Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

La semaine dernière, je vous ai montré les photos pittoresques du centre historique de Mostar en Bosnie. C’est très joli et je vous recommande d’y passer. Globalement, en Bosnie, nous avons aimé la gentillesse des habitants, le dépaysement culturel (un mélange d’Europe et d’Orient) et l’authenticité… MAIS, il faut savoir qu’aller en Bosnie c’est aussi être le témoin d’un passé encore proche : la guerre de l’ex-Yougoslavie des années 90. J’ai été frappée, touchée, émue par ces bâtiments éventrés, bombardés ; par les façades percées de balles, par une ambiance où règne encore une mémoire douloureuse…

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)



Commentaires

  1. Ca me fait rêver tous ces voyages que tu as fait, j’aimerais en faire autant, et faire découvrir à ma crevette toutes les richesses du monde, surtout que certians pays non touristiques ont de jolis trésors, et je sais de quoi je parle!!!

    • Et à partir de 2012, nous partirons en voyage avec 2 crevettes ! Ce sera plus sport !

  2. Impressionnant encore toutes ses marques de la guerre qui sévissait d’ailleurs il n’y a pas si longtemps! J’imagine ton émotion à la découverte de ses vestiges de la guerre!

    • Oui, j’ai été surprise, surtout qu’en Croatie nous n’avons pas du tout vu ce genre d’images…

  3. Ca me rappelle le ghetto juif de Cracovie, où on peut voir les impacts de balles aussi, les barbelés… Ce sont des endroits « habités », c’est impressionnant. Impression de vivre l’Histoire…

    • J’ai très envie d’aller à Cracovie d’ailleurs…

  4. Très impressionnant… quelle émotion…

    • Oui… La dernière fois que j’ai été émue c’était à Berlin devant les ruines du mur…

  5. Chéri (militaire) a passé 4 mois à Mostar il y a 7 ans…Difficile et émouvant de voir ces édifices criblés de balles

    • Il y a 7 ans ce devait être pire !

  6. Tes photos me rappellent des souvenirs. J’ai voyagé de 2004 à 2008, tous les ans pendant l’été, et j’ai au final fait le tour de tous les pays d’ex Yougoslavie, à l’exception du Kosovo. C’est la seule région que je n’ai pu visiter en raison des tensions. L’histoire des balkans est bien plus compliquée que ce que les médias ont pu raconter depuis 1995. Il faudrait remonter à la poudrière de la seconde guerre mondiale pour comprendre réellement les enjeux, les causes, les raisons de ce conflit inter-ethnique. Il n’y a rien de plus triste que de voir « des camarade jadis d’un même peuple » se massacrer entre eux. En tout cas, ça me fait plaisir de voir un billet comme celui là.

    • Tu as dû en voir des choses dans ces pays ! Une histoire très complexe en effet…

  7. C’est clair, les villes chargées d’histoire ont toujours les deux aspects… un jour peut être n’y aura t-il plus de traces…

    • A Dubrovnik en tout cas, on ne voyait plus de traces du bombardement de la veille ville…

  8. C’est terrible qu’on voit cela on est forcément touché, la guerre n’est jamais très loin finalement, même si on ne la voit pas chez nous, il y en a encore trop !
    Bisous

    • Le pire je trouve, ce sont les mines antipersonnelles qui restent et causent des dégâts bien après la fin du conflit…

  9. Tiens, je reviens, pour te filer un lien sur ce qu’il se passe actuellement dans la région: les problèmes ne sont pas réglés et ont juste été « déplacés ».

    Ci dessous un article sur le Kosovo…

    http://www.courrierinternational.com/breve/2011/11/18/20-000-serbes-appellent-moscou-a-l-aide?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

    Pour rebondir sur ce que tu disais un peu plus haut en commentaire: Moi quand j’ai été à Dubrovnik en 2006, ils étaient justement entrain de reconstruire l’ancienne église qui avait pris un coup lors des conflits. Mais c’est normal qu’il n’y ai plus ou peu de trace, puisque de base ils n’avaient pas énormément trinqué dans cette ville là.

    Sarajevo par contre, en avait pris un sacré coup. Des impacts d’obus, il y en avait jusque dans les grandes banlieue de la capitale et ça ressemblait aux vieilles cités du 93 en plus destroy…

    Je suis passée par certaines campagne aussi, et en effet, on ne pouvait pas marcher ailleurs que sur les chemins et routes bien prédéterminées et souvent empreintées pour éviter les mines. Des villages entiers étaient dévastés…tout était en ruine.

    Après, on parle souvent de la Bosnie quand on parle de la guerre, mais bien d’autres ont soufferts et souffrent encore d’ailleurs. A Belgrade, c’est l’ancien hôpital que l’OTAN a fait sauter avec leurs bombes et aussi des bâtiments officiels totalement éventrés en plein milieu de la ville.

    Je pense surtout qu’en France, les gens n’ont plus réellement le souvenir des conflits et des guerres. ça semble trop loin surtout.Alors que dans les Balkans, il y a toujours assez de tensions à vif pour que ça puisse de nouveau partir en live.

    Et à Paris, tout semble bien lisse et pourtant, quand on y regarde de plus près, on voit qu’il reste parfois aussi des traces de balles, des vestiges passé de la seconde guerre mondiale.

    • Merci pour ces informations… Je vais me plonger dans la lecture du courrier international !

  10. Toutes ces marques de la guerre, on ne peut y rester insensible ! L’atmosphère quand on se retrouve devant de tel scène doit être particulière…

    Ce pays m’avait déjà marqué dans l’histoire de « Paris – Jérusalem 6000 km à pied » (le voyage de noce de jeunes mariés)dont j’ai lu le livre et regarder le dvd de leur périple. Et on y voyait bien certains villages dévastés et totalement abandonnés ….

    • Ce livre est toujours sur ma liste !

  11. ces photos sont stupéfiantes j’aimerais bien en voir plus !

  12. J’avais vu quelques traces à Duvrovnik tout de même…

  13. étonnant comme voyage : vous en avez vu des choses en une semaine (impression de passer du rire aux larmes, du noir au blanc…). j’ai très envie de découvrir ces pays (encore plus après avoir vu tes photos.

    ça sera plus sport quand vous aurez deux loulous, mais ça marchera quand même ! nous, on avait commencé par la Corse en septembre quand n° 2 avait deux mois et cet été à priori ça sera l’aventure on ira au Nord…

  14. Lorsque j’étais enfant, je me suis sentie très concernée par la guerre en ex-yougoslavie, j’avais lu la version publiée du journal intime d’une petite fille de mon âge qui y vivait et je me suis mise à sa place. Du coup, tes photos m’émeuvent énormément…

  15. C’est magnifique ces émotions qui ressortent de tes photos témoignant d’un lourd passé, Bravo.

    Dis-moi, tous ces voyages que tu as fait en 2011, c’était bien avec un enfant en bas-âge et une grossesse en cours?

    La classe! Lance toi dans l’écriture de guides touristiques sur les voyages avec enfants!


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :Ridd1v

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.