Notre vie en Angleterre #53 : ma première Christmas Party !

L’an dernier, nous étions déjà en Angleterre pendant la période des fêtes de fin d’année mais comme je ne travaillais pas encore, je n’avais pas expérimenté la Christmas party à l’anglaise ! D’habitude, je commence avec les news des enfants et de l’école mais pour une fois je vais d’abord vous parler de ma vie de working mom et donc de cette fameuse Christmas Party qui a eu lieu vendredi.

Déco de Noël à l’école des enfants

Ma première Christmas Party en Angleterre :

J’avais souvent entendu dire que les Anglais ne rigolaient pas avec leur Christmas Party. C’est vrai ! J’avais récemment lu un livre que d’ailleurs je vous recommande (Eleonor Oliphant is completely fine ou en français : Eleonor Oliphant va très bien de Gail Honeyman) dans lequel l’héroïne décrit le focus de ses collègues sur cette grande soirée annuelle. En France, j’ai toujours travaillé dans de grandes entreprises et il y avait de grosses soirées organisées à l’occasion de séminaires des ventes mais à Noël, c’était tout simplement chaque équipe qui se prévoyait son dîner au restaurant en petit comité. Ici, dans mon entreprise (également une multinationale), comme dans de nombreuses boîtes en Angleterre (il paraît), la soirée de Noël c’est la grosse fête annuelle pour tous les salariés. Cela fait deux mois que mes collègues m’en parlent en me faisant bien comprendre que c’est l’événement à ne pas rater ! Cela fait aussi deux mois qu’ils préparent les réservations de leurs taxis ou hôtels car clairement le ton est donné : la soirée de Noël c’est pour boire et pas qu’un peu ! Novice, j’avais demandé quel était le code vestimentaire et tout le monde m’avait dit : oh rien de trop classe, tu peux venir comme pour une journée de boulot mais avec une petite touche Noël. Alors vendredi, j’ai pris ma petite voiture (car j’avais décidé d’être raisonnable…) et j’avais juste mis des vêtements que j’aurais pu porter au bureau. Je suis arrivée avec une demi-heure de retard (à la française !?) et les 399 autres personnes de ma boîte étaient déjà là ! Et vous savez quoi ? Je ne me suis jamais sentie aussi underdressed !!! Tous les hommes avaient un costume trois pièces et un nœud papillon et toutes les filles avaient des robes à paillettes, ultra courtes avec des talons de 10 cm dans des nus-pieds prometteurs d’une longue torture ! Je vous passe la tonne de maquillage (ici c’est la mode des faux-cils, c’est horrible !). Bref, je n’étais vraiment pas dans le style et j’en ai voulu à mes collègues de ne pas m’avoir annoncé la couleur ! Mais j’aurais dû m’en douter car les Anglaises sont connues pour leurs tenues de soirée et je les ai souvent vues à Londres, dans le froid avec leurs jambes nues et leurs hauts talons en train d’attendre à l’entrée d’un pub ou d’un club.

La soirée a commencé au Prosecco (ça aussi, ça me déprime, les Anglais n’apprécient absolument pas le Champagne !) puis à 20h nous sommes passés à table (une cinquantaine de tables de 10 personnes). Nous avons commencé par faire craquer les Christmas crackers. Je connaissais cette tradition mais je ne savais pas qu’il fallait absolument croiser ses bras pour tenir les crackers avec ses voisins de table avant de tirer dessus. Je me suis donc fait rappeler à l’ordre !

Puis, il a été annoncé que le buffet était ouvert. Je me suis dit qu’avec 400 personnes ça allait être l’horreur côté logistique mais pas du tout ! Les Anglais sont plus civilisés que nous pour ce genre de choses ! Les tables y sont allées une à une, se sont servies rapidement en faisant tranquillement la queue et les hommes faisaient signe aux femmes de passer devant eux ;-). Au menu : un Sunday Roast (c’est le rôti de viande avec légumes, sauce gravy et Yorkshire pudding que les Anglais mangent traditionnellement le dimanche). J’ai fait remarquer à ma voisine que c’était un peu étrange que le plat du dimanche soit aussi le plat traditionnel pour Noël et elle m’a répondu : oui, chez nous c’est tous les dimanches Noël !

A présent le plus étonnant : en 30 minutes tout le monde avait englouti son repas ! C’est qu’ils avaient super faim car ils ne mangent jamais si tard les Anglais ! Et globalement, ils mangent très vite je trouve. Clairement, le repas n’avait aucune importance pour eux : à peine avais-je avalé ma dernière bouchée de cheesecake que mes voisins de table, soulagés de voir que j’avais enfin fini (la Française, ce boulet !), ont annoncé que nous allions passer aux choses sérieuses et lancer les « jeux à boire » car le but était évidemment de finir toutes les bouteilles qui étaient sur la table : il y avait une corbeille avec une quinzaine de bouteilles de bière et là mes collègues m’ont expliqué qu’on n’était pas anglais si on ne savait pas ouvrir une bouteille de bière sans décapsuleur ! Je ne suis pas anglaise, aucun doute ! Et effectivement, eux, ils sont super doués dans ce sport et m’ont clairement fait la démo pour chacune des 15 bouteilles ! Certaines filles ont préféré attaquer la bouteille de vin blanc (un vin classique de Nouvelle-Zélande, comme d’habitude, parce que vous comprenez, la France c’est trop loin !) ; enfin, il y avait enfin une bouteille de vin rouge qui m’a été attribuée en me disant que comme j’étais française je devais bien aimer le vin rouge (le beau cliché ! Et elle était où ma baguette, hein ?!) – en gros, cela les arrangeait bien car eux préfèrent la bière et le blanc. Ils m’ont avoué qu’ils n’aimaient pas le vin rouge. J’ai évité de leur expliquer qu’il y avait vin rouge et vin rouge. J’ai préféré rester discrète… discrète et sans paillettes :-).

Alors aux jeux à boire, j’ai assuré : une première personne donne le nom d’une célébrité anglaise et la personne d’à côté doit enchaîner avec le nom d’une autre célébrité en utilisant comme première lettre du prénom la première lettre du nom de famille de la célébrité précédente (Elton John…Jane Austin)… Mes collègues semblaient si surpris à chaque fois que je réussissais à trouver un nom ! Ils ont fait des « Oh ! » admiratifs quand j’ai sorti « William Shakespeare », étonnés que je connaisse !!! Je vivais en France les amis pas dans une caverne ! Après, je ne suis pas certaine qu’ils connaissent Molière ! (A mon tour d’avoir des préjugés ! C’est pas joli ça !). Bref, en moins d’une heure, tout était bu alors nous sommes passés dans la salle « disco » et finalement ce n’était pas très différent d’une soirée en France : une partie des gens sont allés faire la queue au bar et l’autre partie a investi le dance floor (surtout les filles). Au bout d’une heure, les filles avaient enlevé leurs chaussures et dansaient pieds nus en marchant dans quelques flaques de Gin Tonic ; j’en ai même vu posant malencontreusement leur pied sur un glaçon ;-). Côté musique, c’était parfait pour moi : c’était à fond années 80 ce qui me convient tout à fait mais j’étais surprise car la moyenne d’âge tournait plutôt autour des 30 ans que des 40. La plus grosse différence avec la France c’est que les Anglais maîtrisent mieux les paroles ! Ils connaissent TOUTES les paroles, pas seulement le refrain ;-)… Et ils ne se trompent jamais quand ils doivent faire les lettres de Y-M-C-A !

Je dois l’admettre, il y avait une très bonne ambiance, je suis restée danser jusqu’au bout (2h du mat’) et la dernière chanson était évidemment Last Christmas, une tradition en Angleterre ! Ensuite, ils ont tous pris leur taxi et je suis allée récupérer ma voiture (car la bouteille de mauvais rouge je ne l’ai pas bue, hein !). Heureusement, je n’avais pas besoin de prendre l’autoroute pour rentrer. Je suis passée par des routes tranquilles. Par contre, je n’étais pas seule à me balader la nuit dans ma campagne :  c’était l’heure de pointe des renards ! Je n’en ai jamais vu autant !

Autres news d’Angleterre :

  • Toujours au boulot, nous avons organisé notre Secret Santa (j’ai eu une belle écharpe) et pour l’occasion il fallait porter un Christmas Jumper. J’avais juste mis un pull rouge mais mes collègues avaient d’étranges pulls avec des lumières clignotantes !
  • Enfin, c’est quoi cette tradition du Elf on the shelf ? Est-ce arrivé en France ? Apparemment, cela vient des US. Un elfe se trouve dans la maison pour contrôler que les enfants sont sages avant Noël (par contre, l’elfe, lui, il fait plein de bêtises). Toutes les mamans de l’école ne parlent que de ça en ce moment car apparemment, toutes les nuits de décembre, il faut que les parents déplacent l’elfe dans leur maison afin que les enfants croient à cette légende. Donc certaines mamans règlent leur réveil à 6h du mat pour mettre en scène l’elfe (par exemple, l’elfe dans la baignoire ou l’elfe en train de boire du lait ou l’elfe qui a laissé des miettes sur la table… etc). Cela semble une vraie galère ! Heureusement que Ticoeur et Titpuce ne se sont pas mis à croire à l’elfe !
  • A l’école, Ticoeur et Titpuce ont gagné une nuit en boarding à l’école en échange de leur main d’œuvre pour décorer l’établissement avec les enfants pensionnaires. Ils ont adoré leur soirée ! Comme c’était un lundi et qu’ici tous les restos sont fermés le lundi (ah la province !), avec Papa Voyage, nous sommes tout simplement allés au cinéma et nous avons vu un très bon film : Le Mans 66 de James Mangold (Matt Damon et Christian Bale sont excellents !)…et puis le Mans, les rillettes !… La France quoi !
  • A propos de cinéma, j’ai été choquée de voir que Sorry we missed you, le dernier film de Ken Loach (un ANGLAIS !!!) ne passait quasi nulle part ! Dans tout le Hampshire, il n’y a eu qu’UNE séance un soir très tard ! Alors aujourd’hui je suis allée à Chichester exprès, à 40 km de chez nous, dans le comté voisin, dans un petit ciné indépendant. J’étais sacrément motivée me direz-vous ? Oui, j’adore Ken Loach et ses films qui dépeignent les travers de la société, qui nous montrent cette partie non négligeable de l’Angleterre qui souffre du système, qui n’arrive pas à joindre les deux bouts et qui n’a presque aucune chance de s’en sortir. C’est déprimant, certes, mais c’est réaliste et on ne devrait pas faire l’autruche… Mais vu la faible diffusion du film, je me suis demandée si ce n’était pas un complot du grand blond ! Il ne faut surtout pas montrer cette Angleterre-là au peuple ! Bref, si vous aussi vous aimez Ken Loach, allez voir son dernier film qui me semble mieux distribué en France ! Un grand grand merci au Chichester Cinema at New Park : heureusement qu’il reste des cinémas comme vous ! Oui, oui, ceci est un cinéma :

L’étonnant Chichester Cinema at New Park : petit ciné mais grande programmation !

  • Pendant que j’étais dans mon mini ciné, Papa Voyage et les enfants sont allés voir Frozen 2 dans une grande salle de ciné (plus commerciale ;-))… Apparemment c’était bien. Après nos films, nous nous sommes retrouvés dans le joli centre historique de Chichester pour une agréable balade hivernale :

Vous remarquerez au passage qu’il fait beau ; froid mais beau : c’est l’essentiel !

Belle semaine à tous ! Avec peut-être une Christmas Party au programme ?



Commentaires

  1. Bonjour,
    Très marrante cette description de cette fameuse soirée ! Merci j’ai bien ri ! Et moi aussi j’ai bien aimé le Ken Loach même s’il n’est pas très gai en effet, un réalisateur que j’aime beaucoup, heureusement qu’il est là pour dénoncer certaines cruautés de la société… Dans le même genre, en France, Robert Guédiguian a fait un film un peu similaire mais un peu plus lumineux tout de même… (enfin ça finit mal…)

  2. Bonjour Christine
    J’attends avec impatience vos chroniques hebdomadaires sur votre vie outre manche. Je suis cela comme une série 🙂
    J’adore les anecdotes sur les différences culturelles.
    Je travaille dans la région de Bâle en Suisse et je me souviens encore de mon premier « repas » de Noel en entreprise…
    Tous mes collègues se réjouissaient et en parlaient avec beaucoup d’enthousiasme. A l’heure dite je me présente au réfectoire et je fais comme tout le monde la queue devant une énorme marmite d’eau bouillante… pour recevoir des mains du PDG une paire de saucisses viennoises avec une tanche de pain de campagne et de la moutarde. Et tout le monde qui s’extasiait sur le croquant des saucisses et le moelleux de la miche de pain…. Plus de 15 ans plus tard je ne m’en suis pas encore remise.

  3. Aucune chance avec les Anglaises, elles sont toujours overdressed, c’est un principe 🙂
    Ne me parle pas de cet elfe, ma belle-soeur anglaise nous en a offert un… c’est juste du marketing ! Perso chez nous l’elfe a été adopté comme doudou, et il est hors de question que je me lève aux aurores pour le déplacer…

  4. Sacré soirée !!! j’adore ta description qui m’a fait bien rire !!! merci pour tous tes partages
    Magali


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :pS83Rp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.