Chambres d’hôte à La Réunion

https://www.booking.com/hotel/re/les-bougainvilliers.fr.html?aid=903703De notre voyage à La Réunion, vous connaissez presque tous : les infos pratiques, la liste de nos randos, nos plages préférées et toutes les cascades que nous avons pu y admirer. Il manque tout de même un volet essentiel : l’hébergement. Je vous présente donc ici les adresses qui nous ont plu. Pour rappel, j’avais tout préparé début mai pour une arrivée le 12 juin sur l’île. J’ai essentiellement utilisé le Lonely Planet, Voyage Forum et Tripadvisor pour avoir des avis sur les différentes chambres d’hôtes. Voilà nos adresses préférées :

La ferme du pêcher gourmand, Plaine des Cafres.

Tout est dans le nom : non seulement vous séjournez à la ferme ce qui est très sympa pour les enfants car ils peuvent observer les animaux dans le jardin mais en plus les plus gourmands seront aux anges car voilà bien la meilleure table que nous ayons testée à La Réunion ! Tout est divin : la mousse de canard maison, le canard à la vanille, le coq au vin, le gratin de christophine… Le seul problème c’est la quantité : beaucoup trop ! Très bon petit déjeuner également. Dans le jardin, toboggans, balançoires, table de ping-pong pour les enfants. De nombreuses familles y étaient en même temps que nous, du coup Ticoeur s’est beaucoup amusé ! Une bonne base pour visiter la région du Volcan. (Prix : à partir de 50€ la chambre double avec petit déjeuner)

Chambres d'hôte à La Réunion

Le Crabe sous la Varangue, le Tremblet

Le nom est original. L’endroit ne l’est pas moins : la déco est super sympa (il faut dire que Catherine, la propriétaire est du métier) et l’accueil est vraiment top ! Nous nous sentons comme à la maison car nous dinons avec nos hôtes pendant que leurs trois enfants et Ticoeut regardent un petit dessin animé car ils ont dîné tous ensemble avant. Quand on voyage en famille, c’est bien pratique de débarquer dans une grande famille ! Ainsi on est certain de ne pas déranger ! L’endroit idéal pour visiter le sud sauvage. (Prix : à partir de 65€ la chambre double ; par contre j’ai trouvé que les tarifs pour les chambres triples ou quadruples étaient élevés)

Chambres d'hôte à La Réunion

Chambres d'hôte à La Réunion

Les Bougainvilliers, L’Hermittage-les-bains.

Un petit hôtel à l’accueil chaleureux. Piscine, terrasse, le tout à 300 mètres de la plage : j’ai trouvé que c’était un excellent qualité prix dans cette zone pourtant très touristique. Merci à Rêver d’ailleurs qui m’avait recommandé l’adresse ! (Prix : à partir de 53€ la nuit)

Chambres d'hôte à La Réunion

Egalement  :

Le Gîte Matilona à Sainte Rose : nous avons adoré l’accueil et c’était notre meilleur petit déjeuner, près de la piscine. Pas mal de travaux en cours donc nous n’avons pas pu apprécier tout le gîte mais maintenant ce doit être super bien ! A redécouvrir je pense !

– Très bon accueil également à l’hôtel Bois Rouge de Cilaos : le proprio est super sympa et donne plein de bons conseils !

Par contre, je dois dire que j’ai été déçue par l’accueil dans les gîtes de montagne où nous avons dormi, surtout dans Mafate où j’ai trouvé les gens vraiment très froids. Nous n’avons peut-être juste pas eu de chance donc je veux bien vos conseils d’adresses sur les GR !

Chambres d'hôte à La Réunion

 

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Octobre, novembre et décembre sont d’excellents mois pour voyager dans l’Océan Indien !


Dordogne et Saint-Emilion : à table !

Pour ce dernier volet sur nos vacances d’août en Dordogne et à Saint-Emilion, je finis avec le chapitre « vin et gastronomie ».

A Sarlat notamment, nous avons pu fêter notre anniversaire de mariage dans un resto étoilé fort sympathique : « Le Grand Bleu« . Nous avons choisi le menu à 36 euros (pour une étoile au Michelin, c’est pas un prix parisien !). Le tout était vraiment joliment présenté. De plus, le service n’étant pas du tout prétentieux, nous avons pu emmener Ticoeur avec nous (il n’était d’ailleurs pas le seul bébé). Le service du midi semble en effet plus familial que le soir.

Dordogne et Saint-Emilion : à table !

Dans un tout autre genre, notre « petite cantine » pendant notre séjour à Sarlat a été « L’instant délice » : un resto convivial, familial, au service adorable et des menus très économiques (environ 13 euros entrée-plat-dessert) pour les spécialités du terroir : le canard, le canard et le canard ! Mais aussi les pommes de terre sarladaises, les gésiers, les cèpes et du cabécou et du gâteau aux noix. De plus, pour ceux qui sont en overdose de canard, le restaurant propose de très bonnes pâtes fraîches maison !

Nous avons également aimé manger sur les marchés nocturnes, attablés avec des centaines d’autres convives (notamment à Saint Geniès) ; ainsi que découvrir les différentes spécialités locales en visitant des fermes (foie gras, fromages…).

Petite anecdote : même si nous avons beaucoup aimé la gastronomie locale, le dernier jour, nous avons eu envie de manger dans…un petit resto vietnamien ! Nos estomacs réclamaient quelque chose de plus léger, sans graisse d’oie, sans ail et sans canard 😉

Après toutes ces bonnes choses, nous avons enchaîné avec la découverte des excellents vins de Saint-Emilion : je n’ai pas pu les goûter dans « mon état » mais nous avons ramené quelques bouteilles que je pourrai tester dans quelques mois.

Dordogne et Saint-Emilion : à table !

J’ai beaucoup apprécié les visites de châteaux car nous avons eu la chance de tomber sur des personnes adorables qui nous ont beaucoup appris. Notamment, je vous conseille le Château Haut Lavallade car son propriétaire est une encyclopédie vivante, un homme passionné dont nous avons bu les paroles pendant deux heures et demi ! Dans un tout autre genre, car il s’agissait d’une plus grosse exploitation appartenant au Baron Bich (des stylos BIC), nous avons apprécié la visite du Château de Ferrand, commentée par un sommelier dynamique qui nous a donné un tas de bons conseils pour une meilleure consommation des vins.
Le soir, nous avons aimé dîner au village de Saint-Emilion à « l’Envers du décor » : très bonne qualité et impressionnante carte des vins pour les amateurs.

Pour éliminer les kilos pris en Dordogne, heureusement que nous avons fait la tournée des châteaux en vélo… Remarquez, j’ai quand même pris pas mal de poids mais c’est une autre histoire 😉

Dordogne et Saint-Emilion : à table !


Et vous ? Quel a été votre « régime » estival ?