Articles avec l'étiquette restaurant à paris:

Soirées Sans Bébé de mars (SSBB#17)

Voici ma petite revue resto et spectacles du mois de mars : trois sorties parisiennes dont je souhaite vous parler.

Tout d’abord, la découverte d’un restaurant sympathique dans le quartier des Batignolles : Le Passage Secret, tenue par Sophie Branco qui a très envie de faire plaisir à ses clients et ça se voit : très bon accueil, un seul service pour ne pas nous presser, et debrief avec nous à la fin du repas. J’ai vraiment apprécié cette attention. Dans l’assiette, j’ai adoré mon entrée : pressé d’avocat et d’écrevisses avec sa vinaigrette à la mangue…

entrée

Mon plat principal était très bon mais plus classique et enfin, au dessert, j’ai adoré l’excellente brioche façon pain perdu avec sa glace caramel au beurre salé !

dessert

A la carte, comptez environ 40€ pour entrée+plat+dessert. Menus au déjeuner pour 15€.

Le Passage Secret
5, Passage Cardinet
75017 Paris, France
Téléphone :+33 1 71 27 36 68

Côté spectacles, mon coup de cœur du mois : Thomas Boissy à La Nouvelle Eve.
Si vous avez la télé, vous le connaissez peut-être déjà grâce à l’émission La France a un incroyable talent. Pour moi, c’était une découverte. L’artiste improvise tous les soirs sur les thèmes proposés par le public dans le style d’un chanteur demandé également par la salle. Par exemple, hier soir, nous avons eu droit à « le bernard l’ermitte a perdu sa coquille sur les bords de Seine à Paris » dans le style de « Jean-Jacques Goldman » ! Autant vous dire que l’exercice est périeux : il y a eu plus d’une dizaine d’improvisations à créer ! Thomas Boissy prend dix secondes pour réfléchir et échanger avec son pianiste puis c’est parti ! Une belle voix, de l’humour et des retrouvailles avec d’inoubliables références de la chanson française ou du Pop Rock. De plus, le cadre intime de La Nouvelle Eve permet une chaleureuse proximité entre l’artiste et le public. Pendant plus de deux heures j’ai vraiment eu plaisir à écouter ses impros ou ses reprises : un exellent moment de détente, une prestation remarquable, un personnage très sympathique… Bref, courrez-y ! Avec votre chéri, votre maman ou entre amis, vous passerez une excellente soirée !
Jusqu’à ce soir à La Nouvelle Eve et du 7 au 11 en septembre à l’Olympia.

alafiche_5.jpg=150x220

Enfin, j’ai vu le spectacle de danse : Rock the Ballet 2 à L’Olympia. Six beaux danseurs (Rasta Thomas et les Bad Boys of Dance) et une danseuse mêlent technique de la danse classique et musiques Rock ! Ils viennent de Broadway, ils sont très pros et dynamiques ; côté musique, on retrouve  Queen, Mickael Jackson, Prince, Coldplay, etc… Côté chorégraphie, j’ai été un peu déçue par la première partie qui m’a paru un peu fade, très passe-partout mais après l’entracte l’énergie et l’originalité du ballet étaient au rendez-vous ! Bref, une impression mitigée mais une belle expérience : j’aime l’idée de « rajeunir » le ballet classique. Pour info, la tournée 2013 est finie.

ballet

Soirées Sans Bébé de février (SSBB#16)

Une grande nouveauté ce mois-ci : nous avons trouvé une super babysitteur ! Déjà deux fois qu’elle vient garder les petits à la maison et tout se passe à merveille. Cela va faciliter nos sorties parisiennes en amoureux !

Voici donc nos deux sorties du mois :

Tout d’abord, une soirée au Casino de Paris pour aller voir la compagnie Les 7 doigts de la main. Je suis l’actualité  de ces artistes québécois depuis deux ans car j’apprécie leur originalité : ils mêlent avec brio arts du cirque, danse et acrobaties… Après, leurs spectacles « La vie » et « Psy », voilà qu’ils reviennent à Paris pour leur dernière création : « Séquence 8 »

7D-AfficheCerceau-S8(971x1500)VF

La chorégraphie d’introduction est juste esthétiquement magnifique et la musique formidablement choisie. Dès le début, j’ai été transportée et conquise par l’ampleur des mouvements, leur liberté, leur envol. Par la suite, on redécouvre des « classiques » du cirque  : une funambule qui relativise la notion d’horizontalité (j’ai adoré !), les jongleurs de boîtes à cigares (waouh !), le cerceau, le mât chinois… Mais si l’inspiration est classique, la réalisation est vraiment novatrice et poétique. Rien à voir avec ce que nous connaissons. Encore une fois, j’insiste sur la qualité de la musique qui accompagne chaque numéro (avec notamment F.U.Y.A de C2C ou Bullets de Tunng) et sur l’émotion véhiculée par la troupe : ils sont sympathiques, doués, sportifs et nous intègrent au spectacle, même quand ils jouent avec mon petit cœur en me faisant croire qu’ils vont tomber ! Mon seul bémol : je n’ai pas été fan des transitions entre chaque performance (un peu longuettes et trop parlées) mais je les excuse car il faut bien qu’ils reprennent leur souffle ces acrobates ! Enfin, un mot sur le décor, les costumes : épurés et modernes : le tout sert parfaitement la beauté du spectacle ! Bref, à voir ! Jusqu’au 17 mars (durée : 1h40+ 20 min d’entracte). A noter : j’ai acheté les billets sur Francebillet car il y a une réduction intéressante.

Deuxième sortie en amoureux : un restaurant étoilé pour mon anniversaire… Nous avons testé La Fourchette du Printemps : un bistrot moderne qui propose une carte plutôt courte et simple mais délicieuse, basée sur des ingrédients de qualité, des recettes originales. J’ai particulièrement aimé les entrées. Le tout pour 49€ entrée-plat-dessert : c’est certes un budget mais raisonnable pour un resto étoilé à Paris. Le rapport qualité-prix est très intéressant. Par contre, pour les gros appétits, je pense qu’il vaut mieux prendre le menu dégustation. Le service était très sympathique, c’est appréciable. Demandez à être placés dans la première salle. Désolée parce que je n’ai pris aucune photo des plats et je n’ai pas noté ce que nous avons goûté mais c’était très bon et puis c’était mon anniversaire : j’avais la tête ailleurs !
resto
La Fourchette du Printemps
30 rue du Printemps
75017 Paris
Tél. : 01 42 27 26 97

 

Enfin, je continue à aller au cinéma toute seule le soir quand les enfants sont endormis. Ce mois-ci, mes deux coups de cœur sont :

Django Unchained de Quentin Tarantino

Encore un Tarantino réussi ! J’ai beaucoup aimé le sujet sur l’esclavage dans le sud des Etats-Unis au 19iè siècle. Le tout dans un style western. Dr Schultz (Christoph Waltz) est excellent : chasseur de primes certes mais si moderne dans ses idées ! Il libère Django (Jamie Foxx) de l’esclavage et avec beaucoup d’élégance, il défend ses opinions et méprise les sudistes. Les dialogues sont superbes, la musique toujours aussi bien choisie. Le style de Tarantino, certes souvent trop violent (tu sais Tarantino, tu mettrais un peu moins de sang dans tes films que ça ne nuirait pas à leur beauté;-)) rend formidablement bien l’horreur de la vie dans les plantations, horreur qui se traduit à travers une histoire d’amour douloureuse entre Django et sa femme, à travers les scènes de châtiments infligés aux esclaves et surtout à travers la violence dont les esclaves eux-mêmes peuvent faire preuve entre eux. Tarantino nous montre d’ailleurs que, dans la « hiérarchie » des esclaves, il n’y a rien de pire que le majordome (Samuel L. Jackson) et c’est vrai : donnez à un homme un peu de pouvoir et il l’utilisera même contre les siens. Magnifique et dure leçon de la vie ! Des Oscars bien mérités pour Christoph Waltz (meilleur second rôle) et Tarantino (meilleur scenario original). A voir !

20366454.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Wadjda de Haifaa Al Mansour

Un très beau film qui nous montre le quotidien de la jeune Wadjda à Riyad en Arabie Saoudite. Un film sur la condition de la femme (enfin, du moins, un exemple), un film qui nous permet de découvrir un pays dont on connaît si peu de choses à travers une histoire familiale très touchante : la vie de couple, les rêves d’une enfant de 12 ans, les règles à respecter,  l’hypocrisie autour du respect de ces règles, la place de la religion au quotidien et surtout l’amour universel d’une mère pour sa fille sont autant de thèmes qui m’ont touchée. L’histoire ? Wadjda a du caractère et souhaite s’offrir un vélo en tentant de gagner la prime offerte au concours de récitation du Coran… mais le vélo, ce n’est pas pour les filles…

J’ai d’autant plus été intéressée par ce film que j’ai des amis expatriés en Arabie Saoudite. Ils nous racontent pas mal de choses incroyables sur leur vie là-bas : le film m’a permis d’y apporter des images.

 

20401764.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et vous ? Des recommandations de sorties à Paris ?