Escapades en vélo avec bébé

Depuis la naissance de Ticoeur, nous avons testé quelques escapades en vélo avec bébé. Nous avons toujours été fans de vélo-tourisme même avant d’être parents. Voici un petit récap’ de nos différentes aventures vélo avec bébé :

Idées de destinations vélo :

Nos escapades vélo quand Ticoeur avait 9 mois :
C’est l’âge pour commencer à utiliser le siège-vélo à condition que l’enfant se tienne très bien assis. Les trajets doivent alors être courts.
Nous faisions donc de petites sorties pour aller à la piscine ou pour nous balader au Bois de Boulogne.

velo

Nos escapades vélo quand Ticoeur avait 11 mois :
Nous avons fait quatre jours de vélo en Pessac-Léognan. Nous étions basés à Martillac et nous faisions des balades de 2h aux alentours avec retour à la chambre d’hôte pour la sieste.

Pessac

Nos escapades vélo quand Ticoeur avait 18 mois :

Nous choisissons La baie de Somme réputée pour ses pistes cyclables. Les pistes sont en effet en super état, le terrain est plat et les paysages offrent de très beaux espaces. Seule difficulté : le vent ! Voici les circuits possibles. Nous avons fait sur 2 jours : Paris-> Saint-Valéry (train)-> Ault (vélo) et nuit sur place -> Saint-Valery (vélo)-> Le Crotoy (vélo)-> Saint-Valéry (petit train vapeur-> Paris (train)

escapades en vélo avec bébé

Baie_de_somme

Nos escapades vélo quand Ticoeur avait 20 mois :

En région parisienne, une journée dans la vallée de Chevreuse avec Pétoulette, grande spécialiste des balades en vélo. Nous avons pris le train de banlieue jusqu’à Versailles puis balade dans la forêt, au bord d’un étang, pause pique-nique et retour à Versailles après une halte à Chevreuse.

chevreuse

Nos escapades vélo quand Ticoeur avait 23 mois :

Nous avons fait quatre jours à travers le vignoble de Saint-Emilion. Nous étions basés à Saint-Emilon et nous faisions des balades de 2h aux alentours, direction les châteaux avec pause à la chambre d’hôte pour la sieste.

escapades en vélo à Saint-Emilion

escapades en vélo avec bébé

 

Conseils pour voyager en vélo avec bébé (avec siège-vélo) :

  • Avant toute chose : n’oubliez pas le casque !
  • Ciblez d’effectuer votre trajet en dehors du moment de la sieste car si bébé s’endort sur le siège vélo, ce n’est pas très confortable pour lui, même si cela nous est souvent arrivé et que cela ne semblait pas gêner Ticoeur
  • Prévoyez des étapes courtes : nous faisions maximum 2h de vélo d’affilé; généralement une étape le matin et une étape après la sieste.
  • Avoir sur soi, comme pour tout autre voyage avec bébé : crème solaire, à boire, à manger, un change et un k-way en cas de pluie.

Le matériel pour vos escapades en vélo avec bébé :

Pour nos balades en vélo avec Ticoeur, nous avions choisi ce modèle de siège vélo et après trois ans d’utilisation, nous en sommes très satisfaits. Il s’agit du siège vélo Römer Jockey Confort de chez Britax (à partir de 99€).

 

siège vélo Römer Jockey Confort

Ses avantages :

  • Il se fixe sur l’axe principal du vélo et non sur le garde-boue, ainsi bébé ne se prend pas les chocs si par exemple vous passez sur une bosse (c’est le point le plus important dans le choix de votre siège-vélo, à mon avis)
  • Il est amovible. Seule la base de fixation reste sur le vélo. Cela permet de l’emporter avec soi et ne pas se le faire voler
  • Il est solide
  • Il est un peu molletonné
  • Il s’incline légèrement
  • Il se règle en hauteur

Maintenant que nous avons deux enfants, nous venons d’opter pour une carriole double. Nous avons choisi une Charriot, la plus légère possible (10kg). La marque est connue pour sa qualité et nous voulions le modèle le plus léger afin de pouvoir le transporter en train. Par contre, étant donné le prix neuf (environ 700€), nous l’avons achetée d’occasion.

CT_10100138_main_sized_500x364

Les avantages :

  • nous pouvons transporter les deux petits (et c’est le papa qui bosse ;-))
  • une fois que nous sommes arrivés à destination, la carriole se détache du vélo et devient une poussette
  • il y a un petit coffre pour mettre quelques affaires
  • le modèle choisi ne pèse que 10kg versus 20kg pour les premiers prix
  • à savoir : la carriole convient aux enfants à partir d’ 1 an.

Nous avons testé un trajet très court avec Ticoeur et Titpuce le 1er janvier au Jardin de l’acclimatation et nous allons commencer nos balades vélo en famille au printemps avec quelques idées et l’embarras du choix :

remorque vélo deux enfants

Et le vélo sans enfant ?

Nous avions déjà pas mal d’expérience de balades en vélo avec notamment les trajets suivants que nous vous recommandons :

  • Le canal de Bourgogne entre Auxerre et Dijon (mon étape préférée : Vézelay)
  • La Bourgogne et la route des vins de Dijon à Mâcon (difficile de boire et conduire ;-))
  • Le long de la Loire de Tours à Angers (découverte des maisons troglodytes)
  • Les châteaux de la Loire autour de Blois

Sans enfant, nous faisions des étapes entre 60km et 90km par jour.

Et vous ? Adeptes des escapades en vélo avec bébé, avec enfants, en amoureux ou en solo ?

Le portage en écharpe : premier bilan

Le portage en écharpe : premier bilanAprès quatre mois d’utilisation intense, voici mes premières  impressions sur le portage en écharpe :

D’abord les « plus » :

J’ai d’ailleurs essayé le porte-bébé classique et sans hésiter je vous assure qu’avec l’écharpe on sent bien moins la charge sur les épaules.
Super pour le bébé dès les premiers jours : Ticoeur s’y est senti comme un bébé dans le ventre de sa maman dès la première fois où nous l’avons porté en écharpe. Il avait alors seulement 3 jours et a visité tout le quartier sagement endormi contre son papa qui avait alors fait un portage en berceau.

Très agréable pour les parents : On sent son bébé tout contre soi, on a bien chaud (moins pratique en cas de canicule !) et on peut marcher des heures sans se fatiguer…

C’est intriguant : dans la rue on vous regarde avec curiosité et les gens sont surtout étonnés et attentifs quand ils me voient faire le nouage, surtout le « kangourou devant » qui étonne par sa simplicité (attention, il faut quand même de l’entraînement pour y arriver en donnant l’air que c’est simple ;-)).

C’est beau : Là, c’est juste mon humble avis personnel mais je trouve ça beau le portage en écharpe et j’ai toujours envie de prendre plein de photos !

De bons souvenirs : souvenirs de notre voyage au Guatemala où les indigènes portent justement leurs enfants en écharpe avec un tissu similaire à celui de la mienne. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai eu envie de porter en écharpe : en voyant tous ces petits bébés guatématèques si sages contre leurs mamans, je me suis dit que l’écharpe devait avoir un quelque chose de magique ! Une fois à Paris, je me suis rendue compte que le portage en écharpe était à la mode voire très tendance parmi les bobos et les amoureux de naturalité… Du coup, j’ai un peu l’impression d’être une « mum-fashion-victim » alors que j’envisageais le portage en écharpe avant même de savoir que je serai dans l’air du temps !

Et les « moins » alors ?

L’hygiène : ce qui me dérange c’est que les extrémités de l’écharpe traînent par terre au moment où je fais le noeud. Selon où je me trouve, ce n’est pas super hygiénique ! Mais bon, on ne met pas l’écharpe à la bouche non plus ! En fait, je me demande si je n’aurais pas dû en acheter une plus courte ? La mienne fait 4,10m. Bien sûr, Ticoeur est encore petit donc j’aurai prochainement besoin de plus de longueur mais je ne suis quand même pas certaine d’utiliser tout mon tissu parce que les noeuds gros consommateurs de longueur sont les « croisés » que je ne fais pas, en grande adepte du kangourou devant.

L’hiver : pas facile de mettre son manteau par dessus l’écharpe. Il faut savoir qu’il y a des manteaux spéciaux mais c’est un budget et faut trouver un modèle à son goût…

Le poids du bébé : Ticoeur approche des 7 kilos et ça commence à être difficile de le porter d’un bras, tout en nouant mon écharpe de l’autre sans trop cambrer mon dos… Par contre, une fois qu’il est installé dans l’écharpe, je ne ressens plus du tout son poids. J’ai d’ailleurs essayé le porte-bébé classique et sans hésiter je vous assure qu’avec l’écharpe on sent bien moins la charge sur les épaules.

Bon, pour ceux qui ont l’impression que je parle chinois avec mes « berceaux », « kangourous » et « croisés », vous pouvez regarder les vidéos de nouages sur you tube. Pour celles qui souhaitent débuter en toute confiance, je conseille d’ailleurs le « croisé enveloppé devant » que j’ai découvert depuis peu grâce à un forum de mamans (merci les filles !) et qui est bien plus simple que le kangourou.

Je referai un petit bilan dans quelques mois quand mon p’tit chou pèsera quelques kilos de plus…