Connaissez-vous la région Emilia Romagna en Italie du nord ?

Depuis un mois, je vous parle beaucoup de l’Italie du Sud où nous avons découvert les magnifiques régions des Pouilles et de Basilicate. Alors, aujourd’hui, pour changer un peu, cap au nord de l’Italie, et plus particulièrement en région Emilia Romagna où j’ai la chance d’avoir un peu de famille pour m’y accueillir royalement !

Je voulais donc en profiter pour vous montrer la richesse culturelle de cette région.

Tout d’abord, vous arriverez sans doute dans la capitale de la région Emilia Romagna : Bologne

A découvrir :

– la via de l’Independenza avec ses arcades, Piazza Maggiore avec ses Palais et surtout les deux tours penchées. Au sommet de la plus haute (quasi 100 mètres) vous pourrez admirer une vue panoramique sur la ville. Enfin, ne pas oublier l’abbaye di Santo Stefano et puis tout simplement l’ambiance dans les rues et sur les marchés

 

view_bologna   Bologna

Bologne

Puis direction une ville coup de cœur : Ferrara

Magnifique ville médiévale dont l’architecture date du 14iè siècle. C’est une ville universitaire, un peu comme Heidelberg en Allemagne ou Salamanque en Espagne. Le centre historique de Ferrara est superbe, il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco ; il se parcourt à pied ou en vélo et les voitures sont tout simplement interdites. J’aime les petites ruelles, les remparts, les passages étroits.

Ferrara_postcard

Ferrara

old_ferrara brume_po  velo_po

A découvrir absolument :

– la place Savonarela, le Château d’Este, le Palazzo dei Diamanti et ses superbes collections d’art, le Palazzio Ducale, le Duomo, le Palazzo Schifanoia (sans soucis), la via San Romano et ses nobles demeures et enfin le quartier juif.

Partout, vous serez épatés par les spécialités gastronomiques, un vrai régal !
– goûter dans un restaurant aux délicieuses cappellacci (sortes de tortelli) fourrés au potiron. Je vous conseille les restaurants  L’Antico Giardino ou il Mandolino

– boire un verre de vin dans une des plus vieilles auberges du monde : al Brindisi. Le lieu est incroyable avec tout un tas de vieilles bouteilles poussiéreuses et une belle ambiance

– partir pour une longue balade en vélo au bord du Pô (voir photos ci-dessus)

Pour l’hébergement, si vous êtes à la recherche d’un séjour pas cher, je vous conseille le Student’s Hotel Estense très bien placé, simple mais néanmoins situé dans un bâtiment historique. C’est une auberge de jeunesse (donc, oui, il y a des jeunes et des étudiants) mais les familles sont les bienvenues car l’auberge dispose de chambres doubles, triples et appartements avec 2 chambres (prix à partir de 17€ par personne , 10€ pour les 3 à 7 ans et gratuit pour les bébés). Un très bon rapport qualité-prix pour les petits budgets.

Agenda :

– en mai, c’est le Palio de Ferrara : grandes parades, spectacles et fêtes dans la rue
– début septembre, c’est le festival des Montgolfières.
– si vous êtes à Ferrara pendant le Réveillon du Nouvel An, ne manquez pas le spectacle de l’incendie du château !

Autres étapes en région Emilia Romagna :

– Modène : ne pas manquer sa cathédrale et la Piazza Grande – la ville est également réputée pour son vinaigre balsamique. Découvrir les spécialités gastronomiques au marché couvert Mercato Albinelli.

– Parme : ville riche en monuments de la Renaissance, magnifique Duomo, édifices romans et évidemment il faut découvrir son parmesan et son jambon !

– Reggio Emilia : villes aux origines romaines, très joli centre historique – c’est également la ville ou est né le drapeau tricolore de l’Italie ! Pour un hébergement, vous trouverez également une auberge de jeunesse (adaptée pour un séjour en famille) : Student’s Hostel della Ghiara. Le bâtiment est situé dans l’annexe de la Basilica della Beata Vergine della Ghiara et bénéficie d’un très joli jardin. Prix à partir de 18€ par personne , 10€ pour les 3 à 7 ans et gratuit pour les bébés.

Partout, vous serez épatés par les spécialités gastronomiques, un vrai régal !

jambon

Alors, si vous avez envie d’ un voyage culturel et gastronomique en région Emilia Romagna, sachez que vous pourrez trouver des vols Paris-Bologne à moins de  100€ l’aller-retour. Le trajet dure un peu moins de 2h. Je recommande particulièrement l’été et l’automne (mes photos ont été prises en novembre). Pour une première découverte, vous pouvez y passer un grand week-end de 3 jours (1 jour à Bologne, 2 à Ferrara – les deux villes sont reliées facilement en 1h de bus ou de train). Pour un plus long séjour, vous pourrez visiter toutes les villes citées plus haut et vous laisser transporter au Moyen-Age et surtout à La Renaissance.

Et vous ? Connaissez-vous la région Emilia Romagna ?

Les Pouilles côté mer

Je crois qu’avec mes premiers billets sur les Pouilles, j’ai déjà fait quelques adeptes et pourtant, je ne vous ai pas encore montré le magnifique littoral qui borde cette région du sud de l’Italie. Oui, parce qu’en plus d’offrir de jolis villes et villages, la région des Pouilles est très réputée pour son bord de mer. Il faut dire que nous avons croisé d’adorables petits ports de pêche, des criques aux eaux turquoises et émeraudes ainsi que de très belles plages. Comme nous y étions en avril, l’eau était encore fraîche. Nous n’avons trempé que les pieds. En juillet-août, il y a peut-être un peu trop de touristes (et trop de chaleur pour certains) donc je pense que juin et septembre sont deux mois parfaits si vous souhaitez profiter de la mer.
En tout cas, même sans se baigner, nous avons adoré suivre la côte adriatique et surtout la partie entre Otranto et Santa Maria di Leuca, ville qui se trouve à la pointe du talon (sous-région appelée Salento) là-bas, se croisent mer adriatique et mer ionienne : criques, caps, anses, falaises… La côte est pleine de charme. Nous avons également bien aimé la toute petite ville insulaire et fortifiée de Gallipoli ainsi que le promontoire du Gargano au nord des Pouilles avec ses jolies plages de sable doré.

Suivez-nous pour la visite…

Tout d’abord la côte adriatique à partir d’Otranto avec ses calanques, ses étranges thermes et ses grands espaces…

crique thermes cote_adriatique mer

La ville fortifiée de Gallipoli, appelée également « petite Venise » mais je n’ai pas trop vu la ressemblance… Je l’aurais appelée « petit St Malo »…

Gallipoli2 gallipoli
tour_mer

ciel_gallipoli

La couleur de l’eau y était absolument magnifique ! Sans faute, nous y retournerons pour nous baigner l’été !

Les Pouilles côté mer

Le promontoire du Gargano (partie nord des Pouilles) avec ses belles plages et ses jolis villages de pêcheurs : Peschici et Vieste…

Vieste_centreface_mer Gargano
cocktail

Enfin, au nord de Bari, nous avons beaucoup aimé la ville de Trani qui s’avance dans la mer :

Les Pouilles côté mer

Et aussi, ne manquez pas Polignano a Mare dont je vous ai montré les photos de nuit.

Bref, les Pouilles, c’est également une superbe destination pour les amoureux de la mer !

N’hésitez pas à aller voir toutes nos photos des Pouilles, dans notre album Flickr.

 

Le charme des Pouilles by night (Italie)

J’espère qu’avec mes premiers articles sur les Pouilles vous avez compris pourquoi j’ai craqué pour cette magnifique région italienne. Aujourd’hui, je souhaite vous montrer l’ambiance qu’il y règne le soir, juste après le coucher du soleil. Alors forcément avec deux enfants en bas âge, nos sorties nocturnes se sont limitées au créneau 19h-21h mais cela a bien suffit à nous convaincre de la beauté des lieux ! Les balades sont d’autant plus agréables que tous ces beaux espaces visités sont piétons : une véritable invitation à la flânerie et à la rêverie.

Tout d’abord, la petite ville balnéaire que j’ai trouvé absolument adorable à la tombée du jour était Polignano a Mare… A ne pas manquer lors d’un voyage en amoureux !

Polignano_night

Polignano_night2

mer_tranquille

blue_sky

Le charme des Pouilles by night (Italie)

Le charme des Pouilles by night (Italie)

J’ai également adoré sortir dans le jardin de notre Bed & Breakfast « i setti coni » dans la campagne de Cisternino pour admirer les trulli de nuit… Ces petites maisons sont vraiment belles sous toutes les lumières même celle de la lune et des étoiles. Et les étoiles, il y avait énormément : un véritable enchantement !

trulli_night2

trulli_night

Nous avons aussi beaucoup aimé Matera by night (je rappelle que Matera est dans la région voisine : la Basilicate)

matera_nightMatera_night2

Le charme des Pouilles by night (Italie)

J’espère que cette petite balade italienne by night vous a plu !

 

 

Alberobello, la ville des trulli (Italie)

Je vous en en ai déjà parlé, lors de notre voyage dans les Pouilles, nous avons découvert et adoré ces petites maisons caractéristiques de la région, maisons appelées trulli. On en voit un peu partout dans la vallée d’Itria. C’est assez surréaliste de voir ces petites habitations trôner dans les campagnes… On a l’impression que des extra-terrestres y habitent, d’autant plus que les toits ont des signes mystérieux dont on ne connaît ni l’origine ni la signification. Au cœur de cette vallée d’Itria, se trouve Alberobello, un village particulier car il offre une grande densité de trulli… J’avais lu pas mal de commentaires négatifs sur cette étape, trop touristique… mais primo, en avril, il n’y avait personne, secondo, ce n’est pas pour rien que les touristes y passent : c’est vraiment joli et impressionnant donc je conseille vraiment la visite. Nous y avons passé une matinée pour profiter des ruelles. Et s’il est vrai qu’une des rues est remplie de magasins de souvenirs, il ne tient qu’à nous de nous balader dans le reste dans la ville, si photogénique…

Alberobello1 Alberobello3  Alberobello6  Alberobello8 Alberobello9 Alberobello10 Alberobello11

Alors, ce n’est pas trop mignon Alberobello ?

Matera, une magnifique ville labyrinthe (Italie)

La première étape de notre voyage dans les Pouilles a été Matera qui en fait n’est pas dans les Pouilles mais juste à côté, en Basilicate. Cette ville a été mon coup de cœur du voyage. Matera est classée au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1993 et c’est bien mérité ! Une vieille ville à voir absolument, une immense zone piétonne constituée d’étonnantes habitations troglodytiques, d’églises rupestres, de constructions du Moyen-Age et de la Renaissance : un véritable condensé d’histoire ! Matera m’a impressionnée car je ne pense pas avoir visité une ville aussi ancienne en Europe. C’est un véritable voyage dans le temps, loin dans le passé. Il faut deux à trois jours pour vraiment profiter de tout le dédale de ruelles et admirer les sassi, ces quartiers très anciens qui se sont construits dans la roche calcaire, utilisant les cavernes naturelles. Même si ça n’a rien à voir, Matera m’a fait pensé à Fès au Maroc :  la couleur des pierres, le labyrinthe de la zone piétonne, la grandeur de la zone très ancienne et cette ambiance surréaliste offerte par le dépaysement temporel de l’architecture…

A l’origine, la ville est un des plus anciens sites préhistoriques connus et les nombreuses grottes qui s’y trouvent ont constitué la base de l’habitat. Certaines grottes ont plus tard été utilisées comme église, ce qui donne un joli mélange entre peintures rupestres et images religieuses. Dans les sassi, les habitants vivaient de manière très rudimentaire partageant l’espace avec les animaux. Ils n’avaient pas d’eau courante. Le plus étonnant est que cet habitat a perduré jusqu’en 1953 ! Au début des années 50, il y avait encore 15 000 personnes qui vivaient dans les sassi dans des conditions dignes du Moyen-Age. L’Italie avait alors honte de Matera. Aujourd’hui, la vieille ville est mise en valeur. L’Italie peut être fière de cette immense et superbe vestige du passé. Beaucoup de maisons ont été rénovées et sont devenus de jolies habitations ou des Bed & Breakfasts… Mais il y a encore pas mal d’habitations à vendre dans les sassi  ! Moi, ça me tenterait bien ! J’ai adoré m’y balader pendant des heures et je ne dirais pas non à un petit pied à terre dans ce musée vivant. C’est vraiment un endroit unique !

Quant aux enfants, Titpuce était confortablement installée dans l’Ergobaby pendant nos longues balades dans la ville et Ticoeur a marché tout du long sans aucun soucis alors que je craignais un peu que la balade soit trop longue pour un enfant de 3 ans mais la magie de Matera a opéré : il a adoré les petits tunnels, les passages étroits, les escaliers un peu partout… Il avait l’impression de faire un grand parcours de motricité et il a donc vraiment apprécié nos longues marches !

Regardez donc le magnifique décor offert par ces sassi

Matera, une magnifique ville labyrinthe (Italie)

Une église troglodytique avec de belles peintures rupestres à l’intérieur…

eglise_matera_rocher Une vue d’ensemble de Matera…Matera_view2  Matera by night ! Matera_by_night Les troglodytes les plus anciens… troglodytesToujours les sassi…

Matera_2

Le quartier de la cathédrale…
Matera_ville eglise_matera  Matera_centre

Matera_ciel

Malgré la grisaille que nous avons eu le deuxième jour, Matera ne perd pas de son charme…
vue_Matera

Alors ? Sensibles à la beauté de Matera ?