Londres en solo

Londres en solo : ma journée heure par heure

Le mois dernier, sur un coup de tête, j’ai décidé de partir pour une journée à Londres en solo. Et oui, je suis comme ça. Je suis verseau 🙂

Voyager seule ça m’arrivait souvent quand j’étais jeune et je n’avais pas peur des grandes aventures : je suis partie vivre à Chicago à 23 ans, je suis partie travailler à Richmond (en Virginie) à 24 ans et je suis partie en mission humanitaire au Pérou à 26 ans. Alors une journée, toute seule à Londres ça n’allait pas me faire peur. Surtout que Londres, je commence à m’y sentir comme chez moi depuis que nous y allons deux ou trois fois par an en famille. Londres avec les enfants on adore et récemment nous y sommes encore allés à la Toussaint. C’était l’occasion de découvrir pour la première fois The View From The Shard et Kew Gardens.

Revenons à ma brève escapade à Londres en solo :

Un mardi matin, j’ai pris l’Eurostar aux aurores et je suis arrivée à Londres à 9h du matin sous un grand ciel bleu (la météo s’est un peu gâtée en milieu de journée). Dans le train, j’ai trouvé une carte de la ville au niveau du bar, je l’ai embarquée et une fois à St Pancras je suis partie en direction du canal qui passe pas très loin au nord de la gare. Pour ne pas avoir la tête plongée dans le plan j’ai tout simplement suivi le Regent’s canal sur de longs kilomètres. Je suis ainsi passée par Camden, Regent Park, Primrose Hill puis je suis redescendue vers Little Venice où se trouvent de nombreuses péniches. Juste avant de quitter le canal j’ai pris un grand café et une part de carrot cake dans un chouette local avant de poursuivre par les grands parcs : Kensington Garden, Hyde Park puis Green Park et St James Park. Enfin, j’ai fini mon périple dans le centre : je suis allée à la Royal Academy of Art pour la superbe expo de l’artiste chinois Ai Wei Wei et j’ai également parcouru l’expo des portraits de Goya à la National Gallery. Enfin, je suis passée par Convent Garden Chinatown, Oxford Street et j’ai commencé la remontée vers St Pancras où je me suis offert un cocktail bien mérité avant de monter dans le train. De retour à Paris, j’ai réussi à embrasser mes chéris avant le passage du marchand de sable et je suis également allée me coucher bien tôt car j’étais lessivée après tant de marche et d’air frais.

C’est que mon City Trip était vraiment sportif. En tout j’ai marché quasi 8 heures non stop pendant cette journée à Londres en solo. Je me suis amusée à vous envoyer une photo par heure sur mon compte Instagram (oui, ok, j’ai trop regardé la série 24h…). ça m’amusait, j’espère que ça vous a plu aussi. C’est dans le train à l’aller que j’ai eu cette idée et que je me suis créée mon petit hashtag #8hoursinLondon.

Voici mon itinéraire en images, heure par heure :

 

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

pause café à Londres

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

 

Je vous rassure, j’avais pris de super baskets, mes vieilles runnings avec lesquelles j’ai couru le Marathon de Paris. Elles sont devenues mes chaussures fétiches et si je ne les mets plus pour courir, je les emmène souvent avec moi pour de longues marches. Heureusement que je les avais au pied car d’après ma chère petite Apple Watch, il semblerait que j’ai justement marché quasi 40 km. Donc un vrai marathon londonien. Ça m’a fait un bien fou ! Ce genre d’escapade en solo, ça vide la tête et ça fatigue sainement les jambes. En plus, Londres est vraiment agréable avec tous ses parcs. A part à la fin de ma journée dans le centre j’ai plutôt eu l’impression de faire une longue balade champêtre que ce soit au bord des canaux ou dans les différents jardins.

Petit bilan :

J’ai tellement aimé ma journée seule avec moi-même que je recommencerai. Il y a pas mal de destinations à 2 ou 3 h de Paris en train. C’est jouable dans la journée. Pourquoi pas faire un saut à Lyon, à Aix ou tout simplement en bord de mer à Trouville. Peu importe. Côté organisation, cela veut dire que le papa a emmené les enfants à l’école le matin et les a récupérés le soir au centre de Loisirs. Il a donc dû partir plus tôt que d’habitude du travail mais de temps en temps c’est jouable heureusement !

Prendre l’air et se retrouver c’est important. Faire les choses à son rythme, sans contraintes. Prendre du recul. Penser à soi. Alors oui je sais, j’aurais juste pu passer 1h dans un spa à Paris mais parfois on a besoin de grande évasion, d’espace, de distance, isn’t it ? Un besoin de liberté sans doute.

Et vous les mamans ? Vous avez déjà testé l’escapade en solo, sans chéri, sans copine, sans enfant ? Tentées par Londres en solo ?

Copenhague avec bébé

Voyager avec bébé : choisir sa destination (2/2)

Voici la suite des destinations que je conseille pour un voyage avec bébé, destinations que nous avons testées avec Ticoeur. Dans mon précédent billet je vous présentais nos 9 premiers voyages avec enfant, voici la suite de nos aventures avec 10 autres idées de destinations à découvrir en famille ! Je les ai mises dans l’ordre chronologique de nos voyages…


Malaisie/Singapour/Cambodge – 3 semaines en mars 2011 – Ticoeur a 18 mois

Mon avis : Notre plus long voyage en avion (11h à l’aller et 13h au retour). Un vol de nuit à chaque fois mais Ticoeur n’a dormi que 2 ou 3h à l’aller… Heureusement, il est resté tout sage assis sur nos genoux, le regard dans le vide… Au retour, il a dormi 9h donc parfait ! La Malaisie et Singapour ce n’était pas un choix au hasard : nous y avions été en voyage de noces ce qui nous a permis de bien choisir notre circuit et de nous sentir en terrain connu. Comme nous avons une amie à Phnom Penh, nous avons passé quatre jours dans la capitale cambodgienne (seulement 1h30 d’avion à partir de Kuala Lumpur et 40 euros avec Air Asia). Je recommande la Malaisie à tout le monde car on y trouve de très belles îles, c’est bien moins touristique que la Thaïlande, le pays est plus riche donc plus de confort pour les enfants. Très bonnes routes, bonnes voitures, très bonnes conditions sanitaires. Pas de palu si vous évitez la jungle au milieu du pays. Bref, en Malaisie avec bébé, le mieux est d’alterner entre les villes (où vous découvrirez la diversité culturelle du pays) et les îles de rêves pour le farniente. Le budget reste très abordable (30 euros la nuit en moyenne et repas pour 4 euros). Sur le Cambodge je peux juste dire que nous avions choisi de ne pas quitter la capitale car les routes ont la réputation d’être mauvaises et le palu sévit dans pas mal de régions… A Pnomh Penh pas de problème. Très bon accueil des locaux quand ils nous voient avec un bébé !

Logistique : nous n’avons emporté que l’écharpe de portage et le lit parapluie (on aurait pu se dispenser du lit car les hôtels en proposent mais notre amie au Cambodge n’en avait pas). Dans les villes, on trouve tout ce qu’il faut pour bébé (couches, petits pots, autres produits d’hygiène, lait en poudre). Pour le bain, j’utilisais les bacs de douche ou un seau. Pour les repas : lait en poudre, petits pots mais surtout poisson frais et riz. Nous avons fait nos trajets en avion (Air Asia) ou taxi (vraiment pas cher, même pour une centaine de kilomètres) et nous avons pris une fois le bus entre Malacca et Singapour (confortable). Des chaises hautes de partout.

Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ****

Retrouvez notre article sur la Malaisie en famille, Singapour et le Cambodge.

La Malaisie avec bébé

La Champagne (France) – 1 grand week-end en avril 2011 – Ticoeur a 19 mois

Mon avis : voyage très facile en voiture (1h30 de Paris à Épernay). Pendant, ce week-end, nous avons profité de la vie de château et des visites de caves. Ticoeur a bien joué sur le domaine du château et il a été très sage pendant toutes nos balades ainsi qu’au restaurant. Visite qui a plu à Ticoeur : les caves Mercier car on s’y déplace en petit train. Au final, une destination qui plaît surtout aux parents pour le Champagne mais qui est très facile avec enfants.

Logistique : nous avions emmené le cosy pour la voiture et le lit parapluie. Pour les repas : petits pots + il a goûté dans nos assiettes. Chaises hautes de partout.
Intérêt de la destination : **
Facilité de voyage avec bébé : ****

Notre article pour découvrir la Champagne en famille.

La champagne en famille

Sicile (Italie) – une semaine en mai 2011 – Ticoeur a 20 mois

L’île de mes origines ! Fallait évidemment que nous y allions en famille, pour voir la famille !

Mon avis : voyage en avion facile (environ 2h). Ticoeur a dormi tout le trajet. La Sicile, je connais très bien puisque c’est l’île de mes origines, où vit toute ma famille paternelle. J’avais organisé un circuit avec changement d’étapes tous les 2 jours. Nous avions loué une voiture. Je ne peux que recommander « mon île » pour sa richesse culturelle (temples, villas, églises, villes baroques), naturelle (petites îles, volcans, montagnes, plages…) et sa bonne cuisine (glaces, pâtes, poissons) ! Ticoeur a pas mal marché lors de nos visites et a profité du chaleureux accueil sicilien (les enfants sont rois !).

Logistique : Nous avions emmené le cosy pour la voiture, l’écharpe de portage et le lit parapluie. Pour les repas : cuisine locale et lait en poudre. Très rarement une chaise haute au resto.
Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ***

Retrouvez notre suggestion d’itinéraire pour un roadtrip famille en Sicile.

Copenhague (Danemark) – un grand week-end en juin 2011 – Ticoeur a 21 mois

Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h). Sur place, balades en ville, visite de musées, de la boutique Légo et de Tivoli (parc d’attraction). Donc très adapté pour les enfants. Copenhague est une ville très zen, spacieuse où tout est facilité pour les déplacements en poussette. Le seul défaut : c’est cher !

Logistique : Nous avions emmené la poussette et le lit parapluie (nous logions chez des amis). Pour les repas : petits pots et lait en poudre. Toujours des chaises hautes.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****

Notre article sur Copenhague avec bébé.

 

Copenhague avec bébé

Baie de Somme (France) – un grand week-end vélo en juillet 2011 – Ticoeur a 22 mois

Mon avis : trajet en train de Paris. Nous avions mis nos vélos dans le train. Sur place, balades en vélo sur de très belles pistes cyclables. Beaux paysages tout au long de la baie. Nous avons également pris le petit train vapeur ce qui a beaucoup plu à Ticoeur.

Logistique : Nous avions emmené l’écharpe de portage, nos vélos et le siège vélo pour Ticoeur. Lit bébé fourni dans notre hôtel. Les restaurants étaient équipés de chaises hautes.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****

Notre article : la Baie de Somme à vélo avec bébé.

la Baie de Somme en famille

Dordogne (France) – une semaine en août 2011 – Ticoeur a 23 mois

Mon avis : trajet en TGV+train. Location de voiture (et du siège enfant) à Sarlat où nous étions basés. Visite des villages alentours, de fermes, de grottes… Sarlat est une jolie petite ville et la Dordogne une très belle région à l’ambiance familiale. On se sent donc très à l’aise de partout et notamment au restaurant. Nous avions choisi un hôtel avec piscine ce qui a bien plu à Ticoeur.

Logistique : Nous avions emmené la poussette et l’écharpe de portage. Pour les repas : petits pots et lait en poudre. Chaises hautes dans les restos de Sarlat.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ***

Notre article sur la Dordogne en famille.

Dordogne en famille

Saint-Emilion (France) – un grand week-end vélo en août 2011 – Ticoeur a 23 mois

Mon avis : trajet en train de Sarlat et retour à Paris en TGV. Sur place, nous étions en B&B et nous avons fait des balades en vélos de domaines viticoles en domaines viticoles (location de vélo et du siège enfant à l’office du tourisme). Les dégustations de vin, c’est évidemment pour le plaisir des parents mais Ticoeur a bien aimé picorer du raisin dans les vignes et se balader en vélo. De plus, nous avions choisi un B&B où les propriétaires avaient un p’tit gars de son âge donc il s’est bien amusé tous les soirs dans le jardin.

Logistique : Lit bébé disponible au B&B. Pour les repas : le B&B faisait table d’hôte. Nous ne sommes allés qu’une fois au resto à Saint-Emilion.

Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****

Notre article sur notre séjour à Saint-Emilion.

vacances Saint Emilion

La Manche (France) – un grand week-end en septembre 2011 – Ticoeur a 2 ans

Mon avis : trajet en voiture de Paris. Jolie région avec notamment les îles Chausey, le Mont Saint Michel et un bon air de campagne. Nous avons aimé être hébergés à la ferme car Ticoeur a pu en profiter pour voir les animaux.

Logistique : Nous avions emmené le cosy (pour la voiture) et la poussette. Lit bébé fourni à la ferme. Pour les repas : dans les restaurants des villages voisins. Chaises hautes dispos.

Intérêt de la destination : ***

Facilité de voyage avec bébé : ****

Notre article  : Un grand week-end dans La Manche en famille .

La Manche en famille

Londres (Angleterre) – un grand week-end en septembre 2011 – Ticoeur a 2 ans

Mon avis : trajet facile en Eurostar. Une belle capitale pour se balader longuement de quartier en quartier avec aussi de très beaux musées dont celui d’histoire naturelle où Ticoeur a pu voir des dinosaures.

Logistique : Nous avions emmené le lit parapluie et l’écharpe de portage. Pour les repas : restaurants (toujours avec chaise haute). Hébergement chez l’habitant (location d’un appartement). Pour nos déplacements en ville : taxi et bus pour le plus grand bonheur de Ticoeur qui est revenu avec un « london bus » et un « london taxi » en miniatures.

Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ***

Nos nombreux articles sur Londres en famille.

Londres avec enfant

Dubrovnik et alentours (Croatie – Monténégro – Bosnie) – 1 semaine en octobre 2011 – Ticoeur a 25 mois

Et je suis enceinte de BB2 !

Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h). La côte croate est vraiment très belle et nous avons profité d’un temps ensoleillé. Nous avons opté pour un voyage itinérant (location de voiture sur place) ce qui nous a permis de voir plusieurs stations balnéaires, de jolies villes (surtout le centre historique de Dubrovnik et le centre de Mostar en Bosnie). De beaux paysages en bord de mer mais aussi les gorges de Kotor et de belles cascades en Bosnie. Très bon accueil et budget raisonnable (35 euros la nuit chez l’habitant). Ticoeur a beaucoup marché pendant nos balades.

Logistique : Nous avions emmené le siège auto pour la voiture que nous avons louée sur place ainsi que l’écharpe de portage et le lit parapluie (car certains appartements n’en proposaient pas). Pour les repas : petits pots et lait achetés sur place – restaurants toujours équipés de chaises hautes.

Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ***

A Relire : Dubrovnik en famille.

Dubrovnik avec enfant
Dans quelques jours, nous serons 4 !
Un tout autre challenge pour nos voyages en famille ! Mais nous pensons garder le rythme et nous avons déjà prévu nos prochaines vacances : l’île Maurice et La Réunion en mai prochain avec Ticoeur et… Titpuce !