Une St Valentin pas comme les autres

Une femme se réveille. Sa grossesse arrive à terme dans 10 jours. Aujourd’hui c’est la St Valentin. Il fait froid. Les fleuristes du quartier sont prêts. Nous sommes rue de Vaugirard à Paris. Revenons à cette femme : il est 8 heures. Elle commence à ressentir des contractions douloureuses. Sa mère est avec elle. Elle est montée de Marseille « à la Capitale » à l’approche de l’accouchement. Les contractions s’intensifient, hantant douloureusement et régulièrement le corps de la future maman. A 9:30, les deux femmes partent pour la maternité. L’homme est au travail. C’est également une journée de travail longue et difficile, d’un tout autre genre qui attend cette femme. Pas de péridurale. Jamais eu d’échographie non plus. La femme ne connait pas le sexe de son bébé. Elle a choisi un prénom de garçon depuis longtemps, mais aucune idée si c’est une fille. A 18 heures, la sage femme injecte de l’oxytocine pour accélerer la fin de l’accouchement. A 19:15, après 3 poussées, une petite fille naît. La sage femme repose la question du prénom et la maman répond « Christine » persuadée que sa fille le lui a soufflé. Quand le père arrive, il n’a plus son mot a dire. Il aurait préféré Valentine. Nous sommes à Paris dans les années 70. Il fait froid. Les amoureux s’offrent des fleurs. C’est la St Valentin. Et cette femme est ma mère.

20120214-123150.jpg

Illustration par Ticoeur

32 réponses pour “Une St Valentin pas comme les autres


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :gMJOQw