Bébés nageurs : testé et approuvé !

Bébés nageurs : testé et approuvé !Hier, nous avons emmené Ticoeur pour la première fois aux bébés nageurs, en fait presque… Oui, je dis presque car dans la plupart des piscines, ce qu’on appelle « bébés-nageurs » ce sont des petits cours encadrés par un moniteur mais le problème c’est que les listes d’attente sont super longues !

L’eau est chauffée à 32 degrés et du matériel est mis à disposition des parents
Limite, il aurait fallu s’inscrire pendant la grossesse ou avant la conception ! … Résultat, dans la piscine près de chez nous, il y a plus de 6 mois d’attente donc on a laissé tomber. Mais on avait très envie de faire découvrir dès maintenant les joies de la baignade à Ticoeur donc nous sommes allés plus loin de la maison, à la piscine de Bois-Colombes dont le concept « bébés-nageurs » est plus ouvert : en fait, il s’agit juste d’un créneau horaire de deux heures réservé aux parents avec enfants de moins de 3 ans ; l’eau est chauffée à 32 degrés et du matériel est mis à disposition des parents comme la très pratique bouée en forme de 8 que vous pouvez voir sur la photo. Il y a aussi des jeux dans la pataugeoire, des tapis flottants, plusieurs modèles de bouées et dans la piscine, on peut profiter d’une « rivière » avec courant, d’un « champignon-fontaine » et de toboggans. Là-bas, pas de cours, pas d’encadrement mais au moins, pas de liste d’attente ! J’ai donc acheté un de ces paquets de couches spéciales pour la baignade (au passage, c’est pas donné !), préparé les maillots de bain et nous sommes partis aux aurores (9h) en bus pour Bois-Colombes. Nous n’avons pas regretté l’effort : Ticoeur a d’abord été concentré et observateur, se demandant bien où il était et ce qu’il se passait mais au bout de quelques minutes, il était si à l’aise que nous n’avions même pas besoin de le tenir, il s’appuyait tout seul sur sa bouée comme sur la photo et semblait bien s’amuser. Du haut de ses 6 mois, il a assuré ! Nous y retournerons avec plaisir, surtout qu’il y a un grand toboggan que le papa a envie d’essayer 😉

Plus d’infos sur le Centre Aquatique de Bois-Colombes ici. Attention, il faut nécessairement acheter une carte de 10 entrées. Pas de ticket à l’unité. Horaires : 9h30 à 11h30 le samedi matin.

En préparation de la garde partagée…

En préparation de la garde partagée...Si vous avez suivi, vous savez que nous avons trouvé une super nounou, « Sissi » et qu’au bout de 2 semaines j’affirme haut et fort que nous en sommes très contents : Ticoeur lui fait de grands sourires tous les matins, c’est la meilleure des preuves ; rien de tel pour bien me rassurer. Depuis le début du mois, Ticoeur est gardé tout seul, à notre domicile, mais la semaine prochaine, la maman de l’autre famille reprendra le travail donc nous alternerons le lieu de garde (1 semaine sur 2) et nous commencerons donc la garde partagée.

Voici une petite check-list de ce que nous avons préparé à cet effet :

Achat d’une poussette double (la maman de l’autre famille avait repéré un super modèle et a réussi à la trouver d’occasion sur ebay. Voir photo : pas mal non ? C’est la poussette »looping tango Sicile » pour ceux que ça intéresserait… On verra à l’usage mais elle semble parfaite !

Achat d’un lit parapluie pour accueillir la petite fille de la co-famille.

Les produits pour le lange seront fournis par la famille qui accueille – il se trouve que nous utilisons exactement les mêmes produits (liniment + cotons, eau et lingettes quand nécessaire).

Les repas (lait, légumes, fruits…) sont également fournis par la famille qui accueille : nos 2 enfants n’ont que 2 mois d’écart donc ce n’est pas trop compliqué à gérer. D’ailleurs, pour l’instant, ils ne sont qu’au lait…

– Le sac pour la journée : quand nous irons dans la co-famille, nous prévoirons le sac avec les affaires pour la journée (body et vêtements de rechange, couches, ses 2 ou 3 jouets préférés, blouson, bonnet, bavoir, lange)

Voilà, nous sommes prêts ! Enfin… Pour l’instant… A l’usage, nous verrons bien si nous avons oublié quelque chose… Des conseils ?

Pauses café après un retour de congé parental (FAQ)

Pauses café après un retour de congé parental (FAQ)Depuis une semaine, j’ai repris le boulot et je trouve amusant de constater que tout le monde au bureau me pose les mêmes questions qui doivent être les grands classiques à poser à toute maman reprenant le boulot….Donc si vous reprenez le travail prochainement, vous pauses café ressembleront à ça :

  • Question 1 : pas trop dur le retour ?
  • Réponse officielle (pour les chefs et collègues éloignés) : non, super, ça fait plaisir de vous revoir (humm !)
  • Réponse honnête (pour les amis-collègues) : si, c’est l’horreur, je suis trop crevée !
  • Question 2 :  tu ne t’es pas ennuyée pendant ton congé parental ?
  • Réponse officielle : disons que j’en ai bien profité, maintenant ça va car il a 6 mois…
  • Réponse honnête  : non, et d’ailleurs je l’aurais bien prolongé car à 6 mois c’est encore un p’tit bout…
  • Question 3 :  est-ce qu’il fait ses nuits ?
  • Réponse officielle  : pas tout à fait mais je gère…
  • Réponse honnête  : euh, vous avez vu ma tête ??!
  • Question 4 :  c’est pas trop la course ?
  • Réponse officielle  : je m’organise, j’habite à côté du bureau et j’ai une super nounou donc ça simplifie les choses
  • Réponse honnête  : je me sens totalement débordée !
  • Question 5 :  Alors ? Etre maman ça change la vie ?
  • Cette question-là je l’aime pas ; je sais pas pourquoi mais à chaque fois qu’on me la pose ça m’énerve… Donc là, je change de sujet et propose un deuxième café !

A part ça, comme j’ai la photo de Ticoeur sur le téléphone, je n’arrête pas de la montrer fièrement à tous mes collègues mais surtout de la regarder quand j’ai un petit coup de blues, genre petite nostalgie du congé parental 😉

Quand maman reprend le boulot…

Quand maman reprend le boulot...Reprendre le travail après 6 mois avec Ticoeur c’est :

De la fatigue !!!! J’ai jamais été autant fatiguée qu’après ces deux jours de boulot ! Heureusement que j’avais choisi de reprendre un jeudi, je n’aurais jamais tenu 5 jours de suite ! C’est simple, j’avais l’impression de subir un énorme décalage horaire comme si je revenais tout droit du Japon. J’étais dans un semi-coma, fatiguée certainement par les nuits avec réveils-tétées mais aussi par le rythme au bureau : mails, réunions, dossiers urgents, nouvelles têtes dans l’équipe, systèmes d’info en plein changement… Bref, un vrai tourbillon d’information et d’activité. Je n’y étais plus habituée ; j’étais, on peut le dire, un peu larguée 😉

Du stress : Là, je ne parle pas du stress habituel lié aux projets urgents mais du stress de la maman qui a laissé son Ticoeur d’amour à la maison avec une nounou et qui se demande si tout se passe bien, si son chéri n’est pas malheureux, s’il mange, s’il n’est pas trop perdu et surtout si la nounou est bien gentille avec lui. Alors on adopte de nouveaux réflexes : on ne se sépare jamais de son téléphone portable au cas où la nounou appellerait et surtout, on n’hésite pas à partir du bureau en laissant des dossiers brûlants, brûler tout seuls 😉 On rentre à la maison avec des ailes dans le dos en lançant dans l’open space un « bon, je prends l’ordi, je finis à la maison, appelez-moi s’il y a une urgence » (qu’il faut traduire ainsi : « vous êtes tous bien gentils mais mon bébé d’amour m’attend, les réunions après 18h vous oubliez… si vous n’êtes pas contents c’est pareil »).

– Une nounou adorable : Ticoeur a commencé à s’habituer à sa nounou. Il a joué bien sagement avec elle, l’a écoutée raconter des histoires en anglais et a découvert le plaisir des balades en poussette. Quel soulagement de voir que la nounou lui plaît (les sourires que Ticoeur lui fait ne trompent pas…). Par contre, il n’a pas voulu prendre de biberons en mon absence, donc il m’a attendu, le ventre vide… gros pincement au coeur… A mon retour, il était épuisé mais super heureux de me voir (il n’a pas fait la tête) et il a appris un nouveau geste, absolument adorable : il tend les bras vers moi pour que je le prenne… Trop craquant. Comme il m’a manqué pendant la journée de boulot ! J’espère qu’on va s’habituer tous les deux à ce nouveau rythme…

– Quelques points positifs : Je reprends le travail dans de très bonnes conditions car je suis à 5 minutes en vélo du bureau. Du coup, j’en profite pour rentrer le midi, allaiter Ticoeur et jouer avec lui… ça nous fait du bien à tous les deux et comme ça, j’apprends aussi à connaître la nounou, ce qui m’a bien rassurée. J’occupe le même poste qu’avant donc je n’ai pas trop de choses à apprendre et la personne qui me remplaçait va rester quelques semaines avec moi. Petite cerise sur le gâteau, l’équipe a investi dans une Nespresso (ça aide pour se remettre de l’effet « décalage horaire ») et tout le monde est bien sympa me demandant évidemment des nouvelles de mon bébé ; j’ai même eu le droit à un petit déj d’accueil organisé par mon chef. J’ai aussi redécouvert ce qu’était le sentiment de joie à l’approche qu’un week-end de 3 jours  😉

Voilà – je dédie ce post à toutes les jeunes mamans qui retournent travailler car ce n’est vraiment pas facile de laisser son p’tit bout pour partir au boulot… Va falloir un peu de temps pour s’adapter… A suivre… En attendant : Joyeuses Pâques !

Adaptation express avec la nounou !

Adaptation express avec la nounou !Demain matin, c’est le Grand Jour : retour au boulot ! Misère, misère… Je suis dans un état de stress ! Un peu comme lorsqu’il y a de grosses perturbations pendant un vol en avion… J’aime pas l’avion… J’aime pas la fin du congé parental !!!!

Au lieu de m’apitoyer sur mon sort… Quoique… ça me ferait du bien…  Non, allez, faut que je sois courageuse… Comme lorsqu’enfant, je décidais de monter sur le grand plongeoir de la piscine et que finalement, arrivée au bout de la planche, c’était la panique, la peur du vide, la peur de la chute mais l’impossibilité de revenir en arrière… Voilà, je suis sur le plongeoir…. Celui qui fait 10 mètres de haut bien sûr ! Vous voyez le stress ? Mais faut plonger… Plouf !

Non, faisons un post utile 😉

Voilà, je voulais raconter comment nous avions organisé une adaptation en 3 jours avec la nounou. C’est un peu rapide mais 1/ la nounou finissait vendredi dernier dans la précédente famille 2/pour une garde à domicile, c’est plus facile de s’adapter qu’en crèche car l’environnement est connu et calme 3/je crois aussi que je voulais profiter de mon Ticoeur pour moi toute seule le plus longtemps possible 😉

Donc, ce programme d’adaptation avec « Sissi » ?

Jour 1 :

  • arrivée de la nounou à 10h
  • je reste à la maison avec elle mais je change de pièce pour que Ticoeur ne me voit pas et joue tranquillement avec « Sissi » (j’ai pu faire un sacré ménage d’ailleurs ! Et j’en ai profité pour cuisiner un peu)
  • j’ai allaité Ticoeur comme d’hab mais on a aussi essayé (sans succès) de lui faire goûter une purée et une compote
  • balade pour montrer à « Sissi » où se trouvent les squares…
  • Fin de la journée à 16h. Tout s’est bien passé. Ticoeur a surtout joué avec « Sissi » et ne s’est pas inquiété quand j’étais dans une autre pièce. Grosse sieste de Ticoeur avant le dîner… ça l’a bien crevé le p’tit bout.

Jour 2 :

  • idem jour 1 mais avec une absence de 30 minutes le matin et d’1h l’après-midi (j’ai choisi des moments où j’étais certaine qu’il n’aurait pas faim)
  • Fin de la journée à 17h. Tout s’est bien passé, comme hier. Grosse fatigue.

Jour 3 :

  • absence 1h le matin (hors repas) –> très bien
  • absence de 2h30 l’après-midi, pendant l’heure du goûter… et là, le drame ! Il n’a pas voulu boire le biberon de lait maternel, ni manger de compote. Quand je suis rentrée, il pleurait à chaudes larmes avec des rivières sur le visage… C’est « cro » dûr !
  • Fin de la journée à 17h (en gros, je l’ai allaité et j’ai ensuite vérifié qu’il retrouvait le sourire avec « Sissi » : et oui ! Il n’est pas rancunier… Par contre, il a dû passer au moins deux heures sur mon sein et a réclamé les bras… Il avait l’air un peu triste et surtout fatigué… Au retour de mon mari, ça a été gros sourire. On a passé une bonne soirée tous les 3 et il s’est endormi… au sein ! Pauvre chou ! Et moi, je suis toute triste aussi. Franchement c’est une expérience dont je me serais bien passée. J’ai eu beaucoup de mal à m’absenter 2h30 donc j’appréhende pas mal pour demain.

Au final, je suis rassurée par rapport à « Sissi » : elle est douce, attentive, soigneuse, rassurante et surtout elle fait sourire Ticoeur… Par contre, côté repas, ça va être difficile et côté chagrin… ben on verra… Faudra qu’on soit bien courageux tous les 2 !

Plouf !