Camping sauvage à Oman

Pour finir le récit de notre voyage en famille au Sultanat d’Oman, je voulais parler du camping sauvage. En effet, il faut savoir qu’Oman est le paradis pour les aficionados du bivouac en pleine nature puisque c’est tout simplement autorisé et gratuit dans tout le pays, du moment qu’il ne s’agit pas d’une propriété privée. Ainsi, on peut juste poser sa tente sur la montagne de son choix, dans l’oasis de ses rêves, au bord de la mer ou dans le désert. Autant dire que cette solution est super avantageuse pour le portefeuille !

Camping sauvage à Oman

En préparant notre voyage, j’ai pu lire sur des forums que de nombreux touristes, avec ou sans enfants avaient choisi de faire du camping sauvage et que tout s’était toujours très bien passé. Oui, mais… Je crois qu’en devenant maman, j’ai perdu ma témérité ! Parce que malgré tous les témoignages enjoués et rassurants, je n’arrêtais pas de me faire du soucis :

  • est-ce vraiment sûr ?
  • et si une hyène venait s’approcher de notre tente ?
  • et si nous croisions une araignée du type « camel spieder »? L’horrible araignée qui a peur de la lumière et qui vous suit partout car vous lui faîtes de l’ombre.
  • et si un scorpion blanc rentrait dans la tente ? Et les serpents ?
  • et si une chèvre sautait sur la tente le matin, nous blessant malencontreusement ?
  • et si, dans le désert, une tempête de sable venait nous recouvrir ?
  • et si le vent souffle trop fort sur la plage ?
  • et si un des rares léopards du pays avait envie de papoter avec nous ? 😉

Dans cette liste, beaucoup d’irrationnel je l’admets… 😉 Beaucoup de suppositions peu réalistes. Aucun touriste ne s’est fait attaquer ni par l’homme, ni par un félin. Le pays est vraiment sûr et les animaux sauvages n’aiment pas tellement notre compagnie. La seule chose que j’ai pu lire c’est que les chèvres étaient vraiment curieuses et parfois sacrément dérangeantes.

Bref, au final, on achète une tente, un peu de matériel de camping et on se dit qu’on tentera. En parallèle, mes angoisses ne disparaissent pas et je réserve des hôtels annulables en back-up (pas folle la bête!). Et bien, je dois dire que l’expérience camping sauvage à Oman s’est très bien passée mais que nous avons beaucoup moins campé que prévu… Sur place, j’ai été rassurée par l’environnement serein du pays, sur la sécurité, la gentillesse de la population, par contre :

1/ Je n’avais vraiment pas envie de dormir au milieu des chèvres et des chèvres, ben y en a presque partout !

2/ On a trouvé que le problème était de dénicher le bon spot au bon moment : en effet, sur un roadtrip, donc en itinérance, si vers 14h vous passez devant le spot de rêve pour monter la tente, la question c’est : vous faites quoi le reste de la journée ? Les endroits sont vraiment désertiques pour la plupart du temps. Le soleil se couche vers 18h mais il faut bien s’occuper d’ici là.

Au final, pour moi les spots idéaux c’était un peu altitude (parce qu’en altitude, ben y a moins de bêbêtes ;-)). Les locaux s’inquiétaient que nous ayons froid mais croyez-moi : à quatre dans une tente, nous avons même eu chaud ! Voilà par exemple, le panorama devant lequel nous avons dormi sur le Plateau de Sayq:

Camping sauvage à Oman

Maintenant que nous connaissons mieux le pays, si nous y retournons je serai bien plus à l’aise pour faire du camping sauvage : on aurait une idée d’où poser la tente et du coup nous organiserions le circuit en fonction pour ne pas avoir de problème de timing. Enfin, ce qui vraiment me rassurerait à 100%, c’est de camper avec des amis car forcément à plusieurs on se sent plus en sécurité. Cela dit, côté sécurité nous avions un petit Poussin Voyageur qui a monté la garde devant la tente donc on ne risquait rien du tout !

Camping sauvage à Oman

Côté confort, pour moi qui n’ai presque jamais campé (à part en rando-montagne) c’est clair que c’est spartiate et que le dos s’en souvient le matin mais ça ne m’a pas trop dérangée. Les enfants, eux, ont absolument adoré l’expérience et il n’ont jamais autant dormi du séjour ! Grasse mat jusque 8h !

Le soucis, ça a été mes peurs irrationnelles dont malgré tout, j’ai eu du mal à me débarrasser. Je n’étais pas totalement sereine malgré nos bonnes expériences et du coup, nous sommes davantage allés à l’hôtel que prévu initialement. Parce que, c’est là que je voulais en venir : si on angoisse d’être touts seuls en pleine nature dans un pays qu’on ne connaît pas, avec quelques animaux qu’on aime pas trop ben, je crois qu’il ne faut pas se forcer car il y a alors moins de plaisir… mais là, c’est un peu le feeling de chacun.

Et vous du coup ? Partants pour le camping sauvage ? Des expériences en famille à raconter ?

 

20 réponses pour “Camping sauvage à Oman


  • J’avoue être un peu commme toi… le camping je n’en ait jamais trop fait je ne suis pas fan malgré la pression de mon mari qui adore ça… Cela dit cela me tenterait bien ça au Oman pas tous les jours juste parce que j’aime quand même bien prendre une bonne douche de temps en temps… Vous avez fait combien de nuits en camping sauvage du coup?

    • Seulement 2 nuits mais la prochaine fois nous ferons davantage si nous voyageons à 2 familles !

  • Je crois que j’aurais un peu peur aussi … je suis froussarde dans la nature, et pas trop camping ma foi ! je vous admire !

  • Magique ! C’est une chose que j’ai souvent fait avec le pére de ma fille et j’adorais … Si un jour vous avez l’occasion, je vous conseille la même expérience dans le desert du Wadi Rum ( avec un guide évidemment ;))

  • Je ne suis pas très téméraire alors que ce doit être génial! Mais maintenant que tu as parlé d’une araignée qui nous suit partout, je crois que je ne vais plus jamais vouloir camper!!! 😉

    • J’ai découvert cette araignée avec mon guide de voyage sur Oman et j’avoue que je n’aimerais vraiment pas la croiser !

  • Je découvre ton blog, super!
    Tu as toute mon admiration, je ne pourrais pas dormir dans ces conditions, j’aurais trop la trouille de tout 😉

  • Nous partons en camping à trois pour la première fois cet été (Italie du Nord et Slovénie) mais nous hésitons sur le choix de la tente, avez-vous des conseils?

    • C’est vrai que je ne parle pas de la tente mais nous sommes très contente de la nôtre que tu vois sur la photo : c’est une Husky Braver 3 sauf que là, en cherchant sur internet je ne trouve pas de sites qui la vende encore… A voir !

  • Bonjour,

    Nous partons en novembre à Oman pour 2 semaines. Le prix plutôt élevé des hôtels me poussent à penser sérieusement au camping. Mais si on fait ça non stop, la question des douches se posent!! :p et nous poussera probablement à faire quelque nuit à l’hôtel!!
    comment réagit la population quand on s’installe quelque part?
    En tout cas les photos me donnent encore plus hâte d’y être! 😀

    • Les locaux sont très discrets. Ce sont les chèvres qui sont curieuses et veulent nous sauter dessus ! Comme je l’explique dans mon article, il n’est pas simple de trouver un emplacement car souvent, à mon goût, c’est trop désert ! Le mieux est de repérer avant d’y aller (en lisant dans des forums). Sinon, dans mon premier billet sur Oman, je donnais une belle adresse de chambre d’hôtes. A bientôt !

  • Bonjour,
    Je viens de decouvrir votre blog! Ca donne envie et ca fait rever!!
    Nous vivons depuis 10 ans aux EAU et les campings sauvages en famille on adore: desert surtout mais aussi wadis, montagnes etc en Oman. C’est tout a fait magique de se retrouver au milieu de nulle part au coin du feu de camp sous les etoiles. A partir des 6 mois de bebe le camping se fait sans probleme et a partir de ses un an alors ca devient vraiment facile. Mais je dois dire qu’on est un peu equipe pour dormir confortablement. Pourceux/celles qui ne sont pas rassure(e)s, les tentes de toit sont une tres bonne option.
    Le sultanant d’Oman est un pays magnifique qui garde encore un peu le charme des grandes contrees desertes. Les Omanais sont adorables, tres accueillants. Allez-y c’est une tres belle destination!

    • Bonjour, je suis en train de préparer notre voyage à Oman (2 adulte et 1 bébé de 1 an) pour février et je me pose des questions pour le camping avec un bébé.
      Avant l’arrivée de notre bébé nous voyageons beaucoup, en routard, sac à dos, camping etc… mais je me pose des questions (logistique) pour faire du camping avec un bébé :
      – est-ce que ce n’est pas trop galere pour nettoyer le biberon ?
      – comment faire pour les repas ? achat de petit pot et chauffer petit pot avec un truc qui se branche sur l’allume cigare, genre chauffe biberon ?
      – couchage : lit popup dans la tente ?
      – n’est-ce pas dangereux avec un bébé qui marche (il commence déjà a essayé de marcher à 9 mois) et aucune « barriere » pour l’arreter ?
      – toilette : est-ce que ce n’est pas trop galere pour le laver ?

      Je ne suis pas du tout d’une nature inquiète mais je n’ai pas envie de trop galérer.

      • Bonjour ! Questions très pertinentes en effet !
        Donc tout d’abord, sachez que nous n’avons passé que 2 jours en tente en mode camping sauvage + une autre fois dans une tente de luxe dans le désert donc avec tout le confort imaginable (Salle de bain, vrais lit…). En mode camping, que ce soit à Oman ou même en France ou ailleurs, nous avons toujours couché nos enfants au sol, entre nous. Il n’y a aucun risque qu’ils tombent. Le lit parapluie dans la tente me semble impossible et franchement pas pratique.
        Toilette très limitée (juste lingette, eau fraîche) mais encore une fois c’était 2 fois uniquement. Nous avons profité d’un super hôtel tout confort à Mascate juste après ;-). Je ne comprends pas pour quelle raison il faudrait une barrière ? La tente est fermée. Pour les repas, nous avons toujours tout donné à température ambiante à nos enfants (lait ou petit pot) donc jamais eu le soucis du chauffage. Il faut juste choisir des petits pots qui aient bon goût quand ils ne sont pas chauffés. On trouvait les Hipp petites pâtes et purées de légumes pas mal. Une fois, nous avons campé à proximité de toilettes publiques donc il y avait un accès à de l’eau pour nettoyer. Sinon, oui, il faut avoir de l’eau sur soi mais de toute façon je dirais qu’il faut avoir du stock d’eau pour s’hydrater car le pays est très désert même quand on n’est pas dans le désert à proprement parlé. Je tiens aussi à vous dire que pour moi le problème essentiel pour camper à Oman ce n’est pas du tout la logistique mais c’est le côté psychologique. Je m’explique : tout est si désert qu’on se sent vraiment seuls…ça fait très bizarre…c’est ce qui m’a bloquée et c’est pour cela que nous n’avons pas fait plus de camping. Il n’y a pas de dangers mais c’est étrange… A vous de voir… Pour des hébergements vous avez les adresses dans mon billets récap de notre séjour à Oman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :RiMf1I