Notre vie en Angleterre (semaine 43) : autant en emporte le vent…

Que de vent cette semaine ! Tout d’abord, il y a eu énormément de vent dans les voiles des enfants ! En effet, cette semaine, Ticoeur et Titpuce suivaient un stage intensif de voile, tous les jours de 9h30 à 16h30. Alors oui, je leur souhaitais d’avoir du vent mais pas autant ! D’après le directeur de l’école de voile c’était la semaine la plus venteuse depuis le début de la saison, donc depuis début avril. Vous le savez : j’aime la mer et le bateau mais plutôt avec une légère brise ! J’ai été super stressée en voyant les degrés Beaufort augmenter de jour en jour, surtout pour ma Titpuce inscrite au cours débutant et pas très rassurée à la base ! Entre deux réunions, je consultais toujours mon portable sur lequel j’ai installé une appli pour suivre le vent ! Finalement, cela ne vous étonnera pas : j’étais plus stressée que mes loulous qui se sont bien amusés et qui ont bien progressé avec seulement un chavirage chacun dans la semaine. Vendredi, il y a tout de même eu alerte rouge car nous avons atteint Beaufort 8 et donc les instructeurs de voile ont consacré la journée à la théorie : ouf ! A la fin du stage, je suis allée à la petite remise des diplômes : je suis trop fière de mes petits matelots qui ont passé leurs niveaux de la Royal Yachting Association (RYA) dans des conditions si aventureuses !

ça souffle !

Le vent nous a également emmené mon père qui est venu de Paris pour passer quelques jours avec nous, gérant notamment d’accompagner les enfants au club de voile. Quand mon père débarque c’est un vent d’Italie qui souffle à la maison. Il nous a cuisiné de super petits plats italiens : bruschettas, gratin d’aubergines, carbonara et pizzas ! Nous avons profité de sa présence pour sortir, Papa Voyage et moi en amoureux – et vous savez ce que nous avons fait ? De la voile ! ;-)… Nous avons rejoint une sortie voile de notre club. Il y avait une dizaine de bateaux. Papa Voyage m’a laissée diriger le voilier afin que je progresse un peu. J’étais en train d’enchaîner très scolairement et laborieusement mes virements de bord quand soudain j’ai vu quelque chose qu’il n’y a jamais par ici : une vague !!!! Une énorme vague ! Aussi haute que notre petit voilier ! Dans le Solent (notre coin), c’est justement connu parce que c’est une belle zone de vent SANS vague ! Dans ma tête, j’ai essayé de me souvenir si j’avais appris quelque chose à propos des vagues durant mon stage d’initiation mais non, pas du tout : il fallait improviser… ou pas ! Alors je n’ai rien su faire à part hurler au moment où la vague nous a engloutis nous et le bateau ! Hurler était une bien mauvaise idée car j’ai bu la tasse, le pichet et le pot ! L’enfer c’est que cette grande vague a été suivie de deux vagues secondaires qui nous ont bien abattus ! J’étais paniquée et malgré mon gilet de sauvetage j’avais l’impression que j’allais me noyer… Quand soudain, Papa Voyage me crie : « On a pieds ! » et il avait raison ! Il nous a donc suffi de poser les pieds sur le sable pour retourner le voilier et remonter à bord. Le comble ! Se noyer dans une goutte d’eau ! Mais justement, c’est sans doute à cause de ce banc de sable que la vague s’est brisée si violemment ! Tous les membres du club nous ont dit que de toute leur vie, c’était la première fois qu’ils voyaient une telle vague dans notre coin ! La seule hypothèse c’est qu’un immense bateau soit passé non loin mais en même temps nous n’avons vu aucun gros bateau passer…Ou bien le banc de sable est tout nouveau ?… Bref, c’est un mystère mais autant dire qu’au retour sur terre, ça ne parlait que de notre aventure au bar du club ! Papa Voyage et moi sommes devenus les héros du village : nous nous sommes mangés la seule vague du Solent et quelle vague !!!

Mercredi mon père est rentré à Paris et dès le lendemain, le vent nous a apporté des visiteurs : une lectrice du blog est venue dîner à la maison avec sa petite famille. C’est toujours un plaisir de rencontrer les gens en vrai et c’est une des choses que j’aime le plus avec le blog : cela me permet de faire de très belles rencontres ! Nous avons passée une chouette soirée à parler des jolis coins du Royaume-Uni car ils revenaient d’un roadtrip dans le sud-ouest du pays.

Enfin, pour le week-end, le vent nous a emmené des amis de Paris. Des amis qui ont vécu à Londres quelques années avec leurs 3 enfants et qui viennent de terminer leur première année-retour à Paris. L’occasion de partager nos expériences concernant l’école en Angleterre, l’apprentissage de l’anglais, l’entretien du français et puis la gestion du retour ! Toutes ces questions que se posent toutes les familles qui partent vivre dans un pays étranger… Mais nous avons aussi refait le monde : environnement, climat, éducation et politique ! Nous avons bâti tous les plans : y a plus qu’à ! ;-)… J’aime faire de nouvelles rencontres mais les copains de longue date c’est sacré ! Cela faisait du bien de vous revoir les z’amis !

A l’école de voile

Allez, belle semaine à tous et bon vent !