Notre vie en Angleterre (semaine 22) : les vacances de février, l’équitation et nos escapades

Cette semaine, c’était notre semaine de vacances scolaires en Angleterre. Comme vous le savez, nous en avons profité pour passer quelques jours en famille à Amsterdam. Pour y aller, nous avons choisi la voiture. C’était la première fois que nous empruntions la navette de l’Eurotunnel. Nous en avions entendu beaucoup de bien mais un samedi matin, jour de début des vacances, c’était l’horreur ! Beaucoup de retard, beaucoup d’attente ! J’ai regretté le ferry ! Pas facile de vivre sur une île quand on veut en partir en pleines vacances scolaires ! Et puis au retour, mardi, nous avons eu la version agréable et fluide de la navette et nous avons compris pourquoi tant de personnes l’apprécient.

Papa Voyage est retourné au travail et donc j’étais seule avec les enfants. J’ai réussi à les emmener au théâtre à Southampton (je m’améliore en conduite !) pour voir Room on the Broom (La sorcière dans les airs). Ils ont aimé et m’ont dit avoir tout compris. Je viens bientôt pouvoir les emmener voir du Shakespeare ;-).

Aussi, Titpuce a testé le centre de loisirs, du moins l’équivalent… Cela s’appelle « holiday camp » ou « holiday club » ici et il s’agit souvent de stages d’activités proposés par les écoles ou les clubs de sport. Ainsi, Titpuce a choisi le stage d’équitation sur le domaine de l’école. Il faut dire que nous sommes dans une région où le cheval est roi et l’école des enfants possède sa propre écurie. La plupart des petites camarades de classes de Titpuce font du cheval et certaines en possèdent un ! (Oui, nous sommes clairement dans une zone privilégiée !). Alors, malgré quelques appréhensions, Titpuce a voulu tenter l’expérience. Voici le gentil poney qu’elle a monté durant son stage. Dès que je l’ai vu, je me suis sentie confiante de lui laisser ma puce : il a une bonne bouille l’animal !

poney blanc
Oh, le gentil poney !

Bref, Titpuce a adoré son stage ! Nous verrons si elle nous demande de l’inscrire au club d’équitation…

Les devoirs d’anglais : côté devoirs, Ticoeur et Titpuce ont chacun de la lecture et un peu d’écriture. Ticoeur a encore choisi un livre de Roald Dahl qu’il a fini hier et adoré : James and the Giant Peach.

Presque 6 mois que nous sommes en Angleterre ! C’est fou de penser qu’il y a 6 mois j’étais dans les cartons ! Je passais mes journées entre la recherche de locataires pour notre appartement à Paris et la recherche d’un prestataire pour notre déménagement. A présent, même si nous sommes bien installés, je dois admettre qu’il y a toujours deux cartons que je n’ai pas déballés et qui trônent dans un coin de ma chambre (Bouh !). Je vais me lancer dans un gros ménage de printemps. Voyager ou s’expatrier sont de bonnes occasions pour trier ! Après, le danger quand on passe d’un appartement parisien à une maison avec 6 chambres c’est d’acheter trop de choses et de galérer au retour :-).

Enfin, pour rester dans l’esprit des vacances et finir la semaine en beauté, vendredi soir nous sommes partis pour un week-end dans le Devon. Une bien belle région située à 3h à l’ouest de chez nous, toujours sur la côte sud de l’Angleterre (juste avant les Cornouailles). C’est …The English Riviera !

Dartmouth
Dartmouth, Devon
Brixham, Devon

Reprise de l’école demain ! Et vous : en vacances ? Dans quel coin ?

Chronique de notre installation en Angleterre

Tout est allé si vite ! Tant de personnes que je n’ai pas eu le temps de voir avant de quitter Paris ! Et nous voici arrivés dans notre petit coin du Hampshire, sur la côte, dans le sud de l’Angleterre !

Comme notre expatriation en Angleterre a été une surprise, nous avons improvisé et géré notre déménagement sans renoncer à nos vacances. En juillet, il a donc fallu :

  • trouver des déménageurs pour faire traverser nos 25m3 d’affaires outre-Manche et me rendre compte que je ne tenais qu’à deux choses : mon piano et mon vélo ;-)… Et aussi à mon citronnier !
  • harceler l’agence immobilière en Angleterre car nous avions trouvé une maison début juin et un mois après nous n’avions toujours pas de bail (on se plaint de l’administratif en France…). Finalement, bail signé la veille de l’arrivée du camion !
  • mettre en location notre appartement en meublé (donc nous avons dû racheter des meubles). Nous avons trouvé des locataires au bout d’une semaine et il s’agit d’une famille très sympa : ça compte !
  • aller chez le coiffeur à Paris (je ne vais quand même pas confier mes cheveux aux Anglais !)
  • faire des visites de contrôles pour toute la famille chez le dentiste et l’ophtalmo… il y aura bien des médecins en Angleterre mais avec la réputation du NHS (la sécu anglaise), on ne sait jamais !
  • désinscrire officiellement les enfants de l’école auprès de la mairie… Et oui, monsieur le maire c’est encore nous qui partons !
  • refaire les passeports et cartes d’identités qui approchent de la date d’expiration car ce sera plus compliqué à gérer à distance.
  • regarder les Anglais perdre au foot ;-)… En vrai, je n’aime pas du tout le foot mais autant arrivés en « champions », non ?
  • ouvrir un compte en banque au UK (c’est super simple !)
  • lire tous les articles sur le Brexit… et se dire que ça craint !
  • faire quelques stocks de bouteilles le temps d’un week-end en Champagne, de quoi tenir 2 ans 🙂
  • partir en voyage comme nous l’avions prévu  : Allemagne, voile à Corfou, la Corrèze et bientôt la Bretagne.

A présent, nous voici en Angleterre :

  • les enfants ont découvert notre immense maison et sont trop contents d’avoir un jardin ! Aussi, vu le nombre de chambres (6 !!!) ils ont décidé de dormir séparément, ce qu’ils ne faisaient pas à Paris… C’est mignon de les voir aménager leur espace.
  • la maison est si grande que nous regardons pour acheter quelques meubles supplémentaires et surtout des lits pour accueillir les amis ! Heureusement, on trouve pas mal de jolies choses chez John Lewis (sorte de BHV anglais) et Ikéa n’est jamais bien loin ;-).
  • nous apprécions les températures plus douces après la canicule en France.
  • nous comprenons déjà qu’il n’y a pas besoin d’arroser la pelouse car la pluie est toujours prévue à un moment de la journée 😉
  • nous avons parcouru notre village en trottinette jusqu’à la mer… Sommes-nous les seuls à avoir des trottinettes ? J’ai l’impression…
  • pendant que Papa Voyage est au travail, on déballe les cartons. Mauvaise nouvelle : le piano a deux rayures et un lit est abîmé (on va tester l’assurance !). Par contre, le citronnier va très bien après une semaine en container sans eau ni lumière…
  • nous sommes allés au pub avec les kids : fish and chips et aire de jeux au programme. Une bonne ambiance familiale…
  • je viens d’inscrire les enfants à la bibliothèque. Nous avons emprunté des livres mais il reste à… apprendre l’anglais !!!
  • vendredi, les enfants vont pouvoir visiter leur école car le directeur n’est pas parti en vacances et nous accueille gentiment. Nous achèterons aussi les fameux uniformes.
  • des voisins nous ont chaleureusement accueillis (ça change de Paris !)
  • nous avons mis des adaptateurs dans toutes les pièces 🙂
  • nous cherchons un opérateur pour avoir le téléphone et internet donc là en vous écrivant j’explose mon forfait Bouygues 😉
  • je viens de tester mes premiers kilomètres en roulant à gauche…  en fait c’est tout comme en France :  j’aime pas conduire !
  • nous faisons les annonces pour acheter une voiture : je pense la choisir petite et automatique pour me faciliter la tâche de « maman taxi ».
  • Titpuce a préparé une lettre pour sa copine à Paris et le texte commence ainsi : « je t’ai déjà un peu oubliée… » 🙂

En tout cas, ça fait très bizarre de voir ses affaires partir dans le camion, de passer d’une grande ville à un petit coin perdu d’Angleterre, de se retrouver dans une grande maison en briques rouges (un peu vieillotte mais sans moquette dans toutes les pièces ouf !)… de commencer cette nouvelle vie qu’on n’avait pas anticipée… Je crois que ça me fait un effet plus étrange que notre départ en tour du monde… Finalement, nous ne sommes pas très loin (à 50 minutes d’avion de Paris !) mais je me sens sur une autre planète, très dépaysée, très décalée, plus « surprise » car moins préparée psychologiquement… Le tour du Monde a été une décision mûrie ; notre départ en Angleterre ressemble davantage à une petite folie. Aussi, la remarque du loueur de voiture m’a laissée perplexe : « What? You’re moving from Paris to here right before Brexit?? »... et il a bien ri ; moi beaucoup moins… j’espère que tout ira bien ! Mais comme dit notre ami Bob « everything’s gonna be alright! »… En attendant, on découvre, on s’installe, on s’adapte et on boit du Ricard à l’apéro ;-). Pour dire correctement au revoir à la France, nous finirons le mois d’août par des vacances en Bretagne ! Non mais !

Alors, vous nous suivez dans nos aventures anglaises ?