin bon, on s’en doutait, surtout quand on suit les news en France… Nous n’étions pas loin dernière côté chiffres, donc nous suivons !

   

Et même pas peur ! Pourquoi ? Parce qu’avant tout, il faut tenter de positiver donc positivons :

(Petit point vocabulaire : « confinement » se dit lockdown en anglais ce que je trouve encore plus dramatique !)

Comme en France, les écoles restent ouvertes en Angleterre, donc pour tous les parents c’est clairement un grand plus par rapport au premier confinement. C’est surtout un grand plus pour nos enfants. C’est même le point le plus important à mes yeux (enfin, la santé avant tout hein !!!). Je garderai le moral tant que les enfants pourront aller à l’école. Évidemment c’est moins facile pour les enseignants… D’ailleurs, ici ils font pression sur le gouvernement donc rien n’est gagné…

Je risque de vous surprendre mais pour nous, au quotidien, dans notre coin de campagne anglaise, le reconfinement ne va pas tellement nous changer du pseudo-déconfinement en fait… Il y a deux raisons à cela : primo parce qu’en Angleterre je trouve que le déconfinement n’était pas aussi déconfiné qu’en France et secondo parce que nous vivons à la campagne…

Concrètement, ici le télétravail avait continué donc Papa Voyage, comme la majorité des Anglais n’était pas retournés en entreprise. Depuis fin mars, Papa Voyage est dans son petit coin bureau à la maison, ce qui lui a d’ailleurs valu un méchant lumbago le mois dernier ! Et moi, toujours chômeuse depuis juin. Je peux vous dire qu’il vaut mieux être chômeur en France ! Je n’ai eu le droit à rien. En gros, ici, si une personne du foyer travaille alors voilà ! Débrouille-toi…

Bref, depuis juillet, je suis à nouveau à mon compte et j’ai eu, cet été, pas mal de missions de rédaction d’articles pour des sites web ou de ventes de photos mais là, forcément, nous n’entrons pas dans les bons mois, surtout avec le confinement… Zut, j’avais dit qu’il fallait positiver donc positivons : je travaille à mon compte, à mon rythme, sur des projets que j’aime…

La période de déconfinement dans notre coin d’Angleterre, je ne l’ai pas trouvée très déconfinée sur deux aspects en tout cas : le culturel et les liens sociaux…

Côté culturel, le seul vrai grand théâtre du coin a fait faillite en avril. La plus grosse chaîne de cinémas du pays a fait faillite également et a fermé ses 127 cinémas – notre ciné (qui n’est déjà pas la porte à côté !) était justement un ciné de cette chaîne… La culture est encore moins soutenue ici qu’en France. Ici, par chez nous, même pendant le déconfinement, pas d’expo, pas de théâtre, peu de lieux ont réouvert (quelques châteaux et sites historiques en province), quelques musées à Londres mais pas grand chose… Comme ma famille et mes amis vivent à Paris, j’ai trouvé qu’il y avait une grosse différence sur l’offre culturelle mais peut-être que le reste de la France était resté calme aussi, je ne sais pas…

Côté resto, comme on se le disait récemment entre mamans sur Whatsapp c’était devenu mission impossible de trouver une baby-sitter : dans notre coin, les baby-sitters sont souvent des personnes âgées, des petites mamies du village. Il n’y a pas de jeunes étudiantes… Or, avec le Covid, les mamies font attention à elles… Pas de baby-sitters, pas de restos en amoureux… Notre école a une petite partie internat (30 enfants sont pensionnaires) ; avant le Covid, on pouvait leur laisser les enfants pour une nuit mais là évidemment ce n’est plus possible.

Côté lien social, c’était devenu le néant de toute façon. Je vous avais parlé de cette règle que nous avions de ne pas pouvoir nous réunir à plus de six que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Nous avions dû annuler la fête d’anniversaire de Ticoeur. Je sais que plein d’enfants n’ont pas pu fêter leur anniversaire pendant le premier confinement mais nous, nous n’avons pas pu le fêter pendant le déconfinement ! Cette règle des six qu’ils nous répétaient tous les quarts d’heure à la radio était très respectée et il y avait même eu une période absolument horrible où ils nous encourageaient à dénoncer nos voisins s’ils ne suivaient pas la règle !!! Donc certes, j’aurais pu inviter une ou deux mamies de mon ex-chorale à prendre le thé avec moi mais je ne l’ai pas fait car elles sont âgées. Et j’ai donc préféré inviter des mamans de l’école à prendre le thé en me disant qu’avec nos enfants dans les mêmes classes nous étions dans le même bateau mais j’ai eu peu de succès. J’ai essayé pendant un mois d’organiser une sortie resto entre parents, en groupes de six, et cela a été un bel échec aussi. Je trouve que les gens n’avaient plus envie, qu’ils se sont repliés encore plus qu’ils ne l’étaient déjà… (disons que les Anglais me changeaient déjà de la chaleur humaine de mes origines en Sicile mais les Anglais en pandémie encore plus !). J’imagine qu’ils essayaient de ne pas prendre de risques mais bon, la conséquence de cela est l’isolement social et donc voilà pourquoi le confinement ne change pas grand chose pour moi de ce côté-là. Même pour déposer les enfants à l’école, depuis la rentrée de septembre, nous devions être en voiture, ralentir devant l’entrée de l’école pour laisser descendre nos enfants qui sont réceptionnés par l’équipe d’enseignants. Je n’avais pas le droit de sortir de la voiture. Donc aucun contact, même furtif avec les autres parents ! Juste des petits coucous par la fenêtre de nos véhicules. Voilà à quoi ressemblait mon déconfinement ! (En ville, c’est différent. Là je vous parle juste de ma cambrousse, pas de l’Angleterre en général). Mais positivons : malgré l’isolement loin de nos amis et familles, nous avons déjà de la chance d’être une famille de quatre, quand je pense à cette difficile période pour les personnes seules…

Concernant les magasins essentiels ou non… Dans mon coin, à part pour faire les courses, il n’y a pas grand chose de non essentiel de toute façon (ah si, le coiffeur… j’ai RDV mercredi, la veille du confinement qui commence jeudi… Comme pour la première vague, j’ai anticipé grâce aux news en France… Toutes les mamans admirent ma gestion des timings mais il suffit de lire les journaux français en fait !). Pour le reste, nous n’allons pas perdre grand chose : je n’habite pas au paradis du shopping ! Remarquons aussi que personne ne semble rien dire concernant la fermeture des librairies… La seule librairie digne de ce nom pour nous est à Winchester, à trente minutes d’autoroute de chez nous. J’irai demain faire des stocks de ces « papiers » plus utiles que celui des toilettes !!

Pour les enfants, c’est la fin des activités extra-scolaires (enfin, je crois, c’est pas si clair !). Ce sera surtout dommage pour ma puce qui a passé le début de l’année scolaire dans le plâtre ! Heureusement, il y a vraiment beaucoup de sport à l’école, bien plus qu’en France donc Ticoeur et Titpuce devraient rester en grande forme !

Et puis, nous vivons à la campagne, à la mer même ! Un environnement qui adoucie largement le confinement… Voilà l’autre raison pour laquelle je n’ai pas peur…

La nature sera là pour nous avec notamment les balades sur la plage de notre village… Une chance que je n’aurai pas eue si nous étions restés à Paris (et il n’y a jamais eu d’attestation à remplir ici ! C’est quoi le but de cette paperasse ? Y a que la France pour inventer ça non ?). Revenons à la nature : globalement, le confinement en ville ou à la campagne ça n’a rien à voir. Je réalise notre chance sur ce point, même si se balader en novembre c’est moins glamour qu’au printemps ! En tout cas, rien que dans le jardin, il y a sacrément beaucoup de boulot en automne ! Ce week-end, nous avons planté du muguet au fond du jardin car cela me manque trop le muguet du 1er mai… L’an prochain, nous pourrons faire honneur à cette tradition française… En plantant le muguet, j’ai d’ailleurs fait le vœu que le pire soit dernière nous quand les premières clochettes sortiront… C’est pas trop exigeant ça, non ?

Enfin, en ce début de confinement je suis pleine d’énergie car si vous m’avez suivie sur Instagram ou Facebook, vous savez que nous sommes partis sur des îles magnifiques et désertes pendant une semaine au début des vacances de la Toussaint : à la toute dernière minute (pour éviter les annulations de vols), nous avons embarqué pour les îles grecques de Céphalonie et Ithaque (la Grèce était la seule destination possible depuis l’Angleterre sans quarantaine et sans test – nous avons alors cherché le coin le plus tranquille possible de Grèce !). Moi qui croyais qu’Ithaque n’était qu’un lieu imaginaire de l’Odyssée ! Mais non ! C’est bien réel ! Et quel petit paradis ! (J’en ai profité pour faire lire l’Odyssée en français aux enfants afin d’entretenir la lecture dans leur langue maternelle car de plus en plus, ils préfèrent lire en anglais !).

Ithaque

C’était le lieu parfait pour nous évader et heureusement que nous l’avons fait ! (J’ai enregistré une story à la une sur Instagram si vous avez envie de voir à quoi ça ressemble…). Je ne voulais pas avoir les mêmes regrets qu’en août, quand nous avons loupé la seule fenêtre pour rentrer en France en famille. Cette fois-ci, nous avons réussi à profiter de cette petite fenêtre de voyage avec le confinement et cela nous a fait un bien fou ! Par contre, je ne sais pas si nous réussirons enfin à venir en famille en France à Noël, ou à Pâques… Le confinement risque de durer plus d’un mois… Alors comme m’a dit une maman anglaise un jour « always hope for the best but be prepared for the worst ». J’aime assez sa devise ! On s’adaptera…

Tout comme en mars, pour ce dernier week-end avant le confinement, nous avons choisi de passer une journée dans la New Forest, avec les chevaux et les cerfs…

 

Courage à tous, car même en positivant et même sans avoir peur, rien n’est facile pour personne… Et j’espère que vous viendrez toujours me faire un petit coucou ici et suivre nos aventures automnales et confinées dans notre petit coin d’Angleterre… Merci !



Commentaires

  1. Un bel article avec de très belles photos.
    Oui pas facile cette période, mais tu as raison de positiver : bien vu le rdv chez le coiffeur ^^
    Super idée d’être partis en Grèce, ça donne envie ce coeur bleu, cette mer… ha la la ! Hâte de pouvoir revoyager !!
    Bon courage pour les semaines à venir. Et régale nous encore de tes belles photos !!

    • Merci beaucoup ! A toi aussi bon courage !

  2. Les eneignants français sont inquiets aussi. 3 jours que je n’en dors pas… On ne va pas en classe sereinement entre le virus et la menace des attentats.
    On verra bien… Je pense que malgré les râleries de beaucoup de monde, la France est un des pays qui protège le mieux mais la facture qu’on va devoir régler m’inquiète un peu… Le prochain mois c’est périph, boulot dodo mais nous avons l’extrême chance d’avoir du travail (je suis enseigante, mon mari travaille chez Picard et mon fils vient d’être embauché à la RATP) donc je refuse de me plaindre quand d’autres sont dans la galère.

    • Ma pauvre ! Courage pour cette première journée ! Oui, la France protège bien mieux que d’autres pays mais pour tous, la situation économique est très inquiétante… Super pour vos boulots ! Je vais essayer de retrouver un emploi salarié mais à distance ce n’est pas simple !

  3. Bonjour !
    Pour le baby sitting, je me souviens que nous avions une formule, baptisée Baby Sitting Circle, entre voisins, lorsque j’habitais Birmingham. Le principe fonctionne sur des points échangeables : la mère de famille (ou le père, pourquoi pas ?) qui va chez sa voisine garder les enfants pendant que les parents sont de sortie, reçoit un certain nombre de points (ex 1 par heure). Elle peut ensuite s’en servir pour sortir à son tour. Pas de réciprocité systématique : on peut faire appel à n’importe quel parent membre du groupe. Cela marchait plutôt bien, même si je suis rentrée en France avec des points en rab’ !

    • C’est vous qui aviez créé ce système ou y a-t-il une appli ? Ici c’est moins simple car nous ne sommes pas en ville donc pas tellement de voisins mais pourquoi pas le lancer entre les mamans de la classe… Enfin, après le confinement bien sûr !

  4. Bon ici, ça débat déjà sur la fermeture des écoles, à mon avis, la semi-liberté sera de courte durée…

    • Tout pareil ici !

  5. Merci pour cette prose divertissante et légère. Bon courage ! Et comme nous disons en France « prenez soin de vous ». A bientôt.

    • Merci beaucoup pour votre adorable message. Et comme ils disent ici : « take care! »

  6. Comment vous dire ? Internet existait à peine à l’époque… 🙂 Je pense que le système était populaire dans de nombreux endroits d’Angleterre, il avait été mis sur pied entre voisines. Les points étaient des petits cartons. Cela m’a permis de faire mieux connaissance avec mes voisins, proches ou plus éloignés. Mais effectivement, ce n’est pas le moment de se lancer, hélas !

    • Je pourrai peut-être créer une appli quand toute cette épidémie sera derrière nous :-).

  7. Bon courage à vous en Angleterre et autres lecteurs du blog en France.
    Ici au Japon pas de confinement, les chiffres restent bas – ouf.
    Nous pensons bien à tous

    • J’espère que nous apprendrons du Japon :-)… Merci pour ce petit mot !

  8. Bonsoir , je suis vos aventures depuis le début du 1er confinement ; c’est quand même incroyable la différence avec laquelle les Anglais respectent des consignes (peut-être plus claires que les nôtres) . Ici c’est beaucoup comme on veut malgré les règles ; et celles de ce 2eme confinement sont encore moins faciles à appliquer visiblement . En tout cas bon courage à vous , profitez de votre petit coin de paradis et heureusement il reste quelques moyens de se retrouver virtuellement . Au plaisir de lire vos prochaines aventures . PS: je me suis permise d’enregistrer votre vue D’Ithaque ,(pour mon usage seul ); si cela vous dérange ,je la retire . Prenez grand soin de vous . Martine

    • Merci beaucoup de nous suivre dans nos aventures anglaises. Pas de soucis pour la photo d’Ithaque :-). Courage à vous et à bientôt.

  9. C’est super que vous soyez partis en Grèce. J’ai hâte de lire ton compte rendu de voyage.
    Vous n’avez pas eu de test COVID aléatoires à votre arrivée ? J’y avais eu droit cette été mais c’était des tests salivaires.
    La new forest est vraiment très très belle.
    Elle est romantique je trouve.
    Ici le pseudo confinement commence. On sort pour travailler et faire ses courses. La nature va nous manquer car on est en périphérie de la ville (à Aix).
    Je vais faire un album de Crète moi aussi pour l’offrir à ma sœur car nous l’y avons retrouvons durant notre séjour de cet été.
    Bon courage

    • C’est vrai qu’elle a un côté romantique ! Courage pour ce mois de confinement, en espérant que ce ne soit pas plus long !

  10. moi aussi tant que ma fille va au lycée j’ai le moral (il n’en reste pas beaucoup) mais je sens que pour les lycées ça n’ira pas au bout, j’espère me tromper…
    de belles choses par chez toi tout de même, cette belle nature ça fait du bien… les promenades limitées à 1km c’est dur et puis ça y est dans mon département on doit mettre un masque dehors et ça c’est le coup de grâce, on ne croise pas grand monde dans la réalité…
    Bon courage pour tout et plein de bisous virtuels… si tu veux qu’on se fasse un appel vidéo je suis là !

    • Un grand merci pour ton message ! Et courage à toi ! Suis pas fan de vidéo mais un call bien volontiers ! Bisous !

  11. This post is truly a nice one it assists new the web people, who are wishing in favor of blogging.

    Fotballdrakter


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :Yfn5rq

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.