3 mois déjà : Noël en Allemagne (by Ticoeur)

3 mois déjà : Noël en Allemagne (by Ticoeur)Pour mes trois mois, j’ai découvert les joies de Noël en Allemagne chez Omi et Opa.

Il faisait froid mais Omi m’avait tricoté un bonnet, des moufles, un pull et une écharpe.
Maman m’avait bien prévenu que ce serait un Noël très authentique avec un immense sapin éclairé aux bougies, une jolie crèche et une ambiance chaleureuse mais le sort a voulu que ce Noël-ci soit encore plus authentique que les autres grâce à une grosse coupure de courant ! J’ai donc eu mes premières tétées aux chandelles et toute la famille s’est retrouvée devant un beau feu de cheminée, chacun avec une bonne couverture sur les épaules. Ma grand-mère semblait inquiète et a du improvisé un repas froid mais moi ça m’a beaucoup amusé et tant que le lait de maman est à 37 degrés, tout va pour le mieux dans mon petit monde… Et puis l’électricité est revenue et la lumière fut. J’ai alors pu observer les visages qui me fixaient avec de grands sourires. Tout le monde semblait content de me voir. Après, c’était l’heure des cadeaux , il y en avait même pour moi mais je n’ai pas trop bien compris qui était ce mystérieux « Père Noël » qui a su si bien deviner de quoi j’avais besoin… Mes parents disent que l’année prochaine je comprendrai mieux tout c’qui se passe… Cette année, ils m’ont fait un cadeau que je n’ai pas encore vu : une chambre pour moi tout seul dans le nouvel appartement !

A part ça, j’ai fait beaucoup de balades dans la campagne autour de la maison ; Il faisait froid mais Omi m’avait tricoté un bonnet, des moufles, un pull et une écharpe pour que je sois bien au chaud, il a même fallu qu’elle rajoute en direct quelques mailles de plus à mon bonnet car j’ai bien grandi depuis qu’elle avait pris les mesures. C’est que j’ai déjà trois mois : je mets plein de bave sur le dos de ma main car je « fais » mes gencives et j’attrape de mieux en mieux les peluches autour de moi. 3 mois déjà : Noël en Allemagne (by Ticoeur)J’aime bien me tenir debout (avec beaucoup d’aide de papa ou maman mais je force bien sur mes jambes) et j’ai découvert que c’était rigolo de me « mordre » la lèvre inférieure. Par contre, je ne fais toujours pas mes nuits car j’aime bien voir que maman et papa sont toujours là quand il fait noir et boire un p’tit coup mais je vais essayer de les laisser dormir à l’avenir car maman dit que ça lui fait de grosses cernes sur les photos…

Bonnes fêtes à tous !

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)Une bonne chose de faite sur ma longue liste des belles expériences à découvrir dans mon nouveau petit monde : j’ai vu la mer ! Et quelle mer ! La Méditerranée, habillée d’un bleu intense, dans le superbe paysage des calanques de Cassis, avec vue sur le Cap Canaille… mes parents ne se sont pas moqués de moi !

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star…
Très important aussi : j’ai fait plus amples connaissances avec la famille : mes grands-parents, mon oncle P. et de tante A. et j’ai même rendu visite à mon arrière grand-père sicilien. J’étais un peu perdu car personne ne parle la même langue dans ma famille mais je crois que je vais devoir m’habituer 😉

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star… Je ne sais pas pourquoi ils étaient tous en admiration devant moi ; pourtant, je ne faisais pas grand chose à part dormir, téter et remplir mes couches mais bon ils disent tous que je suis trop mignon donc ceci explique cela…

A propos de téter, c’était bizarre parce que le lait de maman avait le goût de l’ail et l’odeur de la sardine pendant toute la semaine. Ce doit être ce qu’ils appellent la cuisine provençale. Heureusement je m’y suis bien habitué et comme dit papa, le poisson ça rend intelligent donc c’est plutôt bien parti pour mon QI.

Ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte.
J’ai aussi eu la chance de faire mes premières petites randos sur les falaises : c’était papa qui me portait dans l’écharpe car maman pouvait pas avec sa cicatrice ; par contre, elle arrêtait pas de demander à papa s’il était sûr que j’allais pas tomber – je sens qu’elle s’inquiète pour un rien 😉

Un jour, y a eu vraiment beaucoup de mistral, c’est un vent super fort qui décoiffe et comme j’ai déjà des petits cheveux et bien ma coiffure en a pris un coup !

En tout cas, j’ai bien aimé mes vacances à la mer, j’ai été très sage dans le TGV et, si j’ai bien compris, ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte. Je me demande où ils vont m’emmener la prochaine fois ?

Bébé libre, toujours tu chériras la mer…