Soirée Sans Bébé de mars (SSBB #2)

mise en boucheAttention, ce billet risque de ne pas passer l’alcootest ! Donc je rappelle en introduction que « l’abus d’alcool nuit gravement à la santé » 😉 En plus c’est vrai…
Bref, je rappelle surtout ici, qu’être parents ne veut pas dire qu’on se transforme du jour au lendemain en homme et femme parfaits, et heureusement ! Davantage le sens des responsabilités, certes (évidemment qu’on ne va pas mettre du Ricard dans le biberon du p’tit ! Bien que cela pourrait aider à soulager la poussée dentaire !) mais à part ça, on est toujours aussi imparfaits et heureux de l’être ! J’ai l’impression que les gens idéalisent et rendent parfois bien fade l’image du couple « papa-maman », genre on ne sort plus, on ne vit plus, on ne respire plus, on ne boit plus… Et bien non ! Désolée, pour tout ceux qui se servent de cet argument pour expliquer qu’ils ne veulent pas d’enfants ou pour expliquer qu’ils ne font rien parce qu’ils ont des enfants… Avec enfants, il faut juste plus s’organiser mais rien de bien compliqué non plus… Donc voici la chronique d’une SSBB réussie…

19h15 : arrivée de la babysitter, jeune fille au visage d’ange, qui donne tout de suite le sourire à Ticoeur Elle nous dit qu’il a bien grandi depuis la dernière fois et qu’il est trop beau (elle est parfaite cette petite !) donc sur cette bonne parole, nous partons à l’assaut de la capitale en nous gelant sur nos vélos (en fait, je crois qu’il n’y avait que moi qui gelais)…

20h00 : première étape Chez Françoise dans l’aérogare des Invalides. Une institution, où nous avions droit à une assiette dégustation + verres de vin via le dernier cadeau Smartbox de ma sœurette. Endroit classe, chaleureux, parfait pour un début de soirée. Et l’assiette dégustation était juste ce qu’il nous fallait après le dîner méga copieux d’hier (confit de canard).

cœurs de canard21h15 : le J Go, changement total d’ambiance ! Bar à tapas du sud ouest dans le quartier de l’Opéra, très animé et très « jeunes cadres dynamiques trop bien payés mais cools »… Un endroit à connaître car pas évident de trouver un local aussi vivant dans le quartier. En plus, le personnel est très sympa, très efficace (quand j’ai vu la foule en arrivant j’ai cru qu’on ne serait jamais servis, ben si, en 2 minutes ! Le Madiran est très bon et pour accompagner nos verres, nous avons pris une assiette de piques de… cœurs de canard… (comme quoi on ne se lasse pas du canard)… un régal ! Une vraie découverte ! Faut juste pas trop réfléchir à ce qu’on mange… Nos voisins de comptoir nous ont proposé de partager leur assiette de charcuterie avec eux, donc définitivement un endroit convivial !

Experimental Cocktail Bar22h30 : l’Experimental Cocktail Bar ! The Bar, the best cocktails ever ! Bref, si vous connaissez un bar à Paris qui fait mieux les cocktails qu’eux, envoyez-moi l’adresse, j’ai pas trouvé ! C’est juste divin, original, super bien dosé, dans un local très chaleureux dans le quartier Montorgueil. Nous avons testé le Old Cuban, L’experience 1 et le Harvest : tous excellents ! Je vous donne la recette du Harvest (vodka, calva, Champagne, poire fraîche, cannelle en poudre, citron, apricot brandy)… Mmmm ! (Info prix : 12€ le verre).

Et puis retour à la maison – il faut payer la babysitter (c’est évidemment le détail qui change quand on est parents !) et endormissement très facile après tous ces verres !

Chez Françoise : Aérogare des Invalides, 75007
J Go : 4 rue Drouot, 75009
L’Experimental Cocktail Club : 37 rue saint sauveur, 75002

Soirées Sans Bébé de février (SSBB #1)

Tout le monde le dit mais avoir un enfant ne veut heureusement pas dire qu’il faut faire une croix sur des petites soirées en amoureux. Bien au contraire ! C’est souvent vital et important pour le couple de se retrouver en tête à tête… Tous les magazines le disent, ça doit donc être bien vrai ?! De notre côté, depuis notre soirée d’anniversaire de mariage en août 2010 nous avons décidé de tenir un rythme d’une fois par mois pour une soirée en amoureux. Cela semble limite routinier et peut-être trop régulier mais le fait de se dire « une fois par mois » nous permet d’y penser et de faire l’effort d’organiser une sortie car mine de rien on se laisse vite embrigader par le diktat du quotidien et passer une soirée à deux nécessite un minimum d’organisation : choisir une date, un programme et surtout vérifier la disponibilité de la babysitter. Ce mois-ci, c’était bien plus simple que d’habitude car nous avons eu la visite de mes beaux-parents puis de ma mère qui nous ont gentiment proposé de garder Ticoeur afin que nous sortions un peu. Nous avons donc dépassé notre « quota » mensuel (parents indignes ;-)) histoire de se retrouver. Ainsi, au programme en février :
terrasse
Nous avons d’abord découvert le restaurant « le Jardin des Cygnes » de l’hôtel Prince De Galles avenue Georges V, Paris 8iè(via une promo 50% sur le site très utile de lafourchette.com) : cadre un peu vieillot mais service attentionné et cuisine traditionnelle copieuse, avec notamment une impressionnante côte de veau normande (attention : depuis le 15 février, l’hôtel est fermé pour travaux…à suivre pour sa réouverture).
Black-Swan
Un autre soir, nous sommes tout simplement allés voir l’excellent « Black Swan » : j’ai adoré ce film, pour la danse, la musique, le talent de la belle Natalie Portman, la psychologie du personnage principal qui a tant de mal à se lâcher et s’enferme dans un trop plein de discipline et d’autocontrôle aux dépens de son épanouissement et bonheur personnel. J’ai également aimé le mélange des genres car bien des scènes sont filmées comme des scènes de films d’horreur. On en a la chair de poule : il s’agit de nous mettre face à des souffrances psychologiques, aucune tronçonneuse au détour d’un couloir et pourtant on ressent une douloureuse violence en suivant l’héroïne prisonnière de son image de « cygne blanc », trop sage, trop petite fille. Une mention spéciale également pour le charme de Mila Kunis avec son tatouage dans le dos et son grand côté «cygne noir», séducteur et guidé par le plaisir.
« Perfection is not just about control. It’s also about letting go. » Black Swan
OneManShow-How to become a parisian
Enfin, nous avons fait une sortie théâtre un dimanche après-midi pour un bon moment de détente avec le one-man show d’Olivier Giraud « how to become a Parisian in one hour » au théâtre de la main d’or dans le 11iè. Belle prestation, remplie de clichés, certes, mais l’acteur est fort en mimiques et imitations des Américains et des Français dans des situations classiques (au resto, dans le métro, dans le taxi, en boîte de nuit…). Le show est en anglais très basique avec un gros accent français donc facile à comprendre. Un chouette divertissement qui nous a fait bien rire.

Et vous, trouvez-vous encore le temps de sortir en amoureux depuis que vous êtes parents ?

Voyager avec un bébé… (Italie Part 2)

Voyager avec un bébé… (Italie Part 2)Après le super week-end que nous avions passé à Rome, on s’est dit qu’il fallait remettre ça car notre bébé est fait pour la Dolce Vita, c’est certain !

Du coup, avion pour Nice, location de voiture et nous voilà partis sur les routes de la côte fleurie, direction les Cinque Terre, cinq adorables petits villages bien pittoresques à quelques kilomètres au sud de Gênes dans la région « Liguria ». En chemin, nous avons fait escale à Porto Maurizio et à Gênes histoire de ne pas avoir de trop longs trajets en voiture.

Alors, comment s’organise un voyage avec bébé ?

La veille : il faut boucler les valises sans oublier l’essentiel : couches, gigoteuse, vêtements, trousse de toilette et surtout le siège auto pour Ticoeur. Miracle, j’avais tout pris, pour lui en tout cas, mais pour moi j’avais oublié tous mes pantalons pour la semaine ! Il faut dire qu’au milieu des préparatifs, nous avons reçu la nounou (trouvée in extremis) pour signer le contrat de garde partagée avec l’autre famille.  Il faudra d’ailleurs que je vous parle de l’heureuse élue…

Le transport : le trajet en avion s’est encore super bien passé. Siège auto en soute, voyage gratuit pour bébé (merci Air France) et gros dodo tout au long du voyage… La voiture de loc, c’est une autre paire de manche…Qui a dit que les bébés étaient toujours sages en voiture et que ça les faisait dormir ??? Ben, c’est pas toujours vrai ! Bref, il a fallu faire pas mal de stop tétée ou câlins…Bon, c’est pas si grave quand on longe la mer, toute pause a son charme…

Couchage/nuits : on n’avait pas prévu de lit parapluie pour Ticoeur (ces engins sont vraiment lourds, pas vraiment adaptés au voyage itinérant) et on n’avait rien réservé sur place sauf la première nuit à Porto Maurizio. En fait, mars étant la saison basse, tous les hôtels ou B&Bs étaient vides donc facile côté organisation. Pour faire dormir Ticoeur , c’était variable : certains hôtels ont des lits parapluie mais en général, ils ont surtout des lits d’appoint pour un troisième couchage donc nous mettions le matelas par terre et le tour était jouer ! Sauf qu’au milieu de la nuit, nous avons souvent pris Ticoeur dans notre lit, entre nous, pour ne pas trop le déboussoler le p’tit choux  car il s’est réveillé bien plus souvent que d’habitude…Et oui, tout n’est pas rose, rose quand on décide de voyager avec bébé…mais le jeu en vaut la chandelle !

Les repas : un avantage de l’allaitement que j’apprécie tout particulièrement c’est justement ce soucis logistique en moins concernant les repas de bébé. Je trouve qu’allaiter offre vraiment une liberté plus grande pour les balades, les voyages… Rien de plus facile que de s’arrêter sur un gros rocher ou un banc face à la mer pour la pause gastronomique de Ticoeur ! Pour nos repas, il faut faire preuve de plus d’organisation : le midi nous mangions sur le pouce ce qui n’est pas difficile dans un pays où les parts de pizzas et les focaccias vous font de l’oeil ; pour le soir, on a toujours mangé au resto en gérant des scenari variés mais grosso modo ça se passait bien. Quelques conseils : aller au resto dès l’ouverture pour que l’endroit soit calme et s’assurer d’être les premiers servis, faire manger bébé avant, prévoir deux ou trois jeux et surtout adapter le choix de son menu en fonction de l’humeur de bébé : un plat de pâtes vite fait quand Ticoeur se montrait ronchon et le super menu gastro quand il était tout sourire et restait sagement assis sur nos genoux.  Au final, nous avons bien pu profiter de la délicieuse cuisine locale.

Les bons moments : donc, à part les nuits un peu agitées, les vacances c’est toujours aussi bien ! Ticoeur s’intéressait à tout, regardait de partout avec son air curieux (la mer et les animaux avaient sa préférence). Il a apprécié les bains dans les grandes baignoires d’angle des hôtels, les moments de jeu avec ses  parents ébahis, passer dans les bras de nos hôtes absolument charmés par sa frimousse surtout les bonnes soeurs chez qui nous avons passé la dernière nuit en Italie dans la Villa Garnier (maison du grand architecte, tenue par des religieuses). Elles ont fait un accueil « divin » à Ticoeur et se sont bien occupées de lui (ah, si l’une d’entre elles avaient voulu faire nounou à Paris, nous l’aurions prise sans hésiter !). Au programme pour bébé, il y avait aussi les longues balades avec son papa pendant que maman faisait la sieste 😉 Et bien sûr, poser sur des centaines de photos, pour ne pas changer !

Et vous, des vacances avec un bébé, ça vous fait peur ? Pour nous, l’expérience a été une fois de plus convaincante et je rêve déjà de notre prochaine escapade à 3 !

A Rome avec bébé !

A Rome avec bébé !Du haut de ses 4 mois et demi, Ticoeur a découvert la superbe ville de Rome. Comment s’est passé ce premier week-end touristique avec bébé ? Impeccable !

Ticoeur a eu beaucoup de succès auprès des Romains.
Tout d’abord l’avion : on passe devant tout le monde à l’embarquement (trop cool !), le personnel de bord nous donne une ceinture spéciale pour que Ticoeur soit en sécurité sur nos genoux… J’ai un peu peur du décollage mais au moment où l’avion quitte le sol, les petits yeux de Ticoeur se sont fermés… Pas perturbé le petit ! Pareil à l’atterrissage c’était gros dodo alors que le stewart nous avait signalé que tous les bébés pleuraient à l’atterrisage… ben non !

Puis l’hôtel : on avait pris soin de demander un lit bébé mais au final nous avons dormi tous les 3 dans le grand lit pour le plus grand bonheur de Ticoeur qui du coup s’est plutôt senti en confiance et a gardé le même rythme de tétées qu’à la maison.

Les visites culturelles : ben, la plupart du temps, Ticoeur ronflait dans l’écharpe, notamment pendant toute la visite de la galerie Borghèse et pendant celle du Colisée. Il a quand même sans doute apprécié les tétées dans un jardin d’orangers, au sommet de la place d’Espagne ou encore parmi les ruines du forum romain.

La cuisine italienne : les Italiens sont vraiment trop bruyants au restaurant ce qui ne plaisait pas trop à Ticoeur mais à côté de ça, le lait de maman avait un bon goût de pizza bianca, de glaces italiennes et de pasta al dente !

Star système ? Ticoeur a eu beaucoup de succès auprès des Romains mais aussi avec les groupes de touristes japonaises, sans parler de ses parents qui comme d’habitude ont pris bien trop de photos ! Et puis il y avait tonton J. et tata S. qui étaient là pour le faire rire à chaque pause café !

Bref, une expérience à renouveler…

Où sera le prochain week-end ? Des idées, des bons plans ?

Nos bons plans dans le « Carnet d’adresses »

et plus de photos ici