Comment j’ai réussi à apprendre l’allemand

Je continue de vous faire part de mon expérience pour apprendre les langues étrangères parce que les langues, c’est certes parfois important pour la vie professionnelle mais c’est surtout très pratique quand on aime voyager ! Je vous avais expliqué à quel point j’avais ramé pour apprendre l’anglais. Pour l’allemand, tout a été plus simple….

Reichstag

Reichstag, Berlin

Tout d’abord c’était ma première langue au collège, ce qui veut dire que j’étais dans une bonne classe, avec de très bons profs… C’est un bon début. Et cela a continué pendant toute ma scolarité : j’ai toujours eu d’excellents professeurs d’allemand et d’horribles professeurs d’anglais (désolée s’il y a des profs d’anglais dans la salle… je n’ai juste pas eu de chance !).

Ensuite et c’est important, j’ai choisi allemand LV1 par amour pour cette langue… Si, si ! Mes parents ne m’ont pas forcée et ce n’était pas une stratégie pour être dans une bonne classe. Rien de tout ça : j’avais VRAIMENT envie d’apprendre l’allemand au grand étonnement de mes camarades. Et pourquoi ? Parce que ma maman est née en Lorraine, que sa famille est là-bas à quelques pas de la frontière allemande et donc j’ai entendu de l’allemand avant d’entendre de l’anglais… J’étais curieuse d’apprendre quelques mots que m’a enseigné ma mère et puis voilà… en CM2, pour moi, le choix était clair !

Au collège, l’apprentissage de l’allemand est vite devenu concret grâce aux voyages linguistiques avec la ville jumelée. Ainsi, chaque année je suis allée en Forêt Noire dans de jolis petits villages, à la découverte d’une nouvelle culture : des terribles sandwichs beurre-Nutella au goûter, de la saucisse fumée au petit déjeuner mais aussi la joie de se déplacer en vélo, la verdure omniprésente et l’accueil chaleureux des familles. J’ai eu deux adorables correspondantes allemandes ce qui m’a encore plus motivée pour progresser, écrire de longues lettres en allemand et aller les voir l’été.

En Terminale, le poème  Die Lorelei d’Heinrich Heine n’avait plus de secret pour moi. J’avais un très bon niveau scolaire et je n’avais pas de blocage à l’oral comme c’était le cas avec l’anglais. La grammaire allemande est certes un peu complexe mais la prononciation est plus simple qu’en anglais.

En prépa, je tombe à nouveau sur une excellente prof d’allemand. Par contre, une fois en Ecole de Commerce, les cours m’ennuient terriblement car ils sont tournés vers la langue des affaires… Ok, c’est normal mais c’est pas drôle 😉

Du coup, pour pratiquer la langue de tous les jours, j’ai profité de mes étés pour partir en Allemagne : j’ai d’abord fait un stage à Stuttgart dans une usine et l’année d’après j’ai suivi le programme de Littérature à l’Université d’été de Frankfurt-Oder en ex-Allemagne de l’est. Peu de temps après la réunification, cette expérience a été super intéressante ! Je me souviens encore des trabants dans la rue  et de mon escapade à Berlin où on pouvait trouver des débris du mur dans la rue… Il va sans dire que ces deux séjours m’ont permis de faire de gros progrès. A chaque fois, je n’ai passé que deux mois sur place mais partir quelques mois en Allemagne serait encore plus efficace au cas où cela vous seriez tentés par l’expérience… Dans ce cas, je conseille fortement de séjourner à Berlin, une ville qui bouge côté vie culturelle, artistique et nocturne sans compter tous les monuments, les grands espaces et les traces de l’Histoire.

monument_berlinMémorial de l’Holocauste, Berlin

Berlin_art
Tacheles: squat d’artistes, Berlin

train_berlin

 La gare de Berlin

Après l’option des voyages en immersion, la meilleure solution pour apprendre une langue est la rencontre avec un autochtone et c’est ce que prouve  la suite de mon histoire : à la fin de mes études, je me fais embaucher par une boîte américaine et je pars travailler à Washington DC. Dans l’avion, il y a un Allemand qui vient travailler pour la même boîte et… qui est devenu mon mari 😉 Alors forcément, depuis, l’allemand n’a presque plus de secrets pour moi !

Et vous ? Sprechen Sie Deutsch ?

19 réponses pour “Comment j’ai réussi à apprendre l’allemand


    • C’est également un peu lié aux méthodes d’enseignements en France. En Allemagne, ma correspondante se débrouillait très bien en français en n’ayant suivi que les cours.

  • Non je ne parle pas allemand (enfin juste des phrases très basiques et quelques mots) mais je suis d’accord avec toi que l’immersion est la clef pour faire des progrès rapides ! Et j’aimerais beaucoup découvrir Berlin !

    • J’ai de la chance : mon beau-frère vient se s’installer à Berlin donc de belles escapades en perspective !

  • L’Allemand était ma troisième langue. Bien que je trouve Die Lorelei magnifique (je m’en souviens encore par coeur alors que je ne pratique plus la langue depuis que j’ai passé le bac), c’est l’Anglais qui a toujours été ma langue favorite. Mon histoire d’amour avec l’anglais remonte à loin, puisque dès le primaire, je prenais des cours pour enfants! Plus tard, je ne compte plus les séjours linguistiques, weekends et surtout les trois ans passés à Londres… Bref, ce que tu as vécu avec l’Allemand, je l’ai vécu avec l’Anglais (et vice versa)!

  • Ja aber ich habe alles vergessen !

    Mes parents m’ont imposé l’allemand en 1re langue mais, bien que pensant que l’anglais me serait très utile, ça ne m’a as dérangée.

    J’ai eu une excellente prof de la 6e à la 4e et ai conservé d’excellents acquis jusqu’au bac. A la fac, le niveau était mauvais. Depuis, j’ai tout perdu…

    Contrairement à toi, je n’ai pas eu l’occasion de m’exercer. Et, quand je suis allée à Berlin l’année du bac, en 2001, j’ai été déçue par l’accueil…

    Je n’en écoute pas, n’en lis pas… j’oublie tout ! Je me suis retrouvée à table avec deux autrichiennes il y a peu et étais totalement bloquée ! J’ai trop oublié…

    Comme toi, j’ai eu de très mauvais profs d’anglais. Cette langue est un gros complexe pour moi.

  • Mon père était prof d’allemand et ma prof d’anglais :). Enfant et ado, j’ai beaucoup voyagé en Angleterre et Allemagne et j’ai surtout préféré ce dernier pays pour son accueil, l’atmosphère de liberté, un petit copain allemand dont j’étais folle amoureuse etc … Ayant de bonnes notes à l’école (sans être particulièrement douée car étant fille de prof j’étais juste un peu obligée hi, hi), j’ai pourtant tout oublié de l’allemand jusqu’à il y a 2 ans où je suis partie en Autriche à l’occasion d’un séjour ski avec les enfants. Je m’y suis remise petit à petit et avec la maturité, cela revient facilement et surtout j’y prends beaucoup de plaisir ! Mon mari qui s’y est mis m’a aussi abonné à Vocable !!! Nous aimerions y aller travailler. Donc, on pense à Munich, Berlin ….

  • J’ai aussi choisi allemand LVI pour à peu près les mêmes raisons et j’arrive encore à me faire comprendre à avoir une conversation dans le milieu pro et perso. Mais c’est vrai que passer un certain niveau, les cours sont devenus barbants, j’ai transformé l’allemand en néerlandais. J’ai progressé grâce à quelques voyages réguliers outre-rhin ! Et l’Allemagne est un beau pays !

    (tiens moi aussi j’ai eu des profs nuls pour mes débuts en anglais ^^)

  • J’ai fait allemand LV2 donc de la quatrième au M2, à la fac on avait des cours de traduction instantanée avec interdiction d’arrêter la cassette: là on apprenait vraiment, c’était difficile mais efficace. Mais après mes études j’ai arrêter l’allemand et jamais repris…du coup tout s’est envolé. L’allemand c’est une langue que je n’arriverais pas à apprendre à moins d’aller habiter là-bas. Après tout c’est pas exclut 🙂

  • Jawohl ! Comme toi,l’allemand a été ma LV1 et l’anglais ma LV2 (avec des profs perpétuellement absents donc j’ai été très nulle jusqu’en école de commerce). J’ai toujours adoré l’allemand et je dois dire que ça m’a beaucoup servi d’un point de vue professionnel. Parler cette langue a toujours un excellent point de différentiation et j’ai toujours travaillé pour des marques allemandes. Je suis entièrement d’accord avec toi concernant les voyages à l’étranger, c’est le meilleur moyen d’apprendre une langue et franchement quelle experience unique ! (J’étais à Frankfurt am Main puis ai fini mes études à San Francisco (ça a sauvé mon anglais !!).
    PS : merci pour les conseils pour l’Ile de Ré !

    • J’aurais bien aimé avoir à utiliser l’allemand dans mon boulot… Peut-être dans ma prochaine boîte !

  • J’aime la langue allemande, que je pratiquais dès le collège,e t que j’ai toujours pratiqué un peu, avec des lectures essentiellement, des films en VO et quelques séjours en Allemagne, même si on a malheureusement vite tendance à parler anglais je trouve dans les hôtels !

  • C’est bizarre, moi j’ai pas du tout les mêmes souvenirs des cours d’allemand que toi malgré qu’on ait eu les mêmes profs. La seule chose bénéfique de mes cours de collège et que jamais de ma vie je ne fumerais, ni buverais du café tellement la classe empestait le tabac et le café…

  • Je suis en plein apprentissage…Et oui, je suis partie m’expatrier en Suisse allemande sans parler un seul mot d’Allemand!

    Ce qui est compliqué c’est que:
    – je n’en ai jamais fait. Quand je suis arrivée à Zürich, je connaissais « Guten Tag », c’est tout!!
    – les Suisses parlent le suisse allemand mais utilisent l’Allemand pour les documents officiels. Pas facile d’apprendre en leur compagnie, le Suisse allemand n’est pas du tout pareil que l’allemand!!
    -le boulot à temps plein et les cours d’allemand le soir, c’est duuuuuur!!!

    Bref, je progresse lentement mais sûrement…Un jour, je parlerai Allemand! 😉

  • moi aussi j’ai beaucoup de mal avec cette langue qu’on a peu l’occasion de pratiquer contrairement à l’anglais. Mais, j’ai une question : dans quelle langue parles tu à ton mari ? à tes enfants ?

    • Nous parlons français entre nous. Par contre, mon mari ne parle qu’allemand aux enfants. Mon fils est donc déjà bilingue : c’est une chance !

  • J’ai appris l’allemand à l’école mais contrairement à toi, je n’ai pas eu de bons profs et du coup, cela m’a dégoûté de la langue… 🙁 Depuis, j’ai tout oublié!

  • merci à vous tous , moi je demmande s’il une expérience d’après quelqu’un qui métrise la langue allemand sans y connaitre de parler ni la langue anglais ni français , c’est moi le cas , bon quoi je- faire pour apprendre l’allemand facilement,
    NB/ je peux pas avoir le visa pour visiter l’allemand,
    je peux pas faire l’école périodiquement
    aidez moi svp merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :ZP7MVW

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE