Nos p’tites galères de vacances

Vous êtes nombreux à suivre nos aventures sur le blog et certains me disent avoir l’impression que nos vacances semblent toujours idéales : les enfants sont super sages, le soleil est au rendez-vous, nous partons tout le temps… Oui, nous avons beaucoup de chance et nous nous en rendons compte. Mais je vous rassure, des loupés, nous en avons aussi ! Alors avec Sandrine du blog Voyages et enfants, nous avons eu l’idée de vous raconter et de vous faire raconter les dernières galères de vacances ! Le voyage en famille, ça nous connaît bien mais nous voulions vous montrer que parfois tout ne se passe pas à merveille…

Particulièrement cet été, nous avons eu notre dose de petites galères ! A tel point que de mon côté, je ne vais pas me contenter de vous raconter une seule mésaventure mais trois bonnes galères de nos vacances estivales !

Nos p'tites galères de vacancesPanneau croisé en Norvège cet été ! Cette galère-là est à éviter absolument !!!

1ère galère : la perte des billets de train !

La veille de notre départ pour la côte atlantique où nous avions prévu de parcourir la Vélodyssée en famille de La Rochelle au Cap-Ferret, je me rends compte que j’ai perdu les billets de train ! Mais pourquoi ne pas avoir acheté des billets électroniques ? Et bien, figurez-vous que pour réserver une place pour son vélo dans un TGV, il est hélas impossible de réserver en ligne. Il faut nécessairement se rendre au guichet, à l’ancienne. J’avais acheté nos billets trois mois avant à très bon prix, sauf que j’ai dû les laisser sur le bureau sans les ranger et que je les ai certainement jetés en faisant le ménage, oubliant que j’avais des billets version papier. Résultat : la veille de notre départ, j’ai dû tout racheter à des prix très élevés, en première classe. La ruine ! Grâce à vous qui m’avez encouragée à faire des démarches auprès de la SNCF, j’ai obtenu le remboursement de nos billets « Paris-La Rochelle » mais pas ceux du retour « Arcachon-Paris » car informatiquement, il semblerait que cela dépende des destinations. Évidemment c’est mieux que rien mais sachez que le billet remboursé est le billet d’origine (qui n’était pas cher) et non le second billet acheté… Bref, une affaire coûteuse qui nous a fait choisir de dormir plus souvent au camping que nous l’avions prévu. Chère SNCF, à quand la réservation des emplacements vélos par internet ?

Nos p'tites galères de vacances Suite de l’article