Articles avec l'étiquette choisir son appareil photo reflex:

dans les rues de Hanoi

Premiers jours au Vietnam et début de notre Tour du Monde

Cela fait déjà une semaine que nous avons quitté Paris pour commencer notre Tour du Monde en famille. Le temps est passé vite pourtant j’ai l’impression que nous sommes partis il y a bien plus longtemps que ça… En fait j’ai toujours cette impression en voyage… C’est parce qu’on voit tant de nouvelles choses chaque jour que c’est un peu comme vivre plusieurs jours en un jour… Bref, nous sommes arrivés au Vietnam la semaine dernière et je vous redonne le contexte : nous connaissions déjà ce pays où nous sommes allés en 2006 en amoureux mais nous n’avions visité que le nord : Sa Pa, Hanoï, la baie d’Halong et Tam Coc. Comme le vol le moins cher qui partait de Paris pour l’Asie était pour Hanoï alors bingo on s’est dit qu’on y retournait mais pour visiter la partie sud.

Comme le visa n’est gratuit que pendant 15 jours, nous avons prévu 15 jours sur place : une semaine autour de Hôi An et ses environs et une semaine autour de Ho Chi Minh ville et ses environs (le delta du Mékong).

Vous savez quoi ? Au bout d’une semaine je me dis que nous aurions dû payer le visa qui permettait de rester plus longtemps car on se sent super bien ici. Cela nous plaît encore plus qu’en 2006. Tout est très simple avec les enfants et nous avons repéré plein d’endroits où nous aimerions aller. Mais bon, ce n’est pas seulement pour des raisons d’économie que nous avons limité notre séjour au Vietnam à deux semaines ; c’est que nous avions comme priorité de visiter la Birmanie et la Nouvelle-Zélande et que pour profiter de la bonne saison dans ces pays, il ne faut pas tarder à y aller… Donc je peux déjà vous dire que nous reviendrons une troisième fois au Vietnam. Finalement ce n’est qu’à 10h d’avion de Paris ;-).

Notre arrivée à Hanoï :

Revenons à nos premiers jours ici : nous ne sommes restés que 24h à Hanoï car nous connaissions déjà la ville et que pour le coup avec des enfants c’est un peu oppressant et chaotique. Autant dire qu’en arrivant on a tout de suite était dans le bain et que rien n’a changé en 10 ans : c’est toujours aussi compliqué de traverser une rue ! En même temps, il y a une ambiance incroyable ; ça grouille de vie, il y a des marchands ambulants tous les deux mètres et les vieilles demeures coloniales ont un charme désuet qui nous plonge dans l’histoire du pays…

Nous sommes arrivés très tôt le matin et comme nous avons peu dormi dans l’avion, nous avons comaté toute la journée. Pour commencer, on est monté dans un bus qui a mis 1h10 pour aller au centre d’Hanoï parce qu’il était omnibus et passait dans le moindre village. Normalement le trajet ne dure que 30 minutes sur une belle autoroute. Nous n’avons pas regretté notre choix car fatigués comme nous étions c’était pas mal d’être assis pendant tout ce temps et d’observer un paysage très pittoresque par la fenêtre. Titpuce a dormi tout du long dans mes bras. Une fois à Hanoï nous avons mangé, nous avons fait le tour de notre pâté de maisons, et nous avons opté pour une sieste de deux heures qui nous a fait beaucoup de bien. Au réveil, nous sommes allés au marché, au lac, à la cathédrale et nous nous sommes couchés tôt. Le lendemain on s’est baladé en rickshaw dans la vieille ville.

dans les rues de Hanoi

dans les rues de Hanoi

Hôi An et ses environs : notre expérience dans une famille Vietnamienne.

La ville de Hôi An est un gros coup de cœur ; je lui consacrerai un billet entier…

Suite de l’article

Ici, nous sommes fans des appareils photos hybrides !

Depuis que les enfants sont là, nous passons notre temps à immortaliser leurs frimousses
Depuis que vous me lisez, je pense que vous pouvez imaginer à quel point j’aime la photo ! Je suis très loin d’être une professionnelle mais prendre des photos est une passion qui se marie à merveille avec mon goût pour les voyages. De mon Tour du Monde, j’ai ramené 12 000 photos ! Pendant nos deux mois l’an dernier dans l’Océan Indien, nous avons fait 3000 photos ! Et globalement, depuis que les enfants sont là, nous passons notre temps à immortaliser leurs frimousses ! Quand je pense que ma mère n’a qu’une dizaine de photos de son enfance et que je n’ai moi-même qu’un seul petit album jauni par le temps… Heureusement, le numérique est arrivé, permettant de prendre beaucoup plus de photos et surtout offrant une qualité qui ne cesse de s’améliorer. Au début, comme tout le monde, j’ai d’abord acheté de simples appareils photos numériques. Puis, j’ai regardé les Reflex de loin. Ils me faisaient envie mais comme vous le savez c’est un budget et comme je suis toujours en vadrouille, je ne me sentais pas pour transporter un Reflex partout avec moi. Pourtant, les photos des amis qui avaient des Reflex étaient clairement plus belles, mieux définies, elles me faisaient rêver… J’ai alors suivi de près l’évolution des modèles dans le temps et je me suis décidée à franchir le pas, le jour où les appareils photos hybrides sont apparus. Pourquoi ? Parce qu’à mes yeux, la qualité des hybrides vaut celles de Reflex (à gamme équivalente) et les appareils photos hybrides ont un format plus pratique, moins encombrant, moins volumineux que le Reflex classique. Je prends mon hybride quasi tous les jours dans mon sac à main et je l’emmène dans tous nos voyages… (bon, après, je m’encombre de plus en plus d’objectifs ;-))

Cela fait maintenant quatre ans que je suis passée à l’hybride et j’adore ! Nous avons un appareil Olympus OM-D E-M5.

Depuis quatre ans il y a évidemment eu des progrès et j’ai déjà changé deux fois d’appareils (à chaque naissance ;-)). Encore une fois, je ne suis pas une professionnelle mais je suis bluffée par la qualité de l’image. Par rapport aux petits appareils numériques, je trouve qu’un Reflex (ou un hybride dans mon cas) permet :

d’avoir des images d’une belle netteté grâce à la qualité de l’optique : de quoi garder de beaux souvenirs de mes enfants et de nos voyages. Quel plaisir d’avoir des images précises pour les portraits !

TitpuceStockholm, 2012

– de réussir mes photos de nuit ! En effet, avec un beau soleil, les photos prises avec un bon petit appareil numérique sont pas mal mais dès que la lumière n’est plus au rendez-vous le bât blesse. Or moi qui adore prendre des photos de nuit sans flash, autant vous dire que c’était mission impossible. Avec mon hybride je me régale ! Même dans les endroits les plus sombres.

Harry_PotterStudio Harry Potter, 2012

– de jouer avec des objectifs différents : envie d’un bel effet bokeh (flou), d’un aspect fish eyes, d’un grand angle, d’une belle profondeur de champ, d’un télé-objectif, etc ? Il existe un objectif pour toutes les circonstances ! En deux secondes, c’est comme si on changeait d’appareil photo. Bon, après, il faut se mettre des priorités car cela fait un budget ! Mais au moins, les possibilités existent et je ne manque jamais d’idées de cadeaux 😉

decoElément décoratif au restaurant, 2013

fleursAu parc, Paris 2011

EcosseEcosse, 2010

Ice

Ice Kube, Paris 2012

– de rater moins de photos qu’avant car les Reflex ou hybrides sont plus rapides pour saisir une image. Très pratique avec les enfants qui bougent tout le temps !

petitsLondres, 2012

– de prendre des photos en raw : pour ceux qui s’y connaissent un peu, cela permet de mieux retravailler ses photos à la maison pour les rendre encore plus belles !

Et maintenant, c’est avec nostalgie que je regarde les photos jaunies de mon enfance… Il y en a eu du progrès depuis ! Et à quoi ressembleront nos photos dans 10, 20, 30 ans ?

Image441

Jardin du Luxembourg à la fin des années 70

 

Et vous ? Tentés par un hybride ?