Mes 10 conseils pour bien choisir un hébergement Airbnb quand on voyage en famille.

Cela fait déjà plus de 7 ans que nous utilisons régulièrement Airbnb, alors forcément, avec le temps, nous nous sommes forgés une certaine expérience que j’ai envie de partager avec vous car je reçois régulièrement pas mal de questions de lectrices qui hésitent à utiliser Airbnb ou qui souhaitent l’utiliser mais qui ont peur de mal tomber. Je précise aussi que cet article est totalement personnel et qu’Airbnb n’en est absolument pas l’initiateur. Airbnb c’est une expérience très différente de l’hôtel, ni meilleure, ni moins bonne mais clairement différente : une expérience qui doit être personnelle, humaine, agréable et correspondre à nos besoins d’hébergements du moment car je trouve qu’à chaque lieu, à chaque période, à chaque voyage peut correspondre des envies totalement différentes, voire opposées : nous aimons aussi bien les nuits à la belle étoile que les nuits dans un 5 étoiles en passant par les hébergements chez l’habitant ! Pour les fois où louer un hébergement Airbnb avec votre petite famille nous semble la meilleure option, voilà quels sont nos critères de sélection et nos conseils pour que tout se passe bien, sachant qu’en 7 ans, nous n’avons jamais eu de mésaventures et que dans une majorité des cas il s’agissait même d’expériences remarquables…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

1 – Choisir un hébergement avec beaucoup d’étoiles, de bonnes notes et de commentaires : alors je sais, c’est totalement injuste pour tous les nouveaux hôtes adorables qui ont un chouette hébergement à proposer mais parce que nous voyageons avec des enfants, nous ne voulons prendre aucun risque : nous ne choisissons que des hébergements qui ont de nombreuses et excellentes revues. Je prends d’ailleurs la peine de lire tous les commentaires pour être certaine de ne pas passer à côté de quelque chose. Si nous étions sans enfants, je laisserais une chance aux nouvelles annonces si j’ai un bon feeling avec les hôtes.

2 – Choisir un hébergement avec de nombreuses et belles photos : là encore il est vrai que certains ne savent peut-être pas prendre des photos qui mettent en avant leur hébergement et d’autres au contraire sont trop doués et peuvent tromper un peu notre regard mais globalement je trouve que c’est un bon critère de sélection et surtout je me méfie quand il n’y a pas assez de photos. Je n’hésite d’ailleurs pas à demander les photos des pièces qui ne seraient pas montrées dans l’annonce pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Parmi nos nombreuses expériences, il y a eu des hébergements juste pratiques mais aussi des hébergements vraiment très beaux ou très originaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3 – Bien vérifier l’emplacement de l’hébergement : dans une ville vous recherchez peut-être un quartier en particulier. Sur les côtes, vous souhaitez peut-être ne pas marcher plus de 10 minutes pour aller à la plage ou pouvoir admirer la mer depuis la terrasse ? Si vous êtes ouverts à plusieurs localisations, dans tous les cas, vérifiez que le lieu de l’hébergement Airbnb est dans un coin sûr (avec les enfants, une fois encore on joue la sécurité !). Par exemple, j’ai fait quelques recherches avant de valider nos hébergements à Rio et à Buenos Aires pour être certaine que les rues alentours étaient bien fréquentées. Ne pas hésiter à se faire préciser les distances en écrivant aux hôtes.

img_1464

4 – Choisir en priorité des hébergements appartenant à des familles : c’est pour moi tout l’intérêt d’Airbnb en fait ! Cela nous permet d’habiter dans une maison/un appartement où vivent habituellement des enfants. Par exemple : en bord de Loire, nous avions loué le temps d’un week-end une maison où vit normalement une famille avec enfants : donc il y avait une chambre d’enfants, des jouets, un jardin avec des jeux (cette famille loue sur Airbnb pour le week-end et part dans la maison des grands-parents juste à côté quand il y a des visiteurs). En Australie, nous avons souvent choisi des hébergements où la famille était sur place et nous accueillait dans une dépendance (roulotte, cabane, 2iè maison sur le terrain…). Ainsi les enfants pouvaient jouer ensemble mais nous avions notre autonomie. Je précise qu’il n’y a pas de manière de trier les annonces Airbnb pour trouver facilement les hôtes qui accueillent en famille. Je découvre ces adresses en prenant la peine de lire tous les commentaires (souvent, mais pas toujours, un indice est que l’hôte est en photo avec ses enfants ;-)). Parfois, il nous est arrivé de louer des appartements qui n’appartenaient pas à des familles mais dans ce cas, nous avons vérifié qu’il y avait bien le nécessaire pour y séjourner avec des enfants (voir point ci-dessous).

5 – Faire une check-list des équipements que doit proposer votre hébergement : bien sûr, les besoins dépendent du moment, du contexte et de chacun mais il est utile d’établir en amont une liste écrite des équipements que vous souhaitez. Par exemple, si je pars avec mes beaux-parents (comme c’était le cas cet été en Sardaigne), je vérifie qu’il y a : deux salles de bain, une machine à laver la vaisselle, un four et une théière (pour belle-maman ;-)). Quand Ticoeur et Titpuce étaient bébés, j’ai toujours validé qu’il y avait lit-parapluie, chaise-haute, baignoire. Parfois on m’a même proposé babycook et poussette. Dans tous les cas, je vérifie toujours quelques points très importants pour nous : 1- les draps doivent être fournis (et sans supplément)  2- il y a assez de vaisselle/couverts pour cuisiner et dîner dans l’hébergement 3- c’est un hébergement non fumeur. Les draps c’est important car nous voyageons léger et il est hors de question de transporter des draps même si c’est pour une semaine. La vaisselle c’est parce que quand nous choisissons Airbnb plutôt que l’hôtel c’est aussi pour économiser sur les restos et donc nous souhaitons pouvoir cuisiner sur place (en Australie, avoir un BBQ est essentiel !). Si nous restons plusieurs jours, nous vérifions aussi qu’il y a une machine à laver le linge. Parfois si je sais que j’ai un travail à rendre, alors il me faut absolument un hébergement avec wifi. Vous remarquerez d’ailleurs qu’un logement qui n’offre pas le wifi est souvent bien moins cher car ce critère est très demandé. Donc si vous pouvez être déconnecté, il y a de bonnes affaires ;-).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

6 – Ne pas hésiter à écrire un message aux hôtes avec quelques questions : une fois qu’un hébergement me tente j’écris souvent un message avant de réserver. Je présente notre petite famille et surtout je pose les questions pour lesquelles je n’ai pas eu de réponses en lisant l’annonce concernant par exemple l’emplacement, la liste des choses disponibles et autres points divers : par exemple « est-ce que l’escalier/le balcon/la terrasse est sécurisé(e) par rapport aux enfants ? Merci de m’envoyer une photo », « auriez-vous un lit parapluie ? », « à quel étage est votre appartement ? », « est-ce que l’immeuble est surveillé ? », « est-ce que la vaisselle est fournie ? », « est-il possible de se garer ? ».

7 – Bien se faire clarifier le prix : et oui, c’est important aussi et c’est pas toujours clair, pourquoi ? Vous verrez qu’il y a des hébergements pour lesquels le prix ne varient pas selon le nombre de personnes et des hébergements pour lesquels le prix est proportionnel au nombre de personnes. Or, quand Titpuce était bébé et que nous n’avions pas besoin d’une chambre/d’un lit pour elle et qu’elle pouvait dormir avec nous, il nous est arrivé de demander aux hôtes si on devait payer pour 3 ou pour 4 personnes. Sachez qu’à chaque fois nous avons eu la bonne surprise que notre interlocuteur nous dise gentiment de réserver pour 3 et non pour 4. Autre cas : l’hébergement est pour maximum 3 personnes mais nous pensons que Ticoeur et Titpuce peuvent dormir ensemble sur le matelas une place, alors là encore on pose la question et pour l’instant c’est toujours passé. Cela permet de faire quelques économies quand le budget est serré. Au Brésil et en Australie, nous sommes même parfois tombés sur des hôtes adorables qui nous ont dit de ne réserver que pour deux personnes car les enfants étaient les bienvenus gratuitement ! Pour résumer, je ne réclame rien mais dans mon message à l’hôte j’écris : « nous sommes une famille avec 2 jeunes enfants de…et…ans. Pour combien de personnes dois-je réserver ? ».

8 – Vérifiez qu’il y aura bien quelqu’un quand vous arriverez : oui, parce qu’Airbnb c’est pas l’hôtellerie donc il n’y a pas forcément d’accueil 24h/24 ! Il faut bien se mettre d’accord en amont sur le créneau d’arrivée et il faut absolument que l’hôte vous ait donné un numéro pour le joindre en cas d’urgence (retard avion, embouteillages…). Après, il y a vraiment des hôtes qui nous ont épatés pour leur flexibilité : à Paraty au Brésil, notre bus est arrivé avec 4h de retard, en pleine nuit et nos hôtes sont venus nous chercher en voiture pour nous éviter de prendre un taxi dans la nuit. Quand nous devons partir très tôt, souvent les hôtes permettent qu’on laisse juste les clefs dans la boîte aux lettres ou autre cachette, ce qui est pratique si on doit prendre un avion à 6h du mat !

9 – Réserver votre hébergement en avance : c’est valable pour tout type d’hébergement donc pour Airbnb aussi car bien souvent les meilleures options sont prises d’assaut. Évidemment ça dépend de la saison et du lieu. Ainsi, nous n’avions rien trouvé de satisfaisant il y a deux ans pour loger à Bergen en Norvège (en août) car je m’y suis prise un mois avant et que ça ne suffit pas pour cette ville. De même, pour Hambourg, une fois je m’y suis prise trop tard. Par contre, en Australie, sans doute parce que c’était hors saison, nous n’avons eu aucun soucis même en réservant 2 jours avant ! De même, pour les Pouilles en avril, je n’avais eu aucun soucis à la dernière minute. Mais par prudence, si vous le pouvez, anticipez !

hébergement Airbnb 

10 – Fuyez les business men apprentis hôteliers : si vous lisez la presse régulièrement vous savez que dans certaines grandes villes les hôteliers font pression contre Airbnb, alors voici mon avis : il y a gens qui abusent, c’est vrai, mais il ne faut pas généraliser car je pense que c’est une minorité. Ce que je condamne ? Les gens qui se prennent pour des hôteliers, qui ont acheté un immeuble entier dans une grande ville et qui louent 10 appartements sur Airbnb. C’est un vrai business (non déclaré en plus) ; ils ne vous accueillent pas chez eux ; ils ont rapidement rénové de petits studios équipés à bas prix ; souvent vous ne les croiserez pas car ils ont de nombreuses petites mains qui gèrent tout à leur place. Comment les repérer et comment les éviter ? Une fois, à Londres, nous sommes tombés sur un logement de ce type : un appart au centre de Londres à 70 euros pour 4 comment dire ? C’était tentant et on s’est donc fait « piéger. Je précise que tout était propre et que tout s’est bien passé mais c’est le concept qui ne nous plaît pas. A posteriori j’ai compris qu’il était aisé de repérer ces profiteurs du système : dans leur profil Airbnb ils ont de nombreux appartements, qui se ressemblent, qui sont impersonnels. Donc étudiez bien la fiche des hôtes, surtout dans les grandes capitales. L’intérêt de choisir un hébergement Airbnb c’est de vivre dans un espace personnel et de rencontrer des personnes accueillantes qui vous font confiance pour vous laisser vivre chez elles. Pour des raisons d’éthique, nous ne souhaitons pas enrichir de business man/apprentis hôteliers qui sont selon moi des imposteurs. Donc même si c’est plus cher, nous allons à l’hôtel ou bien nous choisissons un « vrai » logement Airbnb comme nous en avons heureusement déjà trouvé à Londres : une jeune femme nous avait loué son joli loft (elle logeait chez son copain le week-end pour arrondir ses fins de mois grâce à Airbnb).

En conclusion, en 7 ans, nous avons utilisé Airbnb une vingtaine de fois : nous avons rencontré de nombreuses personnes fort sympathiques et nous avons vécu de belles expériences en famille dans des logements qui nous plaisaient, en France, en Europe et à l’autre bout du Monde. Il ne nous est jamais arrivé de mésaventures. Les hôtes ont partagé avec nous de bonnes adresses, de bons tuyaux et certains ont même été d’une grande générosité. En tout cas, cela nous donne envie de continuer d’utiliser Airbnb. D’ailleurs, pour ceux qui connaissent leur site, vous savez qu’on peut se créer des « wish lists » d’hébergements ; autant vous dire que j’ai déjà une jolie sélection d’idées pour de futures escapades ;-). Enfin, je remercie encore toutes les personnes qui m’ont demandé de les parrainer car grâce à ces parrainages, j’ai gagné (et elles aussi) des crédits Airbnb dont nous avons fait bon usage !

choisir un hébergement Airbnb

J’espère avoir couvert un peu toutes les questions que vous m’aviez posées concernant Airbnb et nos critères de sélection pour une expérience en famille. Surtout n’hésitez pas si vous avez d’autres interrogations : j’y répondrai en commentaire. Vous pouvez aussi partager ici vos propres conseils !

Alors ? Tentés ou déjà adeptes d’Airbnb ?

 

30 réponses pour “Mes 10 conseils pour bien choisir un hébergement Airbnb quand on voyage en famille.


  • Oui, adepte aussi! Et je vérifie toujours que lq case « produits de bases » est cochée (sinon, il faut acheter ou apporter du produit vaisselle, des torchons, etc…)!

    • Tu as bien raison : utile aussi les produits de bas, surtout quand on ne reste que 2 ou 3 nuits !

  • Adepte aussi ! Une seule déception concernant la propreté d’un appartement une fois, mais pour le reste vraiment c’est top !

    • Sur la propreté nous n’avons jamais eu de mauvaises surprises car quand il y a plus de 10 commentaires qui disent que c’est super propre et bien justement c’est super propre. Pour votre cas, c’était quelque chose de surprenant par rapport aux commentaires (genre un ménage loupé) ou est-ce que c’était une location sans commentaires ?

  • Je te rejoins sur les avis…la seule fois où on a tenté un « nouvel hôte » on s’est fait avoir car le logement était illégal et on a dû trouver un plan B au dernier moment…
    Pour le point 4, je fais ma blonde, mais où vois-tu ce critère ??
    Des bises à tous les 4.

    • Très bonne question ;-). En fait, il n’y a pas un critère spécifique dans les fiches descriptives (une idée à donner à Airbnb sans doute) mais on comprend clairement que des enfants sont présents en lisant les commentaires puis en échangeant avec l’hôte. Ainsi on peut lire des avis où il est écrit « c’est vraiment super pour mes enfants car notre hôte a aussi 2 enfants du même âge »… ou encore « c’était parfait car il y avait tout plein de jouets car une famille y vit d’habitude »… J’avoue être aussi tout particulièrement attirée par les hôtes qui, sur leur photo de profil sont avec leur(s) enfant(s). D’ailleurs si tu devenais hôte Airbnb, ton avatar à toi est juste parfait pour attirer mon regard 😉

  • Mi aussi j’aime bien Airbnb même si je m’y suis mise tardivement. La seule chose qui me stresse c’est que l’hôte peut annuler la réservation a tout moment. Pour Copenhague on avait trouvé un super endroit et 1 semaine avant notre départ l’hôte a annulé la resa, on a retrouvé heureusement, mais du coup j’ai ce sentiment de ne jamais pouvoir être vraiment tranquille!

    • pareil pour moi, alors que je me dit qu’un hôtel, pourra tjs nous reloger s’il y a un problème quelconque…

    • On peut voir dans l’historique des commentaires d’un hôte qu’il a déjà, par le passé annulé une réservation. Après, si c’était la première fois que ça lui arrivait… C’était un hôte avec beaucoup de commentaires ?

  • merci pour cet article vraiment hyper utile et très éclairant.
    On est des utilisateurs occasionnels et c’est vrai que je passe un temps à fou à tout vérifier pour être sure que c’est bien…

  • Alors nous même bonne expérience des locations chez des particuliers (surtout qu’à 5 l’hôtel t’oublie !) mais nous passons via booking, je trouve toujours que c’est plus cher sur airbnb…

  • Nous aussi on part en famille avec Airbnb. La 1ère fois j’avais trouvé l’appartement pas très propre pourtant sur les photos il avait l’air parfait. Par contre les suivants étaient super et j’avais choisi des appartements avec chambre d’enfants, c’est vraiment super. Par contre il y a moins de choix, à Nantes, il n’y en avait qu’un qui nous convenait, au début pas dispo mais ensuite heureusement il était libre !
    Ce que je reproche au site quand même c’est les frais élevés qui augmentent selon le nb de nuits, c’est pas très cool.

  • Adeptes ici aussi ! Nous avons nous aussi pour habitude de toujours contacter l’hôte avant de réserver, afin d’éclaircir certains points importants pour nous, cela permet de savoir où l’on met les pieds. Un autre truc que je fais, c’est de rechercher certains mots clés dans les commentaires (merci le « ctrl F » ;-)). Par exemple, on aime être au calme, du coup je cherche « bruyant », ou « noisy » : cela évite de lire 150 commentaires, et cela évite aussi les mauvaises surprises 😉
    Après, ce que l’on a remarqué au fil du temps, c’est que l’intensité des rencontres AirBNB est tout de même point grande que lorsque nous faisons du couchsurfing. La monétisation de l’échange change toujours les choses, mêmes lorsque les hôtes sont adorables… Je me doute que faire du CS avec des enfants ne doit pas être forcément simple ceci dit ! Avez-vous déjà testé l’échange de maisons sinon ? Nous non, mais cela nous chatouille de plus en plus…
    Bises et bon retour !

    • On a pensé au Couchsurfing mais effectivement avec les enfants c’est pas évident de trouver les hôtes adaptés. Par contre, l’échange de maisons on y pense carrément ! C’est juste que depuis 9 mois nous n’avions pas de maison 😉

  • Merci beaucoup pour tous tes précieux conseils. Je suis attentivement ton blog depuis ma grossesse et j’avais bien repéré que tu passais souvent par airbnb. On va faire notre premier grand voyage avec bébé en novembre pour le Japon. Et justement, tes billets en tête, j’ai convaincu l’ogre de passer par ce moyen la.

    • En plus, tout particulièrement au Japon j’ai entendu dire que c’était très bien, surtout que les hôtels sont vraiment chers.

  • Tres mauvaise experience avec airbnb qui a annule Notre reservation car ma femme a pris la location Et que celle ci etait tres sale, d Un coup nous avons perdu le Montant total car l epouse n est pas considere puisque Elle n a pas paye Aucune possibilite aussi de laisser des commentaires, systeme verouillee.
    Si les choses tournent mals airbnb n est plus la pour Vous pire protege le proprietaire

    • Et vous aviez choisi une location où, comme je le conseille, il y avait de très nombreux commentaires positifs ? Dans les commentaires les gens disaient que c’était propre ? Je ne comprends pas non plus pourquoi Airbnb a annulé votre réservation ? C’est vous qui l’avez demandé non ? Sinon, je trouve normal que seules les personnes qui ont séjourné dans un endroit puissent laisser des commentaires car sinon, il y aurait beaucoup d’abus d’inconnus qui écriraient tout et n’importe quoi. Après, je comprends votre frustration car vous n’avez pas pu écrire sur l’état de l’appart mais je suis certaine que si cet hôte a un logement sale les autres touristes en parleront et donc l’hôte aura de mauvaises notes et donc ça ne marchera pas pour lui et personne ne réservera.

  • Adepte aussi depuis des années.

    Une fois, avec notre fils qui devait avoir un an environ, on a été accueilli par une jeune grand mère retraitée qui nous a proposé spontanément de venir nous chercher en voiture à la gare et de nous y redéposer quelques jours plus tard. Coup de chance et une rencontre très sympa.Globalement on a souvent rencontré des hôtes gentils et prévenants lorsqu’on voyage avec des tout-petits. Et c’est très appréciable.

    On est aussi déjà tombé sur un appartement géré probablement par un petit business man (ou woman en l’occurrence) à Barcelone, et qui avait délégué l’accueil. Mais on était quand même content du séjour, car d’un point de vue fonctionnel, et rapport qualité prix, c’était très bien. Et puis ça reste différent quand même d’un hôtel parce qu’on est dans un immeuble normal, habité par des locaux, on a notre propre cuisine, etc.

    Ceci dit, airbnb c’est bien, et on en entend souvent parler, mais il y a aussi plein d’autres modes d’hébergement sympas auxquels on pense moins. Garder une vue d’ensemble sur les différentes possibilités d’hébergement dont on dispose en famille avec des tout-petits est utile pour mieux planifier ses vacances. C’est ce que je propose dans cet article : http://www.voyagebaby.com/2016/10/vue-densemble-des-differents-types.html

  • Tiens j’ai raté cet article.
    Première expérience cet été avec Air Bnb, et c’était comme tu dis un apprenti agent immobilier. Appart propre mais bon! après c’était dans une station balnéaire donc surement difficile de trouver du vrai Airbnb!
    Par contre nous avons tenté avec Homelidays une location d’appart dans les Pouilles, et sans être chez les gens puisque c’est leur résidence secondaire, l’accueil fut bien plus chaleureux! Et comme Lucky Sophie, j’ai loué aussi chez des particuliers avec booking!
    Le retour mail est ultra important je trouve! Par contre, moi là où j’ai du mal c’est d’attendre les réponses, quand je m’occupe des réservations j’aime que tout soit bouclé dans la soirée et là c’est loin d’être le cas!

    • Normalement les bons hôtes sont très réactifs. Je n’ai jamais attendu plus d’une nuit (à cause d’un décalage horaire), sinon, dans l’heure. Il y a aussi beaucoup d’hébergements qui sont réservables sans qu’il y ait besoin de confirmation de l’hôte.

  • Je n’ai aps encore eu l’occasion de louer avec Airbnb mais je regarde de plus en plus. Merci pour ces bons conseils 🙂

  • Merci pour ces conseils! C’est vrai que quand on est avec des enfants, il faut tout prévoir! Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester Airbnb et j’espère ne pas avoir de mauvaises surprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :z1BSDj