Le difficile choix du temps partiel

J’aurais aimé vous proposer un titre plus positif mais pour moi, le choix du temps partiel a vraiment été un choix très difficile, bien qu’évident. Pourquoi ce paradoxe ?

Tout d’abord, il a la pression sociale. C’est bien bête je sais mais cette pression a vraiment joué sur moi en me murmurant sournoisement : « mais regarde tes copines, tes amies, tes collègues, tes voisines, toutes ces mamans super actives qui travaillent à temps plein, qui réussissent à tout gérer, une belle carrière et une jolie petite famille… Pourquoi n’y arriverais-tu pas ? »

Quand on galère en prépa, qu’on passe des concours de malades, qu’on intègre une « Grande École » et qu’on travaille dans des contextes où la compétition est reine, on arrive dans un monde peuplé de top working mums, qui gravissent tous les échelons tout en construisant de jolies familles. Ces femmes qui m’entourent restent un modèle dont j’ai du mal à me défaire…

« Ne faut-il pas travailler, pour bien gagner sa vie, pour participer aux dépenses du foyer autant que son chéri, pour ne pas mettre sa carrière entre parenthèse, bref pour RÉUSSIR ? » me disait la voix de la raison (celle qui a rarement raison en fait ;-)).

Mes collègues m’ont dit : « mais à ton poste c’est inconcevable d’être au 4/5iè ! » Sauf que ces mêmes collègues m’avaient dit que j’étais folle le jour où j’ai demandé une année sabbatique pour faire le Tour du Monde et finalement personne n’est mort, ni mon chef, ni moi, ni le business ! Depuis, j’ai même fait des émules !

Voilà donc les pensées qui m’oppressaient alors que mes envies étaient ailleurs…

Le difficile choix du temps partiel

Et puis, comme souvent, notre vraie personnalité prend le dessus, parce qu’on ne peut pas faire semblant d’être la personne qu’on n’est pas et parce que certaines rencontres et expériences vous font voir les choses autrement… Voici donc ce qui m’a aidée à prendre ma décision :

Grâce à l’Allemagne, j’ai relativisé. Quand je vais à Stuttgart dans la famille de mon chéri, ses amies d’enfance sont très surprises qu’avec deux enfants, je travaille à plein temps. Elles m’ont même dit qu’elles ne connaissaient aucune maman qui travaillait à plein temps ! Elles sont cadres et elles sont souvent à mi-temps. Bon, après, on entend souvent dire que nos voisines germaniques n’ont pas trop le choix car les enfants ne vont à l’école que le matin et qu’il y a peu de solutions de garde. C’est vrai. Et c’est vrai que certaines aimeraient pouvoir travailler davantage. Mais pas toutes. Et vous savez pourquoi ? Je pense en tout cas avoir trouvé une des raisons du succès du congé parental en Allemagne : les mamans qui optent pour un congé parental touchent 67% de leur salaire pendant une an (plafonné à 1800 euros). Moi, sincèrement, avec 1800 euros par mois je choisis clairement de m’occuper de mes enfants à 100% ! (c’est à comparer aux 566,01€ que la CAF nous verse pour un congé parental pendant 6 mois si un seul enfant à charge et pendant 3 ans si vous avez 2 enfants ou plus).

Autre aspect qui influence le choix : l’argent. Ben oui, c’est important car un temps partiel ou un congé parental, ça réduit les ressources du foyer et les aides ne suffisent souvent pas… J’ai donc préparé un budget (ce que je ne fais jamais) et j’ai donc vu que nous nous en sortirons ; nous ne mettrons juste absolument rien de côté. C’est un choix. De toute façon, j’ai toujours préféré la cigale dans la fable de La Fontaine. Je me rends évidemment bien compte que j’ai de la chance car mon salaire au 4/5iè reste bien suffisant alors que pour la majorité des mamans en France, renoncer à 1/5iè de son salaire c’est juste inconcevable.

Mon voyage en Corse m’a fait prendre du recul. Quelques jours loin de ma petite famille et du boulot. J’en ai profité pour réfléchir en toute sérénité. J’ai réalisé encore plus que d’habitude l’importance de profiter du temps qui passait (trop vite….). J’ai pris beaucoup de photos panoramiques en Corse. J’adore. Parce que c’est beau mais aussi parce que j’ai l’impression de prolonger l’espace, de l’agrandir. Seulement voilà : personne n’a encore trouvé la fonction panoramique pour rallonger le temps !…. Alors mieux vaut en profiter, et prendre le temps de savourer les jolies petites choses du quotidien. Celles dont nous nous souviendrons.

Enfin, je tenais à remercier mes amies : tout d’abord ma seule amie IRL qui travaille au 4/5iè : j’aime ses conseils, sa sagesse, sa philosophie… Et puis toutes mes amies blogueuses qui sont nombreuses à avoir choisi le temps partiel ou le congé parental : merci les filles de m’avoir fait part de vos expériences. Merci aussi pour votre soutien le jour où j’ai annoncé la nouvelle à mon chef et qu’il m’a fallu supporter ses remarques désobligeantes et ses regards réprobateurs… ça va pas être facile ! Je vous le dis ! Mais il s’y fera ! Qui sait ? Peut-être que comme pour le congé sabbatique, je vais ouvrir la voix !

En tout cas, je me sens soulagée. Début du 4/5iè : janvier 2013. J’ai bien hâte ! J’ai fait le bon choix, celui que je voulais vraiment au fond de moi. Pour moi. Pour mes enfants.

Le difficile choix du temps partiel

Bon à savoir au sujet du 4/5iè:

– l’employeur se doit d’accepter votre temps partiel si vous avez un enfant de moins de 3 ans (et si votre enfant est né quand vous étiez chez ce même employeur). Si vous changez d’entreprise, votre demande peut être refusée.
– vous devez prévenir votre employeur 2 mois en avance
– vous choisissez de ne pas travailler le jour de votre choix. Pour vous imposer un autre jour, votre employeur devra se justifier.
– si vous avez 2 enfants ou plus, la CAF vous versera 325,47€ par mois, et vous ne perdrez pas l’aide pour le mode de garde (si vous l’avez).
– Attention, le premier mois, la CAF ne verse rien donc mieux vaut débuter son temps partiel en fin de mois.
– Quand vous préparez votre budget, pensez bien qu’en gagnant moins, vous aurez une économie d’impôts
– Demandez l’impact d’un 4/5iè sur vos RTTs : normalement, vous aurez 4/5iè de vos jours mais certaines entreprises les suppriment tous !
– Pour info, le temps partiel concerne environ 30% des femmes en France contre 45% des femmes en Allemagne.
– Pour celles qui songeraient plutôt à un congé parental, j’en parle ici. 

Et vous ? Vous avez opté pour le temps partiel ? Vous aimeriez ?

56 réponses pour “Le difficile choix du temps partiel


  • Tu as fait le bon choix pour toi, c’est l’essentiel. 🙂 Profites bien de ce 4/5° et de tes 2 adorables bouts de choux!
    Bises!

  • Coucou !
    Je me retrouve beaucoup dans ton discours !
    Un doctorat en médecine et femme au foyer actuellement : un gachis pour beaucoup, de l’incompréhension… Et alors ???
    Oui, grâce à l’expatriation (à cause ?), j’ai mis ma « carrière » professionnelle entre parenthèse. J’ai vu naitre ma fille, je m’en suis occupée… et je m’en occupe encore. Et je ne le regrette aucunement ! J’en suis fière, j’en suis heureuse. Oui, mon diplome est resté au placard durant ces 3 ans… et alors : je suis une femme, mais je suis devenue une mère.
    Mon retour l’été prochain sur paris s’annonce houleux & j’ai peur. Je voudrais ne pas bosser à temps plein, je voudrais accorder du temps à mon/mes enfants… Oui, j’ai un diplome bac+10… et alors ? Cela veut dire renoncer à sa vie familiale ? privilégier sa vie pro ? NON !!!
    Bref, la pression sociale est écrasante & j’admire ton courage d’avoir « oser » prendre ton 4/5 auquel tu as droit ! Tu as fait le bon choix, celui qui fait de toi une femme & une mère heureuse & épanouie !!!!!!
    Merci pour ton beau billet !

  • Ton billet me touche car j’évolue dans le même milieu. Je ne suis pas encore maman car pour le moment je ne vois pas comment faire pour allier carrière et famille…

  • Lorsqu’on est plongé dans le quotidien du boulot, on pense trop peu à l’essentiel.Mais toi, tu as su faire le ménage : bravo pour cette belle décision !

  • Bravo Christine, il faut faire ce que l’on ressent peu importe les regards des autres! et comme tu dis le boss s’en remettra mais si tu te sens mieux ainsi, il ne faut pas hésiter!
    Je dois moi aussi annoncer à mon boss que je compte prolongé mon congé parental, et à temps partiel pour mieux me concentrer sur la boutique! Beaucoup ne comprenne pas autour de moi, sauf ma Mini Voyageuse qui me dit que c’est trop cool que je vienne la chercher à l’école et que je sois là ces jours de congés, et mini Voyageur est beaucoup plus serein que sa soeur au même âge, car je suis beaucoup moins stressée.
    Par contre, comme tu le dis on a de la chance d’arriver à boucler notre budget! Comme toi, on fait l’impasse sur l’épargne!
    En tout je te souhaite d’en profiter à fond. ET ne pas tenter de faire toutes les corvées le jour de repos et de bien rester concentrer sur les enfants! Car beaucoup, on l’impression d’avoir un mercredi à rallonge en voulant tout faire ce jour-là!

    • Je me disais justement qu’il ne faudrait pas que je passe mon mercredi à faire du rangement et du ménage… Je vais y veiller 😉 Quand tu parles de la boutique, tu parles de ta boutique en ligne ? C’est chouette en tout cas ! Merci pour ton témoignage qui fait du bien à lire !!! Bises !

  • Moi je dis bravo, tu n’auras aucun regret d’avoir pris un 4/5 et puis l’état d’esprit des chefs la dessus c’est vraiment dingue!on nous met la pression a nous les mamans!je reverais d’un 4/5 mais cote salaire c’est impossible, et puis je crois que dans mon job ca ne se fait pas, parce qu’on t’enlève tous les petits plus ausquels tu as droit…mais un jour j’y crois je bosserais à mi temps!!

    • « ça ne se fait pas » c’est aussi ce que tout le monde m’a dit. Et d’ailleurs personne ne l’a jamais fait dans mon équipe… Après, il faut que ce soit possible côté salaire et quand on commence dans une nouvelle entreprise, l’employeur n’a pas d’obligation d’accepter le temps partiel.

  • bravo pour ce billet très parlant!
    oui oui c’est possible et même à mi temps pour des postes à responsabilité, c’est une question d’organisation et d’ouverture d’esprit. Et si c’est trop difficile il y a beaucoup qui avec la maternité en profite aussi pour voir prendre un virage professionel… j’en connais pas mal 😉

    • C’est vrai que changer de métier est aussi une interrogation qui arrive en même temps que les enfants !

  • Comme tu le dis, c’est comme si ça ne se faisait pas chez les cadres, bravo à toi d’écouter ton coeur et… d’ouvrir la voie ! Courage pour les remarques désobligeantes…

    • Dans mon entreprise de 400 personnes, pour l’instant il n’y a qu’une seule femme cadre au 4/5iè et elle travaille aux RH. C’est drôlement peu en proportion !

  • Travailler à plein temps et réussir à tout gérer sans aide d’une nounou etc, sans argent ? C’est cela, oui j’y crois pas du tout ! C’est un beau mirage ceux qui te renvoient ceci ! Tu ne peux pas être au four et au moulin donc ta jolie famille tu ne la vois pas si souvent quand tu privilégies ta carrière !
    Sinon, sans jugement aucun, je trouve que l’aide de la CAF est carrément énorme, j’hallucine un peu là… mais ai-je bien compris ? tu reçois ça en plus juste parce que tu es à 4/5ème ?
    évidemment avec un seul enfant je n’ai droit à rien donc pour moi perte de salaire, zéro RTT mais aucun regret d’avoir pris mon mercredi depuis 3 ans, je m’achète moins de choses et de toute façon avec le salaire que j’ai, les vacances ça a toujours été un luxe…
    ce temps passé avec tes enfants, personne ne pourra te le reprendre 🙂 et puis ça dure si peu sur la totalité de la vie…

    • Oui, je vais percevoir de la CAF une aide de 325,47€ parce que je passe à temps partiel. Avec un seul enfant on y a le droit aussi mais seulement pendant les 6 premiers mois après le congé maternité. Avec deux enfants ou plus, on y a le droit jusqu’aux 3 ans du plus jeune. Quand on compare aux 566,01€ que verse la CAF pour un arrêt complet d’activité, alors oui on peut dire que l’aide pour un 4/5iè est très avantageuse en proportion.

  • Le travail c’est bien surtout quand on aime ce qu’on fait mais la famille c’est le plus important surtout avec des petits bout de choux. Ils grandissent trop vite et dans quelques années (plus vite qu’on ne le croit) ils n’auront plus besoin de toi. Profites bien de ce temps précieux. J’ai pris mon 4/5e à la naissance de ma fille et ce n’est que du bonheur, je profite d’eux, je suis plus calme et même au boulot ça me fait une coupure je suis en meilleure forme et plus productive. Tu fais le bon choix au diable celles qui veulent te donner des leçons on n’a qu’une vie !!!

    • J’aime ce que je fais mais malgré tout ça ne compense pas mon envie de profiter davantage de mes enfants ! Il me reste encore 25 ans à travailler alors j’aurai le temps de m’y remettre !

  • Bravo très bon choix on ne rattrape pas le temps perdu avec nos ptis, tout l’argent gagné ne pourrait remplacer ta présence et ce bonheur passé auprès d eux.
    Enceinte de 8 mois je sais déjà que pour moi le temps partiel sera évident vu que c’est un troisième enfant, et l’ayant fait pour les deux premiers je sais déjà que ça n’est que du bonheur ..

  • S’il y a bien une chose dont je suis certaine après avoir retravaillé 8 semaines à plein temps, c’est que 8 semaines, c’était largement suffisant ! Je suis comme toi, je préfère gagner peut-être moins (et encore je ne peux vraiment pas me plaindre), mais je ne veux plus passer plus de temps avec les gens de mon boulot qu’avec ma famille !!!

    • Avec un 4/5iè je serai à peu près à 50/50 entre le temps au travail et le temps avec mes enfants… ça devient pas mal mais si je pouvais je m’arrêterais complètement pendant quelques années…

      • Je te comprends à 100 %, j’aimerais m’arrêter définitivement mais besoin de revenus, je cherche à me mettre à mon compte mais ce n’est pas facile de tout gérer… difficile d’avoir des choix à faire. J’aimerais pouvoir m’arrêter et partir découvrir le monde avec mes enfants, si je gagne au loto 🙂

  • Bonjour,
    je suis cadre et j’adore mon travail. Je suis au 4/5iè depuis mon retour de congés mat pour mon ainé qui a 3 ans. Je n’ai JAMAIS regretté !!! J’ai exactement la même charge de travail que mes collègues qui sont à temps plein donc c’est un peu comme si je faisais un temps plein sur 4 jours mais au moins le mercredi je peux me consacrer à mes deux petits, les emmener à leurs activités, profiter d’eux. Ça n’a pas de prix !
    Même si certains mercredi sont plus fatigant qu’une semaine entière de boulot 😉
    Je te souhaite de beaux mercredis avec tes petits !

  • En quelque part c’est un peu le meilleur des deux mondes parce que j’ai vu beaucoup de femmes de mon entourage s’arrêter complètement pour leurs enfants sauf que les enfants devenus grand elles ont eu de la difficulté à se trouver une occupation.

    • Ici, les nounous ne veulent pas bosser au 4/5iè ! D’ailleurs je vais continuer de payer la mienne pour un temps complet même si elle ne travaille pas le mercredi 🙁

      • Une amie a une nounou que ça peut arranger car elle prend ainsi les plus grands rentrés a l école qu’elle continue a garder le mercredi.
        Mon amie fait gardé son fils 1 mercredi sur 2 par la nounou et l autre mercredi c est la grand mère. Mais encore faut il avoir une grand mère disponible et sur place…
        On verra bien le moment venu ! 😉

  • J’ai repris à temps plein cette année alors que pour la première année de mon fils, j’étais à 75%. Boudiou que c’est dur, même si je ne suis qu’une feignasse de prof.
    On met de côté cette année et la suivante, et pour le prochain Crapiot je me mets à mi-temps !

  • Moi c’est l’inverse, dans mon entourage je suis la seule maman de 2 enfants à travailler à temps plein. C’est moi l’O.V.N.I..
    J’aimerais être à 4/5, mais ça me ferait perdre trop.
    Mais je garde ça dans un coin de ma tête.
    Contente pour toi que tu puisses concrétiser cette envie.

  • Bonjour, merci pour ce blog que je lis très assidûment et que j’adore!
    J’aurai juste une question mais sans jugement aucun: pourquoi toi et pas le papa? Est-ce que la question s’est posée? Et si oui, qu’est-ce qui a fait pencher la balance pour que ce soit toi qui passe aux 4/5ème?

    • La question ne s’est pas posée car c’est moi qui avais envie de passer au 4/5iè. Par contre, mon mari avait déjà fait quelque chose d’assez rare pour un papa car il a posé un long congé parental pour que nous puissions partir tous les quatre pendant deux mois dans l’Océan Indien (voir mes billets sur l’île Maurice et La Réunion).

  • Je pense aussi que tu as fait le bon choix, et bien fait d’avoir ‘tenu tête’ aux collègues/chef…. Quand je voulais prendre un congès parental d’un an, mais hésitais vis à vis de mon employeur, mon frère plein de sagesse m’a dit ‘ton bébé ne sera petit qu’une seule fois, alors que tu as toute la vie pour travailler’! Ca a été une évidence après ça!

    Par contre, je me suis faite virée (pardon…remplacée!!) pendant mon congès; et j’ai retrouvé un travail en 2 jours…en 3/5e, c’est même mon employeur qui me l’a proposé. Et depuis, je suis ravie ravie de concilier tout ça. C’est vrai qu’on avance moins vite que les collègues, mais on avance quand même!! Bonne continuation alors!

  • Cool, je te souhaite de beaux mercredis en 2013 avec tes enfants ! Tu verras, couper le rythme de la semaine fait un bien fou à tout le monde. Moins cool pour la réaction de ton chef, j’espère que tu arriveras à le faire changer de point de vue. Le mien a été simplement étonné car il ne connaissait pas le congé parental… Il faut dire que j’étais et suis toujours la seule à en profiter dans mon secteur de plus de 100 personnes. Et 4 ans après avoir commencé le temps partiel, j’ai l’impression d’être traitée comme avant, que ce soit au niveau reconnaissance dans le boulot ou augment. Côté finance, entre la prestation CAF non imposable, moins d’impôts sur le revenu et les frais de garde du mercredi en moins, ça ne fait pas un trop gros manque à gagner, largement compensé par le plaisir de passer du temps avec les enfants, de pouvoir amener sa fille à la danse le mercredi après-midi puis les petits passionnés de livres à la bibliothèque…
    PS : la photo est superbe !

  • Tu as fait un bon choix 🙂
    J’ai toujours vu ma mère à mi-temps ou 70%… Je trouve ça vraiment bien 🙂
    Profite le moment venu 😉

  • Tu as raison a 300% de vouloir profiter de tes enfants.
    Moi j’ai pris un 4/5ème à l’arrivée de BB N°2 que je n’ai jamais cessé même après les 3 ans de mon loulou et un congés parental pour Mlle C, les enfants sont ravis et moi je n’ai jamais regretté mes choix.
    La reprise va être plus difficile car négocié un temps partiel après 3 ans d’absence me semble moins évident mais bon chaque chose en son temps pour l’instant je PROFITE!
    Un beau WE à toi.

  • J’ai la chance d’être instit et de ne pas travailler le mercredi (enfin pour le moment)et c’est génial pour être avec les enfants…
    Mon chéri lui est dans une entreprise de 14 personnes où il peut facilement prendre un jour pour garder sa fille malade etc… et où personne ne trouve à redire. Il y a 2 générations, une où il y a de bébés et de jeunes enfants et une autre qui ont des petits enfants et je crois que c’est pour cette raison qu’il y a une grande tolérance. Il a pu prendre ses 11 jours sans problème et ça je trouve que cela devrait être comme ça partout.
    Très jolie photo

  • Bonjour Christine,

    J’habite en France mais travaille en Suisse ou la législation n’est absolument pas favorable aux mères qui travaillent (contrairement à l’Allemagne, pourtant si proche). A mon retour de congé mat’, j’ai demandé à passer à 80% pour pouvoir profiter de mon fils, encore si petit. Mais mon employeur a très mal réagit car en Suisse les employeurs n’ont aucune obligation légale de permettre à une employée de travailler moins. Toutefois, après de nombreuses discussions et négociations, je suis finalement parvenue à faire réduire mon temps de travail ! En revanche, je dois venir tous les jours au bureau. Du coup mes journées de travail sont moins longues mais la charge de travail reste la même qu’à 100%… ce qui fait que je ne profite qu’en partie de ce 4/5e.
    Mon employeur m’a demandé de repasser à 100%, ce que je vais certainement faire dans les prochains mois. Je profiterai certainement moins de mon fils chaque jour, mais je pourrai au moins un peu souffler au bureau.

    Profitez bien de vos bouts de chou !

  • Je pense que tu as effectivement fait le bon choix, même si c’est rarement facile. Ces instants avec nos enfants sont tellement précieux.
    J’ai moi aussi fait le choix du congé parental pendant 6 mois, puis d’un mi-temps. Je suis prof et j’ai la chance d’avoir un chef d’établissement très compréhensif, la situation n’est donc pas la même, mais je ne regrette absolument pas.
    Bravo en tout cas ! Et profite un maximum de tes grenouilles !

  • Je serai à temps partiel après mon congé maternité. Idéalement, j’aurai voulu être à mi-temps mais un seul salaire à la maison alors c’est déjà magnifique de pouvoir être à temps partiel. Après, il ne faut pas rêver, on ne part jamais en vacances, à part pour aller voir les grands-parents qui ne sont pas très loin, on est à découvert quasiment chaque mois mais nos enfants ne manquent de rien et surtout pas de notre présence. Ce n’est pas toujours rose financièrement mais on profite de nos enfants et on leur apprend aussi à se contenter de ce qu’ils ont et ils en ont beaucoup trop 🙂

  • Une maman super active qui arrive à tout gérer, boulot, gosses , quotidien ..et le reste… Cela m’agace toujours cette façon qu’ont nos familles, conjoints ou la société de se déculpabiliser.
    Je suis une maman ‘super active’ , je finis les semaines sur les rotules et n’arrive pas du tout à tout gérer , je priorise …et tout cela en mettant mes envies à moi en veilleuse car quoi qu’il arrive, je ne peux pas tout faire rentrer dans la semaine.
    Finalement, le seul truc pour moi que je fais , ce sont les voyages et le blog..

    j’ai souvent pensé à me mettre en 4/5 mais auj la situation de ma société ne le permet pas … mais si toi, tu en as la possibilité, je te comprends tout à fait !

      • Bébé malade (durée du traitement = 90ans selon la sécu) qui ne peut être gardé que par une infirmière spécialisé ou par quelqu’un ayant la même maladie…

  • Ton article est très touchant et je ne saurais que t’encourager dans ton choix. Pourquoi ? Parce que la vie est très courte, et il faut savoir profiter de tous les instants, et avec deux enfants, les enfants magiques tu vas en avoir ! Et mieux vaut être auprès d’eux que derrière ton ordi 😉
    Le boulot c’est pas la vie, ça la facilite c’est tout…
    Goooo et enjoy ta mini-liberté avec tes ptits bouts 😉
    A très vite !!

  • Quand je vois les bouilles de tes deux petites perles, je me dis que tu aurais tord de te priver de temps en leur compagnie. Ici, le rythme est moins soutenu qu’en France, on opte pour une qualité de vie… Mais de plus en plus de femmes optent pour ta formule, et je ne dis jamais « jamais »…!

  • croire que ces successful working mums réussissent sur tous les plans, alliant travail à plein temps, responsabilités pros et vie de famille épanouie est un leurre ! Il s’agit plutôt d’une course effrénée contre le temps riche en frustrations et en compromis faits à contre coeur souvent. Alors profite de ces instants qui ne reviendront pas : on a une seule vie, plus vite on le comprend et mieux on l’apprécie 🙂

  • Bonjour Christine,

    ALors que donne ce changement de rythme, ici j’ai un garçon de 5 mois et demi et une fille de 3 ans et demi. J’idéalisai le 4/5ème mais il faut dire que ça me sert bcp pour m’avancer dans les tâches ménagères (linge, repas) pour le reste d ela semaine. Je pars le matin à 7h je rentre vers 18h15 avec des enfants fatigués, moi aussi et le rush de la soirée je le redoute chaque soir car je suis seule jusqu’au coucher des enfants , parfois le papa arrive pour l’histoire ou le coup de main s’il arrive plus tôt.
    Je ne regrette pas le 4/5ème mais c’est loin d’être ce que j’avais imaginé… sûrement parce que j’ai un bébé qui a son rythme et une petite fille qui a le sien. Je n’ai pas l’impresion de souffler le mercredi… pourtant mes enfants si car ils peuvent se reposer davantage, on leur inflige un rythme de dingue avec nos boulots, transports…
    Et toi raconte nous comment ça se passe?

  • Oh que je vous comprend! Pour mon premier Loulou j’ai pris un 80%, j’ai souvent le droit aux sous entendus entre jalousie et jugement la pression sociale est effectivement importante. Actuellement enceinte du deuxième je songe dans mes rêves les plus fous a prendre un mi temps au moins un an ce qui couvrirait la 1ère rentrée en 2015 pour mon Loulou. Alors que financièrement ça passerait très bien, de plus cette décision serait soutenue de mon mari. Je crains cette pression, que l on me change de service ect … Vais je résister à la résister à la pression ? Je l’espère … Je vus félicite de l’avoir fait ! Désolé des fautes je déteste écrire avec ma tablette. Merci pour votre blog.

    • Pas facile la pression, je confirme. Je l’ai vécu. Après c’est un choix. Bon courage et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :j2d70e