Articles avec l'étiquette voile en Angleterre:

rugby à l'école

Notre vie en Angleterre #98 : fichu rugby !

En plus d’avoir inventé le Marmite et le Brexit, les Anglais sont à l’origine de ce fichu rugby ! Je vais vraiment finir par leur en vouloir !!

Mercredi dernier, Ticoeur s’est cassé la cheville lors d’un match de rugby à l’école. Le titre vous laisse comprendre mon amour pour ce sport… Ok, je ne suis pas objective mais voilà : je trouve ce jeu bien trop violent pour un sport proposé à l’école (en tout cas dans la version avec plaquages). Que des enfants pratiquent le rugby en club, ok c’est leur choix et ils bénéficient sans aucun doute d’une bonne préparation… Mais faire un trimestre de rugby imposé en cours de sport à l’école, de septembre à décembre, franchement… ! Alors oui, les accidents ça peut arriver dans tous les sports mais la proba est plus haute au rugby et en plus, c’est particulièrement énervant quand il s’agit d’un sport qu’on n’aime absolument pas ! La pilule aurait été moins difficile à avaler si Ticoeur s’était blessé au foot ou au tennis, deux sports qu’il adore… Mais le rugby, il n’a jamais voulu y jouer ! Quoique si, au début, je vous en avais parlé : pendant nos premières années en Angleterre Ticoeur a découvert et apprécié le rugby à l’école car il s’agissait alors de la version touch rugby, beaucoup plus safe et plutôt sympa ! A partir de Year 6, les enfants passent à la version avec plaquages sauf que l’an dernier, Ticoeur n’a joué qu’au touch rugby grâce au… Covid car il fallait garder ses distances ! (Le rugby en version soft et l’absence de poux pendant toute une année scolaire auront été les deux mini avantages que je retiendrai de cette pandémie).

   rugby à l'école 

Cette année, Ticoeur est en Year 7 et il n’y a plus de restrictions concernant les sports donc le rugby c’est du vrai rugby et depuis le début de l’année, Ticoeur n’est pas très heureux de devoir y jouer… Les mercredis, il y a des matchs contre d’autres écoles et bien souvent, il est sur le banc des remplaçants, ce qui lui convient très bien. Mais mercredi dernier, un de ses camarades de classe, un jeune plutôt très bon en rugby d’ailleurs, a fait un début de crise d’asthme sur le terrain ; Ticoeur est alors appelé pour le remplacer ; il joue cinq minutes et vlan ! Plaquage violent d’un joueur deux fois plus grand et plus large que lui. Je suis dans le public. Au visage de Ticoeur, je comprends tout de suite que ce n’est pas une petite foulure et la colère m’envahit car si certes un accident est un accident, le fait que Ticoeur n’ait jamais eu envie de jouer à cette version du rugby me serre le cœur… Je file aux urgences. Pour le coup, la partie médicale s’est très bien passée, comme l’an dernier pour le bras de Titpuce… Il est vraiment difficile d’être reçu par des médecins en Angleterre quand on est malade mais quand on a besoin des urgences, ils assurent !

Maintenant, il va falloir de la patience : sa malléole externe est cassée ; il a une sorte de botte-attelle et des béquilles. Cela va prendre environ 6 semaines.

Avec les béquilles c’est vraiment compliqué dans notre vieille maison anglaise, certes pleine de charme mais « charme » rime avec « biscornue » : des marches séparent chaque pièce de la suivante ! L’architecte avait dû boire trop de gin ! A l’école, heureusement, tout est de plein pied, ouf ! Vous vous doutez bien que louper les prochains matchs de rugby ne l’attriste pas du tout ; par contre, il est déçu de ne plus pouvoir jouer au foot avec ses copains à la récré, de ne plus nager, de ne pas finir la saison de voile et de devoir mettre entre parenthèses ses entraînements de tennis (il venait tout juste d’être accepté dans un super club !). Du coup, il se donne à 200% sur le reste :

  • Il compte bien participer à l’audition pour obtenir un rôle dans Grease, la production théâtrale de l’école cette année (l’audition a lieu samedi). Un John Travolta en béquilles ! ça va donner !
  • Il a plus de temps pour jouer du piano et avance super bien sur ses morceaux pour le Grade 4 : il travaille surtout le Bach car l’avantage c’est qu’il n’y a pas besoin des pédales…
  • Il est très fier de représenter son école aujourd’hui lors d’un concours régional de géographie… C’est à une heure de route. Cela risque d’être une longue journée mais il n’a pas voulu y renoncer… Je suis fière de lui et pour le coup, nos voyages ont certainement aider à son excellente culture générale en géographie :-).

On va dire que j’ai assez pesté contre le ballon ovale… Parlons des bons moments :

Nous avons fêté l’anniversaire de Ticoeur avec toute ma belle-famille venue de Londres et de Stuttgart. Les enfants sont ravis de profiter de leurs grands-parents : jeux de société, spectacles de magie, petits concerts… Ils ont un top public pour la semaine et peut-être pour plus longtemps si nous ne trouvons pas assez d’essence pour les emmener à l’aéroport de Heathrow ! En effet, si vous lisez les news, vous savez sans doute qu’il n’y a plus assez de chauffeurs de camion pour assurer l’approvisionnement des stations services du sud de l’Angleterre ! Quand soudain un camion arrive, il se forme des queues de folie et en moins d’une heure, la station est vidée ! Je précise que pour ce problème ce n’est pas de la faute du rugby mais du Brexit  :-)… Je vous laisse lire tous les détails de ce gros bazar dans vos journaux préférés.

On profite de notre coin et de la belle météo entre les averses :

Titpuce a eu une super session de voile ce week-end. Elle est passé au Laser Pico. Fini l’Optimist, elle est une grande maintenant !

Titpuce a été invitée à plusieurs anniversaires de copines… Cela fait plaisir après toutes les fêtes virtuelles de l’an dernier de les voir s’amuser ensemble et profiter des derniers moments de baignade de l’été (il ne faut quand même pas être frileux !)…

Je me suis mise au golf parce qu’ici c’est une activité accessible et que j’avais envie d’un nouveau défi… à suivre !

Belle semaine à tous !

 

Prologue concernant le rugby :

Note 1 : Vous vous doutez bien que mon cœur de maman ne me fait plus voir les choses très objectivement donc toutes mes excuses à ceux et celles qui me liront et sont fans de rugby. Je sais très bien que cela peut être un beau jeu, avec un bel esprit mais il faut un corps sacrément solide ;-)…

Note 2 : Pour la petite histoire, le rugby a été inventé au milieu du 19iè siècle à Rugby dans le centre de l’Angleterre. Il paraît que l’idée initiale est venue d’une école qui a développé ce jeu pour lutter contre le harcèlement scolaire grâce à l’esprit d’équipe qui émane de ce sport… On dira donc que l’intention était bonne 🙂