Soirées sans enfants de novembre

Moins de sorties que d’habitude ce mois-ci mais il faut dire que je n’étais pas beaucoup à Paris entre mes escapades en Allemagne, en Italie à Londres et à Bruxelles 🙂 J’avais donc beaucoup de retard côté cinéma mais il y a un film que je n’aurais surtout pas voulu manquer :« Mommy » de Xavier Dolan.

Incontestablement un très beau film avec des acteurs qui nous emportent dans leurs vies. Des sentiments qui n’arrivent pas à s’exprimer, des douleurs fortes et des émotions violentes. J’ai toujours aimé l’univers de Xavier Dolan. Dans ce dernier film, il raconte l’histoire d’une veuve, Diane (Anne Dorval) et de Steve (Antoine-Olivier Pilon), son ado problématique qui tentent désespérément et maladroitement de s’en sortir. Leur voisine rentre alors dans leur vie et les aide à sa manière. J’ai été très touchée par le personnage complexe de la mère : à la fois mère indigne, vulgaire, dépassée mais aussi courageuse, drôle, touchante et incarnant à merveille la force de l’amour maternel au-delà de tous les obstacles et de toutes les erreurs. Diane a un accent terrible qui rend le personnage encore plus sympathique et décalé. Décalées le sont aussi les musiques du film : on passe d’un vieux tube italien à de la musique classique sans oublier Céline Dion ! Chaque morceau est un peu une surprise mais sert à illustrer le propos et reflète sans doute aussi les sautes d’humeur de Steve. Je sais que de nombreuses scènes de ce film vont rester longtemps dans ma mémoire, en tout cas les émotions. J’aime la scène où Steve pousse un caddy sur la chaussée, bloquant la circulation avec insolence mais incarnant la liberté, la vie, l’énergie qui nous fait avancer. J’aime quand on visualise les espoirs et les rêves de Diane, la mère qui croit en son fils malgré tout parce que, comme elle le dit très justement au début du film : « les sceptiques seront confondus ». Et enfin, je vous laisse avec une phrase certes simple mais touchante : « Ça arrive pas dans la vie d’une mère qu’elle aime moins son fils ». La suite est belle aussi mais je vous laisse la découvrir au cinéma…

mommy_film

Pour se remettre de toutes ces émotions, il fallait bien un bon petit cocktails. J’ai découvert le Moonshiner dont le concept amusant qui m’a donné envie d’y aller est qu’il est caché derrière une pizzeria ; et ce n’est pas juste une fantaisie ! Ce concept est là pour rappeler l’époque de la prohibition pendant laquelle il fallait se cacher pour consommer de l’alcool. Ces lieux clandestins s’appelaient « speakeasy ». Donc original de se replonger dans l’ambiance de cette époque. Côté cocktails, c’était sympa mais je n’ai pas eu de coup de cœur ce soir-là. Je repasserai pour essayer d’autres créations, notamment, je pense que le Salsa Verde (mezcal, jus de concombre, citron vert, coriandre, agave) devrait être à mon goût ! Pour les amateurs, sachez qu’on trouve également un très grand choix de whisky avec 80 références !

Le Moonshiner
5 Rue Sedaine, 75011 Paris
(environ 11€ le cocktail)

cocktail_moonshiner

Toujours à Paris, j’ai découvert cette semaine grâce aux e-parisiennes, un lieu que je ne connaissais pas et qui offre vraiment un très joli cadre : Les Jardins du Marais. A la fois un hôtel 4*, des salles à réserver pour des soirées et apparemment il y a un Spa ! Il faudra que j’y retourne ! Le design est vraiment romantique, design et élégant avec un vaste jardin intérieur. En tout cas, la soirée organisée là-bas par les e-parisiennes a été un beau succès. Comme toujours j’apprécie de pouvoir rencontrer d’autres blogueuses et de découvrir de nouvelles marques. Je vous en dirai davantage bientôt… En attendant, vous pouvez retrouver des moments de la soirée en utilisant le hashtag #estorynoel. Merci Nathalie et Sheily !

Les Jardins du Marais
74 rue Amelot 75011 Paris

Soirées sans enfants de novembre

Enfin, côté spectacle, j’en profite pour annoncer la célèbre comédie musicale « Le Magicien d’Oz » qui sera au Palais des Congrès du 20 au 28 décembre après son succès à Londres et à Broadway. Le Magicien d’Oz : de beaux souvenirs d’enfance… Je me souviens encore des images du vieux film de Victor Fleming (1939) que j’ai vu petite et qui a marqué mon imaginaire.

LMDOZ_A44

Le Magicien d’Oz, je trouve que c’est un peu « Alice au Pays des Merveilles » avec une ambiance rappelant un film de Tim Burton… Une histoire pour grandir et pour imaginer… Une chanson très célèbre « Somewhere over the rainbow » qui correspond à l’entrée de la petite orpheline au pays d’Oz. J’ai hâte de faire connaître Dorothy et ses aventures à mon Ticoeur. Nous irons tous les deux le mois prochain. Ce sera donc exceptionnellement une soirée parisienne avec enfant ! Je vous raconterai. En attendant, je vous laisse avec la bande-annonce qui laisse augurer d’une production de qualité, colorée et féérique :

Et vous, de belles découvertes ciné, théâtre ou spectacles ce mois-ci ?

 

6 réponses pour “Soirées sans enfants de novembre


  • Ah j’ai vaguement entendu parler du magicien d’Oz mais voilà qui fait envie !
    Le mois de novembre aura été riche aussi : Love circus, la véritable histoire du petit chaperon rouge, etc.
    On s’est loupées deux soirs de suite mais une prochaine fois ! 😉

    • Oui, une prochaine fois ! Pas facile de voir tout le monde dans ces grandes soirées… ! Je vais aller lire les revues que tu as faites sur Love Circus et le Petit Chaperon Rouge… Bon dimanche !

    • Merci pour le conseil : depuis 25 ans que j’écoute U2, tout ce qui touche à l’Irlande m’intéresse et surtout si c’est un très bon film !

  • Merci pour ces idées de sorties. Le Magicien D’Oz plairait sûrement à ma fille ! Est-ce que le spectacle jouera ailleurs qu’à Paris ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :gJLdrc