Articles avec l'étiquette kangourou:

Interview voyage #5 : l’Australie

Aujourd’hui, j’invite My Little Discoveries , une grande voyageuse qui vit actuellement à Bristol. Au programme : un voyage vers une contrée lointaine qui m’a tant fait rêver quand j’étais ado… : l’Australie !

De quel voyage souhaites-tu nous parler ? 

J’ai hésité mais je vais vous parler de l’Australie, où j’ai été en amoureux en novembre 2008, parce que c’est un pays où je rêvais d’aller depuis trèèèès longtemps et que ce voyage a vraiment été à la hauteur de mes attentes ! On s’est décidé quand un couple d’amis a déménagé à Sydney : on y est allés l’année suivante et on était les premiers à leur rendre visite !

Quels sont tes plus beaux souvenirs là-bas ?

Nager avec les tortues, rencontrer des kangourous et des koalas, faire du surf et visiter des îles paradisiaques : que de beaux souvenirs !
Je n’ai pratiquement que de super souvenirs mais si je devais vraiment choisir, je dirais que l’instant le plus magique a été quand j’ai nagé avec une tortue lors d’une journée snorkelling sur la grande barrière de corail : quelle grâce elle avait en se déplaçant, quelle sérénité j’ai ressentie sous l’eau avec elle… Je n’ai pas de mots pour décrire les émotions qui m’ont traversée à ce moment-là. Depuis ce jour, je suis fan absolue des tortues de mer! ;o)
Je me souviens également d’un lever de soleil sur la plage après une nuit en van à Port Douglas : il devait être 5h du mat’ et moi qui ne suis d’habitude pas très matinale, je l’ai d’autant plus apprécié que j’étais pratiquement toute seule sur la plage…
Il y a aussi une expérience que je voulais vivre depuis longtemps : trois jours sur une île déserte à la Robinson Crusoë , dans les Whitesunday Islands ! Eh bien autant j’étais heureuse de débarquer sur l’île, autant j’avoue que je n’étais pas mécontente de retrouver le bateau ;o)
Un autre souvenir fort : quelques jours sur Fraser Island, une île magnifique qui vaut le détour !
Je ne peux pas non plus ne pas parler de ma rencontre avec les kangourous et les koalas du Lone Pine Koala Sanctuary à Brisbane, de la séance de surf avec nos amis à Bondi Beach, de la superbe balade le long des plages entre Bondi Beach et Coogee, et enfin de la découverte du fameux Opéra de Sydney (j’étais trop contente de le voir enfin de mes propres yeux…et la visite de l’intérieur vaut le coup).
Désolée Xtinette, je n’ai pas pu faire court pour cette question, mais tu peux raccourcir ;o)

Interview voyage #5 : l'Australie

Une anecdote ? Une petite galère à nous raconter ?

le petit bateau qui était venu nous chercher est tombé en panne
Sur l’île déserte nous n’avions pas prévu assez de nourriture (grosse erreur, mais on ne s’en est aperçu que sur place…), et le 2e jour j’ai été dégoûtée quand j’ai vu qu’une bestiole avait bien entamé notre sachet de pain de mie, pourtant accroché dans un arbre ! Du coup on a très peu mangé sur l’île et on était affamés en repartant !
Mais la galère ne s’est pas arrêtée là : lorsque nous sommes repartis de l’île, le petit bateau qui était venu nous chercher est tombé en panne. Ça puait (et le mot est faible) l’essence, le « capitaine » ne nous a pas du tout informés de ce qui se passait, on ne pouvait pas voir l’horizon, le bateau qui était tout petit tanguait énormément et du coup…on a vomi dans notre glacière (on n’a trouvé que ça, les bords du bateau étaient trop hauts pour se soulager par-dessus bord!) !!! En plus le bateau ne nous a pas ramené là où on était partis, donc il a fallu attendre que quelqu’un vienne nous chercher pour nous ramener à notre van… Bref, une journée bien galère ! On a passé des heures et des heures sur le bateau et on n’a pas pu faire la route prévue ce jour-là. Mais je peux vous dire que le soir, on était trop contents de pouvoir se doucher et dormir dans un motel, qui pourtant était vraiment rudimentaire! ;o)

Une bonne adresse à nous donner ?
La journée catamaran/snorkelling avec Sailoway à Port Douglas : allez-y les yeux fermés, c’est top! http://www.sailawayportdouglas.com/sailing_snorkelling_Port_Douglas.htm
Et la visite de l’Opéra de Sydney, à ne pas manquer si vous allez à Sydney (j’imagine que c’est encore mieux si vous pouvez y voir un spectacle).

Recommandes-tu cette destination pour un voyage avec bébé ?
Nous n’avons pas d’enfant mais nos amis ont fait le tour de l ‘Australie en camping-car avec leur bébé pendant des mois sans souci, donc je dirais qu’il n`y a vraiment aucun problème! C’est le vol qui sera le plus compliqué à gérer je pense (14h + 10h si je me souviens bien)…

Merci beaucoup My Little Discoveries pour ce magnifique voyage et tes belles photos.

Interview voyage #5 : l'Australie

Qui d’autre aurait envie de venir nous raconter un beau voyage ?

Le portage en écharpe : premier bilan

Le portage en écharpe : premier bilanAprès quatre mois d’utilisation intense, voici mes premières  impressions sur le portage en écharpe :

D’abord les « plus » :

J’ai d’ailleurs essayé le porte-bébé classique et sans hésiter je vous assure qu’avec l’écharpe on sent bien moins la charge sur les épaules.
Super pour le bébé dès les premiers jours : Ticoeur s’y est senti comme un bébé dans le ventre de sa maman dès la première fois où nous l’avons porté en écharpe. Il avait alors seulement 3 jours et a visité tout le quartier sagement endormi contre son papa qui avait alors fait un portage en berceau.

Très agréable pour les parents : On sent son bébé tout contre soi, on a bien chaud (moins pratique en cas de canicule !) et on peut marcher des heures sans se fatiguer…

C’est intriguant : dans la rue on vous regarde avec curiosité et les gens sont surtout étonnés et attentifs quand ils me voient faire le nouage, surtout le « kangourou devant » qui étonne par sa simplicité (attention, il faut quand même de l’entraînement pour y arriver en donnant l’air que c’est simple ;-)).

C’est beau : Là, c’est juste mon humble avis personnel mais je trouve ça beau le portage en écharpe et j’ai toujours envie de prendre plein de photos !

De bons souvenirs : souvenirs de notre voyage au Guatemala où les indigènes portent justement leurs enfants en écharpe avec un tissu similaire à celui de la mienne. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai eu envie de porter en écharpe : en voyant tous ces petits bébés guatématèques si sages contre leurs mamans, je me suis dit que l’écharpe devait avoir un quelque chose de magique ! Une fois à Paris, je me suis rendue compte que le portage en écharpe était à la mode voire très tendance parmi les bobos et les amoureux de naturalité… Du coup, j’ai un peu l’impression d’être une « mum-fashion-victim » alors que j’envisageais le portage en écharpe avant même de savoir que je serai dans l’air du temps !

Et les « moins » alors ?

L’hygiène : ce qui me dérange c’est que les extrémités de l’écharpe traînent par terre au moment où je fais le noeud. Selon où je me trouve, ce n’est pas super hygiénique ! Mais bon, on ne met pas l’écharpe à la bouche non plus ! En fait, je me demande si je n’aurais pas dû en acheter une plus courte ? La mienne fait 4,10m. Bien sûr, Ticoeur est encore petit donc j’aurai prochainement besoin de plus de longueur mais je ne suis quand même pas certaine d’utiliser tout mon tissu parce que les noeuds gros consommateurs de longueur sont les « croisés » que je ne fais pas, en grande adepte du kangourou devant.

L’hiver : pas facile de mettre son manteau par dessus l’écharpe. Il faut savoir qu’il y a des manteaux spéciaux mais c’est un budget et faut trouver un modèle à son goût…

Le poids du bébé : Ticoeur approche des 7 kilos et ça commence à être difficile de le porter d’un bras, tout en nouant mon écharpe de l’autre sans trop cambrer mon dos… Par contre, une fois qu’il est installé dans l’écharpe, je ne ressens plus du tout son poids. J’ai d’ailleurs essayé le porte-bébé classique et sans hésiter je vous assure qu’avec l’écharpe on sent bien moins la charge sur les épaules.

Bon, pour ceux qui ont l’impression que je parle chinois avec mes « berceaux », « kangourous » et « croisés », vous pouvez regarder les vidéos de nouages sur you tube. Pour celles qui souhaitent débuter en toute confiance, je conseille d’ailleurs le « croisé enveloppé devant » que j’ai découvert depuis peu grâce à un forum de mamans (merci les filles !) et qui est bien plus simple que le kangourou.

Je referai un petit bilan dans quelques mois quand mon p’tit chou pèsera quelques kilos de plus…