Notre randonnée avec les lamas de Valloire

Lors de notre séjour à Valloire, après une belle matinée de ski avec les enfants, nous avons profité d’un grand soleil printanier pour nous inscrire à une randonnée en montagne avec des lamas. C’est ainsi qu’à 13h45 nous avions rendez-vous avec d’autres familles participantes et Gilles, notre guide, pour partir en direction du camp de base où vivent les lamas.

lama de Valloire

Là-bas, Gilles nous a d’abord présenté chaque animal : son prénom, son caractère, son histoire (Névé, Tio, Tchoupi, Vivace et les autres). Les enfants leur ont donné à manger puis  ils ont choisi quel lama ils voulaient mener. Titpuce a tout de suite eu un gros coup de cœur pour Arsouille, l’alpaga (l’alpaga est le plus petit et le plus doux des camélidés – sa laine est réputée), absolument craquant il est vrai. Ticoeur s’est occupé de Névé, un jeune lama très dynamique, puis il a changé plusieurs fois de lama pendant la rando car les enfants voulaient tourner. C’est ainsi que parents, enfants, grands-parents et lamas se sont retrouvés à marcher ensemble. Parfois on ne savait plus vraiment qui menait qui entre le lama ou l’enfant ;-). Dans tous les cas, les lamas sont des animaux très doux, très gentils et moins têtus que des ânes. Randonner avec des lamas c’est vraiment confortable et adapté pour toutes les générations ! Nous avons commencé par une grande montée pendant laquelle les enfants nous ont épatés par leur énergie. Je pense que mener des lamas dédouble le courage de nos p’tits chéris. Je peux vous affirmer que sur la dizaine de bambins présents aucun n’a traîné la patte, au contraire, que d’entrain ! On devrait toujours avoir un lama avec soi pour voyager non ? Pas de « mais quand est-ce qu’on arrive ? », « je veux plus marcher »… Les lamas n’ont pas hésité à grignoter quelques plantes en chemin. Les enfants ont commencé à avoir faim eux aussi, alors on s’est installé dans une clairière et Gilles leur a préparé des tartines à la confiture de myrtilles en leur racontant tout plein d’anecdotes concernant les lamas. Nous étions tous captivés.

Randonnee avec lama   Randonnee avec lama

Randonnee en famille

Randonnee avec lamaGilles, notre guide et ami des lamas

Le spot pour notre pause était magnifique, avec une vue incroyable sur le Grand Galibier (3228m), au sommet éblouissant. Il est temps de repartir, on marche toujours face à cette montagne fascinante et bientôt nous commençons la descente. Les parents récupèrent les lamas pendant que les enfants dévalent les pentes avec Gilles. Il s’est écoulé environ trois heures et nous ne les avons pas vu passer. Nous avons la tête pleine d’histoires de lamas et de rires d’enfants. Nous retournons au camp de base ; il est temps que les lamas se reposent et nous rentrons en mini-bus à la station. 

Face au Grand Galibier

grand galibier

Nous avons vraiment trouvé que c’était une des plus belles randonnées que nous ayons faite en famille. Gilles est un super guide, passionné et passionnant. Les enfants ont été fiers de mener les lamas sur les sentiers. Ils vont se souvenir longtemps de cette belle expérience. Quant à moi qui rêve de faire plus de rando avec les enfants, j’ai trouvé la solution : il faut absolument qu’on adopte un lama !

Randonnee avec lama

Randonnee avec lama

J’avais vu mes premiers lamas au Pérou et dernièrement nous avions recroisé des lamas lors de notre voyage dans le nord Argentine mais je n’avais jamais passé du temps avec eux et je n’imaginais pas leur endurance et leur caractère plutôt facile. Les lamas de Gilles sont eux originaires du Chili et de la Bolivie mais ils sont nés en France. Ils ont l’air de bien se plaire en Savoie en tout cas !

Bref, si vous venez à Valloire, ne manquez surtout pas la rando famille avec Gilles et ses lamas. Deux mamans lamas attendent un bébé donc la relève est assurée !

randonnee avec lama de Valloire

Je sais qu’il existe d’autres concepts de randonnées avec des animaux (ânes, chiens, cochons). Avez-vous déjà testé ? Ne trouvez-vous pas que c’est magique de voir comment soudain nos enfants aiment marcher ?

Un grand merci à Gilles pour cette découverte !

Informations pratiques pour la rando avec les lamas :

  • Inscriptions auprès de l’office du tourisme de Valloire.
  • Également plus d’informations sur le site des lamas de Valloire.
  • Possibilités de balades en toute saison. Ce doit être amusant de tester la rando raquettes avec les lamas !

Alors, tentés ?


Billet classé dans : Rando, Voyages avec enfants

Ski en famille à Valloire

Pour bien commencer les vacances de Pâques, nous sommes partis au ski à Valloire le temps d’un grand week-end de quatre jours. C’était notre troisième séjour ski en famille et encore une fois nous avons opté pour le printemps, sans aucun regret car la neige était au rendez-vous (de la bonne neige en plus !) ainsi que le soleil. Côté stations, je vous avais déjà raconté qu’enfant et ado je skiais aux vacances de février, de Pâques et même la première semaine de juillet, toujours en colonie, donc j’ai vraiment pu tester de très nombreuses stations des Alpes mais je ne connaissais pas encore Valloire. Alors quand la station nous a invités à venir y passer quelques jours, nous avons eu très envie de la découvrir d’autant plus que c’est une station qui a la réputation d’attirer les familles. Et en effet, nous y avons croisé de très nombreux couples avec de jeunes enfants donc l’ambiance familiale était clairement au rendez-vous ! C’était d’ailleurs idéal pour Titpuce et Ticoeur qui ont pu sympathiser avec d’autres enfants à l’hôtel ou lors d’activités l’après-midi après le ski.

Valloire en famille

Le ski à Valloire, pour les petits et pour les grands :

Je vous l’avais dit : lors de notre retour de tour du monde, la seule chose qui avait manqué à Ticoeur et Titpuce c’était la neige et le ski donc ils attendaient avec impatience d’y retourner. Ticoeur avait débuté le ski à 4 ans et demi et n’avait pas trop aimé ; puis, la deuxième fois, à 5 ans et demi, il a carrément adoré, et Titpuce qui avait alors 3 ans avait accroché dès le début. Cette année, à 7 ans et demi et 5 ans, j’avais deux enfants très motivés pour suivre leurs cours de ski, le matin à l’ESF, au début dans le même groupe (L’Ourson), puis Ticoeur a progressé en flèche et a changé de groupe. Dès le premier jour, après le cours, il a voulu continuer avec son papa ou avec moi sur les pistes. Pour Titpuce, le cours de l’ESF c’était juste la bonne dose et elle a beaucoup aimé (« maman c’était trop bien le ski » m’a-t-elle dit à la fin de notre séjour), c’est l’essentiel ; je la sentais trop fatiguée pour enchaîner sur les pistes comme son frère. Donc à chaque enfant son rythme… Et quand on ne veut pas skier toute la journée, le printemps c’est idéal pour le choix d’activités possibles l’après-midi (je vous parlerai de notre super rando avec des lamas ! Un coup de cœur !).

Et le ski pour les parents ?

Lire la suite


Billet classé dans : Ski, Voyages avec enfants