Sorties à Paris

Articles dans cette catégorie :

Comme un poisson dans l’eau !

Avec Ticoeur nous avons été invités à l’Aquarium de Paris. Un grand merci pour cette invitation car mon p’tit gars a adoré. Il ne voulait plus quitter le bassin des carpes. Au début, il n’osait pas les toucher et après il ne voulait plus les laisser en paix 😉 Personnellement, j’ai surtout aimé les requins qui nageaient nonchalamment dans le plus grand bassin de France ainsi que les raies si mystérieuses qui donnent l’impression de s’envoler à chaque battement d’aile…

J’ai aussi aimé y croiser de joyeux poissons de la blogosphère : Laure, e-zabel, Michèle, Rose, Fanny , Thalie et leurs enfants.

Nous avons tous participé à la chasse au trésor, organisée jusqu’au 31 août sur réservation, les mardis, mercredis et jeudis. Avec Ticoeur nous étions plutôt des pirates flâneurs que des pirates téméraires mais… notre équipe a gagné grâce à l’énergie des plus grands enfants-pirates !
Comme un poisson dans l'eau !

Comme un poisson dans l'eau !

Et vous, êtes-vous déjà allés à l’Aquarium de Paris ? Vous avez aimé ?

Les tarifs :
Adultes : 19.50 Euros
Enfants (< 3 ans ) : Gratuit Enfants (3 > 12 ans inclus) : 12.50 Euros
Jeunes (13 > 17 ans inclus) : 15.50 Euros

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4)

Je continue cette rubrique qui me tient toujours à cœur parce que trouver du temps pour son couple c’est important quand on devient parent. Notre baby-sitter est toujours aussi adorable et c’est donc totalement serein que nous lui laissons Ticoeur le temps d’une soirée en amoureux.

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) Ainsi, nous avons eu l’occasion de dîner chez Makassar dans le 17iè, une adresse que je vous conseille vivement car le cadre est agréable, le service aux petits soins et la carte propose aussi bien des saveurs françaises qu’indonésiennes. Nous avons dîné sur la terrasse (donnant sur cour) ce qui rajoute au charme de l’endroit (mais l’intérieur, avec ses grandes baies vitrées est pas mal non plus !). Notre serveur a vraiment été très attentionné et a commencé par nous proposer une sangria maison qui était délicieuse, puis les mets, sans être exceptionnels étaient tous très très bons et bien présentés. J’ai particulièrement aimé le tartare de dorade, les noix de Saint Jacques à la cuisson parfaite et l’ananas rôti au dessert. Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) Nous avons profité d’une promo La Fourchette à -50% sur l’addition (oui, boissons incluses ce qui est rare) rendant le rapport qualité-prix plus qu’intéressant. Nous avions du mal à partir tant nous nous sentions bien dans la douceur du soir, au calme, face à un olivier avec les petites lanternes. Le dimanche, ils proposent aussi un brunch qu’il faudrait tester.

Makassar
Dans l’hôtel Renaissance
39 rue de Wagram
75017 Paris

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) En mai, nous avons été également surpris côté théâtre avec la pièce Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable au Lucernaire. C’est simple : j’ai adoré ! Dans une toute petite salle, on se retrouve dans l’intimité d’un couple (dans la salle de bain plus précisément) qui nous fait découvrir toutes les facettes de la vie à deux avec un excellent jeu d’acteurs et un texte original puisque la fille n’a qu’une phrase à dire pendant toute la pièce : « A quoi tu penses ? » Elle le dit cent fois et pourtant jamais de la même manière. On ne se lasse pas de l’entendre et surtout on savoure les réponses de son compagnon qui va ainsi nous dévoiler tout ce qu’un homme peut penser tout bas sur les femmes et la vie de couple. Tous les thèmes sont abordés et on aimerait bien noter pas mal de répliques de ce texte amusant, frais et vrai à la fois ! Jusqu’au 18 juin donc allez-y vite !

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) Et enfin, au cinéma, j’ai beaucoup aimé « Le Complexe du Castor » avec Mel Gibson et Jodie Foster (par Jodie Foster) : un film très touchant sur le problème de la dépression. Mel Gibson est père de famille et apparemment il a tout pour lui sauf qu’il touche le fond, ne s’accepte plus et ne parle plus à personne. Il trouve alors un moyen très original pour s’en sortir : il parle à travers une marionnette (le castor) pour réussir à communiquer avec le monde qui l’entoure et pour réussir à changer. Une situation très douloureuse à vivre pour sa femme et ses deux fils, surtout pour son aîné, adolescent qui traverse également une phase difficile. Les seconds rôles sont d’ailleurs très bien joués et très intéressants. Le film est très dur, parfois je me suis même dit que ce n’était pas crédible et pourtant, j’ai vraiment été très touchée par cet homme qui souffre, par sa famille qui ne sait comment s’y prendre pour l’aider et je pense que Jodie Foster a su nous montrer avec justesse les affres de la dépression. Un film trop sombre pour mon homme donc je préviens : il faut des mouchoirs et le sujet ne plaira pas à tout le monde.

A Paris, j’aime… La Butte aux Cailles !

Aujourd’hui, je vous fais partager quelques photos de mon quartier préféré à Paris : la Butte aux Cailles, dans le 13iè arrondissement, pas si loin de la place d’Italie mais suffisamment cachée pour que même des Parisiens ne la connaissent pas !

Bien sûr, je ne suis pas du tout, du tout objective car je suis née là-bas (enfin, à 2 pas), j’y ai vécu 9 ans, j’ai dansé au Merle Moqueur, bu des mojitos Champagne au Spoutnik, fini les soirées à « La Folie en Tête », mangé au « Temps des Cerises », « chez Gladine », « chez Nathalie », au « Café du Commerce », à « L’Avant-Goût » et chez les autres ! J’ai aussi profité de l’eau de source disponible dans le quartier, de la piscine en plein air, des brocantes, de la fête de la musique, des expos, de la beauté des maisons, du charme des petites rues, des pochoirs qui les habillent et j’en passe…

La Butte aux Cailles et moi, c’est une grande histoire d’amour. A tel point, que j’avais même créé le blog Paris, Butte aux Cailles (je ne l’alimente plus depuis que j’ai quitté la butte mais vous pouvez encore y trouver des infos utiles – j’espère) et c’est comme ça que j’ai fait mes débuts dans la blogosphère.

Alors, je dédie cette mosaïque photos à mon quartier chéri que j’ai quitté les larmes aux yeux il y a un peu plus d’un an et c’est donc avec beaucoup d’émotion que j’apporte ma contribution à « mes photos préférées de Paris pour le mois de mai », initiative de The Parisienne !

20110527-123917.jpg

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile !

Monumenta 2011 : quand l’art rime avec espace et poésie

Je comptais les jours, maintenant je compte les heures puisque demain, lundi, à 7h30 nous décollons pour Palerme ! Que j’ai hâte de revoir ma famille « mafieuse » et de leur présenter Ticoeur, le « futur Parrain » !

Du coup, on se serait attendu à ce que je passe le week-end à boucler les valises ; c’est ce que toute femme/mère organisée aurait fait sauf que voilà, même s’il est vrai que depuis que nous voyageons avec bébé nous sommes beaucoup plus organisés qu’avant, nous partions de loin !!! Alors, certes, nous réservons nos hôtels et préparons notre itinéraire mais il reste un domaine où nous n’avons fait absolument aucun progrès c’est l’anticipation des valises : ici, on ne se sait pas faire ! Donc, là, il est 17h16 et au lieu de m’y coller, je préfère vous raconter notre dernier week-end parisien avant le départ…

Hier, nous étions les premiers à faire la queue devant le Grand Palais pour aller admirer l’œuvre absolument fascinante et « gigantesquement » originale d’Anish Kapoor dans le cadre de l’expo Monumenta 2011. Aucun autre endroit que la Nef du Grand Palais ne pouvait aussi bien mettre en valeur cette expérience sensorielle offerte par l’artiste anglais (d’origine indienne) qui décrit ainsi l’objectif de son œuvre : « Mon ambition est de créer un espace dans l’espace qui réponde à la hauteur et la lumière de la Nef du Grand Palais. Les visiteurs seront invités à entrer dans l’œuvre, à s’immerger dans la couleur et ce sera, je l’espère, une expérience contemplative et poétique ».
Pas si facile d’y prendre des photos tant l’objet est surdimensionné mais c’est un défi qui ravira les amateurs.
Dans tous les cas, je vous conseille vivement de vous rendre à Monumenta 2011 (jusqu’au 23 juin) pour une expérience moderne, spectaculaire et unique.

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile !
The Parisienne vous propose ici d’autres photos que je trouve très réussies.

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile ! Puis, j’ai profité du sommeil de Ticoeur pour aller voir « Minuit à Paris » de Woody Allen et j’ai aimé : j’ai été charmée par la fantaisie de l’histoire, les images de notre belle ville, les lumières nostalgiques, les surprises du scenario… J’ai regretté que Owen Wilson joue comme aurait joué Woody Allen, j’aurais préféré qu’il ait sa propre personnalité ; là, j’avais envie de dire « Woody, sors de ce corps ! ». Et puis, sans vouloir enlever trop de suspens, apparaissent des personnages assez improbables qui semblent n’être là que pour offrir un vernis de culture littéraire et artistique aux pauvres spectateurs incultes que nous sommes. Mais globalement, j’ai aimé oui, parce que le sujet me touche et que j’ai souvent eu envie de monter dans une Peugeot qui m’emporterait là où elle emporte Gil, à Minuit, à Paris…

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile ! Enfin, ce matin, au Bois de Boulogne, avec trois copines, j’ai participé aux 10km de « Courir ensemble » au profit de Handicap International. Environ 2000 personnes valides et handicapées ont pris le départ dans une ambiance sportive et solidaire, loin du brouhaha marketing de « La Parisienne » (cette course qui devient si commerciale qu’un jour je vais arrêter d’y participer !). Une belle course. A refaire !

Sur ce, je pars faire nos valises !

Petites soirées entre blogueuses…

Comme je ne blogue pas depuis des siècles, je n’avais pas encore eu l’occasion de rencontrer d’autres blogueuses en vrai. Maintenant, c’est chose faite car j’ai récemment eu plusieurs belles occasions de croiser certaines d’entre vous…

Début mai aura été très intense de ce côté-là… Petit tour en images…

Petites soirées entre blogueuses...J’ai commencé par répondre à un tweet de Nipette qui proposait une place pour aller voir un spectacle de Flamenco à la Grande Halle de La Villette. Je me lance, je réponds, je m’inquiète : « et si Nipette était en fait un tueur en série qui se cache derrière un pseudo et un blog fort sympathique ?… ». 😉 Et voilà comment je me retrouve en sa compagnie pour admirer un bellâtre espagnol (Amador !!!) qui a enflammé la salle par sa grâce, son talent, sa technique et son physique assez exceptionnel ! Merci Nipette !

Petites soirées entre blogueuses...Peu de jours après, Pétoulette me propose une sortie ciné pour aller voir « La Fille du Puisatier » sur les Champs. On attend que nos bébés respectifs soient endormis pour partir de chez nous et on se retrouve devant un verre en train de parler voyages à vélo avec bébé (j’ai trouvé plus routard que moi !) puis on enchaîne sur la dernière séance. Un film ensoleillé et rafraîchissant, avec de beaux paysages et un bon jeu de Daniel Auteuil. Par contre, l’actrice principale (Astrid Berges-Frisbey) est certes très jolie mais récite son texte comme une débutante.

Petites soirées entre blogueuses...Enfin, pas plus tard qu’avant-hier, je me retrouve chez « Oh my cake ! » à l’anniversaire d’Hellocoton qui a invité 35 blogueuses pour l’occasion. Alors moi, à dire vrai, j’étais pas invitée (pfff !) mais La Fée Maison m’a super gentiment proposé sa place ! Dingue ! En ce mois de mai, j’ai une veine de cocue, ça fait peur !
Hellocoton nous a bien gâtées : d’excellents petits cakes, des animations maquillage de qualité (Avène, Couvrance et Une) et surtout de chouettes rencontres : d’abord, je tombe nez à nez avec Virginie B. que je lis tous les jours ; je découvre son bel accent du sud, son talent de photographe et sa gaité contagieuse. A partir de maintenant, je lirai ses billets en entendant une voix chantante dans ma tête. J’ai également rencontré des blogueuses que je ne connaissais pas du tout auparavant, comme Zeliazoé et Magic Alice avec qui j’ai passé quasiment toute la soirée à papoter.

Ah et j’oubliais de parler de la toute première fois que j’ai rencontré des blogueuses : c’était fin mars, au MDB (Montmartre des Blogueuses) où j’ai notamment croisé Olympe, et où j’ai pas mal discuté avec Aude Nectar du Net dont j’aime beaucoup la plume, la sensibilité et à qui je souhaite de devenir écrivain !

Et bien moi, ça m’a fait chaud au cœur toutes ces rencontres en vrai, parce que y a pas à dire ça rajoute quelque chose ! Donc j’espère que ça continuera !

Who’s next ?