Articles avec l'étiquette Mel Gibson:

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4)

Je continue cette rubrique qui me tient toujours à cœur parce que trouver du temps pour son couple c’est important quand on devient parent. Notre baby-sitter est toujours aussi adorable et c’est donc totalement serein que nous lui laissons Ticoeur le temps d’une soirée en amoureux.

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) Ainsi, nous avons eu l’occasion de dîner chez Makassar dans le 17iè, une adresse que je vous conseille vivement car le cadre est agréable, le service aux petits soins et la carte propose aussi bien des saveurs françaises qu’indonésiennes. Nous avons dîné sur la terrasse (donnant sur cour) ce qui rajoute au charme de l’endroit (mais l’intérieur, avec ses grandes baies vitrées est pas mal non plus !). Notre serveur a vraiment été très attentionné et a commencé par nous proposer une sangria maison qui était délicieuse, puis les mets, sans être exceptionnels étaient tous très très bons et bien présentés. J’ai particulièrement aimé le tartare de dorade, les noix de Saint Jacques à la cuisson parfaite et l’ananas rôti au dessert. Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) Nous avons profité d’une promo La Fourchette à -50% sur l’addition (oui, boissons incluses ce qui est rare) rendant le rapport qualité-prix plus qu’intéressant. Nous avions du mal à partir tant nous nous sentions bien dans la douceur du soir, au calme, face à un olivier avec les petites lanternes. Le dimanche, ils proposent aussi un brunch qu’il faudrait tester.

Makassar
Dans l’hôtel Renaissance
39 rue de Wagram
75017 Paris

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) En mai, nous avons été également surpris côté théâtre avec la pièce Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable au Lucernaire. C’est simple : j’ai adoré ! Dans une toute petite salle, on se retrouve dans l’intimité d’un couple (dans la salle de bain plus précisément) qui nous fait découvrir toutes les facettes de la vie à deux avec un excellent jeu d’acteurs et un texte original puisque la fille n’a qu’une phrase à dire pendant toute la pièce : « A quoi tu penses ? » Elle le dit cent fois et pourtant jamais de la même manière. On ne se lasse pas de l’entendre et surtout on savoure les réponses de son compagnon qui va ainsi nous dévoiler tout ce qu’un homme peut penser tout bas sur les femmes et la vie de couple. Tous les thèmes sont abordés et on aimerait bien noter pas mal de répliques de ce texte amusant, frais et vrai à la fois ! Jusqu’au 18 juin donc allez-y vite !

Soirées Sans Bébé du mois de mai (SSBB #4) Et enfin, au cinéma, j’ai beaucoup aimé « Le Complexe du Castor » avec Mel Gibson et Jodie Foster (par Jodie Foster) : un film très touchant sur le problème de la dépression. Mel Gibson est père de famille et apparemment il a tout pour lui sauf qu’il touche le fond, ne s’accepte plus et ne parle plus à personne. Il trouve alors un moyen très original pour s’en sortir : il parle à travers une marionnette (le castor) pour réussir à communiquer avec le monde qui l’entoure et pour réussir à changer. Une situation très douloureuse à vivre pour sa femme et ses deux fils, surtout pour son aîné, adolescent qui traverse également une phase difficile. Les seconds rôles sont d’ailleurs très bien joués et très intéressants. Le film est très dur, parfois je me suis même dit que ce n’était pas crédible et pourtant, j’ai vraiment été très touchée par cet homme qui souffre, par sa famille qui ne sait comment s’y prendre pour l’aider et je pense que Jodie Foster a su nous montrer avec justesse les affres de la dépression. Un film trop sombre pour mon homme donc je préviens : il faut des mouchoirs et le sujet ne plaira pas à tout le monde.