Souvenir de mon premier séjour linguistique en Angleterre

Suite à mon dernier voyage en Angleterre le mois dernier, je me suis souvenue de ma toute première fois dans ce pays : une sacrée aventure ! C’était pour un séjour linguistique. Je vous en avais déjà vaguement parlé mais l’expérience mérite qu’on s’y attarde :-). Mes parents avaient voulu bien faire. Je venais de finir mon année de 4iè. C’était ma première année d’anglais. Pour que je consolide mes connaissances et que je progresse un peu pendant les vacances d’été, ils m’avaient inscrite à un séjour linguistique à Londres. Enfin, pour commencer c’était pas à Londres mais dans la banlieue de Londres. La grande banlieue même, avec des rues remplies de maisons toutes similaires en briques rouges avec un minuscule carré de pelouse devant chaque porte. J’ai atterri dans une famille qui clairement ne faisait ça que pour l’argent, d’ailleurs ils cumulaient : ils gardaient deux chiens, un bébé, une étudiante espagnole et moi ! Tout ça dans une petite maison avec l’habituel escalier super raide pour accéder à l’étage. Je partageais ma chambre avec l’Espagnole et heureusement. Elle avait 18 ans, elle parlait bien anglais et elle m’a prise sous son aile. Elle m’a fait découvrir les livres de Stephen King et comme moi elle craquait pour George Michael.

Street_of_terraced_housingC’était un peu ce genre de décor mais en moins bien (source photo : Wikipedia)

Une journée type ? Le matin, je prenais le bus pour l’école d’anglais. C’était un stage intensif donc j’avais cours toute la journée. Pour le déjeuner, la famille me préparait des sandwichs de pain de mie à l’œuf dur et mayo ! Je jetais tout à la poubelle et allais faire quelques courses chez Tesco. Je rentrais dans ma banlieue vers 17h. On me disait à peine bonjour et on m’indiquait juste d’aller dans la cuisine où m’attendait une assiette de pommes de terre et de petits pois (explosés par une cuisson au micro-onde ) et un mug de thé au lait (mais je peux pas boire de lait !). Le père et la mère étaient affalés dans le sofa et regardaient Benny Hill en grignotant cheese & crackers (on baignait en plein cliché !). Bref, le dîner était horrible. Avec l’Espagnole on donnait les petits pois et patates au chien puis on demandait à sortir faire un tour. Elle m’emmenait au pub du coin où elle retrouvait ses amis espagnols également en séjour linguistique. Ils étaient toujours super gentils avec moi. J’étais un peu la petite sœur. Ils veillaient sur moi et ils faisaient l’effort de me parler anglais alors qu’ils auraient tous pu se parler en espagnol. C’est grâce à eux que j’ai fait des progrès et que j’ai appris à apprécier les repas au pub ! Bref, ils ont sauvé mon séjour en Angleterre et m’ont donné envie de partir en Espagne la prochaine fois 😉

Le premier week-end est arrivé et il était possible via l’école de langue de participer à une grande visite guidée de Londres. J’étais ravie de profiter enfin de cette capitale qui me faisait rêver et que je n’avais pas encore vue depuis mon arrivée. La famille m’a indiqué où prendre le bus pour Londres mais avec toujours aussi peu de motivation. Ils auraient pu m’accompagner à l’arrêt de bus mais non. Résultat : je me suis trompée et j’ai pris le bon bus mais… dans la mauvaise direction ! J’ai dû être perturbée par la conduite à gauche ou bien je suis juste pas douée mais bon je me suis bien trompée !… Au bout d’un moment, je m’en rends compte. Je répète plusieurs fois dans ma tête quelques phrases en anglais pour expliquer mon soucis au chauffeur. J’étais très très timide ça n’aidait pas. J’arrive quand même à me faire comprendre et ce dernier a été adorable : il me dit qu’il ne veut pas me lâcher au milieu de nulle part et me propose de finir le trajet avec lui, qu’il préviendra l’école d’anglais et qu’il me ramènera ensuite dans ma banlieue quand il rentrera le soir. J’ai eu confiance en lui et donc je suis restée dans le bus qui allait  jusqu’à… Portsmouth ! Regardez sur une carte : quand on sait que je voulais juste aller de la banlieue de Londres à Piccadilly Circus ! Je me retrouve sur la côte sud de l’Angleterre, au bord de la mer, à 2h du centre de Londres, cent kilomètres plus loin ! C’était une sacrée excursion pour le coup ! Un peu comme si une étudiante anglaise était partie d’Argenteuil pour aller à Paris et avait fini à Deauville 😉

Old_PortsmouthPortsmouth, source photo : wikipedia

A Portsmouth, le chauffeur de bus appelle mon contact à l’école de langue pour expliquer la situation (j’avais sur moi la petite carte avec le numéro de téléphone en cas de pépin). Ensuite il me dit qu’il doit faire une longue pause avant de faire le trajet en sens inverse et qu’il va en profiter pour me faire visiter les deux célèbres bateaux : Le HMS Warrior (1860) et le HMS Victory (1765). Il prend la peine de commenter les visites avec des mots simples. Il semblait passionné d’histoire et ne m’en voulait pas de venir du pays de Napoléon 😉 Il m’offre une glace (oui je sais,… L’histoire de l’ado qui fait confiance à un inconnu… mais vraiment j’avais un bon feeling… et puis nous étions entourés de touristes).

Bref, au final je passe un superbe après-midi sous le soleil de Portsmouth et je révise mes cours d’histoire.

Nous entamons ensuite le trajet retour. J’arrive vers 21h dans ma banlieue. La police est devant la maison mais pas pour moi ;-). C’est l’ado de la famille qui est mêlé à une histoire de marijuana ;-). Les parents eux sont sur le canapé en train de regarder la télé. Ils me lancent un « Hi Christine ! », genre les gars pas du tout inquiets de me voir rentrer si tard ! L’Espagnole est au pub. Je suis fatiguée. Je reste dans la famille pour me remettre de mes aventures. Soudain la mère me propose de regarder une vidéo avec eux. C’était la première fois qu’elle me proposait quelque chose. J’ai accepté. Et là, c’était parti pour… 9 semaines 1/2 ! Ok, ça va, y a pire mais quand même pas le meilleur film pour une petite collégienne bien sage non ? Bon, j’avoue : Mickey Rourke m’a bien plu quand même 😉

La deuxième semaine, encore des mésaventures : la mère de famille fait mon lit avec un drap où se trouve une grosse tache d’encre et me dit que j’en suis la coupable ! Elle m’oblige à appeler mes parents en PCV pour leur demander de l’argent ! J’en parle à l’école de langue qui paye la famille pour acheter la paix et promet de les radier du fichier des familles d’accueil ! J’espère qu’ils l’ont fait !

Le dernier week-end, une excursion à Oxford était organisée par mon école d’anglais. Là croyez-moi j’ai demandé dix fois à l’arrêt de bus avant de monter dedans et je n’ai pas loupé mon point de rendez-vous ! C’était super ! Une bien jolie ville ! (Contente d’y retourner bientôt !…). Le lendemain, je rentrais en France. Je m’étais fait une super amie Espagnole, je n’avais pas vu Londres et j’avais vécu deux semaines mémorables !

Oxford Oxford, crédit photo : Ed Webster

Hélas, je ne me souviens ni du nom de cette banlieue ni du nom de cette école de langue… mais alors croyez-moi avant d’envoyer mes enfants en séjour linguistique en Angleterre quand ils seront ados, je ferai de looooongues recherches pour m’assurer de la qualité de la prestation ! Ou bien je les enverrai tout simplement chez des copines blogueuses 😉

Depuis, je vous rassure j’ai eu tout plein de bons souvenirs en Angleterre : un voyage organisé par mon prof d’anglais en 3iè puis plusieurs séjours à Londres. Depuis, je suis totalement réconciliée avec cette destination !

Et mon niveau d’anglais ? Au fil de mes séjours linguistiques j’ai progressé un peu à chaque fois mais le grand déclic a été quand je suis partie vivre et travailler six mois à Chicago pendant mes études. La durée du séjour compte beaucoup forcément. Je vous raconterai une prochaine fois mon expérience américaine !

 Et vous ? Des anecdotes de séjours linguistiques en Angleterre ?

 

 

10 réponses pour “Souvenir de mon premier séjour linguistique en Angleterre


  • Que d’aventures!
    J’ai eu la chance de faire un échange scolaire en 4ème, et d’être retournée dans ma merveilleuse famille ensuite. J’ai toujours des nouvelles de ma correspondante, 20 ans après…
    J’ai participé, en tant qu’adulte, a des universités d’été en Angleterre et à Malte, et à chaque fois, j’ai constaté que les cours pour enfants n’étaient pas du tout adaptés et la familles souvent intéressées seulement par l’argent…

  • Moi aussi j’étais en 4 eme, mais franchement je ne pourrais jamais tout raconter mais j’en garde vraiment de bons souvenirs. D’ailleurs je suis en train de rechercher un séjour linguistique pour ma fille cette année et ce n’est pas simple car je n’ai pas envie qu’elle fasse la même chose que moi 😉

  • Nous sommes quand même un certain nombre à avoir terminé dans une famille qui faisait cela plutôt pour l’argent, sans grande conviction ! Je retrouve mon 1er séjour sur un certain nombre d’aspect ! J’ai bien rit même si ça n’a pas dû être très drôle sur place ! Merci !

  • ah la la que d’aventures ! L’idéal c’est de connaître les gens où tu vas partir, ou envoyer tes enfants … mais c’est très rare ! et si tu fais des recherches sur le net à propos des organismes linguistiques, tu ressors avec encore plus de doutes car il y a des avis négatifs sur tous, c’est un peu la loterie. Mes deux filles aînées (bien grandes) ont eu deux familles différentes lors de leur séjour à deux ans d’écart et si la première était un peu bof, la deuxième est top et s’est bien occupée de Delphine, même si c’est une grande fille de 18 ans passés !

  • Mais c’est génial cette histoire !!! En la lisant je me rappelais mon premier séjour (même genre de famille mais moins de péripéties), et me demandais aussi comment cela se passe maintenant ! On nous laissait vraiment livrés à nous-mêmes pendant ces séjours, c’était les années 80-90 😉
    Cet été pour nous direction le Sud ouest de l’Angleterre pour rendre visite à mes beaux parents, ce sera la première fois pour notre fils, qui n’est encore jamais allé dans le pays de son papa !

  • J’aime énormément l’Angleterre et j’y vais relativement souvent (une fois tous les ans environ). Mais mon premier souvenir c’est le 1er voyage scolaire, en 5ème, et le soir de notre arrivée, ma meilleure amie et moi avons dit bonjour, nous avons offert une bouteille de vin et des chocolat pour les remercier de nous accueillir, et 5 minutes après, TOUTE LA FAMILLE SAUF NOUS est partie au pub !! On nous a laissé devant une assiette de saucisse haricots en conserve, et ils sont revenus 2 heures plus tard… Bon, ça nous a offert une relative indépendance du coup, on sortait comme on voulait en fin de journée.

  • Je suis partie 2 fois en séjours linguistique en Angleterre (à Hern Bay, puis à Eastbourne), avec 2 organismes différents, et j’en garde d’excellents souvenirs. A chaque fois, les familles étaient un eu clichées, mais toujours très gentilles. Je suis d’ailleurs retournée dans la famille d’Eastbourne à deux reprises, hors séjour linguistique (en les rémunérant le même tarif). A chaque fois, les journées à Londres ont été magiques (une journée à chaque voyage), et c’est ce qui m’a donné l’envie d’y vivre. Rêve réalisé car j’ai passé 3 ans à Londres pour mes études !

  • Je suis allée la 1ère fois en Angleterre en classe de découverte en 3ème. J’étais la seule à ne pas avoir de copines affectées dans ma famille. Malgré ça j’en ai un merveilleux souvenir. La famille était sympa, j’avoue que je n’ai pas fait une once de progrès en anglais vu que j’étais tétannisée à la pensée de parler anglais. On sortait le soir avec une copine, on tombait régulièrement sur nos profs qui nous ramenaient régulièrement à nos familles :-). Je me rappelle que j’étais réveillée par la douce odeur du pain grillé, j’ai encore l’impression de le sentir parfois. Par contre mes parents ont fait une drôle de tête lorsque à mon retour ils m’ont vue manger des sandwich jambon confiture et des fayots au sucre (bon j’avoue, j’ai arrêté depuis). Meveilleux souvenirs !

  • J’ai passé des séjours agréable à Londres. J’y étais pour des raisons personnelles mais, en même temps j’avais profité pour des séjours linguistiques enrichissants.J’y reviendrai prochainement pour renforcer mes acquis durant ma dernière visite. Ce serait aussi une occasion pour moi de connaître davantage l’Angleterre car je visiterai plus de villes.

  • ma fille part en Angleterre et je ne sais pas du tout quelle somme lui donner, leur prof dit 45 a 50 livres mais ca me parait peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :aZpCg5