canal du midi étang de thau

En famille à Marseillan-Plage au camping Les Méditerrannées

Connaissez-vous Marseillan dans l’Hérault, juste après Sète au bord de la Méditerrannée ? Pour ma part, sur la côte languedocienne, j’ai passé de nombreux étés près de Perpignan ; je connais aussi la Camargue plus à l’est… Mais entre les deux, toute la zone autour de Montpellier, je ne connaissais pas du tout, jusqu’au week-end dernier, où le temps d’un reportage photos, nous avons séjourné à Marseillan-Plage dans une cabane en bord de mer. Nous étions plus précisément au Beach Garden, qui fait partie du camping haut de gamme Les Méditerrannées *****.

Arrivés au Beach Garden, nous avons d’abord posé nos affaires dans une cabane à quelques mètres de la mer. Le sable est déjà sous nos pieds ! Ticoeur et Titpuce sont ravis : la mer d’un côté et les piscines de l’autre ! Je me demande pourquoi le dicton est « heureux comme un poisson dans l’eau » ? Je pense qu’il faudrait le réinventer pour qu’il devienne : « heureux comme des enfants dans l’eau » ! Vous ne croyez pas ? Se baigner est vraiment une de leurs activités préférées et ils n’imaginent pas des vacances sans baignade au programme ! En plus, dans le sud de la France, en ce moment c’est clairement l’été : il faisait 28 degrés et la mer était à 23 degrés. Les piscines, elles sont toutes chauffées donc plus chaudes encore. Les espaces piscines sont vraiment superbes : avec plusieurs bassins, toboggans et de jolis aménagements. Il y a trois grandes zones de piscines, une dans chacun des 3 campings qui constituent Les Méditerrannées : Le Beach Garden, le Charlemagne et le Nouvelle Floride. Les trois espaces sont différents donc ça vaut le coup de passer de l’un à l’autre selon les envies… Par exemple, pour le jacuzzi, la piscine intérieure, et la piscine avec courant direction le Charlemagne… Titpuce nage encore avec les brassards (je croise les doigts pour que cet été, elle n’en ait plus besoin) donc elle a profité de tous les bassins. Ticoeur lui sait très bien nager depuis trois ans. Il nage une jolie brasse mais bizarrement, depuis quelques mois, il ne veut plus nager là où il n’a pas pied ! Plus le temps passe, plus son appréhension grandit et je n’arrive pas à le rassurer ! (Si vous avez des conseils ?). Bref, Ticoeur a donc apprécié qu’il y ait beaucoup de zones de baignade à 1m05 et n’a pas voulu les quitter sauf pour profiter des toboggans !

A la mer, les enfants se sont bien amusés avec notre bouée pastèque et tout simplement sur la plage pour constuire des châteaux de sable et ramasser des coquillages… La plage est très étendue, spacieuse et le sable est fin et doré, comme ce que je connais du côté de Perpignan et bien plus grande que ce que je connais sur la côte d’Azur. Dans l’eau, on a pied très loin ce que Ticoeur a évidemment adoré !

Marseillan Plage

Marseillan plage

A part les piscines et les plages, l’eau est très présente à Marseillan via d’autres activités – en effet, Marseillan est connue pour la conchyliculture et plus particulièrement pour l’ostréiculture (je ne savais même pas qu’on cultivait les huîtres en Méditerrannée !) : nous avons découvert cette activité chez Coqui Thau où le patron nous a expliqué son métier et sa passion. Nous avons goûté ses huîtres bien sûr et elles sont excellentes ! Chez Coqui Thau, on peut se poser au bord de l’étang de Thau pour un moment de dégustation dans un superbe cadre (style bassin d’Arcachon….) et on peut aussi vivre une expérience locale qui nous avons beaucoup plu : la Brasucade ! Il s’agit d’un barbecue géant de moules ! C’est vraiment impressionnant et convivial : il y a de grandes tablées et on se lève pour se servir de grandes assiettes de moules à chaque fois que la cloche retentit ! C’est très copieux, d’autant plus qu’avant les moules, il y a des centaines de sardines en guise de mise en bouche ! Tout était délicieux et économique : c’est vraiment une super expérience en famille !

Brasucade coqui thau

Je continue sur le thème de l’eau, avec le Canal du Midi, que nous avons longé à vélo jusqu’à ce qu’il se déverse dans l’étang de Thau…

Et le petit port de Marseillan

Marseillan

Enfin, nous avons visité la Réserve Naturelle Nationale du Bagnas qui a des airs de Camargue. C’est à 10 minutes en vélo depuis le camping. Les enfants ont trouvé amusant d’utiliser des jumelles pour observer les oiseaux. Le guide, absolument passionné a pris soin de soulever les enfants pour qu’ils regardent dans la longue vue pour voir encore plus grand… Néanmoins, la visite est très longue pour des enfants (quasi 3 heures) donc nous sommes partis avant la fin. Bientôt, il sera possible de parcourir sans guide le chemin qui longe la réserve donc cela permettra aux familles de rester le temps souhaité. Sinon, le mieux est de réserver la visite guidée spéciale enfants. Au final, en une heure de balade, c’était parfait pour nous : nous avons vu des grèbes huppés, des foulques macroules, des hérons cendrés, des hérons pourprés, des sternes, etc…

reserve Bagnas

Au camping, après toutes nos balades à vélo, Papa Voyage et moi avons profité d’un moment en amoureux au Spa. Le Spa « Bulle des sables » est situé au Beach Garden et le service est au top ! Les masseuses étaient géniales et le cadre très agréable, très propre : une vraie parenthèse zen que nous avons prolongée au hammam. Mais alors, où étaient Ticoeur et Titpuce ? Et bien, au mini-club ! Ils étaient bien au frais (en pleine chaleur de l’après-midi c’était parfait). Les deux animatrices étaient très sympas – au programme : loisirs créatifs et bataille d’eau dans la cour ! Avec une partie des enfants, Ticoeur et Titpuce ont pu pratiquer l’anglais et l’allemand : garde d’enfants avec immersion linguistique, l’idéal ! Et juste à côté du mini-club, il y a une aire de jeux avec un grand parcours d’aventure.

Au camping, l’autre coup de coeur des enfants a été le spectacle-cabaret du vendredi soir : des chansons et des chorégraphies qui nous ont fait voyager dans les années folles, les années disco, et les tubes actuels sans oublier une partie qui a eu beaucoup de succès avec une reprise des chansons du « Livre de la Jungle ». Toute l’équipe d’animation s’y colle et ils ont la pêche ! Les enfants étaient devant la scène, installés sur des tapis de yoga (pratique s’ils piquent du nez vers la fin) mais la plupart dansent en même temps que les artistes avec une énergie incroyable ! Au final, nous nous sommes couchés à 23h car Ticoeur et Titpuce voulaient absolument rester jusqu’au bout.

Du côté des parents, à part l’expérience Spa, nous avons eu un gros coup de coeur pour le restaurant Le Bistro situé au Beach Garden : c’est une cuisine gastronomique où tout est super frais et très bien présenté. Les recettes sont créatives. Nous avons trouvé le rapport qualité-prix excellent. Même le menu enfant était de grande qualité (des brochettes de boeuf très tendres, des tagliatelles délicieuses…). Le menu enfant c’est souvent le point faible des restos mais pas ici ! Bravo au chef !

Le Bistro camping Beach GardenLe Bistro – Beach Garden (seiche grillée)

Nous avons également mangé dans d’autres restaurants du camping : au Floride, nous avons aimé les pizzas maison et le poisson très frais ; au Charlemagne, il y a un petit espace jeux pour les enfants… pour une pause déjeuner à deux pas de la piscine (goûtez le plat de sèche à la sétoise).

***

Pour résumé, nous, les parents nous avons aimé le côté glamping : le confort de l’hébergement, la mer à deux pas, les espaces végétalisés, le Spa, le restaurant gastronomique… ; quand les enfants ont surtout aimé les activités (piscines, mer, spectacles) et les rencontres… Oui, parce que je crois que ce qui plaît le plus aux enfants quand nous allons au camping ce sont les autres enfants ! Même le temps d’un week-end, ils ont sympathisé avec les petites voisines de la cabane d’à côté. Ticoeur et Titpuce ont également aimé leur petite chambre qu’ils ne voulaient plus quitter à la fin !

camping les mediterrannées

Informations pratiques :

Transport : nous y sommes allés en TGV car nous ne restions qu’un week-end. Arrivée chanceuse à Montpellier (oui, un jour de grève c’était un miracle d’avoir notre TGV ! Il aurait dû nous emmener jusqu’à Agde mais il a arrêté le service à Montpellier… mais bon, cela aurait pu être pire !), puis nous avons rejoint en voiture le camping. Si vous partez pour les grandes vacances, faire tout le trajet en voiture vaut le coup et permet de bouger facilement sur place. Si vous n’êtes pas véhiculés, comme nous, louez des vélos : il y a tout plein de pistes cyclables dans le coin.

Le camping Les Méditerrannées : nous vous recommandons d’y aller hors saison ou juste au début ou à la fin de l’été – mais si vous voulez y aller en plein milieu des vacances scolaires, alors il faut réserver longtemps en avance car c’est vite complet. Pour la proximité de la mer, choisissez la partie Beach Garden ou Nouvelle Floride. Le Charlemagne c’est pour être plus au calme, à l’arrière. Dans tous les cas, vous aurez accès aux installations des trois campings et donc à toutes les piscines. Côté hébergement, il y a une offre pour tous les budgets : des emplacements tentes, camping-cars et des cabanes de différents styles et de différentes tailles. En traversant le camping à vélo, nous avons reperé des cabanes recouvertes de bambous, jolies et très design ! A l’intérieur des hébergements, il y a tout le confort nécessaire côté cuisine (avec notamment lave-vaiselle et machine à café ! Sinon, c’est pas les vacances non ?) douche et couchages confortables. C’est très propre. Pour le petit déjeuner, il y a des boulangeries sur le site : la baguette et les viennoiseries sont excellentes ! Nous avons vraiment apprécié nos petits-déjeuners pris sur la terrasse de notre cabane… Toutes les informations sur le site : Les Méditerrannées.

camping Les Mediterrannées

piscine camping

Alors clairement un week-end c’est bien trop court et il y a tant à découvrir dans la région qu’il faut absolument que nous y retournions ! Et vous ? Connaissez-vous Marseillan et ses alentours ?

camping en famille

Petit guide du camping en famille

Durant nos nombreux voyages en famille, nous avons quelques fois opté pour le camping dans des versions très différentes car il existe mille et une manières de camper. Voici les modes de camping que nous avons testés avec les enfants :

En version « tente » :
C’est de loin la version la plus sportive et la version que nous avons le moins souvent choisie 😉 La première fois, j’ai même cru que nous ne recommencerions pas tant j’avais mal dormi ! C’était quasiment une nuit blanche pour moi !

Alors pourquoi le camping en tente ?

  • Cela fait plaisir aux enfants
  • On est proche de la nature (trop proche ??)
  • C’est très économique surtout si on choisit des campings tout simples et c’est donc intéressant pour les familles nombreuses
  • Cela permet d’improviser même en haute saison : là j’avoue que c’est l’aspect que j’aime le plus car quand nous avons longé l’Atlantique l’an dernier en vélo, nous ne savions pas d’avance combien de kilomètres par jour nous pouvions parcourir donc je n’avais pas réservé d’hébergements. Chaque après-midi en arrivant quelque part on choisissait le camping le plus proche et il y avait toujours de la place pour notre tente (même autour du 14 juillet) alors que d’autres types de logements étaient complets. De même, en août à Bergen en Norvège, il n’y avait plus de place dans aucun hôtel, donc nous étions contents d’avoir emmené la tente en back-up car nous avons trouvé sans soucis un camping à la sortie de la ville.

camping en famille

Que faut-il importer à minima quand on veut camper en famille ?

  • Une tente ! Mais dans notre cas, pas n’importe laquelle car comme nous nous déplaçons souvent à vélo, il faut que notre tente soit compacte et légère car nous la transportons sur le garde-boue. Nous avons une tente Husky Braver 3 conseillée par Mariode, grande adepte du mode vélo+camping. C’est une 3 places mais elle est parfaite pour nous 4. Notre modèle n’existe plus (il coûtait 160€) mais il y a des tentes à peu près équivalentes chez le même fabricant. Un critère important : il faut qu’il y ait une partie vestibule qui permet de se mettre à l’abri et de mettre à l’abri les bagages si il pleut. Ensuite, il existe des modèles avec des chambres séparées mais ils sont plus lourds.
  • 2 matelas gonflables de très bonne qualité pour moi et mon chéri (depuis que nous avons ces matelas, je dors enfin sous la tente !). Il s’agit du modèle : NeoAir Camper de Thermarest (7,6 cm d’épaisseur – Croyez-moi ça change la vie ! On a quand même investi 100€ par pièce dans cette histoire mais ça vaut la peine !). Il est disponible dans quasi tous les magasins de sport.
  • 2 matelas 3/4 couvrant des épaules au bassin pour un adulte mais nous les utilisons comme matelas pour les enfants. Modèle : Forclaz A100 – Quechua chez Decathlon. C’est pas le top du matelas mais ils ont l’avantage d’être ultra légers et les enfants dorment super bien sans avoir les soucis de confort que nous avons donc cela nous semble très bien (25€ par pièce).
  • 2 sacs de couchages adultes + 1 sac de couchage junior de qualité + 1 gigoteuse pour Titpuce (depuis qu’elle est bébé, nous utilisons la gigoteuse sous la tente. Nous lui achèterons un sac de couchage junior quand elle aura 4 ans). La gamme des sacs de couchage est très large et les prix varient énormément selon les températures pour lesquels ils sont prévus et selon le poids. C’est sans doute l’accessoire le plus personnel. Nous avons pris l’entrée de gamme (environ 30€) car nous campons en climat tempéré (+ de 10°c). Enfin, nous n’utilisons pas de coussins gonflables, nous préférons empiler quelques vêtements dans une taie d’oreiller en coton.
  • La vaisselle : une casserole, 4 bols en plastiques, 4 fourchettes, 1 Opinel, 1 petit réchaud, un briquet : cela vous paraît peu j’imagine, surtout si vous êtes de grands fans et de grands habitués du camping mais encore une fois, comme nous ne campons qu’en dépannage quand nous ne trouvons pas d’hébergement, ou que nous campons lors d’un roadtrip en vélo, nous nous encombrons le moins possible et nous ne cuisinons que des pâtes le soir et du thé le matin. Nous achetons les cartouches de gaz au camping ou en station service.
  • 2 lampes frontales + 1 lampe qui s’accroche dans la tente

Quels sont les désagréments du camping en tente ?

  • La météo : monter la tente sous la pluie n’est pas drôle du tout. Aussi, quand la pluie tombe pendant la nuit, ça fait pas mal de bruit. Et puis quand il faut plier la tente le lendemain et qu’elle est trempée c’est pas terrible ! Enfin, parfois les conditions climatiques sont assez stressantes ! Rappelez-vous de notre orage au camping de Cap-Ferret l’an dernier.
  • Les insectes : je vérifie toujours bien la tente avant de rentrer dedans. Prévoir aussi un anti-moustique. Enfin, l’insecte qui m’a bien stressé en Norvège l’an dernier c’est la tique ! Une morsure de tique peut être très dangereuse (je ferai un article sur le sujet en prévention).
  • C’est sport ! Monter la tente, plier la tente… Même quand on a l’habitude c’est contraignant !

Suite de l’article

Le camping haut de gamme, on dit oui !

Et vous aussi j’imagine !

Lors de nos voyages en famille, nous avons découvert le camping en version insolite sur la côté atlantique ou encore en Mayenne et le glamping cet hiver au Sri Lanka. A chaque fois, c’était une belle façon d’allier nature et confort. Alors forcément, le camping version haut de gamme, on dit oui ! Depuis quelques années, j’entends beaucoup de bien des campings Yelloh! Village où des amis ont séjourné en famille : ces campings de luxe, véritables hôtels en plein air sont donc sur notre to-do list, et avec 65 campings en France mais aussi en Espagne et au Portugal, il y a le choix côté destinations ! Où irions-nous ?

Personnellement, j’ai surtout regardé du côté de l’Ardèche car j’aimerais découvrir la Caverne du Pont d’Arc qui vient d’ouvrir ses portes pour nous faire découvrir une copie des célèbres peintures préhistoriques de la grotte Chauvet. Du coup, en parcourant le site de Yelloh! Village, j’ai repéré Le Soleil Vivarais qui se trouve à 10km de la grotte et qui propose une belle prestation pour les familles avec notamment des piscines chauffées et un très joli cadre :

Rhone-Alpes-Yelloh!Village-Soleil-Vivaraiscrédit photo : Yelloh! Village

Ticoeur et Titpuce, mes petits voyageurs adorés choisiraient plutôt Le Bout du Monde, situé entre Toulouse et Carcassonne, avec ses hébergements insolites et dépaysants comme cette superbe yourte :

Languedoc-Roussillon-Yelloh!-village-Le-Bout-du-Monde2crédit photo : Yelloh! Village

S’ils étaient plus grands, on pourrait tenter les cabanes dans les arbres, dans le sud des Landes :

Aquitaine-Yelloh!Village-Sylvamarcrédit photo : Yelloh! Village

Enfin, mon chéri choisirait quant à lui Le Panorama du Pyla car il est grand fan du Bassin d’Arcachon où il a passé tous les étés de son enfance. Avec de telles piscines, ce serait l’occasion d’apprendre à nager aux enfants ! Et puis quelle vue !

Aquitaine-Yelloh!-Village-Le-Panorama-du-Pyla2crédit photo : Yelloh! Village

Aquitaine-Yelloh!-Village-Le-Panorama-du-Pylacrédit photo : Yelloh! Village

Un séjour dans l’un de ces campings haut de gamme serait l’occasion de vérifier la qualité de l’accueil, des infrastructures, des activités et du cadre naturel, autant de caractéristiques qui font la réputation de Yelloh! Village depuis 15 ans. Plusieurs de leurs campings ont déjà été récompensés par le label « best camping » ou encore par le guide Michelin camping.

Et vous, tentés ? Si vous avez déjà testé un de ces campings, je veux bien vos retours et conseils en commentaires !

En partenariat avec Yelloh! Village

Le camping haut de gamme, on dit oui !