2020 : to be or not to be en Angleterre !

Tout d’abord belle et heureuse année 2020 à tous ! Un grand merci à vous de suivre nos aventures en Angleterre ou ailleurs !

Pour nous, les vacances ont été excellentes, avec au programme un grand roadtrip, de notre sud de l’Angleterre jusqu’à Arras ; puis direction Stuttgart dans ma belle-famille ; puis Chamonix pour le ski et enfin Paris dans ma famille ! Cela faisait un bien fou de retrouver les siens, des amis de longues dates, la cuisine française et les montagnes ! Je vous raconterai tous les détails de notre périple et notamment de notre semaine à la neige dans un prochain billet.

Car aujourd’hui, j’aimerais vous parler de l’Angleterre et de 2020. Pour ceux qui suivent, cette année, en août, cela fera 2 ans que nous serons en Angleterre. Or, le contrat de « Papa Voyage » était pour 2 ou 3 ans. Donc dans les semaines qui viennent, il va falloir décider si nous rentrons en France fin août ou pas… Décision complexe qui dépend aussi de facteurs externes donc rien n’est certain à ce stade mais c’est clairement le sujet du moment.

Mes petits Anglais

Alors pourquoi rester en Angleterre ?

  • Certainement pas pour la qualité du pain dans ce pays ! Mais comment est-ce possible de ne même pas réussir à mélanger de l’eau et de la farine !!!
  • Ni pour les joies de l’incertitude concernant les tenants et aboutissants du Brexit…
  • Ni pour la déprimante non-vie culturelle de notre région !…
  • Ni pour le peu de jours de congés ! L’horreur pour voyager !

Mais voici les raisons essentielles qui font pencher la balance vers une année de plus :

  • Pour le boulot de « Papa Voyage » le mieux serait de prolonger la mission d’un an pour le suivi de son projet… Cette raison est une raison valable mais pas vraiment choisie donc heureusement qu’il y a une autre raison clef…
  • Pour l’école anglaise : si vous nous suivez régulièrement vous savez à quel point nous préférons l’école en Angleterre et de loin. Une anecdote qui m’a beaucoup touchée : Ticoeur a écrit une lettre au Père Noël (pour faire croire à Titpuce que le Père Noël existait ;-)…) et il a donc fait une petite liste des cadeaux qu’il souhaitait. D’ailleurs, nos petits amours ont écrit leur lettre en anglais, tout naturellement ! Bref, sur la liste de Ticoeur, il y avait : « Stay in England ». J’en ai eu les larmes aux yeux… Et puis même si les enfants parlent déjà super bien anglais, nous pensons qu’une année de plus consoliderait leur connaissance de la langue… Je crois d’ailleurs que c’est une préoccupation de pas mal de familles expatriées : on n’aimerait pas que nos enfants oublient l’anglais au retour car c’est un véritable atout, une richesse à conserver précieusement… En même temps, quelle est la bonne année scolaire pour rentrer en France ? C’est une autre question qui revient souvent, surtout pour Ticoeur car il faudra qu’il « saute une classe » puisqu’il a dû « redoubler » en arrivant ici car les Anglais considèrent l’âge de l’enfant au 31 août et non au 31 décembre pour déterminer leur classe… Ticoeur est né fin septembre donc en France, en septembre 2020, il devrait rentrer en 6iè (au collège ! Déjà !) alors qu’ici ce sera l’équivalent CM2 (year 6). Pour Titpuce il n’y a pas ce soucis de devoir sauter un niveau car elle est de février… Il y aura plutôt le soucis de devoir rattraper le niveau en français car pour l’instant on n’y est pas !
  • Le cadre de vie : au delà de ces deux raisons principales, il y le fait que nous aimons le climat ici, la nature, la proximité de la mer et qu’il y a encore tant de jolis coins à découvrir sur l’île… D’ailleurs, un retour en France ne serait pas nécessairement un retour à Paris ! Et oui, moi, la Parisienne j’écris cela ! Le bruit, la foule, la pollution, je ne pourrai plus…
  • Enfin, du côté de mon boulot, j’ai un CDI donc je n’ai pas de soucis pour rester plus longtemps…

Bref, il y aura prochainement pas mal de discussions au bureau pour « Papa voyage » et des discussions à la maison autour d’un plateau « bières et cheddar » (ah non c’est vrai qu’on a ramené le Ricard et le saucisson ! Ouf !)…. Donc 2020 est une année qui sera 100% anglaise… ou pas !

D’ailleurs, quand je dois prendre des décisions, je ressemble un peu à un de mes amis anglais au village :

On dit souvent que l’on a tendance à croire que « l’herbe est toujours plus verte ailleurs » mais il se trouve que l’herbe EST vraiment plus verte en Angleterre ! Littéralement ! Si, si ! Ils doivent la peindre chaque nuit ;-).

Mais assez parlé de l’Angleterre ! En 2020, il y a aura de beaux projets de voyages qui commencent à se concrétiser : en février nous retournerons enfin en Italie, à Naples, et en avril nous rendrons visiter à des amis… au Kenya !

Et chez vous ? Quels projets pour 2020 ? De grandes décisions à prendre ? De beaux voyages prévus ?

 

 



Commentaires

  1. Bonne année 2020 pour commencer ! Nos projets de voyage c’est un we à Marseille, une semaine de ski en février et un road trip au Maroc en avril

    • Plus ou moins le même dilemme pour nous, même s’il est quasi certain que nous rempilerons pour une 3eme année à Boston. Nous adorons la vie ici, la nature, le climat ( surtout moi : j’adore avoir de véritables saisons), la proximité de la ville et de l’Océan, la culture, la fantastique école des filles ( bilingues, l’apprentissage de l’anglais s’est fait plus lentement mais, cela nous permet de ne pas perdre le programme français), l’accueil des américains etc. Mais, le système de santé me stresse beaucoup, le coup des crèches est tellement élevé que nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir une place à temps complet ( et donc, pour moi, d’avoir un vrai boulot à temps complet…), le coût de la vie reste assez élevé.Bref, il faudra rentrer un jour! En attendant, prochaine étape: la Floride pour nous! Hâte de voir les photos de vos prochains trips!

      • Oui, un école bilingue a ses avantages aussi ! Il n’y en a pas dans notre coin donc la question ne se posait pas. La région de Boston semble très belle en effet. Vous habitez en zone urbaine ou au vert ? Les crèches sont hors de prix en Angleterre aussi mais heureusement mes enfants sont plus grands… et le système de santé n’est pas terrible mais je peux aller en France au besoin et payer de ma poche : pour certaines spécialités, le coût d’une consultation en France est moins chère qu’ici même quand une partie est couverte par NHS. J’ai de très bons souvenirs de la Floride ! Enjoy!

    • Un beau programme ! Et quelle aventure le roadtrip au Maroc ! Vous louerez une voiture ou vous voyagerez en transports ?

  2. Bonne année à toi aussi et ta famille! Déjà 2 ans? Ça passe vraiment très vite!
    Cette année, j’ai envie de me faire plaisir et j’ai un peu la bougeotte 😉 ce sera pour commencer un week-end à Londres en mars et un week-end à Bruxelles en avril! 😊

    • Pas évident ces moments où on doit prendre des décisions importante. Rien d’aussi décisif pour nous cette année, on sait qu’on reste chez nous. La question sera plutôt : pour y faire quoi ? Encore 3 mois pour moi pour prendre les décisions qui affecteront la rentrée de septembre de tout le monde.
      Côté voyage, rien de foufou en 2020. Un week-end bordelais entre amis en mai, j’espère un week-end en amoureux à Londres à l’automne et probablement la montagne en famille cet été. Plus les petites excursions qui viendront s’ajouter j’espère.
      En tout cas, bonnes séances Ricard et saucisson pour les prises de décisions.
      Et pour les enfants, pourquoi pas une école bilingue au retour, pour poursuivre l’apprentissage de l’anglais ?

    • De belles Capitales au programme ! Bonne année à toi aussi !

  3. Ayant beaucoup voyagé par la profession de mon père jusque mes 20 ans, je suis passé de l’anglais au français pour mes études. Habitant la Belgique maintenant je continue à lire et à écouter la radio ou la Tv en anglais. J’ai été à Londres en août et je n’ai eu aucun problème avec l’anglais. Soyez sûr “Ce qui est semé continue à pousser”
    Pour mes projets de voyage: Vienne avec ma petite fille pour ses 14 ans et le sud de la France pour visiter ma fille au moins 3 fois.
    Les envies sont Bilbao, les pays baltes et l’Islande.
    Wait and see. Bonne continuation

    • Cela dépend aussi des personnes… j’étais bilingue en espagnol et j’ai tout oublié ! Mais bon, cela reviendrait peut-être facilement ;-). Beaux voyages à vous !

  4. Ce genre de moment où l’on prend de grande décision je n’aime pas ça non plus ! Alors bon courage !
    Je suis surprise que l’école soit un critère favorable à une année de plus car j’ai souvent eu des échos négatifs sur le système scolaire anglais. Notamment de la part de collègues qui font des échanges avec des collèges anglais et qui en dressent un tableau peu enviable. C’est donc intéressant d’entendre le contraire…

    • Si vous lisez mes précédents billets sur l’Angleterre, j’y décris exactement ce que nous apprécions à l’école anglaise : les méthodes d’apprentissage, la mise en avant des efforts, la part du sport et le comportement des enfants. Par contre, je parle de l’école primaire et toutes les familles françaises rencontrées ici font le même constat en primaire MAIS sur le collège c’est différent d’où sans doute les échos que vous avez eus… Si j’ai bien compris, au collège, le programme est un peu trop léger par rapport à la France (tandis qu’au primaire ils sont équivalents). Est-ce aussi ce que vous avez entendu dire ? Après, d’autres personnes m’ont dit qu’il y avait quand même de super collèges publics en Angleterre (ceux qui ont la notation « outstanding »…car chaque établissement est noté…). Enfin, pour les profs je pense qu’ici ils travaillent plus et sont moins bien payés qu’en France… Etant donné que mon fils est concerné prochainement par le collège, si vous avez plus de détails sur la comparaison collège anglais vs collège français cela m’intéresserait. Quant à mon fils justement, en France, pas de chance sans doute mais il a toujours été dans des classes où c’était le bazar absolu dans un niveau sonore incroyable donc il apprécie le savoir-vivre et la politesse des Anglais ;-).

      • Les infos que j’avais sur les collèges étaient que les cours sont peu exigeants avec des programmes légers (en ce qui concerne les exigences, et je parle surtout de la partie scientifique qui est celle à laquelle je m’intéresse ) et que les élèves se montraient peu respectueux des professeurs mais bien évidemment j’imagine que l’on pourrait tirer des conclusions identiques en visitant certains collèges en France.
        Même les élèves français qui participaient aux échanges étaient surpris et décrivaient, par exemple, des élèves qui se tenaient mal, parlaient fort sans tenir compte des remarques des professeurs, se levaient sans raison, s’interpelaient, s’amusaient…C’est pour cela que j’avais une impression peu attrayante une système anglais…

        • Bonjour Christine,
          Je suis très surprise de ces avis sur le collège anglais, mais d’un établissement à l’autre, cela peut varier énormément. Nous sommes expatriés en Angleterre depuis bientôt 5 ans et mes enfants sont maintenant au lycée et au collège (4e – year 9). Ils sont dans des établissements publics. Pour le collège, il s’agit d’un collège public catholique avec un réel esprit d’école et un très bon encadrement. Aucune sélection, mais chacun est accompagné à son rythme avec des groupes de niveau et peut progresser. Le niveau en mathématiques et en sciences me semble bien supérieur à la France. Mon fils aîné était scolarisé jusqu’à la fin de la 5e dans un bon collège en France et il a dû mettre les bouchées doubles en arrivant ici (sans parler des difficultés liées à la langue). Les élèves commencent les sciences dès la 6e et c’est beaucoup plus poussé qu’en France. Même constat pour la littérature. Les exigences sont bien plus grandes : analyse littéraire des textes et des figures de style dès la 5e. La langue française est sans doute plus difficile à maîtriser, ce qui peut expliquer les différences de programme. Les méthodes sont très différentes de la France, ce qui peut être un peu perturbant pour les parents français. Les élèves ne rapportent pas les cahiers à la maison, pas de par cœur et n’ont pas forcément beaucoup de devoirs dans les petites classes. Ce que je regrette, en revanche, c’est qu’ils doivent choisir des options, donc abandonner des matières dès la 4e en vue des GCSE en fin de 2de. Voilà un avis.

          • Cela dépend peut être des établissements et ce ne sont que des avis émis par des personnes « de passage » dans un établissement qui assistent à quelques cours. Le niveau en sciences d’un collège à l’autre, en France, est très variable et j’imagine que c’est ainsi également dans les autres disciplines. C’est toujours intéressant de savoir comment cela se passe ailleurs en tous cas.

          • Oui effectivement j’imagine que tous les niveaux existent selon les établissements. Par curiosité, dans quel coin d’Angleterre était le collège dont vous parliez ? Et nous concernant, nous n’avons que l’expérience du primaire et nous trouvons que c’est bien mieux que ce que nous avions à Paris côté comportement des enfants et méthodes d’enseignement/motivation.

          • Un grand merci pour votre retour d’expérience. Dans quel coin d’Angleterre êtes-vous ? Pour l’instant, nous ne connaissons que l’école primaire anglaise et nous adorons, pour les groupes de niveaux, l’accent mis sur les efforts, les méthodes, la part du sport… et pour l’ambiance en général (mes enfants n’ont connu que des classes où c’était le bazar absolu en France donc ils aiment le calme et la bienveillance ici).

          • Je ne saurais vous dire le nom exact de mémoire. Il s’agit d’une ville proche de Londres.
            Je suis intriguée en revanche par le fait qu’un collège public soit aussi catholique. J’ai du mal à comprendre comment cela est possible d’associer les deux… même si le pays n’est pas défini comme laïc…

          • Oui en effet, ici tout est différent : parmi les établissements publics (et donc gratuits), il y a beaucoup d’écoles « Church of England » et quelques établissements catholiques… Et ce qui m’a encore plus étonnée c’est que les écoles publiques qui ne sont ni « Church of England » ni catholiques ont également un enseignement religieux dans le programme. Par contre, dans ce cas, les enfants étudient toutes les religions. Par exemple, en ce moment ma puce travaille sur le bouddhisme…

          • Nous sommes dans le nord de l’Essex, à Colchester, région plutôt rurale au nord-est de Londres.

  5. Si nous devions partir, je pense que le plus dur pour mon fils serait de laisser ses amis qu’il connait depuis la crèche!

    • Clairement, quand nous avions annoncé à nos enfants que nous partions en Angleterre c’était NON justement par rapport à leurs amis… Nous avons d’ailleurs réussi à garder le contact avec les meilleurs amis via Skype et deux familles sont venues nous voir. Mais au bout de deux mois en Angleterre nos enfants avaient de nouveaux amis auxquels ils tiennent autant aujourd’hui…

  6. Pour nous, un projet incertains : partir en famille en australie pour aider un refuge animalier….
    Pour ce qui est du point positif scolaire, je ne suis pas étonnée au vu de ce que tu décris depuis 2 ans. Pour l’anglais je ne m’inquiète pas car nos amis n’étaient restés qu’ une année scolaire aux usa et les enfants (en grande sectiion et ce1) n’ont rien perdu 15 ans après. Renseigne toi bien par contre pour le saut de classe de ton fils car une camarade de ma fille s’est vue refuser le retour dans le bon niveau après quelques années passées à Londres. Les parents ont dû la changer d’école pour qu’elle évite un redoublement en France. Bon courage pour cette désion pas facile et meilleurs voeux pour 2020

    • Merci beaucoup pour ton message et donc j’anticiperai pour vérifier que tout est ok pour le retour de mon fils dans le « bon niveau ». Il est particulièrement doué donc ce serait dommage pour lui de « perdre » une année. Beau projet l’Australie ! Ils doivent avoir sacrément besoin d’aide après ces horribles incendies ! Vos enfants vont également y apprendre l’anglais… Iront-ils à l’école là-bas ?

  7. Je suis sûre que vous prendrez la décision qui vous conviendra le mieux au final…après c’est clair qu’avec le Brexit pas mal de certitudes n’en sont plus, comment savoir où tout ça va aller… Bon courage ! ça ne m’étonne pas pour le retour à une vie plus calme, quand au goûte à la nature etc c’est dur de retourner dans une ville polluée et bruyante…
    Je vous souhaite une belle et heureuse année 2020 ! Bisous

    • Très belle année à toi aussi ! Et n’hésite pas à venir nous voir en famille dans notre coin aux beaux jours !

  8. Il est presque poétique ce billet. Très touchant. Je vous souhaite une merveilleuse année. Je sais que quelle qu’elle soit, vous ferez en sorte que votre décision soit la meilleure alors go for it. Gros bisous

    • C’est sans doute parce que les poètes sont de grands indécis !!! Très belle année à toi aussi ! Grosses bises !

  9. Pas facile ces périodes d’incertitudes, et pour autant je crois qu’il n’y a pas de mauvais choix… quelle que soit la décision que vous prendrez, ce sera pour de bonnes raisons. Enfin, à te lire j’ai tout de même le sentiment que vous allez rempiler pour une année supplémentaire en Angleterre 😉
    Super Naples en février ! C’est une ville pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur… Je rêve moi aussi d’y retourner.
    Ici les projets sont très flous, peut-être un voyage solo en Colombie en mars, peut-être l’Afrique du sud en mai, peut-être les JO de Tokyo cet été… Tout cela devrait se décanter dans les prochaines semaines.
    Bises et très bonne année 2020 à vous quatre !

  10. Bon Courage pour la prise de décision même si je comprends à la lecture qu’elle sera fortement guidée par le boulot de papa voyage.

    Pour nous on profite d’une année sans se poser de questions et j’apprécie 😉
    L’an prochain nous pourrons décider de demander la résidence permanente ou pas, donc ce sera une période de questionnement à nouveau ! bises à tous le 4.

  11. Happy 2020 ! Sacré choix que vous devez faire, mais la décision semble déjà prise 😉 !
    Rien à voir, mais les enfants sont magnifiques !

  12. Tu aurais dû lancer les paris auprès de tes lecteurs 😉 Je vous verrais bien rester 🙂 C’est toujours un plaisir de lire de vos nouvelles.
    De notre côté, nous venons de prendre des billets pour Atlanta pour avril dans l’idée de visiter Géorgie, Caroline du Sud, un peu d’Alabama… Nous avons tracé un itinéraire et devons le « valider ».
    A très vite !

  13. C’est rigolo ce billet… Nous sommes de retour en Suisse après seulement 1 mois au Royaume-Uni car justement nous nous sommes rendus compte que l’herbe n’était pas plus verte ailleurs… et qu’avec un seul salaire et 4 enfants il était impossible de vivre, que nous n’arriverions pas nous habituer aux déchets partout parterre, aux gens handicapés qui doivent travailler, qu’avec le brexit les administrations se fichent bien de nous avec des délais énormes etc etc etc en plus sans avoir nos familles à nos côtés! On c’est très vite rendus compte que l’expatriation c’était pas pour nous… En tout cas pas au Royaume-Uni! Bon courage pour votre décision…


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :TlTdEq

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.