classe de mer

Classe de mer : son premier voyage sans maman !

Depuis lundi, mon Ticoeur est en classe de mer en Bretagne et j’essaie de survivre ;-). C’est la première fois qu’il part en voyage sans moi et en plus c’est pour deux semaines ! Nous avions quand même testé l’expérience de la semaine chez les grands-parents l’an dernier donc c’était déjà une première « longue » séparation et tout s’était très bien passé… Mais, même si le programme de Omi aurait de quoi faire pâlir tout planning de Centre de Loisirs, un séjour dans la famille c’est différent d’une classe de mer (ou classe découverte ou colonie)… parce que justement, ce n’est pas dans la famille, qu’il faut faire confiance à des inconnus et que c’est aussi l’expérience de la vie en communauté avec plein d’autres enfants… Donc c’est enrichissant ? Oui clairement ! Surtout que j’ai confiance en la maîtresse, et que les animateurs inconnus qui travaillent dans ce centre en Bretagne ont beaucoup d’expérience et enchaîchent les accueils de groupes d’enfants depuis des années… Et puis quel programme ! Voile, catamaran, pêche en mer, musées, crêperie : la Bretagne c’est le rêve, aucun doute ! Malgré tout l’intérêt que je vois dans ce séjour marin, il n’en reste pas moins que c’est difficile pour moi… Pourquoi ? Parce que je suis une maman anxieuse (euphémisme ?) mais aussi parce que j’ai eu une expérience marquante, un peu traumatisante justement en classe de mer en Bretagne quand j’avais l’âge de Ticoeur : lors de mon premier cours d’optimiste, je suis tombée dans la Manche, en plein mois de mars alors que je ne savais pas nager ! Bien sûr, j’avais un gilet de sauvetage et je n’ai donc pas été en danger, mais le choc de la chute, l’eau glaciale, la peur quand je me suis retrouvée sous le bateau et l’énorme stress de mon instituteur sont autant d’émotions encore gravées dans mon cerveau !… Alors, oui, je sais, il n’y a aucune raison pour que mon Ticoeur tombe du bateau, et puis il a un gilet lui aussi, et en plus il nage super bien et en plus il a dû hériter des gênes de son papa qui est skippeur à ses heures perdues mais rien à faire, la classe de mer ça me donne des frissons et oui, j’aurais préféré une classe verte ou une classe de neige :-). Cela dit, pour cet été nous avons loué un voilier à Corfou, donc disons que les cours de voile et de catamaran de Ticoeur lui permettront d’aider son papa à bord en juillet prochain (je dompte ma peur de la mer vous voyez !).

classe de mer

Mais je sais aussi, que si je repense à mon traumatisme de la classe de mer c’est parce que globalement je ne suis pas 100% sereine quand mes enfants ne sont pas avec moi… ça, ça a toujours été, et comme je vous l’avais dit, un des gros avantages que je voyais à notre Tour du Monde c’est que je n’allais pas les quitter des yeux mes amours ;-). Cela dit, évidemment c’est bien pour les enfants de mettre un peu les voiles (pour rester dans le thème !) et cela me fera du bien à moi aussi sans doute, pour me détacher de mes peurs idiotes et de mon côté maman flipée… Je suis certaine que je trouverai que Ticoeur a grandi et je serai fière de lui. Je suis en tout cas infiniment reconnaissante envers la maîtresse qui donne des nouvelles tous les soirs aux parents malgré ses journées déjà bien chargées !

Donc au final, la classe de mer c’est une top expérience mais je le dirai seulement quand mon Ticoeur sera de retour, ok ? Et vous ? Comment avez-vous vécu la première colo ou première classe de mer/de neige/verte de votre enfant ?

 



Commentaires

  1. Ma grande de 4 ans 1/2 va faire sa première mini colo cet été… Mais je ne suis pas d’une nature inquiète si stressée donc je suis certaine que ça va bien se passer !
    Sinon elle est déjà partie plusieurs fois seule dans le camping-car de son tad kozh et mamm gozh (grand père et grand mère en breton 😉 ) et elle a adoré ! A Noël elle est partie chez eux en Bretagne et j’ai été la chercher à l’aéroport de Lyon pour revenir en Haute-Savoie, c’était la première fois qu’elle prenait l’avion seule et m’en parle toujours !
    Je pense que c’est important pour les enfants de faire leurs expériences seuls, cela leur donne de l’autonomie et de beaux souvenirs 🙂

  2. 2 semaines en classe de mer? ce sont les instits qui sont remarquables!

    • Hi, hi, j’ai eu la même réflexion que toi. Héroïques même !!

  3. Mais t’es tout simplement… mère! J’aurais les mêmes sentiments que toi à peu de choses près si j’avais aussi ce vécu!

    Mais bon, ici, les enfants ne partent pas 2 semaines avec l’école. Le plus long que j’aurai à vivre dans les prochaines années, ce sera 3 jours à New York, je crois… et la grande aura 12 ans quand même.

    J’ai quand même bien hâte que tu nous reviennes là-dessus à son retour 😉

  4. Bonjour Christine, deux semaines de classe de mer, la chance !! Ticoeur va t’en parler pendant les 50 prochaines années ou presque. Il va être trop trop trop fier cet été avec son papa. Allez fais-toi confiance, tes enfants te font évoluer 😉
    Ce qui est le plus dur pour moi quand mon petit poulet est parti, c’est que je dois lâcher prise : accepter que Belle-Maman mette trop la télé-nounou (grrrr!), que Maman le couche tard, … Et pourtant il parle encore du stage de voile de l’été dernier : à l’entendre, il est prêt à faire le Vendée Globe.
    Bref, mes souhaits de « meilleur pour lui » ne sont rien par rapport à la joie qu’il a de découvrir des nouvelles choses, des nouveaux environnements, qu’il mène sa petite vie, évolue… J’aime beaucoup le poème de Khalil Gibran « vos enfants ne sont pas vos enfants », dans ce cas-là.

  5. Ma fille est partie en stage équitation à partir de 8 ans. C’était dans un gite équestre. Et je ne me souviens pas avoir très inquiète car j’étais allée avant visiter les lieux, la patronne était géniale et donc j’avais confiance. Et d’ailleurs, elle y est repartie plusieurs années de suite tant c’était du bonheur pour elle …
    Mon fils quand à lui est partie en classe verte 2 nuits, mais c’est bizarre, je me sentais beaucoup plus inquiète car il a toujours eu des soucis de sommeil. Mais tout s’est bien passé : les instits ont été aux petits soins et n’ont pas beaucoup dormi d’ailleurs pour gérer les sommeils des enfants difficiles.
    Allez courage !!! Ce sera des merveilleux souvenirs pour lui ! Et sinon, mais quelle idée d’aller faire faire de la voile à des gamins débutants en plein mois de mars dans la Manche ????? Je comprends que tu ais été sous le choc !


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :Jztahp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.