Londres en solo

Londres en solo : ma journée heure par heure

Le mois dernier, sur un coup de tête, j’ai décidé de partir pour une journée à Londres en solo. Et oui, je suis comme ça. Je suis verseau 🙂

Voyager seule ça m’arrivait souvent quand j’étais jeune et je n’avais pas peur des grandes aventures : je suis partie vivre à Chicago à 23 ans, je suis partie travailler à Richmond (en Virginie) à 24 ans et je suis partie en mission humanitaire au Pérou à 26 ans. Alors une journée, toute seule à Londres ça n’allait pas me faire peur. Surtout que Londres, je commence à m’y sentir comme chez moi depuis que nous y allons deux ou trois fois par an en famille. Londres avec les enfants on adore et récemment nous y sommes encore allés à la Toussaint. C’était l’occasion de découvrir pour la première fois The View From The Shard et Kew Gardens.

Revenons à ma brève escapade à Londres en solo :

Un mardi matin, j’ai pris l’Eurostar aux aurores et je suis arrivée à Londres à 9h du matin sous un grand ciel bleu (la météo s’est un peu gâtée en milieu de journée). Dans le train, j’ai trouvé une carte de la ville au niveau du bar, je l’ai embarquée et une fois à St Pancras je suis partie en direction du canal qui passe pas très loin au nord de la gare. Pour ne pas avoir la tête plongée dans le plan j’ai tout simplement suivi le Regent’s canal sur de longs kilomètres. Je suis ainsi passée par Camden, Regent Park, Primrose Hill puis je suis redescendue vers Little Venice où se trouvent de nombreuses péniches. Juste avant de quitter le canal j’ai pris un grand café et une part de carrot cake dans un chouette local avant de poursuivre par les grands parcs : Kensington Garden, Hyde Park puis Green Park et St James Park. Enfin, j’ai fini mon périple dans le centre : je suis allée à la Royal Academy of Art pour la superbe expo de l’artiste chinois Ai Wei Wei et j’ai également parcouru l’expo des portraits de Goya à la National Gallery. Enfin, je suis passée par Convent Garden Chinatown, Oxford Street et j’ai commencé la remontée vers St Pancras où je me suis offert un cocktail bien mérité avant de monter dans le train. De retour à Paris, j’ai réussi à embrasser mes chéris avant le passage du marchand de sable et je suis également allée me coucher bien tôt car j’étais lessivée après tant de marche et d’air frais.

C’est que mon City Trip était vraiment sportif. En tout j’ai marché quasi 8 heures non stop pendant cette journée à Londres en solo. Je me suis amusée à vous envoyer une photo par heure sur mon compte Instagram (oui, ok, j’ai trop regardé la série 24h…). ça m’amusait, j’espère que ça vous a plu aussi. C’est dans le train à l’aller que j’ai eu cette idée et que je me suis créée mon petit hashtag #8hoursinLondon.

Voici mon itinéraire en images, heure par heure :

 

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

pause café à Londres

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

 

Je vous rassure, j’avais pris de super baskets, mes vieilles runnings avec lesquelles j’ai couru le Marathon de Paris. Elles sont devenues mes chaussures fétiches et si je ne les mets plus pour courir, je les emmène souvent avec moi pour de longues marches. Heureusement que je les avais au pied car d’après ma chère petite Apple Watch, il semblerait que j’ai justement marché quasi 40 km. Donc un vrai marathon londonien. Ça m’a fait un bien fou ! Ce genre d’escapade en solo, ça vide la tête et ça fatigue sainement les jambes. En plus, Londres est vraiment agréable avec tous ses parcs. A part à la fin de ma journée dans le centre j’ai plutôt eu l’impression de faire une longue balade champêtre que ce soit au bord des canaux ou dans les différents jardins.

Petit bilan :

J’ai tellement aimé ma journée seule avec moi-même que je recommencerai. Il y a pas mal de destinations à 2 ou 3 h de Paris en train. C’est jouable dans la journée. Pourquoi pas faire un saut à Lyon, à Aix ou tout simplement en bord de mer à Trouville. Peu importe. Côté organisation, cela veut dire que le papa a emmené les enfants à l’école le matin et les a récupérés le soir au centre de Loisirs. Il a donc dû partir plus tôt que d’habitude du travail mais de temps en temps c’est jouable heureusement !

Prendre l’air et se retrouver c’est important. Faire les choses à son rythme, sans contraintes. Prendre du recul. Penser à soi. Alors oui je sais, j’aurais juste pu passer 1h dans un spa à Paris mais parfois on a besoin de grande évasion, d’espace, de distance, isn’t it ? Un besoin de liberté sans doute.

Et vous les mamans ? Vous avez déjà testé l’escapade en solo, sans chéri, sans copine, sans enfant ? Tentées par Londres en solo ?