Courchevel : au-delà des clichés, une station coup de cœur !


Vous le savez, je suis souvent partie au ski : enfant, j’y allais trois fois par an : en février, à Pâques et en juillet ! Pour une Parisienne disons que c’est pas mal ! J’ai donc testé de nombreuses stations de ski que ce soit dans ma jeunesse ou depuis quelques années en famille avec les enfants. Pourtant, il y a une célèbre station de ski ou je n’avais jamais mis les pieds : Courchevel !


Alors quand l’an dernier mes cousins lorrains (oui, ma mère est lorraine ;-)) nous ont proposé de les rejoindre à Courchevel, la première idée qui m’est venue à l’esprit était : « euh, mais c’est sympa Courchevel ? ». J’avais une image de station guindée, hors de prix et pas mieux que les autres pour le ski. Qu’en est-il ?

Après avoir passé une semaine de ski à Courchevel en février dernier j’ai découvert que la station avait plusieurs visages car elle est composée de plusieurs stations… Il y a bien un côté très cliché à Courchevel 1850 mais les autres parties de Courchevel sont similaires à d’autres stations des Alpes…. (ce n’est pas non plus la moins chère des Alpes). Partir au ski est de toute façon un luxe et pour nous qui avons pourtant beaucoup voyagé c’est à chaque fois les vacances qui nous coûtent le plus cher en terme de budget journalier.

Pour revenir à notre sujet, Courchevel se compose donc des stations suivantes :

  • Courchevel 1550, le village principal ou nous logions.
  • Courchevel Le Praz à 1300m.
  • Courchevel Moriond à 1650m.
  • La Tania située dans la foret à 1350m et qui m’a semblé plutôt familiale.
  • Courchevel 1850 : le fameux Courchevel bling bling !

Et donc l’image de Courchevel que j’avais et que beaucoup de personnes s’imaginent ne correspond en fait qu’à la partie Courchevel 1850.

Courchevel, le cliché du luxe…

A Courchevel 1850, c’est vrai, on trouve :

  • Des femmes qui se baladent avec de vraies fourrures et des bijoux énormes.
  • Des chalets où la semaine coûte aussi chère qu’une année de loyer dans ma campagne anglaise !
  • Des boutiques de luxe type Dior, Bulgari…
  • Une boutique de Yachts ! C’est celle-ci qui m’a le plus choquée ! Ok, il y a des gens riches qui peuvent s’offrir un yacht mais ne peuvent-ils pas juste profiter de leur séjour au ski pour penser au ski et à la montagne ? C’est étrange d’aller à Courchevel pour acheter un bateau quand même ! En vrai, c’est nul d’acheter un yacht tout court : vive les voiliers, non mais !

Clairement, Courchevel 1850 ce n’est pas mon truc. C’est superficiel, décalé, voire déplacé ! Je ne trouve même pas que ce soit joli. Il y a de très beaux chalets mais l’ensemble est ok sans plus. Pas moche mais pas un charme fou. Je ne dirais pas non plus qu’il faut l’éviter mais à moins que vous dénichiez un hébergement dans votre budget je dirais qu’il vaut mieux loger dans les autres stations de Courchevel afin de ne pas vous ruiner.

   Ok, il y a de jolis hébergements…

Finalement, le vrai luxe c’est de pouvoir partir au ski (ce sont toujours des vacances fort coûteuses) et d’avoir encore de belles neiges (pour combien de temps ??) … En comparaison, le luxe exhibé par les boutiques et certains touristes n’est que futilité et vanité…


… Mais Courchevel est un coup de coeur !


Si on met de côté le microcosme de Courchevel 1850, je recommande de skier à Courchevel. Pourquoi ?

  • Le domaine skiable de Courchevel est juste incroyable et immense ! Nous n’avons même pas ressenti le besoin d’acheter le forfait des 3 Vallées (Courchevel + Val Thorens + Les Ménuires + Méribel, etc) car juste Courchevel nous a largement suffi pour la semaine ! Pourtant, Papa Voyage et moi-même skions intensément ! Nous avons enchaîné les pistes et profité de la station de son ouverture à sa fermeture. En déposant les enfants à 9h à l’ESF, nous arrivions à peine à parcourir tout le domaine d’est en ouest avant de filer récupérer les enfants. Donc si vous êtes dans cette même configuration que nous, faites l’économie du forfait 3 Vallées et prenez seulement le forfait Courchevel, c’est déjà le paradis pour tout skieur, de tout niveau !
  • L’accès aux 3 Vallées : bien sûr, si vos enfants sont plus grands que les nôtres ou que vous connaissez déjà toutes les pistes de Courchevel, alors vous pourrez opter pour le forfait des 3 Vallées. Skis aux pieds, vous profiterez de l’intégralité de cet espace qui est juste le plus grand domaine skiable du monde ! No limit !
  • Les pistes : non seulement le domaine de Courchevel est grand mais les pistes sont tops ! Larges, bien agencées, bien connectées et variées en terme de niveau. Quelques unes de nos pistes préférées :

      

           

  • Pour l’hébergement vous pouvez éviter les prix pratiqués à 1850 et loger dans les autres parties de Courchevel. Nous étions dans le village à 1550  ; c’est un très bon emplacement : en quelques minutes, une télécabine efficace nous emmenait à 1850 au pied des pistes. Si vous avez testé les autres villages (le Praz, la Tania, Moriond) faites-nous profiter de votre expérience et laissez votre avis en commentaire.

Courchevel 1550

  • A propos de remontées mécaniques j’ai trouvé que les remontées mécaniques de Courchevel étaient modernes et très efficaces.
  • Il n’y avait pas foule sur les pistes ! Et ça c’était une sacrée surprise puisque nous y étions en très hautes saison, pendant les vacances scolaires de février (zone Paris). Pourquoi n’y avait-il pas foule ? Trop cher ? A part à 1850, les prix sont similaires à de nombreuses autres stations des Alpes donc non… Je pense que par rapport à d’autres stations, il y avait plus de non skieurs (justement les gens qui viennent pour faire du shopping chez Dior mais pas pour skier). J’ai aussi trouvé qu’il y avait plus d’adultes débutants ce qui était un avantage car les pistes rouges étaient plutôt vides ! En fait, nous avons vu pas mal de riches Russes en cours particuliers en train d’apprendre à skier ;-)… Je n’ai jamais vu autant de moniteurs ESF de ma vie ! Mais du coup pas tant de monde sur les pistes plus difficiles. Il y a peut-être une bonne proportion entre la taille du domaine et la capacité d’hébergements. Enfin, les remontées mécaniques sont efficaces et les pistes très larges donc cela ne crée pas de foule. Ou alors nous avons juste eu de la chance cette semaine-là ?? Je ne pourrai pas conclure sur le sujet après un seul séjour :-).

  • La station a du budget et on en profite même si on n’a pas les moyens de loger à 1850. Ainsi, nous avons été impressionnés par la descente aux flambeaux et par le magnifique feu d’artifices à Courchevel 1550.

  • Les cours ESF des enfants étaient extras ! Profs super sympas et la logistique est très simple.

  • La gare de Moûtiers est à 1h en navette. Comme nous n’avions pas de voiture, de Paris, nous avions pris le train en réservant nos billets longtemps en avance pour bénéficier de tarifs intéressants.


Des points négatifs lors de notre séjour à Courchevel ?


Courchevel 1550 n’a pas de charme particulier mais si on passe sa journée sur les pistes ce n’est pas bien grave.
Ce qui m’a le plus gênée c’est que nous n’avons pas trouvé de petit café ou de resto d’altitude sympathique, simple, bon et abordable… Il y avait soit des restos bien trop chics et trop chers où l’on pouvait même voir des hommes en costards cravates, en train de faire des affaires dans les hauteurs ; soit des restos d’altitude plus classiques mais toujours trop chers par rapport à la qualité. Après avoir tenté notre chance dans plusieurs restos, nous avons finalement déniché un endroit où le café et le vin chaud étaient abordables : Le Bel Air, complètement à l’est du domaine (Courchevel Moriond). Ouf ! En plus, le spot est au soleil. Mais un seul lieu abordable sur un si grand domaine c’est triste ! Bref, après avoir récupéré Ticoeur et Titpuce à l’ESF, nous descendions déjeuner dans notre résidence à Courchevel 1550 et cela faisait ainsi une petite pause avant d’enchaîner sur un après-midi de ski en famille.


L’art à Courchevel


Je finis par quelques photos de l’art présent en haut des pistes à Courchevel. Nous avions bien aimé cette petite touche artistique et ces sculptures colorées tranchant avec les décors enneigés…

En résumé : Courchevel a été un coup de cœur côté qualité du ski, du domaine et des infrastructures. Nous étions agréablement surpris par la faible densité de skieurs sur les pistes et le peu d’attente aux remontées. Merci à mon cousin de nous avoir proposé de découvrir Courchevel !
Nous retournerons donc à Courchevel avec plaisir et pourquoi pas tester Les Ménuires ou Méribel la prochaine fois !

Et vous ? Vous connaissez Courchevel ?



Commentaires

  1. Beaucoup de souvenirs… J’y suis allée plusieurs années. Une fois à 1650 qui est pas mal mais un peu excentré et plusieurs fois à 1550 dans un hôtel de la ville où j’habite. Tarifs super abordables à l’époque et en pension complète. C’est vrai qu’il y a ce côté bling bling à 1850 mais dans certains quartiers de Paris aussi. Le domaine est juste incroyable, je ne peux plus skier mais si je devais choisir une station de ski, je choisirai sans doute celle là car il y a de grands ballades à pied. Avec les moyens, je logerai bien dans un grand hôtel. Avec un monituer particulier…. La piste de luge est cool aussi, en plus tu peux prendre les oeufs…

    • Merci pour ce retour d’expérience. Et oui 1650 me semble excentré…


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :0QvhHn

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.