Retour sur la Riviera Croate

Aujourd’hui, je vous parle de notre roadtrip avec bébé sur la Riviera Croate. Après deux jours à Dubrovnik et nos escapades au Monténégro et en Bosnie, nous sommes retournés en Croatie, pour profiter du bord de mer avec de jolies étapes : Ston, Mali Ston et Cavtat… A chaque fois, nous avons dormi chez l’habitant (location d’un étage ou d’une partie de leur maison pour une nuit), nous nous sommes régalés de calamars et autres produits de la mer et nous avons été super bien accueillis avec notre Ticoeur qui a adoré voir autant de bateaux !

Retour sur la Riviera Croate Suite de l’article

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

La semaine dernière, je vous ai montré les photos pittoresques du centre historique de Mostar en Bosnie. C’est très joli et je vous recommande d’y passer. Globalement, en Bosnie, nous avons aimé la gentillesse des habitants, le dépaysement culturel (un mélange d’Europe et d’Orient) et l’authenticité… MAIS, il faut savoir qu’aller en Bosnie c’est aussi être le témoin d’un passé encore proche : la guerre de l’ex-Yougoslavie des années 90. J’ai été frappée, touchée, émue par ces bâtiments éventrés, bombardés ; par les façades percées de balles, par une ambiance où règne encore une mémoire douloureuse…

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

Escapade en Bosnie : un autre regard (2/2)

Les villes baroques : voyage en Sicile (suite et fin)

Pour la dernière étape de notre voyage, nous sommes partis à la découverte de la Sicile baroque : Ragusa, Noto, Modica, Syracuse sont les grands noms de cette région.

Je suis complètement tombée sous le charme de Noto, ville classée au patrimoine de l’Unesco : une architecture magnifique, des façades majestueuses, des pierres couleur sable, une ville très soignée, agrémentée de fleurs et de verdure… Noto est calme, reposante. C’est après le séisme de 1693 que la ville a été totalement reconstruite en style baroque. On peut y découvrir de charmantes ruelles, l’immense escalier de la cathédrale, la piazza del Duomo, de nombreuses églises bien sûr et la palais  Nicolaci di Villadorata. Nous avons également pris le temps de déguster une délicieuse glace en terrasse dans la rue principale.

Les villes baroques : voyage en Sicile (suite et fin)

Les villes baroques : voyage en Sicile (suite et fin)

Les villes baroques : voyage en Sicile (suite et fin)

Puis, pour la énième fois, j’ai adoré retrouver Syracuse et l’atmosphère qui règne sur la presqu’île d’Ortigia. Les bâtiments sont moins bien entretenus qu’à Noto mais le charme subsiste encore plus sans doute… J’ai aimé m’y balader à la tombée de la nuit, prendre un verre devant la fontaine d’Aretusa où pousse le papyrus et marcher dans les ruelles avec mon Ticoeur qui a voulu tout faire à pied comme un grand !

Les villes baroques : voyage en Sicile (suite et fin)

Le lendemain, nous avons pris l’avion à Catania, tandis que mes beaux-parents ont continué vers Taormina, l’Etna, Cefalu puis Palerme. Ils ont d’ailleurs eu un coup de cœur pour Cefalu, adorable petit village de pêcheurs. Je vous mets toutes nos bonnes adresses dans ma rubrique carnet d’adresses en espérant qu’elles vous seront utiles si vous préparez un voyage en Sicile.

En tout cas, c’est une destination que je recommande fortement pour un voyage avec enfant. Ce n’est pas très loin, le climat est très agréable au printemps ou à l’automne et il y a tant de choses à visiter !

Pour moi, c’était une semaine riche en émotions, en retrouvailles avec ma famille et j’étais toute fière d’y avoir emmené mon fils qui a vraiment semblé s’y plaire… Il faut dire que c’est un peu chez lui quelque part…

Les villes baroques : voyage en Sicile (suite et fin)

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Il est temps que je vous parle de nos quatre jours passés dans la famille, près d’Agrigente, dans le sud de la Sicile, région appelée « la Sicile africaine ». Là-bas, notre guide de voyage parle de villages authentiques et de gens qui vivent hors du temps… Voici pourquoi en images…

Nous avons flâné dans les rues du très joli village de Caltabellotta, méconnu des touristes et c’est tant mieux : une cité perchée sur un rocher qui offre de superbes vues panoramiques…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

…Où certains habitants semblent avoir pas mal d’enfants ;-)…
Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Nous avons dormi chez une de mes nombreuses cousines qui a organisé tous les soirs de véritables banquets de famille (jamais moins de vingt à table). Nous y avons mangé une cuisine maison généreuse à base de pâtes à la sauce des tomates du jardin et des pizzas au feu de bois préparées à la chaîne par toute la gente féminine…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Dans le village de ma famille, les rues sont très typiques mais délabrées. On voit sur les toits des maisons de grosses citernes bleues qui permettent de stocker l’eau puisque, comme je vous disais il n’y a pas d’eau courante…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Les vieilles femmes portent le deuil et étendent leur linge noir sur le balcon…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Près de Porto Empedocle, on découvre un paysage déconnecté du temps lui aussi : les « marches turques », curiosité naturelle, impressionnante formation calcaire  qui plonge dans la mer…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Enfin, je ne peux pas vous laisser sans quelques photos de la célèbre « Vallée des Temples » d’Agrigente…
Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Maintenant vous savez presque tout de mon retour aux sources… Pour la dernière étape de notre voyage, je vous ferai découvrir la Sicile baroque...