Sorties parisiennes #22

Quelques sorties sur Paris mais moins que d’habitude car je passe beaucoup de temps sur la préparation de notre Tour du Monde. Néanmoins, à part quelques rares journées pluvieuses, nous avons encore du beau temps sur Paris donc il faut quand même en profiter pour se bouger ! Je vous ai déjà parlé de notre expédition en ballon au Parc André Citroën. Voici d’autres découvertes et sorties culturelles dans la Capitale :

Théâtre : Démons au Théâtre du Rond-Point avec Romain Duris

J’avais hâte d’aller voir cette pièce pour laquelle j’ai obtenu in extremis deux places au dernier rang. J’avoue que je suis fan de Romain Duris et que je n’ai même pas lu le résumé de la pièce avant de réserver. Et donc ? Rien à dire sur le jeu des acteurs : Anaïs Demoustier, Marina Foïs, Gaspard Ulliel et Romain Duris sont parfaits dans leurs rôles. La mise en scène de Marcial Di Fonzo Bo est choquante de vérité, provocante, audacieuse ; le décor moderne est également très réussi (super le plateau tournant !)… Par contre, par contre… J’ai eu du mal avec le texte et son style nordique ! Je fais peut-être un grand raccourci mais à chaque fois que je vais voir un film ou une pièce d’Europe du Nord c’est trop sombre, trop déprimant et trop violent à mon goût : c’est un dramaturge suédois, Lars Norén qui a créé la pièce en 1984. C’est vraiment un texte choc ! J’ai eu l’impression qu’il y avait sur scène non pas quatre personnages mais quatre âmes capables du pire, capables de dire ce qui ne se dit jamais. Des paroles d’une grande dureté. Des gestes aussi. Car l’histoire raconte la dérive d’un couple (Frank et Katarina) : ils se battent, se font du mal, supportent l’insupportable au nom de quoi ? Amour ? Habitude ? Ennui ? Lors d’une soirée particulièrement difficile et conflictuelle ils décident d’inviter leurs voisins Jenna et Tomas, un couple de jeunes parents qui ne se doutent pas de ce qui les attend ! J’ai eu l’impression de voir un mélange de psychanalyse et des « Liaisons Dangereuses » de Choderlos de Laclos mais avec beaucoup plus d’acidité et d’horreur humaine… Si j’avais connu Lars Norén j’aurais su à quoi m’attendre car l’écrivain affectionne particulièrement les problèmes psychiatriques et autres réjouissances. En conclusion, si le sujet ne vous effraie pas alors pourquoi pas, sinon je ne recommande pas cette pièce aux âmes sensibles (dont je fais partie) malgré la grande qualité du casting et de la performance !

Romain Duris au theatreLa déco aussi est suédoise mais pour le coup, ça me va !

Cinéma pour les enfants : Hôtel Transylvanie 2

L’année dernière avec Ticoeur nous avions vu le premier volet d’Hôtel Transylvanie et nous avions beaucoup aimé. Nous avions donc très envie de voir la suite ! Pour commencer, je vous conseille de regarder la première partie en DVD avant d’aller voir ce nouveau volet. Vous aurez ainsi le contexte : la rencontre entre Mavis, fille de Dracula et Johnny un simple humain au cœur tendre. Ce dernier avait eu du mal à plaire à beau-papa l’an dernier parce que Dracula est un papa-poule super protecteur qui veut le meilleur pour sa fille et le meilleur a forcément soif de sang ;-).

Hôtel TransylvanieRemarquez : ils emmènent trop de bagages en vacances !

Dans Hôtel Transylvanie 2 les difficultés d’acceptation réciproques entre les hommes et les monstres continuent et deviennent même de plus en plus sensibles car Mavis et Johnny ont donné naissance à un adorable petit… Petit quoi ? Vampire ? Homme ? Gros suspens pendant tout le film ! Tous les couples mixtes se retrouveront dans certaines scènes du film. Surtout quand les grands-parents s’en mêlent et veulent imposer leurs modèles d’éducation. Ils projettent leurs rêves sur l’enfant sans tenir compte de son bien-être et de sa nature : un grand classique !

A part le sujet des différences culturelles dans une même famille, j’ai beaucoup aimé un thème qui me tient à cœur : celui du voyage ! Parce que voyez-vous, Mavis et Johnny veulent s’accorder du temps ensemble et laissent leur petit chéri à grand-père Dracula : je me suis totalement identifiée à la maman, si anxieuse de partir en voyage sans son enfant ! D’ailleurs elle fait plus fort que moi : elle ose quitter l’Europe pour les US alors que mon chéri et moi ne sommes pas allés plus loin que Versailles en amoureux ! Quand on voit ce que grand-père Dracula fait vivre à son petit-fils je crois que les parents vont encore plus hésiter à confier leurs enfants, non ?? 😉 En tout cas, Dracula m’a fait penser à mon père qui serait capable d’entreprendre des activités extrêmes comme partir pour une balade à moto avec mon fils ! Bref, je m’égare mais le sujet des voyages avec/sans enfant, forcément ça m’a plu ! L’humour lui est toujours au rendez-vous. Quant à la 3D, c’était réussi et contrairement à certaines fois, cela ne m’a pas gênée, bien au contraire, cela rajoutait à la qualité du dessin animé. Avec cet épisode 2 il y a peut-être un peu moins de surprises que dans le premier volet et le scenario est un peu moins rythmé ; par contre Ticoeur a préféré ce film car l’an dernier Dracula lui avait fait peur (vous vous souvenez de la scène au début où il se fâche ?! Ticoeur s’en souvient un an après !). En version grand-père, Dracula devient beaucoup moins effrayant 😉

Comme nous avons découvert le film en avant-première, une animation était prévue pour fêter le lancement par Sony Pictures : les enfants ont pu préparer puis goûter des pâtisseries lors d’un atelier proposé par Bogato. Ticoeur aime toujours autant cuisiner donc il était ravi d’enfiler le tablier et il était fier de ses réalisation ! Bravo Bogato pour les recettes bien gourmandes !

Bogato_atelier

 

Au cinéma, avec moi-même : Boomerang de François Favra

Là j’ai fait fort : au bout d’une heure de film je me suis rendue compte que je connaissais l’histoire et forcément puisqu’en fait j’avais lu le livre ! Il faut dire que ce roman de Tatiana de Rosnay je ne l’avais pas apprécié (je n’aime tout simplement pas cet auteur d’ailleurs). J’avais trouvé le style trop rapide, l’histoire peu crédible. Au final, si j’avais compris que j’allais voir le film inspiré de ce livre je n’y serais pas allée et c’est dommage car personnellement j’ai trouvé le film beaucoup mieux ! Comme quoi ça arrive ! On croit beaucoup plus à l’intrigue car la psychologie des personnages est mieux mis en avant grâce au jeu de Mélanie Laurent (Agathe) et Laurent Lafitte (Antoine). J’ai beaucoup aimé la fraîcheur et la franchise apportée par le personnage d’Angèle joué par Audrey Dana. Par contre, il y avait certaines longueurs dans le scenario et certains dialogues sonnaient faux. J’ai tout de même apprécié l’évasion offerte par les images de Noirmoutier. Pas un coup de cœur mais pourquoi pas.

198981.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Dîner en amoureux chez Fanfan by La Tulipe

On continue à tenir notre rythme d’un resto par mois en tête à tête. Cette fois-ci nous avons découvert Fanfan by La Tulipe à La Butte aux Cailles. C’est parfait pour siroter un excellent cocktail que l’on peut accompagner de diverses planches de tapas. 14 rue des Cinq Diamants 75013 Paris

fanfan_tulipe

 

Sur ma wish-list pour les prochaine semaines, il y a :

  • Le dernier ballet de Preljocaj à Chaillot (je suis fan !)
  • La pièce Pédagogies de l’échec au Vingtième Théâtre
  • La Comédie musicale La Petite Fille aux Allumettes au théâtre du Gymnase, pour les enfants
  • L’expo Osiris à l’IMA

Et vous ? Des sorties à conseiller sur Paris ?

4 réponses pour “Sorties parisiennes #22


  • bon alors Boomerang je vais m’en passer même si la bande annonce me plaisait bien et je vais aller voir probablement le dernier Woody Allen qui sort mercredi et Hotel Transylvanie 2 je le réserve pour les vacances de Toussaint avec les enfants : )

  • Ca sera le dernier « woody allen » pour les vacances, une sortie au palais de la découverte avec mes puces et une journée sur Paris seule la 2ème semaine des vacances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :9wff8g