Camping sauvage à Oman

Pour finir le récit de notre voyage en famille au Sultanat d’Oman, je voulais parler du camping sauvage. En effet, il faut savoir qu’Oman est le paradis pour les aficionados du bivouac en pleine nature puisque c’est tout simplement autorisé et gratuit dans tout le pays, du moment qu’il ne s’agit pas d’une propriété privée. Ainsi, on peut juste poser sa tente sur la montagne de son choix, dans l’oasis de ses rêves, au bord de la mer ou dans le désert. Autant dire que cette solution est super avantageuse pour le portefeuille !

Camping sauvage à Oman

En préparant notre voyage, j’ai pu lire sur des forums que de nombreux touristes, avec ou sans enfants avaient choisi de faire du camping sauvage et que tout s’était toujours très bien passé. Oui, mais… Je crois qu’en devenant maman, j’ai perdu ma témérité ! Parce que malgré tous les témoignages enjoués et rassurants, je n’arrêtais pas de me faire du soucis :

  • est-ce vraiment sûr ?
  • et si une hyène venait s’approcher de notre tente ?
  • et si nous croisions une araignée du type « camel spieder »? L’horrible araignée qui a peur de la lumière et qui vous suit partout car vous lui faîtes de l’ombre.
  • et si un scorpion blanc rentrait dans la tente ? Et les serpents ?
  • et si une chèvre sautait sur la tente le matin, nous blessant malencontreusement ?
  • et si, dans le désert, une tempête de sable venait nous recouvrir ?
  • et si le vent souffle trop fort sur la plage ?
  • et si un des rares léopards du pays avait envie de papoter avec nous ? 😉

Dans cette liste, beaucoup d’irrationnel je l’admets… 😉 Beaucoup de suppositions peu réalistes. Aucun touriste ne s’est fait attaquer ni par l’homme, ni par un félin. Le pays est vraiment sûr et les animaux sauvages n’aiment pas tellement notre compagnie. La seule chose que j’ai pu lire c’est que les chèvres étaient vraiment curieuses et parfois sacrément dérangeantes.

Bref, au final, on achète une tente, un peu de matériel de camping et on se dit qu’on tentera. En parallèle, mes angoisses ne disparaissent pas et je réserve des hôtels annulables en back-up (pas folle la bête!). Et bien, je dois dire que l’expérience camping sauvage à Oman s’est très bien passée mais que nous avons beaucoup moins campé que prévu… Sur place, j’ai été rassurée par l’environnement serein du pays, sur la sécurité, la gentillesse de la population, par contre :

1/ Je n’avais vraiment pas envie de dormir au milieu des chèvres et des chèvres, ben y en a presque partout !

2/ On a trouvé que le problème était de dénicher le bon spot au bon moment : en effet, sur un roadtrip, donc en itinérance, si vers 14h vous passez devant le spot de rêve pour monter la tente, la question c’est : vous faites quoi le reste de la journée ? Les endroits sont vraiment désertiques pour la plupart du temps. Le soleil se couche vers 18h mais il faut bien s’occuper d’ici là.

Au final, pour moi les spots idéaux c’était un peu altitude (parce qu’en altitude, ben y a moins de bêbêtes ;-)). Les locaux s’inquiétaient que nous ayons froid mais croyez-moi : à quatre dans une tente, nous avons même eu chaud ! Voilà par exemple, le panorama devant lequel nous avons dormi sur le Plateau de Sayq:

Camping sauvage à Oman

Maintenant que nous connaissons mieux le pays, si nous y retournons je serai bien plus à l’aise pour faire du camping sauvage : on aurait une idée d’où poser la tente et du coup nous organiserions le circuit en fonction pour ne pas avoir de problème de timing. Enfin, ce qui vraiment me rassurerait à 100%, c’est de camper avec des amis car forcément à plusieurs on se sent plus en sécurité. Cela dit, côté sécurité nous avions un petit Poussin Voyageur qui a monté la garde devant la tente donc on ne risquait rien du tout !

Camping sauvage à Oman

Côté confort, pour moi qui n’ai presque jamais campé (à part en rando-montagne) c’est clair que c’est spartiate et que le dos s’en souvient le matin mais ça ne m’a pas trop dérangée. Les enfants, eux, ont absolument adoré l’expérience et il n’ont jamais autant dormi du séjour ! Grasse mat jusque 8h !

Le soucis, ça a été mes peurs irrationnelles dont malgré tout, j’ai eu du mal à me débarrasser. Je n’étais pas totalement sereine malgré nos bonnes expériences et du coup, nous sommes davantage allés à l’hôtel que prévu initialement. Parce que, c’est là que je voulais en venir : si on angoisse d’être touts seuls en pleine nature dans un pays qu’on ne connaît pas, avec quelques animaux qu’on aime pas trop ben, je crois qu’il ne faut pas se forcer car il y a alors moins de plaisir… mais là, c’est un peu le feeling de chacun.

Et vous du coup ? Partants pour le camping sauvage ? Des expériences en famille à raconter ?

 

A Oman, dépaysement garanti !

Si j’ai aimé Oman c’est parce que là-bas j’ai été très dépaysée tout en me sentant dans mon élément : au cœur d’une nature superbe et témoin de traditions que je ne connaissais pas. Une destination qui ne ressemble à aucun autre pays déjà visité ou qui ressemble à plusieurs pays en même temps. C’était tout simplement, notre première fois au Moyen-Orient. Tous les jours, j’ai été en admiration devant des décors de rêve, envahie par une certaine sérénité, apaisé par les montagnes, le désert, les espaces rocheux, la végétation tantôt rare, tantôt densément verte.

Voici donc la suite de notre voyage à Oman avec les enfants avec un focus sur des ambiances dépaysantes :

Se retrouver face à des décors vertigineux, comme ici au plateau de Sayq…

A Oman, dépaysement garanti !

Marcher au cœur des wadis, ces oasis riches en plantations locales (dattiers, manguiers, bananiers…) et longer les falajs (canaux d’irrigation).

A Oman, dépaysement garanti !

Dormir par terre dans une maison d’hôte typiquement omanaise (Misfah Old House)…

misfah

Boire tous les jours de délicieux jus de menthe & citron…

A Oman, dépaysement garanti !

Croiser des centaines de chèvres dont certaines plus espiègles que d’autres !

A Oman, dépaysement garanti !

Admirer les portes des vieilles maisons dans les villages…

portes

Se trouver nez à nez avec des tombes de plus de 5000 ans !

A Oman, dépaysement garanti !

Dévaler des dunes à toute vitesse pour s’enivrer de bonheurs simples dans un bac à sable géant !

A Oman, dépaysement garanti !

Observer les Omanais venus le vendredi matin à Nizwa pour le marché aux bestiaux (beaucoup de chèvres évidemment !).

A Oman, dépaysement garanti !

Lever les yeux vers de jolis détails architecturaux

A Oman, dépaysement garanti !

Rester coincés en 4×4 dès notre premier jour « off road » (ouh les débutants !!!) – Merci au village d’être venu nous sortir de là ! Après cet épisode, le reste des pistes était plus simple, je vous rassure ! Je déconseille juste de passer en bas du Jabal Shams entre Ghul et An Nakhur 😉

A Oman, dépaysement garanti !

Trouver des petites criques rien que pour nous…

A Oman, dépaysement garanti !

Alors, dépaysés ?

 

Notre voyage à Oman avec les enfants

Le Sultanat d’Oman : un pays où j’avais envie d’aller depuis quelques temps. Alors quand nos amis sont partis vivre aux Emirats, nous nous sommes dit que c’était l’occasion : Oman est situé à 1h30 d’Abu Dhabi, enfin du moins la frontière, car pour atteindre la région qui nous intéressait (Le Hajar), nous avons roulé 4h30 en tout. Ensuite, nous avons profité de 7 nuits à Oman pour découvrir ce qui s’est avéré être un grand coup de cœur ! Pourquoi ? Parce qu’au Sultanat d’Oman, il y a tout : montagnes, canyons, wadis, désert, plages et culture, le tout sans foule touristique. Le rêve ! Des paysages enchanteurs qui continuent de défiler dans nos têtes. Comme l’objectif d’une journée était souvent de découvrir un wadi, je vous explique un peu ce que c’est : il s’agit d’un lit de rivière asséché qui se remplit en cas de forte pluie (d’ailleurs, il ne faut surtout pas s’y aventurer s’il pleut !). Dans un wadi, on trouve une belle végétation, souvent un petit village à proximité : on pourrait dire que c’est une oasis.

sommet_dunes

Les enfants se sont régalés et nous aussi ! Voici donc les détails pratiques.

Âge de Ticoeur : 4 ans et demi
Âge de Titpuce : 2 ans
Période du voyage : mi-mars. Nous avons eu 25-30 degrés (un peu plus élevé que les normales saisonnières).  Je conseille les mois de mars, avril, octobre et novembre. Éviter l’été : il fait trop chaud !
Durée : 8 jours
Avion :  Nous avons pris un vol Paris-Dubaï puis nous avons loué un 4×4. Il existe des vols directs pour Mascate, la capitale d’Oman mais comme nous passions d’abord aux Emirats et que le vol Paris-Dubaï était moins cher, nous n’avons pas hésité (prix indicatif de notre aller-retour : 470€ par personne avec Air France -> billets pour Dubaï).

Equipement pour bébé : Porte-bébé pour Titpuce. Lait en poudre et couches achetés sur place (marques connues disponibles dans tous les supermarchés). Nous avons emprunté les sièges-autos à nos amis.

Autres équipements : nous avions emmené tout le matériel pour camper (tente, matelas, sacs de couchage) et nos amis nous ont prêté du matériel en cas de problème en 4×4 (chaînes, cordes, pelle, plaque de désensablage…)

Itinéraire et bonnes adresses :
J1 : Abu Dhabi -> village de Misfat al Abreyeen (près de Nizwa) – nuit à la Misfah Old House, une chambre d’hôte simple et authentique que nous conseillons.

J2 : balade à travers les plantations du village du Misfat (dattes, mangues, bananiers) – > visite du canyon de Jabal Shams – > wadi Muaydin -> bivouac au Sayq Plateau

J3 : balade au Sayq Plateau – > Mascate – nuit à l’Hôtel Shangri La : confort, piscine, jeux nautiques et grande pataugeoire pour les enfants.

J4 : visite de Mascate et plages

J5 : Mascate – > Wadi Bani Awf : traversée du plus beau wadi de notre séjour ! Nuit à Nizwa (mais on n’a pas trouvé d’hôtel sympa).

J6 : Visite de Nizwa (marché aux bestiaux, fort, souk) – > nuit dans le désert des Wahiba Sands au Desert Nights Camp (belle expérience de glamping sous les étoiles et entre les dunes…).

J7 : désert-> wadi Bani Khalid (baignade) -> village de Misfat al Abreyeen et à nouveau nuit à la Misfah Old House.

J8 : Misfat al Abreyeen – > visite des tombes d’Al Ayn -> retour à Abu Dhabi chez nos amis

Budget : à titre indicatif, nous avons dépensé :
55€/jour pour le 4×4 (Nissan X-Terra) + 150€ d’assurance pour aller à Oman
0,22€ par litre d’essence !
4€ /personne/repas (2 portions suffisaient pour nous 4).
Hébergement  : il est totalement autorisé de faire du camping sauvage donc on peut juste opter pour le bivouac et ne rien dépenser !! En chambre d’hôte, nous avons payé 90€ la nuit. Au Shangri La à Mascate, nous en avons eu pour 210€ la nuit (c’est certes un budget mais c’est vraiment un très bon prix par rapport à la qualité des lieux). Le glamping dans le désert était aussi à un peu plus de 100€ la nuit (avec le dîner inclus). Il y a également de nombreux appart-hôtels fonctionnels autour des 50-80€. Bref, il y en a pour toutes les bourses mais c’est plutôt cher par rapport au coût de la vie là-bas. C’est surtout une excellente destination si vous aimez camper ! Je vous parlerai plus particulièrement de notre expérience camping.

Les « plus » pour les enfants :

– un climat agréable en cette saison
– les belles plages de sable (dans le sud, il y a un même un spot où viennent pondre les tortues)
– les dunes dans le désert c’est vraiment très rigolo ! Monter sur un dromadaire c’est top !
– l’aventure dans les wadi (baignades, découverte de la faune et la flore)
– les enfants sont chaleureusement accueillis (et du coup, leurs parents aussi !)
– un voyage confortable : très bonnes routes (je parlerai des pistes plus tard), sécurité, et on trouve tout le nécessaire sur place dans les pharmacies et supermarchés

Les « moins » pour les enfants :

– il faut clairement des enfants qui aiment un peu marcher. Ticoeur a fait entre 1h et 2h de marche dans chaque wadi ou village et ça lui plaisait énormément.
– pas beaucoup d’aires de jeux aménagées

Préparation du voyage : le guide « Petit Futé Oman » était vraiment très bien. Pour les pistes, nous avions le livre « Oman Off Road » et pour les bons tuyaux, j’ai demandé aux amis et j’ai beaucoup lu le blog de Rachel, maman blogtrotteuse (voir ses articles sur Oman et les Emirats). Enfin, vous trouverez des infos utiles sur le site de l’office du Tourisme d’Oman.

Langues : nous avons utilisé l’anglais mais tout le monde ne le parle pas là-bas, surtout dans les villages donc on s’est débrouillé avec les mains !

Et maintenant, un premier tour du Sultanat d’Oman en images…

Au cœur d’un wadi :

Notre voyage à Oman avec les enfants

Le Fort de Bahla…

Notre voyage à Oman avec les enfants

Les ruines du wadi Tanuf…

Notre voyage à Oman avec les enfants

Le wadi Bani Awf, mon préféré !

Notre voyage à Oman avec les enfants

Sur les pistes…

Notre voyage à Oman avec les enfants

Notre voyage à Oman avec les enfants

Paysage du Sayq Plateau

Notre voyage à Oman avec les enfants

Le canyon de Jabal Shams…

Notre voyage à Oman avec les enfants

Du repos à la plage, à Mascate, la Capitale…

Mascate

Le désert des Wahiba Sands… Comme j’y retournerais bien !

desert_oman

 Alors ? Sous le charme d’Oman ?